Post has published by gytz

Ce sujet a 73 réponses, 24 participants et a été mis à jour par  BaTBaiLeyS, il y a 1 an et 5 mois.

  • Participant
    Posts1768
    Member since: 8 septembre 2015

    Un nouveau drame avec la police s’est déroulée en France récemment. Après quelques scandales du même genres aux USA, la France semble elle aussi touchée. L’exemple récent d’un jeune homme tentant de “calmer” une arrestation un peu trop musclée de la police (on parle de violence policières verbales et physiques envers un dealer). Cette tentative de médiation du jeune homme s’est terminée par une agression physique des policiers envers le jeune homme dans un endroit non filmé par les caméras. Il se trouve désormais gravement blessé à l’hôpital.
    Des dérapages de ce genre ne sont pas pour la première fois observés en France ou ailleurs. La vidéo d’Usul le montre bien. Aux USA c’est le même cas notamment avec l’arrivée de la loi fonctionnant sur le système de la vitre brisée. C’est à dire qu’en reprimandant fortement les petits méfaits, les gros méfaits baisseront.

    Avant de méditer sur le sujet posons les problématiques:
    -Que peut on penser de l’évolution de la police? Peut on faire un parallèle historique, était ce mieux avant?

    -que peut on faire contre ces dérapages policiers quelques soit le pays?

    -comment expliquer ces dérapages.

    PLACE AU DEBAT!

  • Leo
    Participant
    Posts154
    Member since: 8 septembre 2015

    ACAB

  • Participant
    Posts520
    Member since: 8 septembre 2015

    En voyant les témoignages au cours de l’histoire des deux derniers siècles, il n’est pas rare de voir des cas de violence policières ou de policiers réalisant des abus de pouvoir (et l’impression est que c’était bien plus présent par le passé, avec une corruption également plus importante). Par contre, j’ai l’impression que de nos jours, le recrutement de la police (et de l’armée d’ailleurs) est moins stricte qu’il a pu l’être il y a 10-20 ans, notamment avec les tests psychologiques qui sont sensés refusés les personnes instables qui vont généralement provoqué des débordements pareils que ceux énoncés ci-dessus. On a vu une diminution dans le statistiques du nombre de plaintes envers la police et depuis quelques temps, on a une recrudescence de celles-ci. Je penses donc personnellement à un effet à moyen terme lié au recrutement, mais j’avoue ne pas avoir énormément d’éléments directs à apporter pour supporter cette hypothèse (je n’ai d’ailleurs jamais vraiment regarder moi-même les statistiques de plaintes).

  • Participant
    Posts2324
    Member since: 8 septembre 2015

    -que peut on faire contre ces dérapages policiers quelques soit le pays?

    Tu pourrais aussi prendre le sujet a l’envers.

    Pourquoi autant de violence contre les policiers ?

    Tu sais comme lorsqu’ils prennent des cocktails molotov lances par des “”sauvageons”” ou ces pompiers qui se font caillasses dans ces quartiers “”populaires””.

    Je crois que les plus violents ne sont pas les policiers et que ces memes policiers ne sont pas bien armes tant materiellement que juridiquement pour affronter ces… “”sauvageons””.

    Le probleme n’est pas de blamer des policiers qui font une bavure (malheureusement ca arrive) mais bien ce rejet global de l’autorite de l’Etat.

  • Admin bbPress
    Posts6307
    Member since: 8 septembre 2015

    Un question se pose lorsque l’ont parle de « la police ». Peut-on mettre cette dite police dans le même panier? Celle de chaque région, de chaque département, de chaque nation?

    La guerre a été écrite dans le SANG...
    Pour le reste, il y a le FORUM DE LA GUERRE!!!

  • Leo
    Participant
    Posts154
    Member since: 8 septembre 2015

    -que peut on faire contre ces dérapages policiers quelques soit le pays?

    Tu pourrais aussi prendre le sujet a l’envers.

    Pourquoi autant de violence contre les policiers ?

    Tu sais comme lorsqu’ils prennent des cocktails molotov lances par des “”sauvageons”” ou ces pompiers qui se font caillasses dans ces quartiers “”populaires””.

    Je crois que les plus violents ne sont pas les policiers et que ces memes policiers ne sont pas bien armes tant materiellement que juridiquement pour affronter ces… “”sauvageons””.

    Le probleme n’est pas de blamer des policiers qui font une bavure (malheureusement ca arrive) mais bien ce rejet global de l’autorite de l’Etat.[/quote]

    Je pense qu’à partir de ce postulat quelqu’un va te répondre le contraire, que deux camps vont se former, d’un coté ceux qui défendent la police et de l’autre ceux qui défendent les “victimes” (selon le point de vue) de la police. Le débat va tourner en rond, les deux camps vont se mettre à faire des estimations, allégations, spéculations, interprétations, réflexions ou tout ce que vous voulez mais personne ne bougera de place.

    Donc plutôt que faire un simple débat idéologique sur “qui qui c’est qu’est gentil et qui qui c’est qu’est méchant?” je pense qu’on pourrait élever un peu le débat en étant plus analytique sur le fonctionnement exact de la police :

    -> Peu importe qu’elle ait de bonnes raisons ou pas de le faire, il y a des dérapages assez graves, et même si on peut rétorquer qu’ils sont “mérités”, l’histoire a démontré que les coups de matraque avaient du mal à calmer le jeu durablement. De même, je ne pense pas qu’infliger une déchirure anale à un jeune homme soit réellement une manière efficace d’obliger le respect de la police.

    -> De l’autre coté, il est évident qu’une haine généralisée de la police s’affiche à certaines périodes ou lieux. Comme l’a dit Batbaileys, il n’y a pas “une” mais plusieurs polices, des polices d’intervention, de proximité, criminelles, administratives… Il s’agit donc de savoir qu’est ce que les gens critiquent comme étant “la police” : des acteurs locaux, des agents de maintien de l’ordre, de répression, des enquêteurs, des gendarmes?

    -> Avant même de parler de responsabilité/légitimité, on peut voir que c’est dans certaines zones et vis à vis de certaines personnes que la violence ]des/contre les] policiers s’affiche le plus. Et là, avant de se questionner sur la légitimité de la violence, on doit aussi essayer de faire la même distinction qu’on fait entre les policiers qu’entre leurs détracteurs : une vision unilatérale du “jeune de banlieue dealer arabe qui jette des cailloux sur les flics” n’aide pas à avancer. Il tient donc d’essayer de voir si, dans les sauvageons dont parle PP, il n’y a qu’un seul groupe uniforme ou plusieurs volontés différentes. Ceux à qui la police s’en prend ne sont pas toujours ceux qui s’attaquent à elles le plus (NB : quand je dis “s’en prendre” j’entends avant tout les dérapages et intimidations dont on a beaucoup d’exemples aujourd’hui)

    -> Est ce que cette haine anti-flic, car on ne peut pas nier qu’elle existe, est issue d’une haine contre l’uniforme ou contre l’état? C’est une nuance importante. En géographie/sociologie, on dénote souvent que les émeutes urbaines qui ont commencées dans les années 70 résultent de phénomènes d’exclusion sociale, d’anciens quartiers ouvriers rénovés qui sont déconnectés du monde urbain (-> pas de moyens de transports efficaces, pas de loisirs sur place, une concentration d’une classe sociale de pauvres et d’immigrés récents, et un fort chômage du fait du faible investissement). On peut aussi penser qu’un facteur raciste entre en jeu, les bavures policières en question ayant souvent été assez dirigées (encore une fois, de nombreux témoignages édifiants existent).
    NB : Il ne s’agit pas, encore une fois, de donner une version unilatérale des faits, mais bien de comprendre que si la violence contre les policiers est indéniable, on peut aussi la traduire comme un sentiment d’exclusion et de violence contre l’état lui même, qui finira peut être par se transformer en violence contre la police à mesure que celle ci est obligée de répliquer d’une manière ou d’une autre.

    -> Est ce que le fonctionnement de la police en tant qu’institution ne favorise t-il pas ces bavures, via des tentatives de dissimulation des erreurs policières (sensiblement à des affaires du type de Dreyfus, pour donner un exemple édifiant, ou une partie de la population, par opinion politique, va tenter de réfuter voir de légitimer la violence policière), ou même via des critères de recrutement qui favorisent la concentration d’éléments à risque dans certaines sections de la police (on peut voir que les cas de violence concerneront plus souvent la BAC ou les CRS que la gendarmerie mobile, je crois).

    -> Est ce que le problème n’est pas médiatique aussi, la télé jouant sur la peur qui découle des affrontements et violences urbaines et favorisant la prise de position radicales d’un côté comme de l’autre (soit vous êtes avec la police, soit vous êtes avec les manifestants/banlieusards?), et présentant une version assez unilatérale qui ne permet pas aux gens de réfléchir d’un coté à la violence urbaine et de l’autre à la violence policière, favorisant une vision simpliste tout à la fois de l’institution policière mais aussi des banlieues?

    -> Est ce que le problème, outre les quelques bavures policières, n’est pas simplement les ordres qu’on donne aux policiers, et donc la hiérarchie dans ses plus hautes strates, qui agit parfois de manière politique, en faisant en sorte de disparaitre dans l’ombre du conflit entre la police et ses opposants? Encore une fois donc, un problème institutionnel dans le fonctionnement et le sens qu’on donne à la police, et les personnes qui la contrôle.

  • Participant
    Posts802
    Member since: 8 septembre 2015

    -que peut on faire contre ces dérapages policiers quelques soit le pays?

