Post has published by Choukinator

Ce sujet a 28 réponses, 9 participants et a été mis à jour par  mongotmery, il y a 4 ans et 9 mois.

29 sujets de 1 à 29 (sur un total de 29)
  • Participant
    Posts568
    Member since: 20 octobre 2012

    LE DEBARQUEMENT D’OMAHA BEACH

    Dans notre inlassable prospection des lieux ayant écrit l’histoire et en ce 70ème anniversaire du débarquement allié, il est une étape incontournable. Cette étape est une plage. Cette étape est un lieu de carnage. Cette étape est un lieu de mémoire.
    Cette étape, c’est bien sûr Omaha Beach. Le 6 juin 1944, les premiers GI’s américains foulent le sol français, nombreux sont ceux qui ne sont pas revenus de leur combat contre l’armée du Troisième Reich…

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/26/Omaha_beach-aerial-view.jpg

    Vue aérienne d’Omaha Beach

    I. Les défenses allemandes

    1. Le mur de l’Atlantique

    Le mur de l’Atlantique est une vaste campagne de fortifications des côtes ordonnée par l’état-major allemand. Comme son nom l’indique, il a pour fonction de sauvegarder l’Allemagne et les territoires conquis d’une attaque maritime venant de l’Atlantique. Il s’étend de la Norvège à l’Espagne et est particulièrement renforcé le long des côtes françaises. Plus qu’un véritable mur, les fortifications “en dur” se présentent plutôt sous la forme d’ouvrages défensifs renforcés disposés de manière ponctuelle. Le modèle le plus répandu est, bien évidemment, le blockhaus.

    http://medias.lepost.fr/ill/2010/04/26/h-20-2049053-1272293284.gif

    Le mur de l’Atlantique

    2. Omaha Beach

    Il existe un schéma théorique et optimal de défense tout le long du mur. Cependant nous allons nous intéresser directement à celui d’Omaha Beach, somme toute assez semblable. Nous avons d’abord des défenses tantôt immergées, tantôt émergées en fonction des marées. Parmi celles-ci on retrouve d’abord des éléments Cointet, de hautes barrières anti-infanterie et anti-char de quelques 1400 kilos. Ironiquement, ces barrières ont été conçues en 1933 pour la ligne Maginot !

    http://omahabeach.vierville.free.fr/6juin44Viervil4/CD0-112/111_224_LD6_ElementC_l.jpg

    Installation d’un élément Cointet sur Omaha Beach

    Puis les barges devaient être mises à mal par les Hemmbalken qui sont en fait des poutres de bois, parfois renforcées avec du métal. Leur position oblique, pointe vers la plage, leur permettait de soulever les transports de troupes. Suivaient alors des pieux minés et les fameux obstacles anti-char : les hérissons tchèques, issus du tout aussi célèbre cheval de frise.

    http://6juin.omaha.free.fr/phot/defenses-all/rommel.jpg

    Inspection de Hemmbalken par Rommel

    Sur la terre ferme, les assaillants devront encore faire face à de nombreux obstacles : un rideau de barbelé, un fossé anti-char, un champ de mines… C’est généralement cette partie des fortifications qui est la mieux connue. Ils seront également soumis au feu nourri des allemands protégés par 15 positions de défense, les Widerstandsnester. Leur armement est relativement uniforme : un ou deux canons de plus de 50 mm, jusqu’à 4 mitrailleuses et quelques mortiers. Les sources mentionnent également la présence de 6 tourelles de char réparties entre les “nids de défense”.

    http://i45.servimg.com/u/f45/11/45/98/54/photo_19.jpg

    Des soldats américains se mettant à couvert derrière des hérissons tchèques

    3. Forces allemandes en présence

    Deux divisions d’infanterie allemandes sont déployées à Omaha Beach : la 352ème et la 716ème qui comprennent respectivement 3 et 2 bataillons de grenadiers. Si la 716ème commandée par le général Richter n’est pas d’une qualité exceptionnelle, la 352ème, quant à elle, a dans ses rangs quelques vétérans du front de l’Est qui se révéleront terriblement efficaces. L’effectif global allemand dans le secteur d’Omaha est de 2000 hommes sachant que parmi les deux divisions d’infanterie, certains bataillons ont été déployés assez loin de la plage. De plus, il est intéressant de noter que les deux régiments d’artillerie couvrent la totalité de la plage, longue de 8 km.

