Post has published by poma.marc

Ce sujet a 30 réponses, 14 participants et a été mis à jour par  BaTBaiLeyS, il y a 5 ans et 1 mois.

31 sujets de 1 à 31 (sur un total de 31)
  • Participant
    Posts578
    Member since: 20 octobre 2013

    Voici le lien demontrant la volonté d’agression de la Russie communiste pour envahir l’europe, pret à attaquer en juillet 41, expliquant l’immensité des ressources en chars et aviations, soit autant que le monde entier, officiellement destiné a sa defense.

    http://library.flawlesslogic.com/suvorov_fr.htm

  • Participant
    Posts2724
    Member since: 12 avril 2012

    Poma.marc, si tu voulais qu’on discute de cet article, tu n’avais pas à supprimer le sujet de base parce qu’on remarquait que l’article était hébergé sur un site néo-nazi…

  • Participant
    Posts5796
    Member since: 12 avril 2012

    Par ailleurs, je viens de me renseigner et, s’il est clair que Staline aurait souhaité un jour attaquer le Troisième Reich, de nombreux historiens s’accordent pour dire que l’armée rouge n’était pas prête pour une invasion durant l’été 1941 (les purges des années passées se font encore énormément sentir au sein de l’État-Major et, sans commandement fiable, un plan d’invasion à l’échelle européenne est plus que compromis).

  • Participant
    Posts2724
    Member since: 12 avril 2012

    Oui, Staline aurait plutôt attaquer en 42 ou encore mieux en 43, mais 41 est largement trop tôt.

  • Participant
    Posts601
    Member since: 14 juin 2012

    @ poma.marc
    Si tu veux démontrer ta théorie fais le directement dans ton message.
    Et commence par enlever ton lien vers un site aux idées racistes.

  • Participant
    Posts578
    Member since: 20 octobre 2013

    Bien sur je n’adhere pas aux idées racistes, tel n’est pas mon but, laissons de coté cela, mais seulement souligner la strategie de Staline qui comptait avec le pacte d’agression de la pologne, se retourner ensuite dans le dos allemand, celui ci occupé a l’ouest, d’ou sa signature.

    21 000 chars et 14 000 avions, jusqu’a un million de parachutiste demontre clairement une strategie plutot offensive que defensive, je le crois volontier, destinés a des operations en profondeur plutot qu’a la defense puisque la ligne staline fut demonté par les russes comme le lien le precise.

    Et vous, qu’en pensez vous ?

    Remicas wrote:

    Poma.marc, si tu voulais qu’on discute de cet article, tu n’avais pas à supprimer le sujet de base parce qu’on remarquait que l’article était hébergé sur un site néo-nazi…

    Si tu parle de celui posté hier je n’ai rien fait pour l’enlever, je ne comprend pas pourquoi sa disparition, desolé, cela doit provenir des problemes de mon ordinateur suite a une restauration hier, et les mot valider ou annulez sont encore effacé pour les textes a poster.

  • Participant
    Posts1655
    Member since: 12 avril 2012
    poma.marc wrote:

    puisque la ligne staline fut demonté par les russes comme le lien le precise.

    Elle ne fut pas démonté, seulement abandonné. Après le pacte, la frontière soviétique c’est élargit et la ligne Staline devenait donc inutile et fut remplacé par la ligne Molotov. Mais les officiers soviétiques ne s’entendaient pas sur le fait si ils devaient conserver ou non la ligne Staline ou non (Certains disaient que oui, leur donnant ainsi une deuxième ligne de défense et d’autres non ne reflétant pas la doctrine militaire soviétique à l’époque)

  • Participant
    Posts601
    Member since: 14 juin 2012
    poma.marc wrote:

    la strategie de Staline qui comptait avec le pacte d’agression de la pologne, se retourner ensuite dans le dos allemand, celui ci occupé a l’ouest, d’ou sa signature.