    Tu pourrais aussi prendre le sujet a l’envers.

    Pourquoi autant de violence contre les policiers ?

    Tu sais comme lorsqu’ils prennent des cocktails molotov lances par des “”sauvageons”” ou ces pompiers qui se font caillasses dans ces quartiers “”populaires””.

    Je crois que les plus violents ne sont pas les policiers et que ces memes policiers ne sont pas bien armes tant materiellement que juridiquement pour affronter ces… “”sauvageons””.

    Le probleme n’est pas de blamer des policiers qui font une bavure (malheureusement ca arrive) mais bien ce rejet global de l’autorite de l’Etat.[/quote]

    Si certaines bavures peuvent être compréhensibles, de part le surmenage des forces de l’ordre, le sentiment que eux font leur boulot mais que derrière la justice ne suit pas, elles ne s’excusent en rien. En rien du tout.

    Les forces de l’ordre se doivent d’être exemplaires le plus possible, et si tu sens que tu n’es pas capable de savoir rester calme dans les situations de crise, alors ne rentre pas dans la police.
    Ce genre de bavure sont particulièrement inacceptables, là où plusieurs membres de nos forces de l’ordre s’acharnent sur un homme sans armes, poussant la perversion jusqu’à le déculotter et lui enfoncer une matraque dans son postérieur.
    Ce genre de comportement est honteux et se doit d’être sévèrement puni.

    Donc oui des efforts sont à faire de tous les côtés, et il est vrai que les violences policières sont souvent généralisées mais elles existent et sont bien plus nombreuses que moi-même je ne l’aurai cru et bien souvent caché dans les procédures.

    De plus, il est désormais prouvé que la répression seule et aveugle n’a jamais fait disparaître la criminalité d’un seul pays, les pays pratiquant ce genre de politique étant même bien souvent ceux avec le plus fort taux de criminalité (Etats-Unis, Russie…).
    Il faut savoir rester pragmatique sans se laisser emporter par ses passions pour créer un juste dosage répression/réinsertion avec une refonte du système carcéral et de réinsertion, car si pour l’heure il est loin d’être aussi inefficace qu’on le dit il reste très très perfectible.

  • Participant
    Posts372
    Member since: 8 septembre 2015

    Mais il à noter qu’en France, il y a deux parties bien distinctes qui s’opposent sur ce sujet:

    -Les pro-policiers: Ce sont souvent des gens d’origines européennes, assez aisées, ou dans la moyenne française, qui ne fréquentent pas forcément la police tous les jours et qui, il faut le dire quand même sont plus à Droite, ou a l’extrême droite, comme la majorité des policiers.

    -les “anti-policiers” , souvent plus modestes ou en difficultés, du un manque de travail, à la vie en cité, d’origines africaines ou maghrébines et plus facilement à Gauche.

    Je ne généralise pas, c’est un fait, ca se voit directement à chaque événement depuis ces dernières années, affaires Traoré ou Théo.

    Donc je pense que oui la police est à modifier, comme la justice et l’éducation. Mais surtout je pense que ca devient une réelle lutte entre plusieurs classes sociales qui se servent des débordements des policiers ou manifestants pour exprimer leurs idées.

  • Participant
    Posts417
    Member since: 8 septembre 2015

    Mes propos vont peut-être vous choquer , mais je fréquente au quotidien Gendarmes et Policiers Nationaux du fait que mes parents sont les gérants d’un établissement de restauration qu’ils fréquentent souvent , parfois cela leur arrive de raconter leur journée et ça va des insultes aux violences physique ( bouteilles , pierres … ) toujours bien sûr par des ” sauvageons ” planqués comme des guérilleros dans leurs tours d’immeuble ( en voilà du courage ) , alors face à cette violence quotidienne au bout d’un moment il y en a ras-le-bol , et surtout quand le Ministre de l’Intérieur ou de la Défense ou même la hiérarchie au niveau local n’agissent pas , il faut pas venir pleurer après quand un jeune se prend un tonfa dans le fondement et d’autre se prennent quelques coups de tonfa également dans la figure .

    Chaque jours , policiers , gendarmes , militaires et pompiers subissent des violences , pas un mot aux informations ” conventionnelles ” ( TF1 , BFM et j’en passe de ces médias ) par contre quand un jeune se prend un coup par un policier , directement tout les médias conventionnels sautent dessus pour propager une haine antiflic , alors qui est le coupable , moi j’ai déjà ma réponse .

    Les policiers sont des hommes et femmes avec un cœur , des sentiments et une fierté comme tout le monde sur cette planète alors eux aussi peuvent être assujettis à des moments de ” pétages de plombs “

    Allez regarder tout mes sujets à l'Armurerie 🙂

    Nombreux post sur le Moyen-Orient

  • Participant
    Posts1563
    Member since: 8 septembre 2015

    Mes propos vont peut-être vous choquer , mais je fréquente au quotidien Gendarmes et Policiers Nationaux du fait que mes parents sont les gérants d’un établissement de restauration qu’ils fréquentent souvent , parfois cela leur arrive de raconter leur journée et ça va des insultes aux violences physique ( bouteilles , pierres … ) toujours bien sûr par des ” sauvageons ” planqués comme des guérilleros dans leurs tours d’immeuble ( en voilà du courage ) , alors face à cette violence quotidienne au bout d’un moment il y en a ras-le-bol , et surtout quand le Ministre de l’Intérieur ou de la Défense ou même la hiérarchie au niveau local n’agissent pas , il faut pas venir pleurer après quand un jeune se prend un tonfa dans le fondement et d’autre se prennent quelques coups de tonfa également dans la figure .

    Chaque jours , policiers , gendarmes , militaires et pompiers subissent des violences , pas un mot aux informations ” conventionnelles ” ( TF1 , BFM et j’en passe de ces médias ) par contre quand un jeune se prend un coup par un policier , directement tout les médias conventionnels sautent dessus pour propager une haine antiflic , alors qui est le coupable , moi j’ai déjà ma réponse .

    Les policiers sont des hommes et femmes avec un cœur , des sentiments et une fierté comme tout le monde sur cette planète alors eux aussi peuvent être assujettis à des moments de ” pétages de plombs “

    Blablabla.
    “Ouin, ouin ! Mon métier n’est pas comme indiqué dans le prospectus !”

    Qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre. 😀
    S’ils n’arrivent pas à gérer leurs émotions, qu’ils fassent botanistes. Ils savent très bien ce que leur métier représente. On serait en droit d’attendre d’eux qu’ils parviennent à agir de manière plus intelligente que les manifestantes/sauvageons/étudiants armés de battes et de chaînes/whatever. Mais non ; en fin de compte, les flics sont autant con(combre)s que les gens qu’ils combattent (voir souvent plus d’ailleurs, insigne qui fait péter plus haut que son cul, toussa).

    Je ne défends personne (même s’il m’arrive de me retrouver en face de la peau lisse :’)), mais faut pas sortir des âneries pour leur trouver des justifications bidons.

  • Participant
    Posts372
    Member since: 8 septembre 2015

    C’est plus que vrai, après ca ne justifie pas les bavures mais il y a moins de bavures que de violences sur la police.
    Et les coups bas médiatiques ont les connais…

  • Participant
    Posts599
    Member since: 8 septembre 2015

    Mes propos vont peut-être vous choquer , mais je fréquente au quotidien Gendarmes et Policiers Nationaux du fait que mes parents sont les gérants d’un établissement de restauration qu’ils fréquentent souvent , parfois cela leur arrive de raconter leur journée et ça va des insultes aux violences physique ( bouteilles , pierres … ) toujours bien sûr par des ” sauvageons ” planqués comme des guérilleros dans leurs tours d’immeuble ( en voilà du courage ) , alors face à cette violence quotidienne au bout d’un moment il y en a ras-le-bol , et surtout quand le Ministre de l’Intérieur ou de la Défense ou même la hiérarchie au niveau local n’agissent pas , il faut pas venir pleurer après quand un jeune se prend un tonfa dans le fondement et d’autre se prennent quelques coups de tonfa également dans la figure .

    Chaque jours , policiers , gendarmes , militaires et pompiers subissent des violences , pas un mot aux informations ” conventionnelles ” ( TF1 , BFM et j’en passe de ces médias ) par contre quand un jeune se prend un coup par un policier , directement tout les médias conventionnels sautent dessus pour propager une haine antiflic , alors qui est le coupable , moi j’ai déjà ma réponse .

    Les policiers sont des hommes et femmes avec un cœur , des sentiments et une fierté comme tout le monde sur cette planète alors eux aussi peuvent être assujettis à des moments de ” pétages de plombs “

    Oui oui oui, et un prof qui se fait insulter/frapper a parfaitement le droit d’enfoncer son stylo et de déchirer l’anus de son élève bien sur…

    Sérieusement, les policiers et gendarmes, en tant que représentants de l’Etat et de son autorité, doivent être exemplaires. Prendre sur eux et se retenir, ça fait aussi partie de leur boulot.

  • Participant
    Posts372
    Member since: 8 septembre 2015

    Très bien, les policiers doivent se tenir, on n’est d’accord, mais vous vous rendez compte que la vous parlez d’un cas isolé qui se produit rarement comme une banalité.
    Les violences contre la police ca arrive toutes les heures et on parle pas tous les jours, donc il faut penser à tout le monde:

    Le jeune Théo, si il s’avère qu’il est vraiment victime, alors ses agresseurs devront être poursuivis. Mais ce n’est pas pour autant que toute la police doit prendre pour ces 3 policiers.
    Il y a une police en France qui est respectable, bien plus que beaucoup d’autres, si elle était respectée il y aurait moins de bavures, c’est sur.

