Post has published by guiguit

Ce sujet a 11 réponses, 7 participants et a été mis à jour par  Vador, il y a 1 an et 1 mois.

12 sujets de 1 à 12 (sur un total de 12)
  • Modérateur
    Posts2015
    Member since: 26 août 2013

    La géopolitique de l’Espagne

    L’Espagne est une nation qui a joué un rôle de premier plan dans l’Histoire du Monde. Bâtie sur l’union des royaumes de Castille et d’Aragon, elle a conquis des terres sur tous les continents, répandu sa religion, sa langue et sa culture de par le monde. Aujourd’hui encore, l’Espagne peut, et à mon avis doit, susciter des interrogations sur sa géopolitique. Car si celle-ci a changé depuis le temps des conquistadors, elle risque d’avoir un impact sur notre Ancien Continent.

    Premièrement, les Basques, un peuple établi sur les deux versants des Pyrénées depuis des millénaires (les recherches actuelles placent leur arrivée avant celle des Ibères) qui a toujours revendiqué l’autonomie. La guerre civile avait divisé la population entre les requetés, partisans traditionnalistes de Franco et des autonomistes républicains. Le Caudillo avait accordé quelques libertés aux Basques : enseignement de l’eskeura, la langue basque tout en maintenant une politique centralisatrice. Cependant, cela étouffait les Basques plus qu’autre chose. En 1959, l’Euzkadi Ta Azkatasuna, «le Pays Basque et sa Liberté» (ETA) est fondé. L’ETA réclame l’indépendance complète et est prête à recourir au terrorisme pour y parvenir. (ce qui prouve au passage que le terrorisme est un moyen d’action et non une fin en soi et que donc le terme «guerre contre le terrorisme n’a aucun sens. On fait la guerre contre une entité politique. L’ETA exécuta l’amiral Carrero Blanco, premier ministre de Franco en 1973. La monarchie restaurée en 1975 restaura aussi la démocratie et donna aux provinces basques un statut d’autonomie. Alors que l’ETA se scindait en deux sections, une légale sur le plan politique et une dissidente pur continuer la «lutte», les polices françaises et espagnoles travaillèrent de concert à partir de 1984 pour éliminer une menace qui commençaient à arriver dans l’Hexagone. Leur collaboration porta un coup dur au mouvement privé de ses bases arrière. Il annonça une trêve «unilatérale et illimitée» et ouvrit des négociations avec Madrid en 1998. Cependant, l’année suivante, les terroristes reprirent les «combats», provoquant des vagues de manifestations anti-ETA dans toute l’Espagne. Les attentats visaient des membres du parti au pouvoir, des journalistes, les forces de l’ordre, ou encore des modérés. Les années 2000 s’ouvrirent sur une alternance de trêve et reprise de la lutte toujours à l’initiative de l’ETA. Son dernier grand attentat est celui de l’aéroport de Madrid en décembre 2006 (mais il y en a eu d’autres depuis).

    Ensuite, toujours dans le registre autonomiste propre au royaume des Bourbons, la Catalogne. Il s’agit de la région la plus riche et la plus peuplée d’Espagne. Ouverte sur le monde grâce à son port de Barcelone, la population réclame de plus en plus d’autonomie, mouvement historiquement bien implanté et traduit politiquement par la «Généralité» qui gouverne la région. Depuis 2012, les tensions n’ont eu de cesse de monter entre Madrid et Barcelone. Un referendum, décidé par le gouvernement catalan et pour l’heure non reconnue par les autorités espagnoles, aura normalement lieu le 1er octobre 2017.

    http://img.20mn.fr/V7dPuSN2T6my2DOSA2rCkg/648x415_une_banderole_adieu_l_espagne_est_brandie_le_11_septembre_2015_dans_le_cortege_des_manifestants_pour_l_independance_de_la_catalogne_a_barcelone.jpg

    http://www.midilibre.fr/images/2014/09/10/1049058_catalogne_800x716p.jpg?v=1

    Enfin, Ceuta et Melilla, ces deux villes «outre-mer» situé sur la côte d’Afrique du Nord, vestiges du vieil empire. Littéralement assiégées par les migrants, elles peuvent faire l’objet de réclamation du Maroc. Officiellement, l’Union africaine les reconnaît comme des «territoires occupés».

    L’Etat et la population sont-ils capables de rester unis ? Quel est l’état des forces armées espagnoles (armée, aviation et flotte) pour défendre l’intégrité du territoire national, protéger les côtes ? Qu’en pensez-vous ?

  • Participant
    Posts90
    Member since: 27 mai 2012

    Je me demande quel serait les effet d’une Catalogne indépendante en Europe? Quel message cela enverrait?

  • Participant
    Posts105
    Member since: 18 août 2013

    Débat intéressant effectivement.
    L’indépendance de la Catalogne pourrait être un coup de tonnerre en Europe puisque cela remettrait en question la construction territoriale des États (certains). Ou alors cela ne changera pas grand chose mais j’ai un doute.
    Pour ce qui est des forces armées espagnoles, elles ne sont pas extraordinaires et sont de plus intégrées dans l’OTAN ce qui limite les capacités d’action de l’Espagne. L’armée de terre ne dispose pas de chars de bataille comme le Leclerc par exemple si je ne dis pas de bêtise. Bref c’est une armée à l’image de l’influence espagnole : plutôt faible.