    Lorsque Staline arrive en 1924 il décide de supprimer tout ce qui ne relève pas du communisme pur et dur (par exemple la NPE) pour créer un état qui obéit aux fantasmes communistes les plus fous.
    L’une des premières choses que fait Lénine lors de sa prise de pouvoir, c’est de déclarer que tout l’argent prêté à la Russie Impériale par les autres puissances ne sera pas rendue. C’est du vol, et c’est un exemple du fait que l’URSS ne reconnait aucun autre pays que lui-même.
    Staline pousse à l’extrême la confrontation pays socialiste (le sien)/ pays impérialise (tous les autres pays industrialisés du monde). L’un des fondements de sa propagande, c’est la “révolution mondiale”: l’URSS doit permettre à ses camarades étrangers de renverser leur gouvernement bourgeois et d’en installer un autre, socialiste. Il est donc notoire que Staline mène une politique ultrabelliqueuse en Europe, dont on connait l’objectif: la libération du prolétariat mondial.
    Sa stratégie, c’est de laisser l’Allemagne et la France s’épuiser comme en 14-18. Or il croit l’Allemagne moins forte que la France: il va donc l’alimenter en carburant et en vivres pour ainsi dire gratuitement.
    Ensuite, il attaque ces deux pays et les “libère” tous les deux d’eux-mêmes.

    C’est également pour ça que l’URSS pariait sur une armée offensive, mais aussi parce qu’après l’expérience de la Première GM et de la guerre civile russe, les officiers russes pensaient que la meilleure défense, c’est encore l’attaque. Il y a aussi là dedans des raisons idéologiques: “les capitalistes nous sont inférieurs, et nous ne leurs feront aucune concession”.

    21 000 chars et 14 000 avions, jusqu’a un million de parachutiste demontre clairement une strategie plutot offensive que defensive, je le crois volontier, destinés a des operations en profondeur plutot qu’a la defense puisque la ligne staline fut demonté par les russes comme le lien le precise.

    Pour les chars et avions soviétiques, tu fais une mauvaise analyse de leur nombre. Les bons chars russes (KV-1 et T-34) n’entrent en service qu’en 1940. Bien trop tôt pour permettre d’attaquer dès 1941. J’imagine qu’une bonne partie des 21 000 chars dont tu parles sont périmés. De même pour les avions: en 1941, la VVS se fera étriller.
    Pour les paras, ils ne seront utilisés qu’une fois massivement durant la Seconde GM, et ce fut un échec.
    Mais sinon oui, le but était bien de passer à l’attaque.

  • Participant
    Posts578
    Member since: 20 octobre 2013

    A quoi a tiens le destin du monde, nous parlerions probablement russes dans leurs goulags a esclaves, maintenant, s’il n’y avait pas eu un regime aussi mauvais que celui de Staline.

  • Participant
    Posts746
    Member since: 13 avril 2012

    Il y’a des régimes bien pires que celui de Staline même s’il figure dans les plus tyranniques Je pense au régime nazi , et bien plus on peut pas simplement dire que nous serions esclaves car l’histoire aurait changé si Staline avait conquis l’Europe.Qu’on parlerait une langue ou une autre on s’en fiche , il y’a toujours une langue qui prend le dessus (l’Anglais actuellement)
    Rappelle toi qu’un argument se développe et n’est pas une idée brute .

  • Participant
    Posts1655
    Member since: 12 avril 2012

    Tu sautes au conclusion un peu trop vite à mon avis, j’ai de fort doute que les Soviétiques se préparaient réellement à une croisade contre l’Europe. Comme la dit Olivier, la mobilisation massive des chars et d’avions qui est certes importantes, mais devait être assez obsolète. La raclée subit contre la Finlande va être une véritable douche froide pour l’Armée Rouge et un précieux message pour Hitler lui disant que l’URSS n’était pas aussi puissante qu’elle le prétendait.