    II. L’attaque alliée

    1. Les effectifs alliés

    La plage d’Omaha Beach fut assignée aux soldats américains, 34 250 hommes du Vème corps d’armée US sous le commandement du lieutenant général Léonard Townsend Gerow. Celui n’avait d’ailleurs consenti qu’à contrecœur à mener l’attaque telle que Bradley, Eisenhower et Montgomery l’avaient planifiées. En effet, il aurait préféré attaquer pendant la nuit à marée basse pour permettre aux unités du génie et de démolition de la marine d’ouvrir un passage aux barges hors de portée des Allemands. Le Vème corps d’armée US comprend alors les 1ère, 2ème et 29ème divisions d’infanteries ainsi que la deuxième division blindée et deux bataillons de rangers (500 hommes chacun).

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/bc/US_Army_operational_unit_diagram.png/450px-US_Army_operational_unit_diagram.png

    Diagramme des unités opérationnelles américaines

    La 1ère et la 29ème divisions d’infanterie sont renforcées par un bataillon blindé chacune. Ces bataillons comprennent notamment 54 tanks Sherman M4 et une compagnie de tanks légers. Parmi les chars moyens Sherman, on retrouve 32 des fameux tanks amphibies DD (Double conduite). Ceux-ci étaient équipés d’un pan de toile vertical qui leur permettait de flotter. De petites hélices faisaient le reste.

    http://i16.servimg.com/u/f16/10/09/43/41/dd-tan10.jpg

    Char DD avec jupe repliée

    Quant à la flotte du débarquement sur Omaha, elle est commandée par l’amiral Hall. Outre 280 navires de transport, on retrouve de nombreux navires d’escorte ou d’appui feu avec 2 cuirassés (USS Texas et USS Arkansas), 3 croiseurs légers (HMS Glasgow, FS Montcalm et FS Georges Leygues et 12 destroyers. Les sources parlent également de dragueurs de mines et d’une quantité importante d’autres navires plus petits.

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/c8/USS_Texas-5.jpg

    USS Texas en mars 1943

    2. Embarquement et bombardement

    De 3 h 30 à 5 h 20, a lieu le transbordement des troupes des navires de transport vers les barges. L’opération est fort délicate en raison du mauvais temps et l’agitation de la mer. Nombre de soldats sont morts ou ont perdu un membre avant même le débarquement, bloqués entre les coques des navires. Si les plus gros navires stationnent en moyenne à 15 km de la plage pour éviter les tirs d’artillerie allemande, les barges commencent à mettre à l’eau les chars DD du 741ème bataillon 10 km plus loin. Cette opération se révèle être un désastre, de nombreux chars sont retournés par les vagues, seuls cinq atteignent la plage. C’est pourquoi la plupart des chars amphibies furent débarqués sur la terre ferme par la suite.

    http://www.dday-overlord.com/img/dday/ob/omaha_beach_barge_approche.jpg

    Barge américaine en approche d’Omaha Beach

    C’est aux alentours de 6 h que les bombardements aussi bien aériens que navals commencent. Plus de 450 bombardiers lourds, des Consolidated B-24 Liberator et Boeing B-17 Flying Fortress, larguent leurs bombes… trop loin. A cause d’une mauvaise visibilité les pilotes craignaient de toucher les chars débarqués au préalable. Une seule bombe tombe juste derrière un Widerstandsnester. Au même moment, la flotte dite “Task Group” a également commencé le bombardement mais le résultat est le même en raison des conditions météorologiques très défavorables. Les nids de résistance allemands sont intacts.

