Post has published by gytz

Ce sujet a 25 réponses, 8 participants et a été mis à jour par  mongotmery, il y a 1 an et 11 mois.

26 sujets de 1 à 26 (sur un total de 26)
  • Participant
    Posts1769
    Member since: 8 septembre 2015

    Bonjour à tous,

    En économie il est question surtout sur le plan macro d’une science qui peut se faire dompter ou pas (d’où lidée de libéralisme économique et d’économie dirigée). Certain comme Smith parleront de main invisible, d’autres comme les communistes priviligieront sa tenue en laisse pour la bonne équité des ressources et des richesses.

    Mais l’économie est avant tout une création de l’homme dans un but fixé par l’homme. Donc pourquoi parler de science? Car une science est vaste et dispose de parties inconnues pour être qualifiée par ce nom. Or vu que c’est une création de l’homme pourquoi parler de science?

    C’est peut être Benin comme question et si vous la trouvez trop évidente pour mener à un débat n’hésitez pas à me le dire pour supprimer le sujet. Quoi qu’il en soit place au debat!

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Dans les textes académiques anglo-saxons, l’économie est clairement définie comme une science par la plupart des auteurs que j’étudie.

    Car une science est vaste et dispose de parties inconnues pour être qualifiée par ce nom.

    Mais l’économie regorge encore de nombreuses inconnues! Nous n’avons pas encore trouvé de système économique viable pour aligner au même niveau l’égalité et la liberté des individus. Le capitalisme est entachée d’une myriade de défauts et beaucoup d’écoles académiques continuent à se faire face pour résoudre les problèmes du système, voir le réformer ou totalement le changer.

    Or vu que c’est une création de l’homme pourquoi parler de science?

    J’avoue ne pas comprendre ta question. La physique, la biologie et la chimie sont aussi des champs d’études crées par l’Homme pour avoir une meilleure connaissance du monde. Et pour te reprendre la définition du Britannica, le terme “science” désigne un système de connaissance qui se consacre à l’étude du monde physique, et qui suscitent systématiquement de nouvelles observations et expérimentations. Je ne vois pas en quoi l’économie serait à distinguer de cette définition.

  • Participant
    Posts1769
    Member since: 8 septembre 2015

    Or vu que c’est une création de l’homme pourquoi parler de science?

    J’avoue ne pas comprendre ta question. La physique, la biologie et la chimie sont aussi des champs d’études crées par l’Homme pour avoir une meilleure connaissance du monde. Et pour te reprendre la définition du Britannica, le terme “science” désigne un système de connaissance qui se consacre à l’étude du monde physique, et qui suscitent systématiquement de nouvelles observations et expérimentations. Je ne vois pas en quoi l’économie serait à distinguer de cette définition.[/quote]
    Enfin, l’économie est un objet créé par l’homme pour pouvoir à la base quelque chose contre une autre. Or il s’est développé de façon autonome petit à petit pour arriver au niveau actuel avec les différentes écoles de pensées et tout la machine à gaz actuelle. Mais comme tule dis la science désigne un système de connaissance qui se consacre à l’étude du monde physique. Mais étudier une invention comme si l’on en connaissait pas assez c’est très étrange pour une invention. Je suis bien d’accord qu’il faut encore chercher un système viable économiquement mais, c’est à dire une nouvelle invention en fin de compte. Et je toruve cela assez étrange

    (c’est peut être un peu confus, si vous n’arrivez pas à comprendre un traître mot de mon raisonnement n’hésitez pas à m’en faire part!)

  • Participant
    Posts686
    Member since: 1 juillet 2015

    @gytz
    Non ,à la base ,l’économie signifie gestion de la maison (l’étymologie vient de oíkonomià constitué de oikos qui signifie maison et nomos qui signifie gérer ).De nos jours ,l’économie est considéré comme une science sociale qui étudie tout ce qui est répartition et consommation des richesses donc je vois pas ce que vient faire “le quelque chose contre autre chose “.
    J’ai pas vraiment compris ta première phrase si tu peux mieux l’expliquer s’il te plaît.

    La démocratie ,c'est l'oppression du peuple par le peuple pour le peuple
    Oscar Wilde

    Donnez moi une raison et je vous donnerai une guerre (Achille dans Troy :Fall of the city )

  • Participant
    Posts1769
    Member since: 8 septembre 2015

    @Gytz
    Non ,à la base ,l’économie signifie gestion de la maison (l’étymologie vient de oíkonomià constitué de oikos qui signifie maison et nomos qui signifie gérer ).De nos jours ,l’économie est considéré comme une science sociale qui étudie tout ce qui est répartition et consommation des richesses donc je vois pas ce que vient faire “le quelque chose contre autre chose “.
    J’ai pas vraiment compris ta première phrase si tu peux mieux l’expliquer s’il te plaît.

