Post has published by Gameplayeur13

Ce sujet a 12 réponses, 7 participants et a été mis à jour par  mongotmery, il y a 7 mois.

13 sujets de 1 à 13 (sur un total de 13)
  • Participant
    Posts417
    Member since: 12 juillet 2013
    Seconde Guerre Mondiale :
    Une guerre financière

    Schacht et Bormann , deux hommes au centre de cette guerre :

    Hjalmar Schacht , était le président de la Reichbank ainsi que l’un des Ministres du IIIe Reich assigné à l’Économie .

    https://img15.hostingpics.net/pics/575488HjalmarSchacht.jpg
    Hjalmar Schacht

    Hjalmar Schacht a préparé en termes économiques l’Allemagne à la guerre , pensant qu’une militarisation de l’économie permettrait de faire pression sur les pays voisins et de faire une place à l’Allemagne sur la scène internationale.
    Mais il s’opposait à toute déclaration de guerre jugeant que cela risquerait de faire s’effondrer l’économie .

    En Septembre 1939 , l’Allemagne envahit la Pologne en collaboration avec l’URSS. Il aura uniquement fallut 35 jours au IIIe Reich et à l’Union Soviétique pour venir à bout du pays .

    Hjalmar Schacht est contraint à reconnaître publiquement qu’il s’est trompé sur les risques de la guerre sur l’économie du pays à cause du succès retentissant de l’invasion de la Pologne . Il est démis de ses fonctions de ministre , ne restant qu’un ministre sans portefeuille à but honorifique mais reste président de la Reichbank.
    Tout cela profite à Martin Bormann , conseiller et proche d’Hitler , qui devient le véritable ” caissier ” du NSDAP.

    https://img15.hostingpics.net/pics/1700308d78a7213e3815d710802642023cf47.jpg
    Martin Bormann à la gauche d’Adolf Hitler

    La situation Européenne au début de la guerre :

    En Septembre 1939 , toutes les grandes puissances ont des intérêts en Europe qu’ils soient politiques , économiques ou financiers .

    Les États-Unis ont énormément investi dans les années 30 dans l’économie Allemande . La politique n’est pas dans leur intérêt , le type ou / et l’idéologie des gouvernements ne les intéressent pas , ce qu’ils cherchent c’est le profit .

    Beaucoup d’industriels proches d’Adolf Hitler ont des liens étroits avec des groupes Américains et la victoire très rapide de l’Allemagne sur la Pologne semble satisfaire nombre d’investisseurs étrangers .
    Dès l’annonce de la victoire sur la Pologne , les investissements américains en Allemagne augmentent.
    Début 1941 , les investissements américains s’élèvent à 474 Millions de Dollars dont 120 Millions par la Standard Oil , 35 millions par General Motors , 30 Millions par
    ITT ( International Telephone and Telegraph ) et 17,5 Millions par le groupe Ford .

    https://img15.hostingpics.net/pics/382301Sanstitre2.png

    Les investisseurs américains semblaient de plus voir en Hitler un rempart contre le communisme qui se faisait de plus en plus menaçant . Il était sans doute même prévu que les États-Unis soutiennent le IIIe Reich officieusement .
    L’objectif en soi aurait été simple : contrebalancer l’expansion du communisme au profit du capitalisme .

    1941 , un tournant :

    En 1941 , la situation politique change , le IIIe Reich a envahi la France , et de petites nations et agresse toujours la Grande-Bretagne .

    Martin Bormann sait que la guerre se décidera aussi bien sur les champs de bataille que dans les milieux financiers . Et il a déjà perdu une bataille financière :
    En effet , deux semaines après l’occupation de la Pologne , il devient évident que le pays a déplacé ses réserves d’or , s’élevant à 2 milliard 477 millions de dollars vers la France via la Roumanie .
    En Juin 1940 , l’or arrive en Afrique du Nord , puis au Sénégal . Les américains estiment que le Sénégal n’est pas un pays sûr , ils font déplacer les sommes vers leur propre pays , à Fort Knox .