    Donc revenons à nos moutons, chaque camps à ses arguments, donc exposons les pour répondre à la cause de ca ou ce qui pourrait être amélioré.

  • Participant
    Posts1768
    Member since: 8 septembre 2015

    Pour reprendre ce débat qui semble aller vers du “tu dis n’importe quoi alors on va se mettre à plusieurs pour te le montrer même si tu l’as déjà compris”, reprenons donc les intéressantes remarques de Léo et PP pour continuer le débat.

    En effet, PP n’a pas tord quelque part. Pour expliquer cela, il faut déjà noter deux visions de la police (oui je cite usul^^), une vision la trouvant répressive comme arme du système contre l anti système (vision plus ou moins d’extrême gauche), une vision plus à droite désignant la police comme une force protégeant les droits du citoyens. Mais la il y a un dilemme: Des idéaux nouveaux apparaissent, et à défaut de passer pacifiquement dans la structure juridique et tout le reste, ils tentent de passer violemment par le biais de manifestations qui tournent en émeutes. Certaines de ces manifestations réussissent (mai 68 par exemple), d’autres non. La police intervient donc, elle est plus ou moins violente elle casse des nez des bras à coup de matraque…, mais quelle vision adopter pour la police du coup? Est elle entrain de frapper le citoyen manifestant pour qu’il ne soit pas “anti système” ou protège t elle le citoyen de la violence et de l’anarchie? Ben, voilà le problème, difficile de se faire une idée sur ce que l’on peut en penser. D’un côté des “sauvageons” veut qu’on écoute ce qu’ils ont à dire car tenus au silence ,sinon, d’un autre côté ils cassent les vitres et mettent le feu aux poubelles mettant en dangers pas mal de gens. Donc au lieu de dire que les uns sont plus méchants ou violents que les autres, ce qui est stérile, on constate que la violence est partagée dans ce qui est du cadre des émeutes que tu décris PP.

    Quand aux flics mal accueilli dans les quartiers les plus “populaires”, on entre dans une autre facette du débat: Les contrôles d’identités. La fin des années 90 jusqu’à 2012 encore les cités étaient très malmenées par l’opinion publique, et on a tellement martelé dessus qu’on s’est mis dans la tête que tous sont des criminels dangereux de couleurs (je ne généralise pas mais beaucoup de gens pensent ça), habitent ici. Donc la présence de la police s’est accumulée proportionnellement. Tout à fait logique. Mais trois contrôle d’identité par jour c’est trop! Il est compréhensible qu’ils en aient ras le bol! Au fil du temps et des contrôles, et des événements d’actualités qui les condamnes tous, ils adoptent un refus de l’autorité de l’état qu’ils trouvent injuste, ce même refus qui poussent certains au djihad .Du coup ils ripostent à leur façon. Les policiers eux même embêtés par cela et le manque d’action de leur métier très calme, s’y mettent! Certains restent dans les règles de la lois pour se venger (amandes abusives par exemple), d’autres vont aller loin pour très peu (viol à la matraque).
    Je pense que la violence est partagée et que les événements d’actualités, et la réputations généralisée qu’on a fait donné à ces gens ont accentué ce sentiment d’écart et les ont mené à un refus net de letat. Je pense que c’est une piste de réflexion à explorer pour la suite.

    Voilà, c’est ce que j’avais à dire. Je n’ai pas exploré tout les points mais cela ne saurait tarder pour un prochain post.

  • Participant
    Posts70
    Member since: 8 septembre 2015

    Je pense qu’il faudrait changer le système judiciaire complètement, actuellement en France la justice est trop laxiste, une personne qui à violé un enfant ne peut pas être libéré après 5 ans de prison,je suis pour le rétablissement de la peine de mort pour les pédophiles et les crimes graves.

    Et pour les petits délits comme les dealers il faudrait envisager à légaliser le cannabis et à améliorer la situation des quartiers “chauds”, si rien n’ai fait ça ne fera que s’empirer, et tenter de résoudre ces problèmes par la force mènera que à plus de violence.

  • Modérateur
    Posts8389
    Member since: 8 septembre 2015

    Bon tout le monde peut dire son avis!
    J’aimerais revenir sur ce qu’a dit @Coliancourt, et que @gytz reprend en partie dans son post de “reprise”:

    Mais surtout je pense que ca devient une réelle lutte entre plusieurs classes sociales qui se servent des débordements des policiers ou manifestants pour exprimer leurs idées.

    Tu présentes deux classes sociales en opposition, selon divers critères. Je ne vais pas spécialement discuter de çà, juste faire remarquer que les critères que tu donnes à la classe “anti-police” (modeste voire pauvre, vie en cité) sont bien applicables à la police. Le critère de couleur ne peut être discuté puisqu’il n’existe pas de statistiques officielles là-dessus. Et le critère d’orientation à gauche, il semble effectivement d’après plusieurs sondages que les policiers soient plutôt à droite.

    Ceci pour dire que dissocier ainsi les personnes me parait peu pertinent.

    Donc au lieu de dire que les uns sont plus méchants ou violents que les autres, ce qui est stérile, on constate que la violence est partagée

    Exact. Bien sur qu’il n’y a pas une dualité violent/pas violent, puisque c’est justement le rôle de la police que d’utiliser une force (donc une violence) d’Etat pour réprimer l’usage de la force (donc de la violence) hors-la-loi!
    La question sur la police, ce n’est pas savoir si c’est violent/pas violent, c’est de savoir quelles violences on accepte, lesquelles on accepte pas, et surtout pourquoi.
    Pourquoi refuse-t’on telle violence?
    Par exemple, pour prendre un cas ancien, on a refusé la torture. Pourtant elle est quelque part, dans le prolongement logique de la police. Mais on a établi une barrière éthique et morale (et on a eu raison à mon avis) pour diverses raisons.
    C’est la même question qu’il faut se poser sur les actions policières et les émeutes.

    Pour l’affaire de M. Theo (nom inconnu), la question est différente (d’après ce qui est dit actuellement, on ne connait pas encore la défense des policiers à ma connaissance): la limite est établie, c’est celle de la violence gratuite sur une personne ne présentant pas de danger, et elle a été franchie. Ce n’est “qu’une” affaire de justice. Il n’y a pas de débat à avoir, seulement des responsabilités à établir dans le cadre de l’affaire, c’est à dire pas la responsabilité de la police ou des banlieues ou je ne sais quoi, mais la responsabilité entre les quatre policiers qui ont fait çà.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts599
    Member since: 8 septembre 2015

    Pour l’affaire de M. Theo (nom inconnu), la question est différente (d’après ce qui est dit actuellement, on ne connait pas encore la défense des policiers à ma connaissance): la limite est établie, c’est celle de la violence gratuite sur une personne ne présentant pas de danger, et elle a été franchie. Ce n’est “qu’une” affaire de justice. Il n’y a pas de débat à avoir, seulement des responsabilités à établir dans le cadre de l’affaire, c’est à dire pas la responsabilité de la police ou des banlieues ou je ne sais quoi, mais la responsabilité entre les quatre policiers qui ont fait çà.

    Sauf que cette affaire, et d’autres qui l’ont précédé pose quand même plusieurs questions.
    D’abord, dans le meilleur des cas, du manque de formation des policiers, ou de la qualité du recrutement. Je trouve quand même aberrant que sur une patrouille de quatre, il y en ait au moins un qui ait probablement violé quelqu’un sans que les trois autres n’interviennent !
    Dans le pire des cas, c’est la question du sentiment d’impunité des policiers qui est posée, ainsi que celle des relations globales qu’ils doivent avoir avec la population.

    @colaincourt

    un cas isolé qui se produit rarement

    Voila une liste de personnes mutilées ou tuées par la police entre 2005 et 2015. Même si les explications sont parfois subjectives, les faits sont difficilement contestables.

    Liste des victimes de la police entre 2005 et 2015

  • Participant
    Posts417
    Member since: 8 septembre 2015

    Voila une liste de personnes mutilées ou tuées par la police entre 2005 et 2015. Même si les explications sont parfois subjectives, les faits sont difficilement contestables.

    Liste des victimes de la police entre 2005 et 2015

    Ton site présente clairement ses opinions antipolicières en parlant de ” mercenaires de l’état ” , dans les commentaires les insultes fusent ” bâtards “, ” lâches ” , ” incappables ” et même des menaces ” œil pour œil et dent pour dent ”

    De plus , même si ils citent leurs source , de nombreux faits sont ajoutés pour faire naitre un sentiment antipolicier :

    – 22 Avril : ” Karim, 26 ans, a été fauché par un train, au Havre (Seine-Maritime), en début de soirée, mercredi 22 avril 2015, alors qu’il fuyait un contrôle d’identité. Karim ne voulait pas retourner en prison. Il a pris la fuite, suivi par les policiers. ” – C’est la faute de la police si il fait un délit de fuite et qu’en plus de ça il ne regarde pas avant de traverser ? Non

    – 15 Février : Un jeune garçon de 14 ans, qui se trouvait au volant d’une voiture, s’est tué dimanche matin à Romans-sur-Isère (Drôme) en tentant d’échapper à un contrôle de police. – Déjà , il fait quoi à 14 ans dans une voiture , et de deux ce n’est pas la faute de la police si il st mort d’un accident ( pas de permis , trop jeune et trop con(combre )

    – 9 Juillet : Norredine 28 ans, originaire du Soudan, est mort dans le centre ville de Calais. Son corps a été sorti du canal à proximité de la sous-préfecture. Comme souvent, la police a refusé catégoriquement à la famille et aux proches l’accès au corps, et de rechercher les causes de la mort. – Elle est où l’implication de la police ?