    http://francecrashes39-45.net/phot_tech/b17-1.jpg

    Exemple de Boeing B-17 Flying Fortress

    3. Débarquement et prise des villes

    Le débarquement débute à 6 h 25 avec l’arrivée des soldats du génie de la Special Engineer Force. Leur but : ouvrir seize brèches. Parmi celles-ci, seulement six sont amorcées et deux se révèlent concluantes. Les unités du génie perdent 50 % de leurs hommes et 75 % de leur matériel ! Ils sont immédiatement suivis par les 8 compagnies du 116ème RCT à l’ouest et du 16 RCT à l’est, des régiments assez polyvalents mais ceux-ci sont décimés. Le tout est composé de 1450 hommes et de soixante chars environ. La marée montant rapidement et les allemands ayant reçu l’ordre de ne tirer qu’une fois la plage atteinte par l’ennemi, de nombreuses morts sont en fait dues à des noyades.

    http://6juin.omaha.free.fr/8cartes/6h25.jpg

    Carte de la plage à 6 h 25

    A partir de 7 h c’est la deuxième vague qui débarque car la marée a considérablement monté. Pendant une demi-heure les troupes connaissent une débandade quasi générale. En effet, les allemands offrent une résistance acharnée et il n’y a nul part où se mettre à couvert. Même si un char DD réussit l’exploit de détruire le canon de 88 mm du WN 62, le général Cota découvre une situation catastrophique au moment où il débarque. Il lance une réorganisation aussi massive que nécessaire.

    http://www.dday-overlord.com/img/dday/ob/omaha_beach_wn_62_1944_pak_43.jpg

    Canon Pak-43 de 88 mm sur le WN 62

    A 8 h 15, le 5ème régiment de rangers, rejoint par d’autres fantassins, parvient à réaliser une percée entre les WN 70 et 68, qui leur offre le plateau voisin. Sous les ordres du colonel Taylor, le 116ème régiment attaque entre les WN 62 et 64 où il aura ces mots restés célèbres : “Il y a deux sortes d’individus qui restent sur la plage, les morts et ceux qui vont mourir, foutons le camp d’ici en vitesse”. Les deuxième et troisième percées se font respectivement sur le plateau d’Easy Red et entre les WN 65 et 66. A 9 h, le premier nid de résistance allemande se rend.

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/f6/George_A.Taylor.jpg/220px-George_A.Taylor.jpg

    Colonel George taylor

    La situation se débloque à partir de 10 h, heure à laquelle deux destroyers s’avancent à 1 km des côtes et pilonnent les positions ennemies. Par ailleurs, le WN 65 est également détruit et les combats s’engagent à Vierville. Jusqu’à 11h, les tirs de la Navy se poursuivent et les Widerstandsnester tombent un à un. Pendant l’après-midi, les combats font rage à Vierville et à Saint-Laurent. Si la première ville tombe à 13 h, il faudra attendre le lendemain pour voir Saint-Laurent nettoyé. Il est également intéressant de noter l’aménagement de la plage par les soldats du génie. Ainsi, à 15 h, la route Ruquet est définitivement aménagée, permettant d’acheminer le matériel dont une partie est déjà en cours de débarquement !

    http://6juin.omaha.free.fr/8cartes/11h.jpg

    Carte de la plage à 11 h

    Cet affrontement terrible entre américains et allemands pour la libération du territoire français porte désormais le surnom de “Omaha la sanglante”. En effet, il coûta la vie à environ 1200 soldats, principalement des américains. Et les affrontements dans les villes furent eux aussi des plus horribles, les jours suivants. Nous n’oublierons jamais.

    http://1.bp.blogspot.com/-HY7J9ByySBc/T8-o0Me0aZI/AAAAAAAABY8/O93KIAiqo6Y/s800/france-will-never-forget.jpg

    “La France n’oubliera jamais” avec en arrière-plan le cimetière américain de Colleville

    Sources :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Omaha_Beach
    http://www.dday-overlord.com/
    http://6juin.omaha.free.fr/
    http://www.musee-memorial-omaha.com/fr/lhistoire/debarquement.html
    http://6juin.omaha.free.fr/6juin_texte/65_recit.php
    http://6juin.omaha.free.fr/6juin_texte/66_bilan.php

  • Participant
    Posts2324
    Member since: 11 mai 2012

    Tres bonne presentation.