    Les États-Unis puisent dans ce capital nouvellement acquis . Ces réserves d’or fournissent au gouvernement américain une véritable sécurité . L’or français et polonais est peu à peu réinjecté dans l’économie américaine .
    Au même moment est mis sur pied le programme ” Prêt-Bail ” . Ce système de prêt-location permet aux américains de faire du profit sans entrer en guerre pour le moment .

    En Janvier 1941 , Roosevelt fait un discours devant le Congrès , il insiste pour soutenir le Royaume-Uni et lui fournir du matériel militaire . Il compare lui-même le programme ” Prêt-Bail ” à un tuyau d’arrosage que l’on donne à son voisin dont la maison est en feu , pour
    éviter que le feu se propage et que que sa maison à soi ne s’enflamme .
    Mais derrière cette rhétorique humanitaire , il y a une profonde motivation économique , Roosevelt a dit : ” Les biens fournis seront remboursés dans un délai raisonnable une fois la guerre terminée par du matériel similaire ou d’autres biens de notre choix ” .
    Aucune mention n’est faite de l’Union Soviétique lors de ce discours .

    Selon Hitler , la guerre doit s’auto-alimenter ce qui ne signifie qu’une chose : le pillage des territoires occupés .
    Ceux qui s’opposent à cette idée sont renvoyés . Bormann place ses hommes dans tous les postes clés . Albert Speer dira après la guerre : ” Bormann était un homme très puissant , il contrôlait toutes les nominations , il semblait même plus important qu’Hitler en personne … ” .

    À l’été 1941 , L’Allemagne envahit l’URSS , la machine de guerre nazie s’enraye , l’avancée des troupes est interrompue par les soviétiques , la Blitzkrieg est un échec .
    Hjalmar Schacht avait pourtant averti de cela : ” Si la Blitzkrieg échoue , l’Allemagne s’engagera dans une guerre longue et sanglante contre l’URSS , qu’elle ne gagnera pas pour des raisons économiques ” , c’est ce qui lui a valu d’être écarté du cercle des proches d’Hitler par Bormann encore une fois .

    Schacht avait insisté pour que les dettes de l’Allemagne soient remboursées , dettes que Hitler avait envisagé de rembourser en occupant et pillant d’autres pays .
    Schacht c’était fortement opposé à cette idée .
    Il écrit à Hitler fin Octobre 1941 alors que l’offensive allemande se transforme en échec , “ l’offensive est dans l’impasse , l’économie ne survivra pas à une intensification des combats , il faut prendre des mesures ( sans préciser lesquelles ) ” .
    Bormann montre la lettre à Adolf Hitler et la commente , ce qui scellera le sort de Schacht le 22 janvier 42 où il est démis de ses fonctions de ministre honorifique et traité de défaitiste et alarmiste par Hitler .

    Bormann est finalement arrivé à ses fins contre Schacht , il est désormais la personne la plus proche d’Hitler . Il réfute tout ce que disait Schacht et affirme que l’Allemagne dispose d’une puissance économique et militaire suffisante pour en finir avec l’URSS .

    L’ours russe

    Il faut noter que l’Allemagne avait réussi à récupérer le potentiel économique des autres pays d’Europe , et que ces économies représentaient près du double du potentiel soviétique et cela malgré le fait que l’Union Soviétique s’était préparé sur le plan économique et militaire à la guerre .

    Tout pour le front , tout pour la victoire ” , c’est ainsi que l’on mobilise l’économie en Union Soviétique. Cela va toucher tous les aspects du quotidien , de l’arrière jusqu’au front , on est mobilisé .
    Depuis les premiers mois de la guerre , l’argent du peuple est mis au service de la Défense . Les soviétiques ont tout fait pour créer les conditions d’une victoire et n’ont pas regardé à la dépense .

    6,3 milliards de roubles ont été récoltés grâce aux dons du peuple russe de platine , d’or , d’argent , de monnaie et autres articles de valeur . On a compté 13 kg de platine , 130,5 kg d’or et 9,5 tonnes d’argent . L’argent du peuple est réuni dans un fond pour la défense de l’État et sert pour la fabrication de chars et d’avions .