    – 18 Juillet : Un homme s’est noyé dans la Marne au Perreux-sur-Marne dans la nuit de mardi à mercredi alors qu’il tentait d’échapper à la police avec deux autres personnes soupçonnées d’avoir commis un vol.Le noyé est un homme de 35 ans «aux nombreux antécédents judiciaires», domicilié à Gentilly, également dans le Val-de-Marne, a précisé la même source. Auditionnée, sa mère «ne dépose pas plainte», a-t-elle ajouté. – Idem que le gars pour le train

    – Dans la nuit du 5 au 6 Juin : Melun : Youssef Mahdi 24 ans est mort des suites de sa noyade dans la seine, alors qu’il voulait échapper à un contrôle de police. – Pareil que le précédent

    – 14 Mai Nantes : un garçon de 13 ans se noit afin d’échapper à la police. – Pareil que le précédent

    – 11 janvier 2012 : Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), Abdel 25 ans meurt « d’une crise cardiaque » lors d’un contrôle. – En quoi est-ce la faute de la police ?

    – Le 27 Décembre à Clermont-Ferrand un jeune se tue en voiture parce qu’il est poursuivis par la police. – Pareil que l’autre cas du jeune dans la voiture .

    DONC , je vais pas tous les faire , mais ce site est loin d’être neutre , fiable et d’apporter un avis objectif .

    Parallèlement à cela , je post ici trois rapports de l’ONDRP ( Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales ) sur :

    – Les atteintes à la personne ou des biens de la gendarmerie nationale en 2015 : https://www.inhesj.fr/sites/default/files/fichiers_site/ondrp_ra-2016/2016_ra_atteintesgn.pdf

    – Les agressions déclarées par les sapeurs pompiers volontaires et professionnels en 2015 : https://www.inhesj.fr/sites/default/files/fichiers_site/ondrp_ra-2016/2016_ra_pompiers.pdf

    -Les atteintes aux biens et aux personnels de la Direction générale des douanes et droits indirects (DGDDI) en 2015 : https://www.inhesj.fr/sites/default/files/fichiers_site/ondrp_ra-2016/2016_ra_atteintes_agents_dgddi.pdf

    Allez regarder tout mes sujets à l'Armurerie 🙂

    Nombreux post sur le Moyen-Orient

  • Participant
    Posts599
    Member since: 8 septembre 2015

    Ah oui je suis absolument d’accord avec toi. C’est pour ça que j’ai écrit que les explications pouvaient être subjectives.
    Effectivement il y en a où la police n’est pas en cause. Je ne vais pas imputer une crise cardiaque à la police… :silly:

    Ceci dit, dans les cas où ce sont des très jeunes (par exemple le cas avec un gamin de 13 ans), le problème se pose quand même de la perception de la police parmi la population. Pourquoi des jeunes ont le réflexe de s’enfuir quand ils voient arriver des policiers, même quand ils n’ont rien à se reprocher ?
    Ca me fait penser à une scène que j’ai vue l’autre jour dans St Denis. Une patrouille de 3 policiers passe simplement à pied sur une place, et tout le monde s’écarte d’une dizaine de mètres pour s’en éloigner. Bref, ça montre bien qu’il y a clairement un problème de confiance d’une partie de la population envers la police ou la gendarmerie.

  • Modérateur
    Posts8389
    Member since: 8 septembre 2015

    @roythelupus

    Et toi tu t’es écarté aussi?
    Tu trouves bizarre, dis-tu, que les gens s’écartent sur le chemin de la police? Cela veut donc dire que toi tu ne t’écartes pas, sinon tu dirais pourquoi les gens s’écartent.
    On peut donc se dire que sur des faits individuels comme çà, les gens ont leurs raisons de s’écarter/s’enfuir.
    Le garçon de treize ans avait surement fumé un truc pas légal. Ce que je dis peut paraître gratuit, mais en réalité la probabilité est immense vu le nombre de gens qui ont essayé le cannabis déjà. Sous l’influence de la drogue il voit des policiers, se met à fuir, et se noie à cause de la drogue (idée d’aller dans l’eau, et incapacité à y tenir).

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts599
    Member since: 8 septembre 2015

    @mongotmery

    Je ne suis pas sur d’avoir compris la première partie de ton message :dry:

    Je trouve anormal qu’une place se vide quasiment quand trois policiers passent dessus c’est tout. Si tu veux tout savoir, je voyais la scène d’un peu plus loin donc la question de m’écarter ou pas ne s’est pas posée pour moi. 😉

  • Participant
    Posts180
    Member since: 8 septembre 2015

    En attendant, la thèse accidentielle est priviligié par la Police des Polices. “L’idée du viol délibéré est écarté” selon les propos du porte parole.

    Je trouve qu’utiliser le terme “d’accident” pour cette affaire est assez irresponsable de la part de la police des polices.
    Je ne sais pas s’ils se rendent compte du degré de tension qu’engendre cette affaire très très médiatisés.
    En tout cas pour ma part, je trouve que c’est mettre le feu aux poudres que d’utiliser en même pas 1 semaine d’enquête la théorie d’un accident quand de l’autre côté, on a un jeune de quartier populaire qui se fait opérer du colon due à une déchirure anale de 10 cm.

  • Participant
    Posts1768
    Member since: 8 septembre 2015

    Je pense que la police tente de garder une crédibilité dans la vision “républicaine”. Un evenement comme celui-ci est discréditant. Donc ce n’est pas étonnant de voir apparaitre des bétises comme celle-ci, après l’esquive n’est pas la solution, on contourne le problème (de façon très peu finnote) pour faire oublier des esprits cette affaire. Cette affaire me rappelle un homme politique à la TV qui au sujet du “Penelope Gates” parlait d’une affaire qui s’oublierait vite, car , je cite “l’opinion oublie”.

    Ces raccourcis sur le peuple sont très idiots mais permettent de remarquer que les autorités vivent mal l’affaire et tentent de survivre tant bien que mal.

    D’un autre côté, si on oublie l’affaire cela ne changera rien. De nos jours, on a tendance a râlé sur une bavure policière sans pour autant trouver une solution, on manifeste dans la rue, et tant bien que mal on gracie un agressé mais on n’arrête pas la problème dans sa globalité, autant du côté de la police que du peuple. C’est là le vrai problème, on a besoin de solutions au long voir moyen terme. On ne va pas rester éternellement sur cette position, je ré-axe donc un peu le débat vers une autre piste de réflexion; Quelles sont les solutions possibles?

  • Participant
    Posts129
    Member since: 8 septembre 2015

    La solution logique serait de durcir le recrutement de la police, problème dans le contexte de menace terroriste on a besoin de beaucoup de bras (on arrive même a prendre l’armée qui elle aussi est surchargé).
    Après il ne faut pas se faire d’illusions ce genre de cas est hélas loin d’être nouveau (les émeutes de 2005 qui date d’y il y a plus de 10 ans en est le bonne exemple et je suis sûr que l’on pourrait en trouver avant) et ce sera probablement pas le dernier.

    Après gytz montre un point intéressant : la crédibilité. Ça me rappelle (même si ça n’a pas vraiment de rapport) l’affaire Dreyfus où l’armée eu énormément de mal a accepter ses torts.

    On a la police qui ne veut pas perdent la face dans un contexte tendus par le terrorisme, les lieux défavorisé qui ne porte pas l’état dans leurs cœurs et donc la police. Dans ce genre de cas la solutions sera difficile a trouvé et des efforts devront être fait des deux côtés.

  • Participant
    Posts30
    Member since: 8 septembre 2015

    ça m’horripile de voir des “oui mais ce Théo est un délinquant” ou “si Théo est une victime”, etc.
    Il l’EST! Et voir le représentant syndical des flics dire que “bamboula” c’est une insulte “acceptable” c’est révoltant! Bien sur que tous les flics sont ne font pas des bavures mais bon sang! ça justifie des comportements pareils?! NON!

    Et sinon je rappelle qu’Amnesty International a fait plusieurs dossiers sur la violence policière française (dont je mets les liens ci-contre):
    https://www.amnesty.org/fr/documents/EUR21/003/2009/fr/ (il faut télécharger le pdf, c’est gratuit)
    https://www.amnesty.org/fr/countries/europe-and-central-asia/france/report-france/

    Et Adama? Les flics qui l’ont tué (sans raison) s’en sortent facilement. Pire même, la mairie lance des lacrymos sur la manifestation pacifique et emprisonne pour des raisons ubuesque les frères d’Adama. http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1543690-bd-mort-d-adama-traore-un-banlieusard-parmi-d-autres-victime-de-violences-policieres.html

  • Participant
    Posts30
    Member since: 8 septembre 2015

    Et en dehors des banlieues: https://payetapolice.tumblr.com/

    je vous souhaite une bonne lecture.

  • Participant
    Posts1615
    Member since: 8 septembre 2015

    Mon commentaire n’apportera pas grand chose mais après avoir lu tout ceci, et être au courant de l’actualité française, je me dis que votre pays est dans un sacré bourbier (pour ne pas dire autre chose), bien pire que chez nous ! Tout cela est bien triste…

    Une Spartiate équipant son fils : "Reviens avec ce bouclier au bras ou bien dessus"

  • Participant
    Posts1768
    Member since: 8 septembre 2015

    Mon commentaire n’apportera pas grand chose mais après avoir lu tout ceci, et être au courant de l’actualité française, je me dis que votre pays est dans un sacré bourbier (pour ne pas dire autre chose), bien pire que chez nous ! Tout cela est bien triste...

