Post has published by Dragons

Ce sujet a 7 réponses, 6 participants et a été mis à jour par  Pano, il y a 10 mois et 3 semaines.

8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)
  • Participant
    Posts145
    Member since: 15 janvier 2017

    Je vous vois venir < < tu na jamais connu la guerre on est pas dans un film gnagnana>> Donc je tien à m’expliquer et préciser avant de lancer le débat.

    Dans énormément de témoignages de < > de guerre que il soit Rois,Généraux,Soldat etc pour une partie non-négligeable reviens le même aspect dans leur témoignages ils on aimé vivre la guerre,en partie,aimé se battre aimé vivre ça,aimé tuer,aimé vaincre un adversaire sur le champ de bataille, Notamment beaucoup de généraux célèbre disent avoiraimé mener leur troupes dans des campagnes sanglantes etc

    On retrouve le cas avec certains vétéran qui parle à la fois de la guerre comme une horreur mais un grand honneur,car ils on combattu pour Dieu pour leur pays etc.

    Je pense notamment à la phrase d’un des plus grand combattants et héros des deux guerre mondial son histoire à d’ailleurs sans doute inspiré grandement < > ça phrase en question < > Adrian Caron de Wiart écris dans c’est mémoires .

    bref selon vous avoir vécu en temps que combattant dans une guerre peut être une < > ou seul un déséquilibrer mental peux penser cela ?

  • Participant
    Posts1305
    Member since: 17 juin 2016

    Si elle est courte et victorieuse, j’apprécierais peut-être (je sais pas, je n’ai jamais connu ça).
    Si elle est longue et se termine par une défaite sans gloire, je doute que j’apprécierais.

    Un peuple qui n'aime pas son pays, ne mérite pas son indépendance.
    Moi

    Tiens , il pleut
    Napoléon Bonaparte

  • Participant
    Posts202
    Member since: 13 septembre 2013

    Je dirais que tout dépend de la personnalité de la personne qui fait la guerre. Certain ni voirons qu’une horrible entreprise de cruauté et de souffrance , d’autre une énorme décharge d’adrénaline et un moyen d’assouvir des pulsions violantes.

    Le regret et la compation tous comme l’agressivité et la soif de sang font parti de la nature humaine après tout.

  • Modérateur
    Posts2995
    Member since: 12 avril 2012

    Oui il ne faut pas être hypocrite sur la question. La guerre c’est moche mais en réalité un certain nombre d’hommes prennent plaisir à la faire. Pas de généralité cependant, chaque soldat a son propre vécu, a connu sa propre guerre.
    Il semblerait que les amateurs de sports extrêmes font de bons soldats, visiblement ils retrouvent au combat les mêmes sensations agréables, une adrénaline stimulatrice.

    J’avais vu un excellent reportage sur le baron Von Richthofen particulièrement intéressant et révélateur sur la psychologie du personnage. C’est un bon exemple pour le présent débat. Il était une sorte de rock star à l’époque, il avait toutes les femmes à ses pieds pourtant ce jeune homme en pleine fleur de l’âge restait froid à leurs sollicitations. En fait son seul truc c’était la guerre, il n’aimait que cela. Il collectionnait les numéros d’immatriculation des avions qu’il abattait et les accrochait à sa chambre. J’en ai parlé à un quelqu’un qui a fait des études en psychologie apparemment le fait de conserver quelque chose de ses victimes est un comportement typique des psychopathes. En 1918 il se met à prendre de plus en plus de risques, c’est là qu’il fait son meilleur « score ». En fait il semble avoir anticipé la fin de la guerre et donc la fin du monde dans lequel il s’épanouissait, prendre plus de risques serait pour lui une manière de disparaitre avec sa guerre.
    Ce comportement semble assez courant. Des soldats accoutumés à la guerre sont perdus, dépressifs quand celle-ci se termine, ils perdent le sens leur vie. Certains deviennent infernaux avec leur femme en permission ou en temps de paix et n’attendent que de revoir leurs camarades de combat.