    Il est bon de rappeller que la 352eme n’avait rien de la division d’elite comme la litterature anglo saxone nous l’a longtemps vendu.

    Cette division est parfaitement representative du systeme fonctionnel de la Heer de 1944. C’est a dire qu’une division etrillee sur le front vient se recompleter en France (lieu de repos et de vacance). Forcement une grande partie de l’unite est constituee de viande fraiche sortie des casernes encadree par quelques veterans desabuses survivant de l’Ostfront.

    La 352 eme rentre parfaitement dans cette vision d’ailleurs sa dotation en materiel est catastrophique. Elle est a des annees lumieres de sa dotation theorique en mitrailleuse, mortier, canon d’assaut. De nombreux commandant de compagnie de plaindront a l’echelon divisionnaire de manque de munition pourtant indispensable pour la formation des recrues.

    Le manque de materiel et de munition sera un probleme recurrent que les allemands ne parviendront jamais a resoudre.

    Alors Omaha n’etait pas plus defendu que Gold ou Utah (Juno etait le gros morceau) mais tout a lamentablement foire a Omaha. Comme le dit Choukinator, les preparations navales et aeriennes ont ete incapable de mettre le moindre coup ou but sur les positions allemandes, les Duplex Drive vont sombrees dans la Manche et les rares directement deposes sur la plage se feront allumes a bout portant par les PAK.

    Omaha la sanglante est le parfait exemple de la loi de Murphy “Tout ce qui est susceptible de derailler derraillera”

  • Modérateur
    Posts2270
    Member since: 8 février 2014

    Question:
    Ferez-vous un dossier sur la préparation du débarquement où des centaines de personnes moururent durant l’opération Tigre?

  • Participant
    Posts3893
    Member since: 12 avril 2012
    Choukinator wrote:

    les allemands ayant reçu l’ordre de ne tirer qu’une fois la plage atteinte par l’ennemi

    Pourquoi cet ordre ?

  • Participant
    Posts2324
    Member since: 11 mai 2012
    Pilusmagnus wrote:

    l’ordre de ne tirer qu’une fois la plage atteinte par l’ennemi
    Pourquoi cet ordre ?

    Probablement par economie de munition et aussi pour ne devoiler les positions defensives qu’au dernier instant.

    Il faut savoir que ce ne sont pas les americains qui ont pris Omaha mais plutot les defenseurs allemands qui ont peu a peu abandonnes leur position car les munitions pour les MG, les mortiers et les PAK etaient simplement epuises.

    Les defenses sur les plages n’ont jamais eu vocation a aneantir les debarquements mais bien les ralentir en attendant l’arrivee de troupes cuirassees et de meilleure qualte.

  • Participant
    Posts3893
    Member since: 12 avril 2012

    Sinon, en ce qui concerne la dernière partie du dossier, bien que j’apprécie relativement le fait de ne pas devoir parler allemand, quoique cette langue soit complètement stylée, je suis toujours assez réticent par rapport aux envolées de remerciements envers les soldats américains.
    Oui, il faut être reconnaissant parce qu’on a gagné. Mais les allemands aussi se battaient pour leur pays, et pas nécessairement pour le nazisme contrairement à ce que vous feront croire les manuels d’Histoire. Je ne vise personne en particulier, je voudrais juste souligner le fait que c’est bien beau d’être content d’avoir gagné 70 ans après, mais il ne faut pas oublier que la guerre est une tragédie pour tout le monde.