    Eh bien, on est pas dans un bourbier mais beaucoup de choses doivent être changée, et puis en France, on est bizarre par rapport aux autres pays^^ il n’y a pas besoin de s’attrister mais surtout de bouger pour changer les choses.

  • Participant
    Posts937
    Member since: 8 septembre 2015


    Ahlala, ça se voit que vous connaissez pas les arabes de cités vous, la plupart sont des gros branleurs qui cassent tout par pur plaisir”

    Ça c’est l’arabe lanbda en Tunisie. D’ailleurs j’en fais un chouya parti.

    Allez bye Fanta !

  • Participant
    Posts1563
    Member since: 8 septembre 2015

    Ahlala, ça se voit que vous connaissez pas les arabes de cités vous, la plupart sont des gros branleurs qui cassent tout par pur plaisir, ils ne sont victime de rien du tout excepté peut-être d’un QI négatif. Il n’y à pas de débat à avoir sur les soi-disante violences policières (même si c’est vrai que ceux de la BAC se prennent pour les rois du monde :silly: ) en France, on n’est pas en Espagne ici, si le petit nègre se serait fait trancher la gorge puis violer par un psychopathe lambda personne n’en aurait rien à faire, mais la attention il est suspecté de s’être prit une matraque dans l’anus par des policiers, et evidemment pour les journalistes un fait divers ça se vend beaucoup mieux quand ça implique des policiers et bien sûr les mecs des cités en profitent pour tout casser

    Le vrai problème de la police en France c’est que justement le gouvernement ne lui donne pas assez de pouvoirs, quand on voit des étudiants en sociologie ou des branleurs des cités tout casser avec les CRS à 50m qui n’ont le droit de rien faire, ça donne pas spécialement envie de manifester contre la “violence policière”

    Le truc marrant dans ton post, c’est que tu dis aux gens qu’ils ne comprennent rien avant de déblatérer du caca.
    J’ai ris.
    Merci.

  • Participant
    Posts129
    Member since: 8 septembre 2015

    quand on voit des étudiants en sociologie ou des branleurs des cités tout casser avec les CRS à 50m qui n’ont le droit de rien faire, ça donne pas spécialement envie de manifester contre la “violence policière”

    Depuis quand le fait d’être en sociologie fait que l’on est contre l’état ? On dirait Valls ou encore Sarkozy qui tente a tout prix de décrédibilisé cette science parce qu’ils n’ont pas réussis a calmer les violences des milieux défavorisés (on pourrait même dire abandonné). La sociologie se veut amoral (pas confondre avec immoral) et donc ne doit pas prendre parti (après peut être que certain étudiants prennent parti mais dans ce cas ils ne respecte aucunement les préceptes de la sociologie). La sociologie cherche à expliquer et non a excuser.Comprendre pourquoi un délinquant est un délinquant ne veut pas dire qu’un sociologue va s’opposer a sa condamnation parce qu’il a fait une connerie.

    Heureusement qu’il vaut mieux prévenir que guérir, parce qu’a ce niveau la je ne comprends pas pourquoi on n’a pas envoyer l’armée nettoyer ces endroits au moins ça serait efficace (ironie).

    L’objectif reste le double : réduire la criminalité et rendre la police meilleurs. C’est pas en favorisant l’un ou l’autre que cela va changer quoi que ce soit au contraire l’autre camp va le prendre très mal et devenir plus violent. Je me maintiens sur le fait que la police se doit d’accepter le fait qu’elle fasse des bavures et que les gens se rentre dans le crâne que le policier jusqu’à preuve du contraire est le garant de l’ordre et de la sécurité et cela nécessitera que les deux camps se tendent la main, ça sera dure et long peut être mais ce sera déjà mieux que la situation actuelle.

  • Participant
    Posts2324
    Member since: 8 septembre 2015

    parce qu’a ce niveau la je ne comprends pas pourquoi on n’a pas envoyer l’armée nettoyer ces endroits au moins ça serait efficace (ironie).

    Enfin une idee interessante! 😆

    Le truc marrant dans ton post, c’est que tu dis aux gens qu’ils ne comprennent rien avant de déblatérer du caca.

    C’est tres mal exprime certes mais sur quelques points il n’a pas tord. La police ne peut pas en effet faire son travail parce qu’elle subit une enorme pression hierarchique afin d’eviter toutes tensions communautaires. L’Etat (qu’importe le bord politique) a peur de voir des flambees de violence dans les quartiers populaire et je peux comprendre la frustation des policiers et parfois des CRS.

    Si les Stups avaient demain les mains libres…

    Mais il parait que la paix sociale vaut bien quelques voitures brulees ou vitrines defoncees.

  • Participant
    Posts180
    Member since: 8 septembre 2015

    Pas sur que renforcer le pouvoir de la police va arranger les choses.
    Connaissant une partie des forces de l’ordre de Montpelier, leur donner trop de pouvoir c’est exposer ses habitants à de nouvelles persécutions. Sans parer de la corruption qui règne en maitre dans certains services ou il suffit d’être née dans la bonne famille pour être relaxé.

    C’est surtout une nouvelle politique interieure qu’il nous faudrait. Avec une “reconquistada” des banlieux et quartiers populaires abandonnés depuis bien trop longtemps par l’état et une refonte de certains services de la police qui dérapent complètement.
    Tout ceci demande donc de profondes réformes politique et surtout une réel détermination des politiciens. Mais bon comme s’est très couteux et fort peu populaire aucuns politiciens n’a assez d’influence et de courage pour commencer cela.

  • Participant
    Posts30
    Member since: 8 septembre 2015

    Cher @GoupilSournois,
    Je vous invite largement à lire le rapport de 2009 d’Amnesty International sur la violence policière en France: https://www.amnesty.org/fr/documents/EUR21/003/2009/fr/

    Et aussi qu’est-ce qui est pire?
    Des dégâts matériels ou des dégâts humains?
    Une vitre pétée ou une voiture brûlée ça se remplace.
    Un bras ou un oeil (par exemple) c’est plus difficile, encore plus une vie!

  • Participant
    Posts686
    Member since: 8 septembre 2015

    Bon déjà on oublie que souvent les policiers,ils agissent bien et calmement comme par exemple,il y a pas si longtemps où un policier se fait brûler sa voiture en étant à l’intérieur par des manifestants et en sortant se fait agresser par les manifestants. Quand on voit les images ,le policier ne riposte pas .Et vous trouvez ça normal ?
    @le Petit Pabu du peuple,tu trouves normal qu’on casse des vitres et qu’on brûlent des voitures et qu’on a rien en retour ?C’est sur que perdre un oeil ou un bras ce n’est pas justifié mais qu’ils se prennent des coups oui (si il essaye de résister bien sûr )et surtout qu’ils soient arretés .

    C’est facile de critiquer les policiers et les gendarmes mais quand on voit ce qui subissent tous les jours.
    Aujourd’hui ,il n’y a malheureusement plus de respect pour les policiers et les gendarmes .

    @Le Petit Pabu du peuple
    As-tu un rapport plus récent ?

    La démocratie ,c'est l'oppression du peuple par le peuple pour le peuple
    Oscar Wilde

    Donnez moi une raison et je vous donnerai une guerre (Achille dans Troy :Fall of the city )

  • Participant
    Posts1768
    Member since: 8 septembre 2015

    Engueur, tu retombe dans le “c’est eux les plus méchants”. En plus d’être totalement stérile ces faux vu que la violence est partagé (faut lire ce qu’on dit plus tôt). Ensuite les gars (je ne généralise pas) faut citer ses sources, des documents quelque chose, ce qu’omet de faire la plupart d’entre vous donc ça part dans tous les sens.

    Sinon, il est intéressant de rebondir sur le point évoqué par PP qui est intéressant. Je ne peux le faire personnellement maintenant mais des que je serais sur un poste fixe je debatterais à ma guise.

  • Participant
    Posts686
    Member since: 8 septembre 2015

    @gytz
    C’est enguer mais ça c’est pas grave car ça me fait rire 😛

    Ensuite je dis pas que c’est les plus méchants ,je dis justement que la violence des deux côtés règnent .C’était une réponse au @Le petit Pabu du peuple qui disait (si j’ai bien compris )que les flics sont méchants grosso modo.
    Personnellement ce que j’ai cité à faire le tour du net et de la télé .

    La démocratie ,c'est l'oppression du peuple par le peuple pour le peuple
    Oscar Wilde

    Donnez moi une raison et je vous donnerai une guerre (Achille dans Troy :Fall of the city )

  • Participant
    Posts373
    Member since: 8 septembre 2015

    Amnesty international ? ce ne sont pas eux qui ont accusé des soldat français de viol sur des enfants en se basant sur des faux témoignages ? Très sérieux, en effet.