    Enfin, je désignais d’abord l’économie de troc qui est la base de ce système. C’est une invention humaine, qui s’est complexifié. Enfin de compte c’est plus des amélioration successive d’une invention c’est mon avis très subjectif en tout cas.

  • Participant
    Posts686
    Member since: 1 juillet 2015

    @gytz
    Si on suit ton raisonnement,tu considères les sciences sociales comme des inventions de l’Homme et non des sciences (si j’ai bien compris )et tu dis qu’une science dispose de parties inconnues mais où as-tu vu qu’une science est obligé d’avoir des parties inconnues pour porter le nom de science ?

    La démocratie ,c'est l'oppression du peuple par le peuple pour le peuple
    Oscar Wilde

    Donnez moi une raison et je vous donnerai une guerre (Achille dans Troy :Fall of the city )

  • Participant
    Posts1769
    Member since: 8 septembre 2015

    @Gytz
    Si on suit ton raisonnement,tu considères les sciences sociales comme des inventions de l’Homme et non des sciences (si j’ai bien compris )et tu dis qu’une science dispose de parties inconnues mais où as-tu vu qu’une science est obligé d’avoir des parties inconnues pour porter le nom de science ?

    Un peu agressif :cheer: mais j’explique mon raisonnement un peu subjectif. On parle de science quand on cherche à comprendre un mécanisme un fonctionnement un phénomène, enfin dans la plupart des cas quelque chose qu’on ne comprend pas. Les sciences sociales sont des sciences utilisées pour comprendre l’humain. Mais l’économie est une invention de l’homme, ce dernier en a prévu les mécanismes et les phénomènes. C’est très subjectif enfin, je me base sur des cas tels que la physique la biologie, l’astrologie ou encore la sociologie et il est probable que je fasse fausse route. Enfin je pense quon essaie surtout d’améliorer une invention pour sa viabilité sociale.

    Mais je le répète je fais peut être fausse route.

  • Participant
    Posts686
    Member since: 1 juillet 2015

    @gytz
    Je ne voulais pas paraître agressif .
    Ensuite ,pour moi la science est un ensemble de connaissance obéissant à des lois .Si je suis ton raisonnement,le jour où on aura découvert tout en physique ,en biologie etc .La science n’existera plus pour toi .

    La démocratie ,c'est l'oppression du peuple par le peuple pour le peuple
    Oscar Wilde

    Donnez moi une raison et je vous donnerai une guerre (Achille dans Troy :Fall of the city )

  • Participant
    Posts2925
    Member since: 26 février 2013

    @gytz
    L’astrologie ? Une science ? Vraiment ?
    Si tu parle de la science de l’observation du ciel, du cosmos et de ses phénomènes c’est l’astronomie. L’astrologie c’est prédire les choses en les regardant : les horoscopes, les influences des planètes etc. Et c’est loin d’être une science.

    Omnia Sunt Comunia

    Je suis anarchiste au point de traversé dans les clous pour ne point avoir de soucis avec la maréchaussée.

  • Participant
    Posts276
    Member since: 13 avril 2015

    La première question à se poser lorsque l’on veut étudier une science est celle de l’objet étudié. Ainsi on différencie les sciences de la nature (physique, biologie, géologie, etc) et les sciences de l’homme (technique, sociologie, politique, etc). J’ai vu que l’on a dit que la physique a été créé par l’homme, ce qui est exacte. Toutes les sciences sont des créations de l’homme, mais les objets d’étude ne le sont pas toujours, d’où la distinction entre les sciences de la nature, dont les objets d’étude ne dépendent pas de l’homme (ex: la nature pour la physique), et les sciences de l’homme dont l’objet en dépend (ex: la cité pour la politique).