    L’entêtement de Staline sur le fait que Hitler ne l’attaquerait pas me semble être une bonne preuve qu’aucune offensive n’était prévu de la part de Staline (Du moins, pas en 41)

  • Participant
    Posts578
    Member since: 20 octobre 2013
    ourouk72 wrote:

    Il y’a des régimes bien pires que celui de Staline même s’il figure dans les plus tyranniques Je pense au régime nazi , et bien plus on peut pas simplement dire que nous serions esclaves car l’histoire aurait changé si Staline avait conquis l’Europe.Qu’on parlerait une langue ou une autre on s’en fiche , il y’a toujours une langue qui prend le dessus (l’Anglais actuellement)
    Rappelle toi qu’un argument se développe et n’est pas une idée brute .

    Les documentaires presentant plus veridiquement le regime communiste n’avaient rien a envier a ceux d’hitler dont les soldats allemand disaient que leurs camps de concentrations fonctionnaient dix ans avant ceux de l’allemagne, tiré du livres, les SS en indochine.
    Et ce n’etait pas particulierement l’idée de parler russe que de subir leur regime impitoyable.

    Kynareth wrote:

    Tu sautes au conclusion un peu trop vite à mon avis, j’ai de fort doute que les Soviétiques se préparaient réellement à une croisade contre l’Europe. Comme la dit Olivier, la mobilisation massive des chars et d’avions qui est certes importantes, mais devait être assez obsolète. La raclée subit contre la Finlande va être une véritable douche froide pour l’Armée Rouge et un précieux message pour Hitler lui disant que l’URSS n’était pas aussi puissante qu’elle le prétendait.

    L’entêtement de Staline sur le fait que Hitler ne l’attaquerait pas me semble être une bonne preuve qu’aucune offensive n’était prévu de la part de Staline (Du moins, pas en 41)

    Je n’en suis pas aussi sur, les arguments tiré du lien sont assez serieux pour le prendre en compte et si ce n’est par la qualité au depart, au moins par la quantité et comme la guerre ne pouvait ce terminer dans un cours laps de temps, sortaient en 41 le T-34 et le KV-1 pour achever l’adversaire deja epuisé. j’estime que c’est realisable.

    21 000 chars et 14 000 avions meme en grande partie obsolette fait du degat, et l’europe n’est pas la finlande. Cela en represente autant que le monde entier, si c’etait uniquement pour ce defendre face au 3600 chars allemands et plus de 2 000 avions je crois, c’est beaucoup trop, donc,je persiste a y voir une politique d’expansion reflechit, preparé longtemps a l’avance pour la conquete de l’europe, seul l’evolution mecanique generale l’a ralentie dans sa demarche expanxionniste selon moi, et sa strategie en place est offensive selon l’auteur, il y a donc bien une demarche precise, celle de conquerir et des delais prevus.

  • Participant
    Posts5796
    Member since: 12 avril 2012

    @poma.marc, on ne remet pas en question la détermination de Staline à marcher sur l’Europe, on insiste simplement sur le fait que l’armée rouge n’était pas prête pour une offensive lancée durant l’été 1941. Le matériel est une chose, mais sans commandement adéquat, Staline peut bien rêver d’une révolution mondiale, il n’en demeure pas moins que la détermination seule ne fait pas gagner les batailles.

  • Participant
    Posts2724
    Member since: 12 avril 2012

    Le nombre ne signifie pas tout, en 1940 les Français avaient le même nombre de chars mais une grande partie étaient obsolète (on avait encore des tas de FT-17, c’est dire).

    Je ne dis pas que Staline ne prévoyait pas une invasion de l’Europe, c’est juste que en 1941 si le matériel est là, les cadres et l’infrastructures (notamment les pistes pour les avions) sont encore insuffisant.

  • Participant
    Posts1655
    Member since: 12 avril 2012

    Avec la purge des officiers, ils auraient fallut plusieurs années avant de voir de bon officier prendre la tête des divisions de l’Armée Rouge, sinon une invasion de l’Europe aurait été un véritable fiasco. (Contre la Finlande ça passe, mais contre des armées comme celle de l’Allemagne avec des officiers plus que compétent, le désastre aurait été inévitable)

    Et justement, Barbarossa est un bon exemple qui oppose les officiers Allemands aux officiers Soviétiques (Pour la plupart sans expérience). Sans compter que Hitler n’était pas fou, il savait déjà que faire confiance à Staline et l’URSS était une mauvaise idée alors il était déjà préparé à la menace rouge alors que Staline non.