    Personnellement, je trouve cette expression très vulgaire. “Violence policière”, c’est un grossier pléonasme. Car, pas la peine de s voiler la face, de base, toute police est violente, et ce, quelque soit l’époque et le pays ou le nom qu’on lui donne. Il suffit de voir son historique et son but : Louis XIV à créer la Police pour nettoyer les quartier des anciens remparts de toute la vermine qui y vivait. Ensuite, comme on peux le voire, ça c’est aussi bien exporté que la fête de la musique et la carte à puce : il y en a partout. La police sert au pouvoir en place pour gérer la populace, de manière plus “civil” que d’envoyer l’armée …

    L’armée, tien, qu’on envoyait avant dès que c’était un attroupement de plus de six personnes. Il suffit de regarder les grèves des mineurs ou dans les usines de textile fin XIXe début XXe, les dragons ou les cuirassier faisait bien leurs office, selon le bon vouloir de la hiérarchie qui à de la famille ou des amis qui ont de l’argent dans ces entreprises. Aujourd’hui, on peut bien être contant de n’avoir que les CRS, malgré leur nouveaux flashball, les risques de mort d’un de ces coup est (un peu) inférieur que celui d’un sabre ou du sabot d’un cheval.

    Alors oui, l’image de la police est de protégé les citoyens, de faire respecter l’ordre, dès qu’il y a un peu de sang qui coule l’opinion publique se pâme et fait du drame. Mais les policiers sont engagés pour ça, surtout pour des milieux comme les banlieues, qui sont de vrais fourmilières.

    Mais, le plus drôle dans l’histoire, c’est que la Police n’est que la première partie de l’affaire, car derrière, il y a les juges, les tribunaux, et tout une grande machine bourré de bureaucrates qui ont tous des diplômes de droit et qui s’imagine que l’ordre ne peux être appliqué que grâce à de nouveaux texte bien orthographié. Machine qui n’est pas des plus efficaces (surtout après le passage de vous-savez-qui dont on ne peux prononcer le nom sous peine d’être trainé en justice pour racisme et incitation à la haine si il est suivit d’une critique). Et après, il y a les prisons, maisons d’arrêt et autre grosses penderie pour ranger tout ceux condamné en vitesse avec une amande (oui, la justice ça coûte cher) qui sont tellement craqué que l’on se demande si c’est pas fait exprès (merci les prisons privés loué par l’état qui touche un indemnisation quand il y a trop de détenue).

    Bref, critiquer les actions de la police reviens à gueuler sur l’ouvrier préposé à l’envoie des pièces car elles n’ont pas le design approprié.

    "La critique de l'art est aisément difficile mais l'art de la critique est difficilement aisé".

  • Participant
    Posts1768
    Member since: 8 septembre 2015

    @Gytz
    C’est enguer mais ça c’est pas grave car ça me fait rire 😛

    Ensuite je dis pas que c’est les plus méchants ,je dis justement que la violence des deux côtés règnes .C’était une réponse au @Le petit Pabu du peuple qui disait (si j’ai bien compris )que les flics sont méchants grosso modo.
    Personnellement ce que j’ai cité à faire le tour du net et de la télé .

    Elle n’a pas dis ca, elle a plutôt parler de bavures de la polices, et à parlé du fait que blesser des hommes à ce point est une bêtise pour les deux camps, nuance. Après dire que “la télé et le net” c’est pas une source, tu donnes des liens Precis sur internet, et pour la télé c’est à prendre avec des pincettes car les chaînes d’infos sont pour la plupart orientés.

    Amnesty international ? ce ne sont pas eux qui ont accusé des soldat français de viol sur des enfants en se basant sur des faux témoignages ? Très sérieux, en effet.

    C’est un sophisme, tu discrédites tout une association par une affaire plus ou moins mitigée. Quitte à tout citer, pourquoi cites tu que les affaires négatives et pas le positif? Parce que bon c’est de la mauvaise foi. Mais je ne ferais pas la même erreur en utilisant cela pour soutenir mon argumentaire.

    Personnellement, je trouve cette expression très vulgaire. “Violence policière”, c’est un grossier pléonasme. Car, pas la peine de s voiler la face, de base, toute police est violente, et ce, quelque soit l’époque et le pays ou le nom qu’on lui donne. Il suffit de voir son historique et son but : Louis XIV à créer la Police pour nettoyer les quartier des anciens remparts de toute la vermine qui y vivait. Ensuite, comme on peux le voire, ça c’est aussi bien exporté que la fête de la musique et la carte à puce : il y en a partout. La police sert au pouvoir en place pour gérer la populace, de manière plus “civil” que d’envoyer l’armée …

    ….et la police qui travaille dans les coulisses? Celle qui travail dans l’administration, on l’oublie? Mais vu que tu te concentres sur “cette police” allons y. La police pour nettoyer les quartiers de la vermine n’existe plus, elle réagit au rassemblement de masse violent. Or dans le cas dès bavures c’est loin de cela. Et lors des manifs les CRS ne participent qu’en cas de violence, parce que bon hein, c’est de la censure sinon et ca plairait pas à pas mal de gens de se retrouver sous Napoléon Ier. Donc bon, aussi, tu utilises le passé pour soutenir un exemple actuel, or ce n’est pas possible vu qu’entre temps les mentalités ont changés tout comme le monde et ca s’apparente à de la vision réactionnaire, mais passons. Le CRS et son flashball reste dangereux mais c’est cautionnable si la violence est en face et lui est égal.

    Alors oui, l’image de la police est de protégé les citoyens, de faire respecter l’ordre, dès qu’il y a un peu de sang qui coule l’opinion publique se pâme et fait du drame. Mais les policiers sont engagés pour ça, surtout pour des milieux comme les banlieues, qui sont de vrais fourmilières.

    Cliché. Tu généralise tu as des cités plus ou moins calmes. Et puis faut pas pousser mémé dans les orties, “ces fourmilières” n’autorise pas les 3 contrôles d’identité par jour, et les agressions policières injustifiés. C’est bien beau de dire que des que du sang coule c’est un problème, mais la plupart des cas où l’opinion publique n’est pas contente, ce sont des agressions policières, et les agressés n’ont rien fait pour la mérité. L’affaire récente prouve que même si lagressé avait fait des bêtises, il ne méritait pas la matraque au postérieur.

    Mais, le plus drôle dans l’histoire, c’est que la Police n’est que la première partie de l’affaire, car derrière, il y a les juges, les tribunaux, et tout une grande machine bourré de bureaucrates qui ont tous des diplômes de droit et qui s’imagine que l’ordre ne peux être appliqué que grâce à de nouveaux texte bien orthographié. Machine qui n’est pas des plus efficaces (surtout après le passage de vous-savez-qui dont on ne peux prononcer le nom sous peine d’être trainé en justice pour racisme et incitation à la haine si il est suivit d’une critique). Et après, il y a les prisons, maisons d’arrêt et autre grosses penderie pour ranger tout ceux condamné en vitesse avec une amande (oui, la justice ça coûte cher) qui sont tellement craqué que l’on se demande si c’est pas fait exprès (merci les prisons privés loué par l’état qui touche un indemnisation quand il y a trop de détenue).

    Les textes régissent les actions de la police, les policiers exécutent ces textes, mais en aucun cas ne justifient les débordements. Et oh, ces textes régissent aussi ce que doivent faire les policiers, mais ne parlent pas d’intimidation gratuite, et de débordements violents gratuits. C’est bien beau de déclarer que faut laisser carte blanche à la police et que les lois ne servent pas à faire respecter la loi, mais faut regarder les conséquences. Ces actions policières augmentent le refus de l’état par les gens visés. J’en avais déjà parlé. Faut lire. L’histoire des prisons est un tout autre sujet intéressant mais qui nécessiterai un sujet à part.

    La police exécute, et sa façon d’exécuter et mauvaise car elle aggrave les choses. Donc bon hein, si on crie sur le policiers c’est parce qu’il “livre mal les pièces qu’on lui à donner”, on lui reproche pas le design.

  • Participant
    Posts686
    Member since: 8 septembre 2015

    @gytz
    L’événement dont je parle c’est passé en mai 2016 alors à moins d’avoir vécu dans une grotte (ce qui doit pas être facile ) où à l’extérieur de la France ,tout le monde en a entendu parler .Voici quelques liens :
    https://www.google.fr/amp/www.liberation.fr/amphtml/france/2016/05/18/une-nouvelle-video-de-la-voiture-de-police-incendiee-a-paris_1453333?client=ms-android-samsung
    http://mobile.lemonde.fr/police-justice/article/2016/05/18/enquete-pour-tentative-d-homicide-volontaire-apres-l-incendie-d-une-voiture-de-police-a-paris_4921763_1653578.html
    http://www.sudouest.fr/2016/05/19/video-voiture-de-police-incendiee-a-paris-une-cinquieme-personne-placee-en-garde-a-vue-2368003-7.php
    Après tu pourras faite des recherches complémentaires si tu y tiens tant .Franchement ce fait ,tout le monde le connaît car le policier est devenue un héros pour certains (il a reçu une médaille ).

    La démocratie ,c'est l'oppression du peuple par le peuple pour le peuple
    Oscar Wilde

    Donnez moi une raison et je vous donnerai une guerre (Achille dans Troy :Fall of the city )

  • Modérateur
    Posts8389
    Member since: 8 septembre 2015

    @gytz

    Cliché. Tu généralise tu as des cités plus ou moins calmes.

    Précisément. Plus haut certains ont parlé d’explication par des sociologues. Et tu parles dans la phrase juste après cette citation de ces cités “persécutés”. Mais pourquoi toutes ne deviennent pas des cités “agitées” comme on dit? Parce qu’il y a probablement d’autres facteurs. Et les contrôles d’identité 3 fois par jour…. avec le ratio policiers/habitants çà concerne pas grand monde (et encore heureux)

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts373
    Member since: 8 septembre 2015

    Un sophisme, merci @gytz, j’avais oublié comment celas ce nommait. C’est bien pratique pour dire de manière mesquine que l’on se méfie de quelqu’un ou de quelque chose. De manière très mesquine même, mais très efficace et qui ne manque pas d’un certain fond (qui n’as rien à voire avec le sujet, par ailleurs).