  • Participant
    Posts23
    Member since: 23 mai 2017

    Personnellement je pense que l’indépendance de la catalogne entraînerait un renouveau du mouvement indépendantiste basque ainsi que le rattachement de la Wallonie à la France . Et qui peut être même un renouveau également du mouvement corse . Enfin c’est tout pour la France selon moi

    Un atterrissage est une remise de gaz ratée.

  • Modérateur
    Posts2015
    Member since: 26 août 2013

    J’aurais plutôt tendance à penser que l’appartenance à l’OTAN (et à l’UE) renforce des pays comme l’Espagne en permettant une collaboration active entre pays pour réagir rapidement en campagne. Et puis, l’Espagne a-t ‘elle besoin de blindés lourds ? Si jamais le Maroc envahissait Ceuta et Melilla, on n’aurait pas droit à un scénario “à la Malouine” ?

    Et qu’en est-il de l’influence de l’Espagne sur les pays hispanophones ?

  • Participant
    Posts515
    Member since: 2 septembre 2012

    Dans le cas d’une indépendance, hormis la perte d’encore plus d’influence (la Catalogne ne sera probablement pas plus influente que n’est l’Espagne actuelle), je ne vois pas vraiment l’intérêt. Il est souvent plus aisé de négocier en diplomatie avec le nombre. Par contre, il serait bien possible d’arriver à une Espagne confédérée par exemple, avec des parties comme la Catalogne relativement indépendante, mais gardant le nombre pour la diplomatie…

    Au sinon, vador24 je ne vois pas d’où tu sors que la Wallonie se joindrait à la France. Je ne suis même pas sûr que chez nous (en Belgique) il y en ait encore qui veulent se rattacher à la France (surtout actuellement).

  • Participant
    Posts109
    Member since: 4 mars 2016

    L’indépendance de la Catalogne est inévitable. Je connais bien le pays en tant qu’espagnol d’origine et je sais que même les espagnols pensent que les catalans ont une culture propre, etc. Après, est-ce que les compétences régaliennes seront toujours concentrées ? C’est la question la plus importante au niveau géopolitique. Aussi, j’avais lu en Espagne un sondage effectué par la presse espagnole et portugaise qui établissait qu’un grand nombre de portugais n’était pas défavorable à une union politique avec l’Espagne. Une sorte d’Union ibérique serait donc possible. Après est-ce qu’il existe une volonté politique pour ? Il ne me semble pas, mais pourquoi pas dans un futur proche ou lointain, on verra bien… 😆

  • Participant
    Posts23
    Member since: 23 mai 2017

    @Anakil Brusbora
    Peut être que cela a changer mais d’après plusieurs sites que j’ai traversé ils s’accordent à dire que 85% des personnes étaient d’accord sur un rattachement à la france de la Wallonie après ce sondage date de 2015 les choses ont pu évoluer entre temps

    Un atterrissage est une remise de gaz ratée.

  • Participant
    Posts90
    Member since: 27 mai 2012

    Si jamais le Maroc envahissait Ceuta et Melilla, on n’aurait pas droit à un scénario “à la Malouine” ?

    Y a t’il des risque à propos d’une telle invasion?

  • Participant
    Posts460
    Member since: 10 avril 2015

    @vador24
    Peux tu nous mettre les liens vers ces fameux sites parce que autant que Belge je suis extrêmement dubitatif vis à vis de ce que tu avance. Personnellement je n’ai aucune connaissance souhaitant un rattachement alors 85% ça ne me semble absolument pas fondé comme chiffre (tu es sûr que c’est pas 8,5% 😉 ). De plus, il faut bien comprendre que l’on est beaucoup mais alors là beaucoup plus loin d’une indépendance de la Flandre que de la Catalogne. Je sais que vous appréciez nos frites mais tout de même. :silly:

    Sinon, je penses qu’il serait également intéressant de s’intéresser aux rapports entre l’Espagne et l’UE. Il me semble que les espagnols sont plutôt europhile. Quelqu’un a t’il de plus ample informations?

  • Modérateur
    Posts2015
    Member since: 26 août 2013

    A votre avis, quel sera (est ?) la position de l’Espagne par rapport au Brexit et à Gibraltar ? Ils revendiquent toujours le Rocher, non ? La sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne va-t-elle relancer les tensions entre les deux pays ?

  • Participant
    Posts23
    Member since: 23 mai 2017

    @Napoléon IV

    En fait je sais juste pas lire désolé en fait c’est bien 8.5% et pas 85 % … D ‘ailleurs le site où j’ai trouvé le texte marque 8.5 alors que sur le source il y a marqué 9% . De plus le sondage remonte à 2008 .
    Mes excuses .

    Je retiendrais la leçon et j’éviterais de poster des réponses pendant mon travail . Encore désolé..

    Sinon le sondage est ici : http://serendib.typepad.com/temporary_storage/queveulentleswallons.pdf

    Je propose de fermer la parenthèse et de repartir en Espagne. ^^

    Un atterrissage est une remise de gaz ratée.

12 sujets de 1 à 12 (sur un total de 12)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.