    Il faut noter que les sciences de la nature précèdent les sciences de l’homme sur le plan historique et sur le plan formel.
    Les sciences de la nature sont les premières sur le plan historique car la physique est le premier composant de la philosophie à son apparition (les premiers philosophes sont appelés les physiciens). De même la physique est aussi la première des sciences à s’être émancipé de la philosophie, comme en témoigne les travaux de Galilée et de Newton.
    Or comme les sciences de la nature sont les premières sur le plan historique, elles ont servi comme modèle aux autres sciences, celles de l’homme. De Galilée à Popper, les scientifiques ont établi une méthode scientifique que l’on peut appliquer à divers objet d’étude.
    Or cette méthode a été conçu pour les objets d’études naturels, non pour les objets d’études artificiel. D’où la désignation des sciences de la nature comme sciences dures, et des sciences de l’homme comme sciences môles.
    Tout dépend ensuite de la précision que l’on met dans le mot science. Au sens le plus stricte, seul les sciences dures méritent le nom de science. Dans un sens plus large, on considère aussi les sciences môles comme des véritables sciences.

    Pour ce qui est de l’économie, celle-ci traite d’un objet d’étude qui dépend de l’homme, c’est donc une science môle.

    Stratège en devenir !

  • Modérateur
    Posts8429
    Member since: 14 mai 2013

    Ce n’est pas affaire de savoir si l’économie est une science.
    Il existe une science économique, qui consiste à décrire les phénomènes économiques et à les analyser. Cela peut passer par des modèles.
    Mais il existe aussi une économie non scientifique, qui utilise les modèles de la science économique, et en tire de nouveaux qu’elle applique dans une société. C’est alors une action très large, autant économique que politique. Il ne s’agit plus d’une science mais d’une technologie.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts1769
    Member since: 8 septembre 2015

    @Gytz
    L’astrologie ? Une science ? Vraiment ?
    Si tu parle de la science de l’observation du ciel, du cosmos et de ses phénomènes c’est l’astronomie. L’astrologie c’est prédire les choses en les regardant : les horoscopes, les influences des planètes etc. Et c’est loin d’être une science

    Petit lapsus 😛

    @Gytz
    Je ne voulais pas paraître agressif .
    Ensuite ,pour moi la science est un ensemble de connaissance obéissant à des lois .Si je suis ton raisonnement,le jour où on aura découvert tout en physique ,en biologie etc .La science n’existera plus pour toi .

    C’est assez étrange certes, mais je suis des partisans de la science infinie, donc je serais tenté de dire non.

    @Socrate Tu apportes d’intéressant éclaircissement, avec lesquelles je suis d’accord. L’économie est liée à l’homme (et à la société plus largement donc oui).

    Ce n’est pas affaire de savoir si l’économie est une science.
    Il existe une science économique, qui consiste à décrire les phénomènes économiques et à les analyser. Cela peut passer par des modèles.
    Mais il existe aussi une économie non scientifique, qui utilise les modèles de la science économique, et en tire de nouveaux qu’elle applique dans une société. C’est alors une action très large, autant économique que politique. Il ne s’agit plus d’une science mais d’une technologie.

    Ben, je peux pas totalement te dire oui, je sens un truc qui cloche, décrire des phénomène d’une invention comme je l’ai dis n’est pas logique, vu qu’à sa création c’était plus ou moins prévu. Une science progresse constamment, et c’est contre cette logique que tu te base. On peut étudier l’économie en tant que liaison sociale avec l’homme mais pas comme une science à part entière (ça va de même avec les maths). Mais je t’accorde l’idée de Technologie Economique.

  • Modérateur
    Posts8429
    Member since: 14 mai 2013

    @gytz

    Je t’accorde que cela apparait bizarre, mais l’économie n’a pas été inventée réellement. Elle s’est déclenchée naturellement quand quelqu’un a échangé quelque chose, la personne qui a fait du troc pour la première fois n’a probablement pas réfléchi. C’est à l’invention de l’argent qu’on entre dans la “technologie économique”.
    Pour les maths, c’est une science abstraite: tout découle du phénomène logique qui est inscrit au plus profond de nous par la nature, et qui résulte de notre intelligence: l’acceptation de la logique. A partir de là, les maths se développent mais sont déjà fixés par cette logique, il faut seulement les découvrir et les inventer. Comme on découvre un nouvel élément physique, on découvre dans notre monde logique abstrait un nouvel ensemble, un nouveau groupe, corps…. bref une nouvelle structure logique

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts1769
    Member since: 8 septembre 2015

    @gytz

    Je t’accorde que cela apparait bizarre, mais l’économie n’a pas été inventée réellement. Elle s’est déclenchée naturellement quand quelqu’un a échangé quelque chose, la personne qui a fait du troc pour la première fois n’a probablement pas réfléchi. C’est à l’invention de l’argent qu’on entre dans la “technologie économique”.
    Pour les maths, c’est une science abstraite: tout découle du phénomène logique qui est inscrit au plus profond de nous par la nature, et qui résulte de notre intelligence: l’acceptation de la logique. A partir de là, les maths se développent mais sont déjà fixés par cette logique, il faut seulement les découvrir et les inventer. Comme on découvre un nouvel élément physique, on découvre dans notre monde logique abstrait un nouvel ensemble, un nouveau groupe, corps…. bref une nouvelle structure logique