    C’est autant une question de personnalité que d’expériences vécues. Si vous êtes un frontovik de 41 et que votre expérience de la guerre se limite à voir votre régiment se faire happer en rase campagne difficile d’avoir la même appréciation de la guerre que le Baron rouge collectionnant les victoires…

    C’est un sujet qui est assez abordé dans les films de guerre, le cas plus marquant étant le capitaine Conan.

    Comparaison n'est pas raison.

  • Participant
    Posts920
    Member since: 20 décembre 2014

    Cela peut apprendre le sens des valeurs morales, les defendrent et les renforcer en soi, par cela aussi, cela peut amener a avoir aimez la guerre pour ces valeurs que l’on défendaient.

    ( Désolé Cuirassier pour la legere “embrouille” que j’avais declenché. 😉 )

  • Participant
    Posts598
    Member since: 21 avril 2012

    Salut à tous ! B)

    Voici un sujet vaste… et, à mon avis, la (ou les) réponse(s) à apporter “varie(nt) toujours au cas par cas”. 😉

    En effet, les valeurs de l’individu en question peuvent être affectées par ce type d’expérience. Si celle-ci renforce ces valeurs et que ces valeurs sont bonnes, alors certainement, pour cela au moins, la guerre a pu être une bonne expérience. 🙂

    La guerre peut, parfois, faire découvrir ce qu’on appelle la “fraternité d’armes”… cela peut créer des liens très forts avec des compagnons, frères d’armes, etc. Liens qui vont à priori perdurer dans le civil une fois le calme revenu. B)

    Cela peut aussi aider du fait que le combattant (gradé ou non) peut se sentir utile (ce qui n’était pas forcément le cas avant… ça dépend, ça varie au cas par cas). En effet, il a peut-être joué à un moment un rôle déterminant dans le cours de l’histoire. S’il s’en est alors sorti avec les honneurs, cela sera assurément une bonne expérience pour lui. 😉

    N’oublions pas, toutefois, que l’histoire est souvent écrite par les vainqueurs… Or si on est dans le camp du vainqueur, on a plus de chance d’avoir une idée/vision positive du conflit achevé… et donc conclure que c’était une bonne expérience. Pour autant toutefois qu’on n’ait pas perdu trop de proches dans l’affaire… :unsure:

    De plus, il faut se rappeler que les guerres ont souvent servi à gagner de nouvelles terres, à piller de nouvelles ressources (ou à défendre les siennes)… un général qui a remporté des victoires significatives, aux conséquences lourdes d’un point de vue politique, dira que c’était une bonne expérience !

    Dans un autre registre, beaucoup de guerres ont été utilisées à titre d’entraînement… lorsque les Aztèques affrontaient leurs voisins de Tlaxcala, par exemple, ils entraînaient leurs soldats sans les envoyer trop loin de leur capitale (et faisaient d’une pierre deux coups en ramenant des prisonniers qu’ils sacrifiaient ensuite à certains de leurs dieux). Or, tout le monde sait qu’un soldat entraîné est plus efficace d’un novice (même s’il y a de nombreuses façons de s’entraîner). La façon d’acquérir de l’expérience peut bien sûr en soi être une bonne expérience… 😉

    La guerre, c'est l'histoire de l'humanité !
    Vouloir juger sans (bien) connaître, n'est-ce pas là le meilleur moyen de se tromper ?

  • Admin bbPress
    Posts6314
    Member since: 5 août 2017

    Salut Pano, toujours cool de revoir des membres de la première heure 😉

    La guerre a été écrite dans le SANG...
    Pour le reste, il y a le FORUM DE LA GUERRE!!!

  • Participant
    Posts598
    Member since: 21 avril 2012

    Salut BaTBaiLeyS, 🙂

    Merci de ton message !

    Fidèle au poste ! En tout cas, ça fait plaisir d’être (enfin) de retour ! B)

    La guerre, c'est l'histoire de l'humanité !
    Vouloir juger sans (bien) connaître, n'est-ce pas là le meilleur moyen de se tromper ?

8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.