    Des fonds proviennent également de soldats et officiers qui se battent et qui reversent une partie ou même la solde entière .

    En Union Soviétique , le problème du financement de l’Armée Rouge devient néanmoins un souci économique et politique pressant dès le début des combats , les effectifs doivent être vêtus , nourris mais aussi payés . C’est dans cette optique que des commissaires proposent même d’arrêter de payer les soldats et les officiers , ce qui ne manqua pas de mettre en rage Joseph Staline .

    https://img15.hostingpics.net/pics/623286EverythingfortheFrontUSSRWWIIpropagandaposter.jpg
    ” Tout pour le front , tout pour la victoire “

    Une solution est néanmoins trouvée , les soldats et officiers ne doivent pas percevoir leur solde directement , car à quoi sert un revenu quand on est à la guerre ?
    Depuis 1942 , chaque soldat et officier disposent d’un compte à la Banque Nationale d’Union Soviétique où sa solde est versée .
    Les soldats avaient un ticket pour leur signifier le montant de leur solde , les officiers disposaient d’un carnet . Il fallait présenter ce livret pour toucher l’argent en liquide ou transférer le montant sur un autre compte lors des permissions .

    Ne pas recourir aux paiements en liquide et la non-circulation de liquide a permis aux soviétiques d’encaisser la période de la guerre . Ni les finances , ni l’économie en général n’ont subi de changement notable .
    Les prix des biens de consommation ont été maintenus virtuellement pendant tout de la guerre , ce qui a permis en partie de stabiliser le rouble . Et ne rien pouvoir acheter du fait du système de rationnement empêche toutes fluctuations possibles dans le système économique .

    Un nouveau client :

    Schacht était tant sous surveillance Américaine que Soviétique et enfin Allemande , les 2 puissances étrangères ont été mises au courant du renvoi de son renvoi très vite , c’est d’ailleurs grâce à cette surveillance que sa lettre à Adolf Hitler d’Octobre 41 a ” fuité ” jusqu’à Washington .Les États-Unis comprennent alors que si l’ancien grand banquier du Reich lui-même ne croit pas en la capacité économique de son pays à faire face à la guerre , peut-être faut-il se tourner vers quelqu’un d’autre ?

    Le 28 Octobre 41 , les USA ouvrent donc le Prêt-Bail à l’URSS . Staline accepte volontiers et voit cela comme un acte politique qui viendra gonfler le moral du pays tout entier .

    D’après les calculs américains effectués entre 1941 et 1945 , le pays a expédié pour 50 milliards de dollars de matériel dont plus de 30 milliards en Grande-Bretagne et plus de 10 milliards en Union soviétique .
    Aucun marché pour le matériel militaire n’existe alors , les États-Unis pratiquent donc les prix qu’ils veulent étant en situation totale de monopole .
    Ceux qui reçoivent les biens et le matériel ne discutent donc pas les prix , ils n’en ont pas le temps ni la possibilité réelle de le faire , ils en ont trop besoin .

    Un des symboles du Prêt-Bail en Union Soviétique est la viande en boîte que les soviétiques surnomment ” le deuxième front ” , mais également les camions Studebaker US6 à trois essieux
    considérés comme une solution presque miracle aux nombreux soucis de logistique .
    Ce camion est également connu pour être une des plateformes sur lesquels ont été installé le lance-roquette BM-13 ” Katyusha ” . Devenant même le camion standard pour le lanceur en 1943 jusqu’à la fin de la guerre .

    https://img15.hostingpics.net/pics/241729LendLeaseRussianCookedPorkRationCan727x841.jpg
    https://img15.hostingpics.net/pics/555108Katy1.jpg

    Du coté des États-Unis, le Prêt-Bail est donc un succès car qui dit guerre longue et grande dit grands profits sur le long terme .