    Les maths en effet, comme tu l’as dis sont des sciences molles. Le troc est un réflexe humain qu’on aura pas vraiment à étudier dans le cadre des sciences économiques (sociologie ou anthropologie peuvent faire le gateau franchement). C’est une proto-économie, bien que l’invention de l’argent ressemble plus à une standardisation du troc. Mais en effet, je suis d’accord avec toi.

  • Participant
    Posts686
    Member since: 1 juillet 2015

    @gytz
    Les mathématiques,des sciences molles ?o_o
    Si je reprends ce que dit @SocrateleStratège ,”les sciences dures sont les sciences de la nature “donc les mathématiques sont des sciences dures.Les mathématiques ne sont pas des sciences humaines car leurs objets d’études ne sont pas ne dépendende pas de l’Homme (du moins pas tout le temps ).

    La démocratie ,c'est l'oppression du peuple par le peuple pour le peuple
    Oscar Wilde

    Donnez moi une raison et je vous donnerai une guerre (Achille dans Troy :Fall of the city )

  • Modérateur
    Posts8429
    Member since: 14 mai 2013

    Après parler de sciences molles et sciences dures en se distinguant seulement sur le fait que les sciences dures étudient un phénomène naturel…
    Etant donné que l’homme lui-même est un élément de la nature, ses comportements (et donc l’éco, les maths, la socio….) sont-ils des phénomènes naturels?
    Et qu’en est-il de l’étude des comportements animaux? Phénomène naturel ) à étudier au sein de la biologie, ou comportement “créé” à étudier au sein de la sociologie?

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts276
    Member since: 13 avril 2015

    Le cas des mathématiques est un peu particulier, car tous les nombre ne sont pas issus d’une abstraction de la nature.
    Pendant longtemps, les nombres étaient abstrait de la nature (2 est le point commun de deux hommes et de deux pommes).
    Mais depuis le siècle dernier, on ne se contente plus de découvrir les nombres, on en créer nous même. Par exemple, tout nombre naturel élevé au carré est positif, mais on a inventé le nombre i qui élevé au carré donne -1.

    Donc une partie des objets étudier en mathématique est issus de l’homme.

    Pour aller vite, les mathématique on toujours eu un rôle particulier et sont a considérer séparément des autres sciences.

    Stratège en devenir !

  • Participant
    Posts291
    Member since: 22 novembre 2014

    Aprés lecture de ce sujet, je vais te donner quelques lien qui explique bien en quoi les sciences sociales sont bien des sciences Gytz. (et aussi que je suis incapable d’expliquer aussi bien)
    liens:
    http://www.persee.fr/doc/phlou_0776-5541_1896_num_3_12_1512

    http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-sociales/

    http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/science/71467

  • Modérateur
    Posts8429
    Member since: 14 mai 2013

    Certes les maths sont très particuliers
    Mais l’ensemble des complexes (basé sur i) est un ensemble logique malgré tout, et il vient lui-même de l’ensemble des entiers négatifs construits logiquement depuis les entiers positifs qui eux sont l’abstraction de la nature que nous avons naturellement dans notre cerveau (nous comptons naturellement, même si petit nous apprenons “à compter”, en réalité nous apprenons le vocabulaire des chiffres, mais ces chiffres sont déjà de manière innée en nous).

    C’est un peu comme quand un physicien extrapole l’énergie cinétique de la masse et de la vitesse, deux paramètres naturels. Ce sont des notions qu’on ne trouve pas simplement dans la nature (même si on peut les ressentir).

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts1769
    Member since: 8 septembre 2015

    Aprés lecture de ce sujet, je vais te donner quelques lien qui explique bien en quoi les sciences sociales sont bien des sciences Gytz. (et aussi que je suis incapable d’expliquer aussi bien)
    liens:
    http://www.persee.fr/doc/phlou_0776-5541_1896_num_3_12_1512

    http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-sociales/

    http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/science/71467%5B/color%5D%5B/quote%5D

    En fait, je commence déjà à être convaincu un peu, hein^^ Mais je pense que tes lectures sont intéressantes, puis le débat arrive à d’assez bon résultats.