    Pour la police administrative ou autre, je n’ai pas entendus parlé de violences de leurs part, donc je ne vois pas ce qu’elles fichent là. De plus, elle sert aussi à géré l’administration comme l’état le veux, un peu comme l’IGPN, qui s’occupe principalement des ripoux et de ceux qui ne plaisent pas aux grosses légumes. Les bavures policière, comme on a pus le voire de nouveaux avec l’affaire de Théo, ils font toujours en sorte d’être dans le sens des policier au maximum possible (car là c’est flagrant et ils le nient quand même).

    Après, pour les banlieue qui font toujours du grabuge “cliché”, ça dépend du niveau. Dans toutes les villes de France avec plus d’une banlieue, il y en a toujours une où c’est le bordel pratiquement 7/7 et où l’autre ou les autres sont calme en comparaison. Cite moi une ville à plus de deux banlieue où il n’y à pas pratiquement tout les jours des soucis avec l’une d’entre elle. Il ne faut pas nier, qu’en général, c’est toujours un facteur de trouble quelque soit la ville, pas toujours, certes mais celas reste, dans la plupart des cas, non-négligeable.

    Le soucis majeur des textes, c’est que ceux qui les rédigent sont plus ou moins en décalage avec le terrain et avec la mentalité de ceux qui l’occupe. Un peu à la manière de Dien Bien Phu, des personnes loin des réalités prennent des décision bureaucratiques qui ont des répercussion désastreuses sur le terrain, que ce soit à cause d’une imprécision d’un protocole laissant une libre interprétation, ou alors des critères de sélections des nouveaux agents ou de l’acquisition de matériels, ce qui influe aussi …
    La relation entre l’administratif et le terrain est souvent assez houleux, et pas la peine de voire ça dans des métiers à risque comme la Police, d’autres secteur comme les transports publique te montre le bordel que c’est.

    "La critique de l'art est aisément difficile mais l'art de la critique est difficilement aisé".

  • Participant
    Posts30
    Member since: 8 septembre 2015

    Amnesty international ? ce ne sont pas eux qui ont accusé des soldat français de viol sur des enfants en se basant sur des faux témoignages ? Très sérieux, en effet.

    Ah bon? De faux témoignages? Tes sources s’il te plait?
    Parce que c’est pas la première fois que ça arrive des dérives dans l’armée française. Perso ça ne m’étonne même pas. Toute guerre a des dérives, et l’armée française n’est pas une blanche colombe.

    Et s’il vous plait pas de victim blaiming surtout sur un sujet aussi grave que le viol. Merci.

    @enguer76
    Oui celui de 2016. C’est assez récent?

    https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2016/12/france-renewal-of-state-of-emergency-risks-normalizing-exceptional-measures/

    https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2017/01/eu-orwellian-counter-terrorism-laws-stripping-rights-under-guise-of-defending-them/

    https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2014/11/galit-traveller-and-holocaust-survivor-talks-violence-hands-french-police/

    sinon l’affaire Adama Traoré? ça te dit quelque chose?

    Je ne dis pas qu’on ne doit pas être puni pour dégradation. Je trouve juste que les réactions sont encore plus violentes. Sérieux… Tu casse une vitre on t’fous une torgnole?

    Et Hors France, justement récemment, des flics en civils qui attaquent des féministes lors d’une marche pacifique en Belgique c’est normal aussi? http://www.rtl.be/info/regions/bruxelles/intervention-de-police-a-bruxelles-des-policiers-avec-des-boucliers-et-des-combis-qui-passent-a-toute-allure–890717.aspx

  • Participant
    Posts30
    Member since: 8 septembre 2015

    Coucou violence sexiste et raciste verbales!
    https://payetapolice.tumblr.com/

    (P.S: Je SAIS que Tumblr n’est pas suffisamment fiable mais là il s’agit juste d’une plateforme réunissant des témoignages (et vu le nombres de pages je pense qu’il y en a au moins quelques unes qui soient vraies). Après personnellement je trouve que c’est difficile de croire que ce genre de chose soit inventé hélas…)

    [P.S 2: D’ailleurs je vous recommande la lecture des témoignages similiaires mais dans un autre contexte: Paye Ta Robe, Paye Ta Schneck, Paye Ton Couple, Paye Ta Thèse, etc…]

  • Participant
    Posts802
    Member since: 8 septembre 2015

    Ahlala, ça se voit que vous connaissez pas les arabes de cités vous, la plupart sont des gros branleurs qui cassent tout par pur plaisir, ils ne sont victime de rien du tout excepté peut-être d’un QI négatif. Il n’y à pas de débat à avoir sur les soi-disante violences policières (même si c’est vrai que ceux de la BAC se prennent pour les rois du monde :silly: ) en France, on n’est pas en Espagne ici, si le petit nègre se serait fait trancher la gorge puis violer par un psychopathe lambda personne n’en aurait rien à faire, mais la attention il est suspecté de s’être prit une matraque dans l’anus par des policiers, et evidemment pour les journalistes un fait divers ça se vend beaucoup mieux quand ça implique des policiers et bien sûr les mecs des cités en profitent pour tout casser

    Le vrai problème de la police en France c’est que justement le gouvernement ne lui donne pas assez de pouvoirs, quand on voit des étudiants en sociologie ou des branleurs des cités tout casser avec les CRS à 50m qui n’ont le droit de rien faire, ça donne pas spécialement envie de manifester contre la “violence policière”

    Premièrement ce genre de post comporte plusieurs insultes racistes, d’une part amalgamant le fait que si les habitants des cités sont ce qu’ils sont c’est parce que se sont des étrangers et d’autre part le terme choquant de “petit nègre” concernant Théo. C’est ce genre de commentaires aussi stériles que déplacés qui empêchent la création d’une section politique sur ce forum. Que GoupilSournois se rappel qu’il y a des gens de toutes origines qui fréquentent ce forum, notamment certains qui ont dans leur famille des “nègres”.

    Ensuite pour en revenir exclusivement au cas de Théo, l’attitude des policiers est inexcusable. Violer un jeune homme est un crime. Point.

    Pour ensuite extrapoler sur l’ensemble du rôle aujourd’hui de la police, j’aimerai rappeler à tous les doux rêveurs qui voudraient voir des cars de CRS et de légionnaires investirent les cités et flinguer à tout vas, que la répression seule et unique n’a JAMAIS apporté une paix sociale durable. Va seulement cogner, tu ne feras que rendre les gangsters plus dangereux et sauvages. Comme en Russie où les policiers sont loin d’être des tendres à l’image des bandits qu’ils affrontent (ou avec qui ils s’acoquinent).
    Nous somme à l’aube du XXIème siècles, il serait peut-être temps que cet état de fait soit assimilé.

    Bien sûr un laxisme dégradant au nom de certains valeurs individuelles serait tout aussi stérile.

    Il faut donc faire d’abord et surtout une refonte complète du système judiciaire et pénitentiaire. Mettre les prisons aux normes, proposer des activités professionnelles obligatoires et des loisirs récréatifs et éducatifs, spécialement le jardinage et la création de potagers. Mettre le paquet sur la réinsertion mais de manière réaliste et efficace.

    L’attitude de la police n’est que la face émergée de l’iceberg, et se développe en miroir de l’attitude des gars en face. Il faut de vraies réformes en profondeur, pas seulement donner des flingues aux policiers municipaux ou leur donner des combinaisons pare-feus pour éviter qu’ils se fassent rôtir vifs.

  • Participant
    Posts179
    Member since: 8 septembre 2015

    En tant qu’appareil de l’Etat, la force de police (comme l’armée ou autre service d’action) doit se montrer irréprochable.
    Point. Y’a pas à tortiller du cul pour chier droit. Ces types n’ont aucune excuse et mérite le déchainement médiatique qui leur tombe dans la face (bien que je pense que par la suite, la justice fermera malheureusement les yeux sur leur cas)

    Y’a pas à jouer aux Cassandre pour des gens qui ont signer pour représenter l’Etat et qui doivent, par cela même, avoir un côté irréprochable et leur cherchant des excuses quand ils virent à la connerie. Ils sont là pour faire respecter la loi de manière raisonné et rationnel. Pas en jouant sur les émotions et leurs pulsions morbide. Ça c’est bon pour des miliciens ou d’autres abrutis dans le genre.

    Je ne dis pas qu’il y a pas des gens mauvais et les pires connard en face (et encore c’est un autre débat), mais c’est justement parce qu’il y a des connards qui ne respectent rien en face qu’un flic ça se doit de rester stoïque et appliquer les ordres et les procédures. Il doit montrer le côté juste et digne de l’Etat, pas son côté barbare. Comment on peut avoir confiance en l’Etat (déjà que c’était pas gagné…) si ceux qui sont “gardien de la paix” se transforment en pistolero?

  • Modérateur
    Posts8389
    Member since: 8 septembre 2015

    @Vispanius

    Va seulement cogner, tu ne feras que rendre les gangsters plus dangereux et sauvages. Comme en Russie où les policiers sont loin d’être des tendres à l’image des bandits qu’ils affrontent (ou avec qui ils s’acoquinent).