    À la fin de la guerre , les États -Unis envoient une facture de 300 millions de dollars à l’URSS , un accord leur permettra de se contenter de renvoyer le matériel non utilisé en le déposant à l’extrême-orient du pays pour finir en ferraille .

    La guerre doit alimenter la guerre :

    Adolf Hitler a dit : ” Il faut par tous les moyens vider l’URSS de toutes ses ressources économiques . ”
    Bormann fait donc se préciser la chose et installe une agence à l’Est dont la mission est le pillage du territoire soviétique . Les minerais de fer , le pétrole et la nourriture sont les principales cibles .

    Ont été ramenés en Allemagne entre Septembre 1941 et Avril 1944 : 230 000 moteurs électriques , 175 000 machines diverses , + d’un million de tonnes de minerai de fer , des dizaines de milliers de tonnes de coton et de laine , 9 millions de tonnes de céréales , 3 millions de tonnes de pommes de terre , + d’un milliard d’œufs , 2 millions de tonnes de fourrage , 622 000 tonnes de viandes , 420 000 tonnes de sucre et plus encore ..
    La guerre nourrit la guerre .

    La guerre financière de Bormann :

    Bormann de son côté créé de nouveaux projets financiers .
    Les billets de contrefaçon deviennent un arme dans l’esprit de ce personnage , avec pour but de faire s’écrouler l’économie de pays .

    Dans le camp de Sachsenhausen , on imprime de la contrefaçon de livres et de dollars .
    Il y avait 3 sortes de billets dans des qualités différentes :
    – Certains destinés aux pays neutres européens comme la Suède et la Suisse
    – D’autres destinés à des zones plus lointaines comme l’Amérique latine
    – Enfin , d’autres servaient dans les pays occupés pour inonder les marchés noirs , payer des informateurs etc…

    L’Europe est rapidement inondée de ces contrefaçons qui sont utilisées au quotidien . L’Allemagne achetait du minerai aux suédois et des rouages aux suisses avec cet argent contrefait … Même des radios et des armes en petites quantités leur étaient achetés de cette manière.
    La monnaie de contrefaçon finis dans des comptes en Suisse , au Vatican et en Amérique latine , Bormann a réussi à transformer le faux en vrai et s’affiche en génie financier dans le Reich .

    Le début du déclin Allemand :

    L’année 1943 devient très dure pour l’Allemagne , la VIe armée est détruite et le pays connaît une hyper-inflation , prédite en 41 par Schacht .

    Bormann analyse la situation économique et propose Speer au ministère de l’armement .
    Speer disait pouvoir tout réaliser qu’importe les délais , la chancellerie du Reich en est un grand exemple . Il se mobilisa pour réorganiser le travail au sein des entreprises . Il réussit ainsi à augmenter l’efficacité de l’industrie allemande , et apaise les tensions économiques à coup de primes , de vacances et fait en sorte de garder des taux de taxe bas pour les ouvriers mais des taxes hautes pour les entreprises.

    Le temps de penser au futur :

    Malgré les efforts de Speer , les prédictions de Schacht s’avèrent de plus en plus vraies , les dirigeants britanniques et américains le comprennent et négocient lors de la conférence de Téhéran pour décider de qu’elle monnaie servira de référence en Allemagne à la fin de la guerre. Staline trouvait la question prématurée , mais ses alliés n’en avaient que faire .

    En 1944 se tient une grande conférence à Bretton Woods , financiers et politiques de 44 pays font du dollar la future monnaie du système économique mondial d’après-guerre et la seule convertible en or.
    Le pragmatisme américain fait qu’ils ont pu imposer cette décision dans la vue de renforcer leur position dans le monde de demain , l’écrasement des économies des ex-grandes puissances n’a fait que leur faciliter la tâche .

    https://img15.hostingpics.net/pics/289583196330004984E55A2.jpg

    La chute :

    Pendant ce temps , Bormann continue d’élaborer des plans et injecte des fonds dans des pays neutres dans le but de créer un futur IVe Reich , Schacht est envoyé en camp de concentration, soupçonné d’être complice dans un attentat visant Hitler .
    De 1939 à 1945 , Bormann a créé un véritable sous-système financier européen . À coup de comptes bancaires , investissements douteux et sociétés écrans , il a déployé son influence sur toute l’Europe et cela dans le but de financer le parti et créer des bases secrètes allemandes dans le reste du monde …

    Bormann se suicide lors de sa fuite de Berlin , 2 jours après Adolf Hitler .