  • Participant
    Posts601
    Member since: 14 juin 2012
    Kynareth wrote:

    Hitler savait déjà que faire confiance à Staline et l’URSS était une mauvaise idée alors il était déjà préparé à la menace rouge alors que Staline non.

    Que veux-tu dire?

  • Participant
    Posts578
    Member since: 20 octobre 2013
    Maxsilv wrote:

    @poma.marc, on ne remet pas en question la détermination de Staline à marcher sur l’Europe, on insiste simplement sur le fait que l’armée rouge n’était pas prête pour une offensive lancée durant l’été 1941. Le matériel est une chose, mais sans commandement adéquat, Staline peut bien rêver d’une révolution mondiale, il n’en demeure pas moins que la détermination seule ne fait pas gagner les batailles.

    Merci, mais c’etait pour repondre a Kynareth pensant a une action finalement defensive de la russie.

    Kynareth wrote:

    Avec la purge des officiers, ils auraient fallut plusieurs années avant de voir de bon officier prendre la tête des divisions de l’Armée Rouge, sinon une invasion de l’Europe aurait été un véritable fiasco. (Contre la Finlande ça passe, mais contre des armées comme celle de l’Allemagne avec des officiers plus que compétent, le désastre aurait été inévitable)

    Et justement, Barbarossa est un bon exemple qui oppose les officiers Allemands aux officiers Soviétiques (Pour la plupart sans expérience). Sans compter que Hitler n’était pas fou, il savait déjà que faire confiance à Staline et l’URSS était une mauvaise idée alors il était déjà préparé à la menace rouge alors que Staline non.

    Effectivement cela regle la question pour un temps.

  • Participant
    Posts1100
    Member since: 12 avril 2012

    Modération

    Poma.marc arrêtes tout de suite les doubles-posts. En faire 3 sur un même sujet en une même après-midi c’est un beau-score mais il est inutile de vouloir faire un record.

    Merci.

  • Participant
    Posts2324
    Member since: 11 mai 2012
    ourouk72 wrote:

    Il y’a des régimes bien pires que celui de Staline même s’il figure dans les plus tyranniques Je pense au régime nazi

    Je doute qu’il soit possible de quantifier, d’evaluer et surtout de comparer l’horreur et la barbarie de la peste rouge et de la peste brune. Les deux ont commis des crimes inqualifiables contre l’humanite en torturant et tuant industriellement des millions d’innocentes victimes.

  • Participant
    Posts2977
    Member since: 12 avril 2012

    e doute qu’il soit possible de quantifier, d’evaluer et surtout de comparer l’horreur et la barbarie de la peste rouge et de la peste brune. Les deux ont commis des crimes inqualifiables contre l’humanite en torturant et tuant industriellement des millions d’innocentes victimes.

    eh oui à moins prendre au mot Djougachvili. “La mort d’un homme est une tragédie. La mort d’un million d’hommes est une statistique.” Comparer le stalinisme,le troisième Reich ou le maoïsme sur des questions d’éthique relève de l’absurdité. 😆

  • Participant
    Posts1655
    Member since: 12 avril 2012
    Olivier wrote:

    Kynareth wrote:

    Hitler savait déjà que faire confiance à Staline et l’URSS était une mauvaise idée alors il était déjà préparé à la menace rouge alors que Staline non.

    Que veux-tu dire?[/quote]

    Depuis le début, Hitler planifiait son invasion de l’URSS depuis 1940 au moins (Le but principal de l’invasion de l’URSS était la création d’un espace vital, le Lebensraum)

    Lors de la mobilisation massive des troupes allemandes à la frontière soviétique, les Soviétiques savaient ce qui se préparait, mais Staline faisait la sourde oreille et malgré que la Stavka (L’état major de l’Armée Rouge) était au courant de l’éminence d’une agression armé de l’Allemagne, ce n’est pas toute les troupes qui reçurent l’état d’alerte.