    Mais ce sont sans doute mes sentiments qui parlent plus que ma raison.

    EDIT : Je précise que ce n’est absolument pas une attaque envers qui que ce soit, juste un sentiment général.

  • Modérateur
    Posts8432
    Member since: 14 mai 2013

    Merci pour ce dossier, Petit poucet a apporté les précisions nécessaires. Il manque juste une information qui explique les différences dans les succès entre les omaha Beach et les quatre autres plages: les anglais, forts de l’expérience de Dieppe, avaient mis au point plusieurs types de chars (imaginés et construits par le général Hobart) spéciaux capables de régler tous les problèmes du débarquement, des chars démineurs au véhicule blindé capable de dérouler un tapis qui permet de rouler sur une plage (il y en a de nos jours près des centre nautiques), en passant par le Churchill lance flammes et la char-pont pour franchir les fossés antichars.

    Eisenhower a retenu le char DD, mais a laissé à Bradley le choix des autres: l’état major américain les a tous refusés, ce qui a entrainé l’échec d’omaha Beach.

    @pilusmagnus

    J’avoue ne pas comprendre ce que tu as dit: certes beaucoup de soldats allemands sont morts non pas pour le nazisme, mais parce que leur pays était en guerre et qu’Hitler savait faire des discours persuasifs à défaut d’être convaincant. Nous pouvons donc regretter leur mort, comme celle de tout être humain. Mais ce n’est pas pour autant qu’il faut atténuer nos remerciements envers les soldats alliés.

  • Participant
    Posts2925
    Member since: 26 février 2013

    Je ne savait pas que les “Hobart funnies” avait été refusé par les américains, peut être trop british pour eux?

  • Participant
    Posts3893
    Member since: 12 avril 2012
    mongotmery wrote:

    Mais ce n’est pas pour autant qu’il faut atténuer nos remerciements envers les soldats alliés.

    Je n’ai jamais dit qu’il fallait les atténuer. Simplement, le fait que ces remerciements soient les seuls cris qui émanent de la commémoration du Débarquement m’énerve.

  • Modérateur
    Posts8432
    Member since: 14 mai 2013

    @skyros

    Je ne connais pas les raisons exactes de ces refus, mais j’imagine qu’ils se sont inspirés des débarquements dans le pacifique, où tout marchait, bien, avions et navires mettaient des coups au but. Mais ils n’étaient pas face à un atoll paradisiaque mais face à une Normandie pluvieuse.
    Ils n’ont pas dû faire attention aux remarques anglaises sur le débarquement de Dieppe, où les anglo-canadiens (surtout canadiens) manquèrent d’ustensiles pour franchir les murs, les barbelés, etc…

    EDIT:

    @pilusmagnus

    En fait tu voudrais qu’on dise “vive les américains” et “pauvres allemands d’avoir été du mauvais côté”?

  • Participant
    Posts3893
    Member since: 12 avril 2012

    En gros ouais.

  • Modérateur
    Posts8432
    Member since: 14 mai 2013

    En ce cas je te comprends.

  • Participant
    Posts38
    Member since: 16 mai 2013

    @ pilusmagnus

    Je suis entièrement d’accord avec toi, mais il ne faut pas écouter les commentaires des médias à l’occasion de cet anniversaire. La plupart ne connaisse que peu de choses à cet évenements, et par leur voix résonne aussi la “manipulation” (modérée) américaine de l’histoire de cette guerre, car dans les livres d’histoire ne sont pas mentionnés les millions de soldats allemands qui n’était pas nazi, mais qui se battait pour leurs familles, leur patrie.