    Après la guerre , ces investissements et comptes finissent dans d’autres mains , cet argent a été réinjecté encore sous forme d’investissement dans les économies d’Europe . Les Etats-Unis , la Suisse et la Suède ont été les 3 pays ayant le plus profité de la guerre et la bonne santé économique des deux derniers dans nos économies modernes est en partie due à ces capitaux issus d’une période de grands chaos .

    Le survivant :

    Schacht survit au camp de Dachau , accusé de crime de guerre , il est acquitté et libéré en 48 par le Tribunal de Nuremberg et meurt en 1970 à Munich .

    Il a déclaré en 46 à Nuremberg durant son procès à un avocat américain : ” Si vous cherchez à inculper les industriels qui ont aidé à réarmer l’Allemagne , prenez-vous en à ceux de votre
    pays : Les USA . Par exemple , les usines Opel qui n’ont produit que des véhicules militaires étaient détenue par votre groupe : Général Motors .

    Si l’on suit la logique de Schacht , c’est le dollar qui a provoqué la guerre , et c’est le dollar qui l’a gagné .

    Source :
    Documentaire – World War II : Financial Battlefield

    Allez regarder tout mes sujets à l'Armurerie 🙂

    Nombreux post sur le Moyen-Orient

  • Participant
    Posts34
    Member since: 24 septembre 2017

    Merci et encore merci ! Très intéréssant ! Je n’ai pas encore tout lu mais juste les deux premiers paragraphes sont très enrichissants !

    Juste comme je suis pas très bon en économie pourrais-tu m’expliquer ce que c’est qu’un “Prêt-bail”?

  • Participant
    Posts195
    Member since: 26 mai 2013

    très intéressant, on aborde généralement assez peu l’aspect économique et financier d’une guerre qui est pourtant primordiale. Ton propos est bien illustré, est ce que tu aurais des sources stp ?

  • Participant
    Posts417
    Member since: 12 juillet 2013

    très intéressant, on aborde généralement assez peu l’aspect économique et financier d’une guerre qui est pourtant primordiale. Ton propos est bien illustré, est ce que tu aurais des sources stp ?

    Le documentaire ” World War : Financial Battlefield ” 😉

    Juste comme je suis pas très bon en économie pourrais-tu m’expliquer ce que c’est qu’un “Prêt-bail”?

    Le Prêt-Bail est un système de prêt et de location de matériel militaire et autres biens pouvant servir à un effort de guerre 😉 C’est le nom du programme mis en place par les américains ( ” Lend-Lease ” en anglais )

    Allez regarder tout mes sujets à l'Armurerie 🙂

    Nombreux post sur le Moyen-Orient

  • Participant
    Posts34
    Member since: 24 septembre 2017

    Merci beaucoup

  • Participant
    Posts417
    Member since: 12 juillet 2013

    Je précise que ce post n’a rien d’un anti-américanisme primaire , ce ne sont que des faits 😆

    Allez regarder tout mes sujets à l'Armurerie 🙂

    Nombreux post sur le Moyen-Orient

  • Modérateur
    Posts8352
    Member since: 14 mai 2013

    Intéressant et bien développé, mais j’aurais besoin de plusieurs précisions:

    Si l’on suit la logique de Schacht , c’est le dollar qui a provoqué la guerre , et c’est le dollar qui l’a gagné .

    J’ai lu le dossier, mais je ne vois pas en quoi tu arrives à cette conclusion: le dollar a servi à réarmer l’Allemagne via les industries allemandes, car les investisseurs voyaient en l’Allemagne un potentiel industriel civil (ce qui est vrai).
    Mais en quoi a t’il provoqué la guerre, puisque justement Schacht était opposé à cette guerre? En quoi a t’il provoqué le réarmement? C’est l’idéologie nazie qui déclenche la guerre.