    Voilà donc ma réticence à cette “supposé” préparation de l’invasion de l’Europe par l’URSS, puisque ses armées ne semblait être tout simplement pas préparé et semblait être la que pour la défense avec la construction de la ligne Molotov.

  • Modérateur
    Posts2995
    Member since: 12 avril 2012

    Ce n’est pas la première fois que j’entends parler de la thèse de Souvorov qui sous-entend que Staline allait lancer l’invasion de l’Europe en 1941. Cette thèse a en effet été mainte fois reprises par les néonazies afin de justifier l’opération Barbarossa ; qui ainsi n’aurait été qu’une attaque préventive pour sauver l’Europe de l’attaque imminente du « Judéo bolchévisme ».

    Pourtant l’invasion de l’URSS est l’essence même du projet nazi. Hitler a toujours voulu conquérir ces terres, cet espace vital où devait se développer la race aryenne. Et il a toujours souhaité anéantir le bolchévisme, son grand rival totalitariste.
    Le plan Barbarossa ne fut conçu qu’à la fin 1940, cependant on peut retrouver des traces bien antérieures d’autres plans d’invasions (par exemple en s’alliant avec la Pologne nationaliste), ou encore de la volonté d’Hitler d’envahir l’URSS dès 1933.

    Coté soviétique, il y a toujours eu cette volonté de répandre la révolution communiste, y compris par la force pour libérerer le prolétariat mondial.
    Pour Staline, la montée du nazisme est l’opportunité de voir le Royaume-Uni, la France, l’Italie et l’Allemagne s’affaiblir dans une longue et couteuse guerre, dans laquelle il serait intervenu qu’au dernier moment, en sauveur de l’Europe contre le Fascisme…

    Il a donc pris les dispositions pour cette nouvelle guerre ; militarisation de l’industrie, renforcement exponentielle de l’Armée Rouge, conquête de territoires en Finlande, Roumanie, Pays Balte et Pologne pour agrandir la profondeur stratégique de l’URSS.
    Mais aussi le Pacte de non-agression avec l’Allemagne ; qui permettait à cette dernière de se concentrer qu’à l’Ouest, pendant que l’URSS continuait sa préparation.

    Cependant rien ne s’est passé comme Staline le voulait. La France fut rapidement battue sans que l’Allemagne soit particulièrement affaiblie et l’Armée Rouge a prouvé, lors des guerres contre la Finlande et la Pologne, qu’elle n’était pas prête pour un conflit avec la puissante Allemagne.

    Il fallait que Staline gagne du temps pour que son armée, durement touchée par les purges, effectue une totale réorganisation.
    Fin 1940-début 1941, Staline a donc tout fait pour éviter la guerre avec Hitler, au point de nier même l’évidence de l’invasion allemande et d’éviter tout préparatif qui pourrait être interprété comme une provocation.

    Staline n’allait donc certainement pas lancer la « libération » de l’Europe en 1941.
    Pour ce qui est de la concentration de forces offensives soviétiques à la frontière en juin 41 ; cela s’explique par la doctrine de l’Armée Rouge. En effet cette dernière, ayant pour principal but l’exportation de la révolution prolétarienne, elle a énormément misé sur une doctrine très offensive, jusqu’à l’excès même.

    La doctrine soviétique prévoyait aussi de lancer de multiples offensives ; entre le moment où la guerre est déclarée et le moment où l’ennemi engage le gros de ses forces, afin de perturber sa mobilisation. Cependant cela ne s’est pas fait car Staline ne voulait pas provoquer les allemands et ces derniers engagent le gros de leurs forces dès la déclaration de guerre.

    Il ne faut donc pas voir, dans la concentration de forces soviétiques à la frontière, une volonté de Staline d’attaquer l’Europe dès 41. C’est jute l’articulation normale de l’Armée Rouge en conformité avec sa doctrine.