  • Participant
    Posts3893
    Member since: 12 avril 2012

    Je n’irais pas jusqu’à qualifier cela de “manipulation” mais c’est l’idée oui 😆

  • Participant
    Posts38
    Member since: 16 mai 2013

    @ pilusmagnus

    Je n’aime pas non plus ce mot, mais je n’en voyais pas d’autre, c’est pour cela que j’ai rajouté “modérée”

  • Modérateur
    Posts8432
    Member since: 14 mai 2013

    Enfin il faut pas tomber dans l’excès inverse, c’est comme les allemand qui habitaient à côté des camps de concentration et qui prétendaient ne rien en savoir: les soldats allemands savaient très bien qu’ils se battaient aussi (sur le front de l’est surtout) pour que des juifs, slaves, homosexuels et tziganes meurent.
    Certes APRES les grands tournants ils se battaient pour protéger leurs familles de la contre offensive, mais bon ils l’ont voulu. Ce ne sont pas des héros, ils se sont battus.
    Cela me fait penser à Pierre Clostermann, qui présente les pilotes dans “le grand cirque” comme purs et tout propres par rapport à tous les autres soldats, aux civils et aux politiques parce qu’ils se battent entre eux dans le ciel. Mais n’oublions pas que, au moins symboliquement, chaque victoire obtenue dans le ciel par un camp ou l’autre est un pas vers la victoire des troupes à terre. Donc, même si les pilotes allemands se battaient bien haut, sans avoir des civils à torturer ou exécuter à portée, ils se battaient pour que des gens le fassent, donc ils ne sont pas “purs”.

  • Participant
    Posts3893
    Member since: 12 avril 2012

    Exactement, ça rejoint mon idée : Personne n’est complètement “pur” dans une guerre. Donc les américains non plus.

  • Modérateur
    Posts8432
    Member since: 14 mai 2013

    @pilusmagnus

    Quand je dis pur, c’est ne pas être responsable du triomphe de l’idéologie nazie (dans le cas de la seconde guerre mondiale). C’est pour cela qu’un pilote de Messerschmit n’était pas pur (au sens innocent bien sûr).
    Au contraire les américains sont purs parce qu’ils se battent contre cette idéologie nazie.

  • Participant
    Posts3893
    Member since: 12 avril 2012

    Absolument, cela dit, les américains ne sont pas “purs” selon de très nombreux autres critères, comme par exemple celui de bombarder des villes entières à coups de napalm.
    Enfin bon, je crois que j’ai exprimé mon point de vue de toute façon.

  • Participant
    Posts2324
    Member since: 11 mai 2012

    Virez moi ce terme de purete 😆 . C’est bon pour le couvent ce mot, il n’a rien a faire sur ce topic.

    Joli hors sujet en passant.

  • Participant
    Posts3893
    Member since: 12 avril 2012

    Je dois dire en effet que “pureté” et “guerre” sont assez antinomiques.

  • Participant
    Posts568
    Member since: 20 octobre 2012

    @ Petit Poucet

    Tu as tout à fait raison concernant la 352ème division. Comme tu l’as dit, elle est formée de quelques vétérans du front de l’Est mélangés à de nouvelles recrues. Ainsi, si elle ne peut pas être considérée comme une unité d’élite, il est indéniable que les vétérans lui ont pas mal apporté, notamment en terme de discipline.

    D’ailleurs, merci de ta remarque : on imagine toujours Omaha Beach comme la mieux défendue et de loin mais les difficultés des GI’s sont dues au fait que tout a déraillé. C’est effectivement là que la loi de Murphy prend tout son sens.

    @ Montgomery

    Merci de ta précision à propos des “Hobart’s funnies” qui auraient pu avoir leur rôle à jouer sur cette plage.

    @ Pilus

    Petit Poucet a très bien répondu à ta question.