  • Participant
    Posts523
    Member since: 2 septembre 2012

    @mongotmery Le truc c’est que tu parles de logique pour dire que c’est une sciences, or la logique ne fait pas partie de la méthode scientifique. La logique est forcément différente de la science, puisque la logique peut être utilisée par la science mais pas forcément ! Si tout n’était que logique, quelqu’un pourrait dire “j’ai logiquement raison, si vous réfutez c’est que vous avez logiquement faux (faux = au sens de la construction métaphysique, l’opposé de vrai).” Cela signifie que le premier “impose” son système de valeurs à l’autre : c’est grossièrement du totalitarisme, ce que la science n’est pas !

    La science peut utilisé la logique, mais elle la couplera au minimum avec des autres outils comme le peer-review (relecture par les pairs), mais surtout sur l’expérience (dans la quasi totalité des cas).
    __________________

    Pour revenir au sujet, pour moi les sciences sociales peuvent être des sciences, mais j’ai l’impression qu’on englobe tout ce qu’on peut dans le terme “science” pour donner du crédit, une “vérité” que le terme ne représente pas (il suffit d’entendre le nombre de non-scientifique parler de la vérité scientifique, un non sens philosophique) ! Les sciences économiques, si elles regroupent l’étude de l’économie, de ses processus (via notamment les modèles et analyse quantitative pour vérifier les lois théoriques émises), ressemble étrangement à la climatologie (qui est une science jusqu’à nouvel ordre). Cela induit que ce serait une science. En effet, en climatologie les modèles théoriques sont extrêmement complexe et non reproductible par manque de moyens techniques, alors les modèles pratiques utilisés et les simulations qui en découlent sont toujours remplis de marges d’erreurs considérables, ce qui ressemble fort aux modèles économiques difficile à reproduire et qui sont souvent imprécis. Et puis, les vérifications quantitatives sont assez basées sur des données relativement récentes (au même titre de l’économie qui n’a pas grand chose comme donnée du passé, pour la plupart des théories en tout cas). Par contre, si l’on considère l’étude du profit maximal d’une entreprise, est-ce une science ? On n’essaye pas d’obtenir une théorie via l’expérience, ni de vérifier une théorie par l’expérience. On essaye juste de faire de la technique, ce qui n’est pas une science !

    Pour moi, il faudrait donc dissocier plusieurs aspect des “sciences économiques” pour que cela puisse réellement être une science au même titre que les “sciences dures”. Actuellement, le terme de science est trop fourre-tout et a perdu un réel sens. De plus, il faudrait expliquer un jour aux citoyens lambda que la science N’EST PAS la vérité ! Une fois fait, on pourra décider objectivement si on veut vraiment appeler un domaine “sciences …” car actuellement, l’appellation est clairement destinée à donner du crédit aux études.

    PS (pour ceux qui en veulent plus 😛 ) : J’ajouterais que je suis assez bien placé pour parler des différences entre science dures et molles (ou naturelles/physiques et humaines), car avec mon diplôme en Sciences géographiques, je me situe pile au milieu ! Moitié physique (géologie, géographie physique (étude cours eau par exemple), podologie, …) et moitié humaine (géographie médicale, géographie des transports, géographie économique, …) sont deux face de la même pièce. Or, il faut se rendre compte que ce n’est pas un consensus global, dans de nombreux pays comme la France, la Grande-Bretagne ou les Etats-Unis, les deux moitiés sont séparées dans des départements et facultés différentes; alors qu’en Belgique ou au Canada, elles sont regroupées en un même être hybride (formidable). Ainsi, si l’on considère la France, on n’a pas le mot de “science” associé à la géographie, alors qu’en Belgique c’est le cas, et ici, c’est explicable par les différentes écoles utilisées l’une prônant une méthode “classique” (à défaut de meilleur terme, cela désigne juste une méthode similaire à celle de l’histoire ou de la littérature, ici basée sur la description) et l’autre scientifique.

    Une même discipline peut donc être science sans l’être selon ce que l’on désigne par le nom de la discipline ! Chacun sa définition, et l’économie pourrait très bien arriver à la même conclusion si l’on applique les règles utilisées pour la géographie ! Dans certains endroit, cela pourrait être une science, dans d’autres, cela pourrait être simplement une discipline comme la gestion (et pourquoi pas alors leur donner ce magnifique titre “d’ingénieur” comme on peut le voir pour les études de gestion, titre qui pourrait bénéficier aussi d’un sujet comme celui-ci pour savoir ce qu’est un ingénieur ou non ?! 😛 ).