    Dernier point, la thèse de Souvorov repose aussi sur l’existence du plan Joukov. Joukov est alors chef d’état-major, mais pas de la Stavka qui n’existe pas encore.
    Il a rédigé un plan bien sûr très offensive qui consiste ; à percer plein Ouest dans le Sud de la Pologne, puis de remonter à 90° vers le Nord, vers la Baltique encerclant ainsi une centaine de division allemande ! Curieusement ce plan ressemble plus à la Blitzkrieg qu’à une combinaison d’opérations en profondeurs à la soviet.
    En fait ce plan est une attaque préventive contre les allemands, car les soviétiques savaient la guerre était imminente et ils auraient préféré attaquer en premier comme le suggère leur doctrine.

    Mais Staline a bien refusé ce plan le 19 mai 1941. Les Soviétiques n’allaient donc pas attaqué les allemands en 1941 et la thèse de Souvorov est depuis largement réfutée.

  • Participant
    Posts754
    Member since: 31 octobre 2012

    Qu’un plan existe me semble normal.

    Tout armee doit etablir des plans, reflechir a des scenarios impensable pour se preparer a une guerre. Que la stavka ai dans ses tirroirs un plan pour attaquer l’allemagne en 1941 me semble normal et je suis sur qu’en cherchant bien, il existait surement un plan pour envahir la turquie, la chine ou je ne sais quel autre pays.

    Je suis en train de lire les memoires d’un officier de renseigment attache au panzerkorp de guderian. Son analyse du dispositif russe est que les corps d’armee n’etait pas en mode defensif ni offensif mais bien en une sorte de deploiement pour se reequiper ou parer a toute situation.

    Quand on dit que les chars russes sont mauvais, certes ils n’ont pas de radios et tout ce que l’on sait. Mais quand on compare un t26 et un panzer II, il se valent plus ou moins. Certes le panzer II est un poil plus blinde, mais le t26 le surpasse en canon… la difference reste la radio et la doctrine d’utilisation.

  • Modérateur
    Posts2995
    Member since: 12 avril 2012
    glapsvidr wrote:

    Tout armee doit etablir des plans, reflechir a des scenarios impensable pour se preparer a une guerre. Que la stavka ai dans ses tirroirs un plan pour attaquer l’allemagne en 1941 me semble normal et je suis sur qu’en cherchant bien, il existait surement un plan pour envahir la turquie, la chine ou je ne sais quel autre pays.

    Tout à fait, cela fait partit du travail d’état major d’anticiper les scénarios et de concevoir préalablement des plans d’opérations; pour agir de manière plus efficace et plus rapide au cas où la guerre serait déclarée.
    Cependant une précision, le plan Joukov que j’évoquais n’a été conçu qu’en mai 41, il est même bâclé et grossier. Pourtant il est le résultat de plusieurs Kriegspiels menés par l’état major soviétique depuis longtemps sur une hypothétique guerre avec l’Allemagne.

  • Modérateur
    Posts8432
    Member since: 14 mai 2013

    Comme le dit cuirassier les nazis ont l’idée depuis Mein Kampf d’envahir la russie.

    Coté ruse, rappelons que Staline veut une urss très forte, avant la révolution mondiale. contrairement à Trotzki, qui veut une révolution dans tous les pays du mode en même temps. Or en 4 Staline a encore un plan quinquennal en marche, car il ne faut pas oublier que si l’urss a une bonne industrie, elle n’a pas encore de bonne agriculture ou d’industrie légère. D’ailleurs l’aide américaine en nourriture durant la Deuxième guerre mondiale sera très importante, d’autant plus avec la perte de l’Ukraine dès 41.

  • Participant
    Posts2169
    Member since: 12 avril 2012

    Ce que vous avez présenté est la théorie du Brise-Glace, développée par l’historien russe Victor Suvorov (pseudonyme de Vladimir Resun, officier du GRU passé à l’ouest en 1978) dans son ouvrage Le Brise Glace Juin 1941, Le plan secret de Staline pour conquérir l’Europe. En résumé voici cette théorie (ça a été fait, mais un peu de résumé est toujours le bienvenu).