    Sinon je m’interroge vraiment sur ta remarque que je ne comprend pas bien. Je ne vois pas d’envolées de remerciements dans la deuxième partie du dossier, pas plus dans la première d’ailleurs. En effet, je me suis concentré sur les faits, le plus possible, en tâchant de rester objectif. Cependant, si tu juges des passages déplacés, tu peux les citer et je me ferai une joie de les modifier s’ils se révèlent partiaux.
    Personne tant sur cette plage que pendant la guerre n’a été blanc comme neige et tous les camps ont connu l’horreur de ce conflit. Nous n’oublierons jamais l’atrocité de celui-ci.

    @ Papazoulou

    Je ne sais pas trop, j’ai déjà pas mal de dossiers que je suis censé faire…

    En revanche, si certains sont motivés il pourrait être intéressant de faire une série de dossiers collective sur chacune des plages du débarquement.

  • Participant
    Posts3893
    Member since: 12 avril 2012
    Choukinator wrote:

    Je ne vois pas d’envolées de remerciements dans la deuxième partie du dossier, pas plus dans la première d’ailleurs. En effet, je me suis concentré sur les faits, le plus possible, en tâchant de rester objectif. Cependant, si tu juges des passages déplacés, tu peux les citer et je me ferai une joie de les modifier s’ils se révèlent partiaux.

    T’inquiète pas, je n’ai absolument pas dit ça contre toi ou ton dossier, c’est seulement la dernière photo qui m’a fait un peu réagir. Je n’ai fait qu’exprimer mon opinion générale, je suis tout à fait conscient que ton dossier est parfaitement impartial et raisonné et que tu es le premier à avoir conscience de ce dont je parle.

  • Participant
    Posts568
    Member since: 20 octobre 2012
    Pilusmagnus wrote:

    Choukinator wrote:

    Je ne vois pas d’envolées de remerciements dans la deuxième partie du dossier, pas plus dans la première d’ailleurs. En effet, je me suis concentré sur les faits, le plus possible, en tâchant de rester objectif. Cependant, si tu juges des passages déplacés, tu peux les citer et je me ferai une joie de les modifier s’ils se révèlent partiaux.

    T’inquiète pas, je n’ai absolument pas dit ça contre toi ou ton dossier, c’est seulement la dernière photo qui m’a fait un peu réagir. Je n’ai fait qu’exprimer mon opinion générale, je suis tout à fait conscient que ton dossier est parfaitement impartial et raisonné et que tu es le premier à avoir conscience de ce dont je parle.[/quote]

    C’est effectivement ce que j’avais cru comprendre.

    En revanche, personnellement j’ai compris la photo dans le sens : “Nous n’oublierons pas l’horreur des combats sur cette plage”, ce qui est valable pour les deux camps.

  • Participant
    Posts3893
    Member since: 12 avril 2012

    Oui oui, mais c’est pas spécialement contre la photo non plus 😆

  • Participant
    Posts516
    Member since: 17 août 2012

    Je crois savoir que l’on ne connait pas les pertes du débarquement car le décompte n’aurait pas été fait après le débarquement (ça se comprend, ils avaient d’autres chats à fouetter). Vous avez des infos sur ce sujet ?

  • Participant
    Posts1655
    Member since: 12 avril 2012

    Les pertes à Omaha s’élève à peu près à 900 morts (Je ne comptes bien sur pas les blessés et les disparu, sinon on atteint facilement les 2 000 voir même 3 000)

  • Participant
    Posts516
    Member since: 17 août 2012

    Merci Kynareth, mais ce n’est pas les pertes en elle-mêmes, mais plutôt le fait que l’on ne sait pas, ou pas, leur nombre exact. Je crois que on ne connait que le nombre de pertes du premier jour globalement.

  • Modérateur
    Posts8432
    Member since: 14 mai 2013

    @henry beyle

    On connait les pertes des américains dans le bocage (jusqu’à 6000 hommes par jour), et celle des anglo canadiens dans les combats près de caen. Il y a peut être des inconnues dues au fait qu’au début de la bataille de normandie, il y a eu des avancées et retraits successifs, mais dans l’ensemble on les connait.

29 sujets de 1 à 29 (sur un total de 29)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.