    Quand à la victoire du dollar, et bien c’est plutôt une question potentiel industriel là encore: le pret bail n’est possible que parce que les USA ont des ressources minières et les usines pour les convertir en armement: le pret bail est l’incarnation d’une guerre financière puisque le matériel est prêté et non directement vendu à des pays en grande difficulté: le pret bail est un soutien d’origine politique, attribuable à Roosevelt.

    Beaucoup d’industriels proches d’Adolf Hitler ont des liens étroits avec des groupes Américains et la victoire très rapide de l’Allemagne sur la Pologne semble satisfaire nombre d’investisseurs étrangers .
    Dès l’annonce de la victoire sur la Pologne , les investissements américains en Allemagne augmentent.

    Pourquoi la victoire sur la Pologne satisfait les investisseurs: n’était-il pas mieux pour eux que l’Allemagne reste une terre d’industrialisation militaire et civile grandissante, plutôt qu’elle n’entre dans une guerre qui certes s’annonce bien pour l’Allemagne, mais impliquera forcément des coûts à cause des destructions et réquisitions possibles?

    Il était sans doute même prévu que les Etats-Unis soutiennent le IIIe Reich officieusement .

    Soutenir comment? Militairement, économiquement?
    Qui prévoyait cela?
    Et comment expliquer que ce soutien, s’il était prévu, n’ait pas eu lieu puisque les Américains ont soutenu les opposants à l’Allemagne jusqu’à l’engagement dans la guerre le 7 décembre 41?

    Mais derrière cette rhétorique humanitaire , il y a une profonde motivation économique , Roosevelt a dit : ” Les biens fournis seront remboursés dans un délai raisonnable une fois la guerre terminée par du matériel similaire ou d’autres biens de notre choix ” .

    Quelles sont les assurances de ce remboursement si le pays est vaincu?
    Comment être sûr que le pays, même s’il est victorieux, ne se trouve pas dans la situation de l’Allemagne en 1918: si ruiné par la guerre qu’il est inutile de chercher à en tirer de l’argent (des sanctions financières dans le cas de l’Allemagne)? La motivation économique pourrait exister si les paiements étaient cash, car là ce serait l’argent public et même privé, via les emprunts de guerre, qui seraient siphonnés contre du matériel militaire. Mais en faisant un prêt, les USA s’engagent clairement en faveur du camp allié sans être sûr des retombées économiques.

    Schacht était tant sous surveillance Américaine que Soviétique et enfin Allemande , les 2 puissances étrangères ont été mises au courant du renvoi de son renvoi très vite , c’est d’ailleurs grâce à cette surveillance que sa lettre à Adolf Hitler d’Octobre 41 a ” fuitée ” jusqu’à Washington .Les Etats-Unis comprennent alors que si l’ancien grand banquier du Reich lui même ne croit pas en la capacité économique de son pays à faire face à la guerre , peut-être faut-il se tourner vers quelqu’un d’autre ?

    Le 28 Octobre 41 , les USA ouvrent donc le Prêt-Bail à l’URSS . Staline accepte volontiers et voit cela comme un acte politique qui viendra gonfler le moral du pays tout entier .

    Cela fait bien longtemps à ce moment que les USA ne misent plus sur l’Allemagne (si tant est qu’ils n’aient jamais misé sur une victoire de l’Allemagne à un moment): le pret bail pour les Britanniques existent depuis longtemps en Octobre 41, et l’ouverture par les USA à l’URSS, soit 4 mois après le début des hostilités entre l’URSS et l’Allemagne, ne marque que la prolongation des envois de matériel américain par la Grande Bretagne à l’URSS.