    En 1941, lorsque Hitler déclenche l’opération Barbarossa, les forces russes sont sur le point de se jeter sur les allemands pour envahir le Reich et déferler sur l’Europe, emmenant avec eux la révolution mondiale.

    http://www.livresdeguerre.net/telechar/sujets/1441gi.jpg

    Que pensez-vous de cette théorie ? Est-elle pertinente selon vous ?

  • Participant
    Posts1655
    Member since: 12 avril 2012

    Les Soviétiques sur le point de se jeter sur les allemands? L’Armée Rouge qui se remet difficilement de la purge des officiers et de sa difficile victoire lors de la guerre d’hiver, j’ai de la difficulté à croire qu’ils allaient “bientôt” se lancer à l’assaut de l’Europe.

    Lors de la mobilisation massive des troupes allemandes à la frontière soviétique, les Soviétiques savaient ce qui se préparait, mais Staline faisait la sourde oreille et malgré que la Stavka (L’état major de l’Armée Rouge) était au courant de l’éminence d’une agression armé de l’Allemagne, ce n’est pas toute les troupes qui reçurent l’état d’alerte alors qu’ils étaient postés à titre défensif sur la ligne Molotov.

  • Participant
    Posts5796
    Member since: 12 avril 2012
    ”Nicopoleon wrote:

    « En 1941, lorsque Hitler déclenche l’opération Barbarossa, les forces russes sont sur le point de se jeter sur les allemands pour envahir le Reich et déferler sur l’Europe, emmenant avec eux la révolution mondiale. »

    C’est une belle excuse, mais elle ne résiste pas à la réalité, voilà mon avis. En 1941, l’Armée Rouge a un État-Major décapité par les purges des années 1936-1938, c’est déjà mal parti pour lancer le plan de « libération » européenne du grand Capital. Certes, si le « petit père des peuples » signe le pacte de non-agression avec l’Allemagne nazie, c’est pour gagner du temps avant d’envisager de se faire mettre sur la tronche (d’ailleurs ni Staline ni Hitler ne sont dupes), mais c’est bel et bien le Troisième Reich qui frappe le premier et surprend son voisin. Quant au fait que les troupes russes soient stationnées à la frontière, c’est compréhensible quand on sait que la doctrine soviétique est très axée sur l’offensive ; ça ne veut pas pour autant dire que l’invasion allait avoir lieu quelques semaines ou quelques mois après le déclenchement de Barbarossa.

    « Que pensez-vous de cette théorie ? Est-elle pertinente selon vous ? »

    Selon moi pas du tout. En effet, elle a tout d’une reconstruction postérieure pour justifier le fiasco que constitue la réaction de l’URSS face à l’opération Barbarossa, alors que l’explication la plus simple est bien la plus plausible : Staline n’était tout simplement pas prêt pour un conflit, comme en témoigne les succès des premiers mois pour la Wehrmacht.

  • Participant
    Posts2629
    Member since: 6 février 2013

    Je ne vois pas en quoi Staline pouvait prévoir à l’avance une attaque de ce genre, la Russie était déjà en proie dans ses conflits internes, avec les procès de Moscou (1937-1938, j’espère que c’est les bonne dates). De plus, même si Staline se doutait d’Hitler avant et après le pacte Germano-russe, Staline ne pouvait pas contenir d’un coup l’Allemagne Nazi qui l’avait surpris dès le début.

  • Participant
    Posts601
    Member since: 14 juin 2012

    La question a déjà été évoquée sur le sujet Le plan de staline pour conquérir l’europe auquel je te revoie.
    Il est vrai que Staline voulait passer à l’offensive; il est faux qu’il voulait le faire aussi vite.

  • Admin bbPress
    Posts6316
    Member since: 5 août 2017

    Alors j’ai fusionné les sujets en gardant ton titre Nicopo 😉

31 sujets de 1 à 31 (sur un total de 31)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.