  • Modérateur
    Posts8429
    Member since: 14 mai 2013

    @Anakil

    J’avoue ne pas comprendre ta remarque. Il n’y a pas de questions de qui dit être logique en premier. Il y a simplement des faits d’abstraction dans l’esprit humain: si je dis “soit A”, tout le monde comprend. Rien qu’en parlant, je fais de l’abstraction. En utilisant le terme d'”abstraction”, de “tout le monde”, je fais de l’abstraction (le bourgeois gentilhomme^^).
    Quand je définis le signe d’implication “=>”, c’est de l’abstraction.
    Ca, dans l’analogie de la science, c’est le fait physique: l’objet tombe.

    Mais quand je dis: si A=> B, alors non B => non A, c’est de la logique. C’est une règle de logique fondamentale que je me donne, comme la physique c’est donné (mais est en train de revenir là-dessus) les équations de Maxwell ou la 2e loi de Newton.

    Sur ces principes logiques se sont bâtis les mathématiques, qui vont de la démo par l’absurde aux applications informatiques (qui sont une application fondamentale de la démo par l’absurde).
    C’est donc une démarche scientifique qui a été faite.

    Et le fait que des sciences utilisent les maths n’est pas gênant: la biologie utilise la physique.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts523
    Member since: 2 septembre 2012

    Je comprends ce que tu veux dire par là, mais ce que je voulais surtout dire, c’est que la logique n’est jamais utilisée à elle-seule (c’est-à-dire qu’il ne suffit pas que le raisonnement soit logique pour qu’il soit scientifique). De plus, un raisonnement peut être illogique et mener à une théorie scientifique valide (comme certaines théories en physique quantique avec l’énergie négative, qui en toute logique ne devrait pas exister !).

    Au final, j’ai réagi la dessus, car j’ai eu le sentiment (peut-être à tord hein !? 😛 ) que tu définis une science par le fait que la discipline utilise des réflexions logiques, or ce n’est pas forcément le cas. La logique fait partie des sciences, mais les sciences sont bien plus englobante que cela (science > logique si on veut).

    Il est vrai que les mathématiques suivent majoritairement des développements logiques, mais comme on l’a dit plus haut, c’est une discipline un peu à part, qui est à la limite de l’outil pour les autres sciences. Et puis, comme dirait un physicien : fondamentalement, on peut tout décrire sur base de la Physique et des Mathématiques, puisque ce soit la biologie ou la chimie, ce n’est rien d’autres que des sous-domaines de la physique ! :cheer:

  • Modérateur
    Posts8429
    Member since: 14 mai 2013

    Nous ne nous sommes pas du tout compris. Je ne parle pas de l’utilisation de la logique qui définirait une science.
    C’est simplement que les maths sont une science de la logique comme la physique est une science de la chute des corps (et d’autre chose mais je n’arrive pas à trouver de terme générique adapté) et la biologie une science des êtes vivants.

    Tout çà dans le sens où “science de” signifie “science étudiant le”

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts523
    Member since: 2 septembre 2012

    Effectivement, on s’était bien mal compris, c’est bien plus clair là ! 😛
    Pour la physique, si l’on reprend la définition de wikipedia ça donne : “La physique est la science qui tente de comprendre, de modéliser, voire d’expliquer les phénomènes naturels de l’univers”. Je ne crois pas qu’on puisse vraiment faire beaucoup plus simple vu l’état du domaine actuel (qui s’est bien élargit par rapport à son origine lors de l’antiquité).

    Au final, les autres sont bien plus simple à définir :
    – Biologie, science du vivant ;
    – Chimie, science de la nature étudiant la matière et ses transformations ;
    – Géographie, science qui décrit la Terre (à sa surface) ;
    – Géologie, science de la Terre (en-dessous des premières dizaines de mètres de profondeur).
    (- Vétérinaire, science appliquant les principes de la médecine aux animaux.)

    Ces branches de la sciences, avec la physique, forment tous les départements que l’on peut retrouver en faculté des sciences dans les universités (au maximum de ce que j’ai déjà vu), avec pour différence que la science vétérinaire est parfois placée en faculté de médecine et que la géographie peut n’être présente que par sa partie “géographie physique”.

    D’autres ?

  • Modérateur
    Posts8429
    Member since: 14 mai 2013

    C’est mieux oui.
    Pour la définition de la physique, j’avoue avoir écrit çà vite et donc ne pas avoir cherché beaucoup, mais cette définition me convient parfaitement ^^

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

26 sujets de 1 à 26 (sur un total de 26)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.