Post has published by Lespetsnaz_fr

Ce sujet a 8 réponses, 4 participants et a été mis à jour par  Saganami, il y a 5 ans et 7 mois.

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)
  • Participant
    Posts1418
    Member since: 16 avril 2012

    Et si les armées blanches oublièrent leurs différences politiques pour écraser la menace rouge ?
    Que ce serait il passé après ?
    Une nouvelle guerre civile entre Tsaristes et Républicains ?

    Place aux débats camarade et compagnon !

  • Participant
    Posts5796
    Member since: 12 avril 2012

    Et bien, je pense que le pouvoir des Tsars après ça ne pourrait pas redevenir aussi autoritaire que par le passé, mais après je suis bien incapable d’imaginer ce qui aurait pu se passer avec la montée des dictatures de l’entre-deux guerre.

  • Participant
    Posts1100
    Member since: 12 avril 2012

    Je vais aller plus loin que la Russie. Je vais aller plus dans l’Europe. Surtout au niveau des pays où il y a eu des totalitarismes. A mon avis, sans le communisme, le facisme aura eu plus de mal à s’implanter. Je me demande même si il se serait implanter. En effet les chemises noires étaient pour faire opposistion aux communistes. A mon avis, sans l’URSS, l’Europe aurait pas connu la Seconde Guerre mondiale.

  • Admin bbPress
    Posts6298
    Member since: 5 août 2017

    Tu as raison Natsu! Le communisme est de loin la plus grande inspiration du nazisme. Pour prouver ceci, il suffit notamment de se pencher sur certains aspects de la société communs à la Russie communiste et l’Allemagne nazie :

    – appropriation du côté « social » de la société
    – organisations nationales embrassant toute la masse
    – les cortèges massifs
    – parti « travailleur »
    – les cellules d’entreprises
    – sociétés ouvrières de gymnastique
    – les brochures de propagande rédigées de manière basique afin que toute la masse puisse en saisir le sens.
    – monopole de la scène politique nationale
    – politique extérieure expansionniste
    – couleur rouge omniprésente
    – etc.

    Sans le succès de la Révolution bolchévique, je suis persuadé qu’Hitler ne serait jamais parvenu au pouvoir, sans compté que les communistes ont été un des, sinon le plus grand bouc-émissaire, rôle crucial en regard à leur montée en puissance. Hindenburg voyait d’ailleurs en Hitler le seul rempart possible pour « endiguer la menace rouge ».

    La guerre a été écrite dans le SANG...
    Pour le reste, il y a le FORUM DE LA GUERRE!!!

  • Participant
    Posts1418
    Member since: 16 avril 2012

    Content que vous vous intéressez à ce sujet ^^
    Sinon je suis d’accord avec vous en ce qui concerne l’impact du communisme en Europe.
    Et de plus quand Hitler à mit le feu au Reichstag il a accusé le parti communiste allemand pour qu’il est plus aucun rival sur le plan politique.
    Mais sinon est ce que vous pensez qu’une monarchie constitutionnelle aurait été possible en Russie ? Étant donné que le pouvoir du Tsar à été gravement mise en cause avant la révolution bolcheviks.

  • Admin bbPress
    Posts6298
    Member since: 5 août 2017

    En m’attardant sur la première partie de ton message, je ne serais pas prêt à dire que par ce geste, il éliminait ses rivaux politiques. En réalité, il ne faisait qu’éliminer son ennemi politique le plus robuste, le KPD. Aussi, en agissant ainsi, par le fait même, il éliminait le siège même de cette démocratie qui le répugnait au plus haut point, le Reichstag, symbole suprême de la mainmise occidentale sur l’Allemagne, car ne l’oublions point, l’institution de la République de Weymar est uns des plus importantes clauses du Traité de Versaille.

    Concernant le reste de ses ennemis politiques maintenant, c’est à grand coup de lois de « protection » dites « temporaires » qu’il transformera l’Allemagne en totalitarisme, notamment en la changeant en régime à partie unique, et ce, en éliminant un à un partis et syndicats. À la mort d’Hindenburg, plus rien ne le bridera.

    La guerre a été écrite dans le SANG...
    Pour le reste, il y a le FORUM DE LA GUERRE!!!

  • Participant
    Posts1100
    Member since: 12 avril 2012

    Mais sinon est ce que vous pensez qu’une monarchie constitutionnelle aurait été possible en Russie ? Étant donné que le pouvoir du Tsar à été gravement mise en cause avant la révolution bolcheviks.

    Si on part de ton idée sur la victoire des blancs contre les rouges. Le Tsar n’aurait pu reprendre le pouvoir même dans une monarchie constitutionnelle car il est mort en 1918. Donc cela aurait été soit un des princes mais je doute. A mon avis on aurait peut-être eu droit à une pseudo république mené par les blancs.

  • Participant
    Posts1418
    Member since: 16 avril 2012

    Techniquement le Tsarévitch est également mort , en même temps que son père lors de leurs assassinats mais d’après le dossier de Nicopoléon Ier ( http://strategietotale.com/forum/84-autres-fronts-aspects-de-la-premiere-guerre-mondiale/40983-les-filles-du-tsar-n-ont-pas-ete-assassinees ) Il y aurait pu avoir la possibilité d’un retour au trône impérial d’un membre de la famille Romanov. Mais à savoir si l’une des filles aurait pu être une bonne Tsarine est malheureusement enterrer à jamais..

  • Participant
    Posts3524
    Member since: 12 avril 2012

    Je ne pense pas qu’il faille enterrer le communisme avec l’échec de la révolution Bolchevic. Cet idéal est si fort qu’il y aurait surrement eu des tentatives similaires ailleurs. L’expérience (ratée) de l’URSS a signé un coup d’arrèt à l’expanssion de ces idées (rien qu’en baisse d’intensité, mais aussi avec la monté du faschisme qui fut un balancement important, malgrés le mal qu’on peux en pensser). Après pour la Russie au sens propre, je n’en sais rien, etant un piètre connaisseur.

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.