    Côté russe il y a effectivement eu une forte mobilisation à tous les niveaux, de la population à l’état (il est d’ailleurs intéressant de voir que l’esprit de communauté, qui s’opposait à l’emprunt de guerre personnel de chaque citoyen, était remis en façade en nommant des chars avec le nom d’un village où des Russes avaient financé des emprunts de guerre).

    il a déployé son influence sur toute l’Europe et cela dans le but de financer le parti et créer des bases secrètes allemandes dans le reste du monde …

    Heureusement, ces tentatives n’ont pas abouti

    Il a déclaré en 46 à Nuremberg durant son procès à un avocat américain : ” Si vous cherchez à inculper les industriels qui ont aider à réarmer l’Allemagne , prenez vous en à ceux de votre
    pays : Les USA . Par exemple , les usines Opel qui n’ont produit que des véhicules militaires étaient détenue par votre groupe : Général Motors . “

    En effet, durant l’entre deux guerres, les USA abandonnent les sanctions économiques du traité d Versailles à l’encontre de l’Allemagne et investissent de peur que le pays ne tombe dans les mains des communistes. Ces investissements dans le tissu industriel se retrouvent involontairement, utilisés dans le réarmement qui réquisitionne le tissu industriel, sans que les industriels US ne se retirent puisqu’ils n’ont pas d’obligation politique et que les commandes étatiques rapportent.
    Le réarmement allemand a utilisé des capitaux américains, pas la guerre.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Modérateur
    Posts2015
    Member since: 26 août 2013

    @Gameplayeur, je te conseille de te renseigner sur l’incroyable aventure de l’or belge durant la Seconde Guerre mondiale. Le trésor aurifère du royaume a changé plusieurs fois de mains (française, allemande, suisse, anglaise) et a servi à financer la bataille de Stalingrad. C’est un épisode révélateur de la politique financière, budgétaire et économique de l’Allemagne nazie.

  • Participant
    Posts417
    Member since: 12 juillet 2013

    Je suis entrain de réfléchir à l’idée même de changer totalement la ligne directrice du dossier et de me focaliser sur les investissements américains en Allemagne Nazie , car il y a tellement à dire de ce que je suis entrain de voir que y rajouter les histoires de Prêt-Bail etc… ne fait que surcharger .

    EDIT : En fait je viens de mettre les pieds dans quelque chose de bien plus gros que je croyais :unsure: Du coup , je propose un vote populaire , vous souhaitez :

    – Un dossier détaillé sur la collaboration d’IBM avec l’Allemagne Nazie

    OU

    – Un dossier généraliste et court sur les investissements américains en général en Allemagne Nazie ( ça va prendre plus de temps mais ce sera très bref sans vraiment de détails )

    OU

    – Les deux ( comptez plusieurs mois et le dossier généraliste sera détaillé )

    À vos votes !

    Allez regarder tout mes sujets à l'Armurerie 🙂

    Nombreux post sur le Moyen-Orient

  • Participant
    Posts195
    Member since: 26 mai 2013

    les deux 😛 commence par celui que tu préfère 😉
    Moi tout m’intéresse donc fait comme tu le sens :cheer:

  • Participant
    Posts81
    Member since: 8 décembre 2016

    Un dossier détaillé serait une bonne idée dans ce sens qu’il expliquerait assez bien les choses, mais ce serait dommage de laisser de côté tout le reste 😆 …
    Un dossier plus général entraînerait forcément les remarques habituelles (détaille! où as-tu vu ça? comment arrives-tu à cette conclusion? etc…) et me semble peu réalisable : tu serais en effet obligé de développer ultérieurement…
    Donc je vote pour les 2 😉

    Celui qui ignore son histoire est condamné à la revivre

  • Participant
    Posts911
    Member since: 20 décembre 2014

    Moi aussi. 😉

  • Modérateur
    Posts8352
    Member since: 14 mai 2013

    Je vote pour les deux^^
    Plus sérieusement, je serais intéressé d’en savoir plus sur IBM, mais aussi que tu développes les points que tu as abordés (laisse la partie sur le pret bail et l’Union Soviétique, c’est un à côté mais çà permet de comparer et c’est toujours instructif) dans ce sujet.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

13 sujets de 1 à 13 (sur un total de 13)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.