    Cette affirmation pourrait être contestable, même si c’est pas trop le sujet. La criminalité a pas mal diminué en Russie.

    @Ynadhen

    Comment on peut avoir confiance en l’Etat (déjà que c’était pas gagné…) si ceux qui sont “gardien de la paix” se transforment en pistolero?

    C’est peut être pour çà que tous les policiers n’ont pas le statut de gardien de la paix justement, gardien de la paix c’est un certain type de recrutement.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts179
    Member since: 8 septembre 2015

    @Vispanius

    @Ynadhen

    Comment on peut avoir confiance en l’Etat (déjà que c’était pas gagné…) si ceux qui sont “gardien de la paix” se transforment en pistolero?

    C’est peut être pour çà que tous les policiers n’ont pas le statut de gardien de la paix justement, gardien de la paix c’est un certain type de recrutement.

    C’était une expression… Mal employé certes, mais une expression.

  • Participant
    Posts1563
    Member since: 8 septembre 2015

    C’est tres mal exprime certes mais sur quelques points il n’a pas tord. La police ne peut pas en effet faire son travail parce qu’elle subit une enorme pression hierarchique afin d’eviter toutes tensions communautaires. L’Etat (qu’importe le bord politique) a peur de voir des flambees de violence dans les quartiers populaire et je peux comprendre la frustation des policiers et parfois des CRS.

    Si les Stups avaient demain les mains libres…

    Mais il parait que la paix sociale vaut bien quelques voitures brulees ou vitrines defoncees.

    Je ne pense pas que la question soit là. Si un [strike]flic[/strike] policier n’arrive pas à se maîtriser lui-même, comment peut-il avoir la prétention de le faire avec les autres ?
    Non, s’il n’arrive pas, il ne fait pas ce métier.

    Personnellement, je trouve cette expression très vulgaire. “Violence policière”, c’est un grossier pléonasme. Car, pas la peine de s voiler la face, de base, toute police est violente, et ce, quelque soit l’époque et le pays ou le nom qu’on lui donne. Il suffit de voir son historique et son but : Louis XIV à créer la Police pour nettoyer les quartier des anciens remparts de toute la vermine qui y vivait. Ensuite, comme on peux le voire, ça c’est aussi bien exporté que la fête de la musique et la carte à puce : il y en a partout. La police sert au pouvoir en place pour gérer la populace, de manière plus “civil” que d’envoyer l’armée …

    L’armée, tien, qu’on envoyait avant dès que c’était un attroupement de plus de six personnes. Il suffit de regarder les grèves des mineurs ou dans les usines de textile fin XIXe début XXe, les dragons ou les cuirassier faisait bien leurs office, selon le bon vouloir de la hiérarchie qui à de la famille ou des amis qui ont de l’argent dans ces entreprises. Aujourd’hui, on peut bien être contant de n’avoir que les CRS, malgré leur nouveaux flashball, les risques de mort d’un de ces coup est (un peu) inférieur que celui d’un sabre ou du sabot d’un cheval.

    Alors oui, l’image de la police est de protégé les citoyens, de faire respecter l’ordre, dès qu’il y a un peu de sang qui coule l’opinion publique se pâme et fait du drame. Mais les policiers sont engagés pour ça, surtout pour des milieux comme les banlieues, qui sont de vrais fourmilières.

    Mais, le plus drôle dans l’histoire, c’est que la Police n’est que la première partie de l’affaire, car derrière, il y a les juges, les tribunaux, et tout une grande machine bourré de bureaucrates qui ont tous des diplômes de droit et qui s’imagine que l’ordre ne peux être appliqué que grâce à de nouveaux texte bien orthographié. Machine qui n’est pas des plus efficaces (surtout après le passage de vous-savez-qui dont on ne peux prononcer le nom sous peine d’être trainé en justice pour racisme et incitation à la haine si il est suivit d’une critique). Et après, il y a les prisons, maisons d’arrêt et autre grosses penderie pour ranger tout ceux condamné en vitesse avec une amande (oui, la justice ça coûte cher) qui sont tellement craqué que l’on se demande si c’est pas fait exprès (merci les prisons privés loué par l’état qui touche un indemnisation quand il y a trop de détenue).

    Bref, critiquer les actions de la police reviens à gueuler sur l’ouvrier préposé à l’envoie des pièces car elles n’ont pas le design approprié.

    Si je fais un résumé de ton post, ça donne ça ?
    –> Pourquoi remettre en question la police, ça a toujours été comme ça.
    Le changement c’est mal/fatiguant/whatever.
    Soyons heureux !

    Après, quand tu dis que y’a souvent des grabuges dans les banlieues, faut aussi se demander pourquoi. Et pas la peine de me dire que c’est à cause des étrangers, parce que je te demanderai alors pourquoi c’est principalement en France que c’est comme ça.

    NB : Si je parais mauvaise langue, ce n’est rien de personnel ; mais vous me tendez la perche quand même. :3

  • Participant
    Posts373
    Member since: 8 septembre 2015

    @Yandhen, j’aime ta vision du statut des forces de l’ordre, bien droit, bien carré, qui appelle à l’abnégation, au professionnalisme, au sacrifice … Bref, un truc qui ne concerne que ceux qui pratique ce poste comme un sacerdoce … ce qui devrait être la cas pour 95% des emplois de l’Etat (armée, hôpitaux, éducation, élues …). Et comme on peux le voire tout les jours, c’est bien loin d’être la cas. Et c’est là le problème.

    La plupart des gars qui rejoignent la police, la gendarmerie ou les compagnie républicaines de sécurités sont là car, dans leurs jeunesse, ils ont vus des scènes d’émeute identique, en 1997,en 200, en 2005 et qui se disent “ouaich, j’vais leurs en faire bouffer des coups d’savates” et que, en général, les recruteurs vont dans leurs sens, en leurs disant que policier, c’est un boulot d’action, de responsabilité, qu’ils y risquent leurs peaux … En oubliant de mentionner touuuuuuuuuute la paperasse qu’ils se coltineront dans leurs bureau (rarement dans un super état, mais ça, c’est de tout temps). résultat, on à des mini-rambo parqué dans des petites boites qui n’attendent qu’à aller “casser du bougnoules” (pardonnez l’expression) pour un oui ou pour un non.

    Je me demande par ailleurs si, en général, les bavures sont faites par des agents qui ont de la bouteille ou par des jeunots qui ne dépasse pas les 3 ans … Avoir le nombre d’années de service des agents qui commettent des bavures peut être intéressant, car en général, les jeunes on tendance à être “impétueux”.

    Edit : @jddelsignore, si je pensait que tout allait bien chez notre volaille favorite je m’en serait pris autrement, mais je dénonce juste une vision un peu trop idéaliste que l’on se fait de la Police. C’est un job ingrat avec des résultat rarement pérennes.

    De plus, ce n’est pas qu’en France que c’est comme ça, mais un peut partout dans le monde où il y a des banlieues pauvre, avec fort taux de chômage ect. . Pour faire simple, un camionneur qui traverse souvent l’Europe me dit toujours que c’est partout la même chose, même en Suède, dont tout le monde vente son modèle “d’intégration”. Et bien sache que quand ça a pété à Stockholm en 2013, il a été étonné que ça pète “aussi tard”.

    "La critique de l'art est aisément difficile mais l'art de la critique est difficilement aisé".

  • Participant
    Posts2324
    Member since: 8 septembre 2015

    Coucou violence sexiste et raciste verbales!
    https://payetapolice.tumblr.com/

    C’est amusant parce que tu generalises autant que certains pro-policiers! 😆

    Tu te sers de deux trois arguments trouves sur le net (et meme pas fiable, tu le dis toi meme). Et tu jettes le discredit sur des dizaines de milliers de personnes et plusieurs professions.

    Au final tu fais la meme chose que moi quand je parle des cites ou des sauvageons. Sauf que moi j’en ai conscience et je le fais expres parce que tous ces debats sur ces sujets brulants m’amusent au plus haut point.

    Tu me sembles un peu trop bouffeur de flics et de militaires, tu devrais prendre peut etre un peu de recul et te calmer.

    Certains (plus malin que toi et moi) se tuent a le dire, personne n’est parfait et les tords sont partages autant chez la police que chez notre jeunesse riante et bigaree.

    Je pense que sur ce sujet il faut essayer de mettre ses opinions personnelles de cote et elargir sa comprehension globale de la situation.

    Au final on s’en tamponne de l’anus racommode du pauvre Theo. Le vrai probleme de ce debat c’est cette crise sociale et communautaire que traverse la France et qui ne va clairement pas aller en s’ameliorant. Quand je vois le dechainement de violence de part et d’autre (qu’importe a qui appartiennent les tords), je me dis que ca sent la guerre civile tout ca et que nous y arrivons peu a peu, petite incivilite apres petite incivilite.

    Et je vois meme pas de solutions tant la situation est catastrophique et le pouvoir politique impuissant. Peut etre (j’espere…) que je me trompe.

  • Participant
    Posts129
    Member since: 8 septembre 2015

    Beaucoup de gens disent qu’il faut comprendre pourquoi un tel ou un tel est comme ça, je me propose de m’y coller. Déjà je m’excuse de pas avoir de source sous la main ce que je vais dire viennent principalement de mes cours (assez léger je ne fais pas de socio a temps plein c’est juste un cours auxiliaire) et de l’interprétation de ces derniers, donc si quelqu’un a plus d’info la dessus ou voit que je dis des âneries qu’il n’hésitent pas ^^.

    COTE DELINQUANT

    Déjà pourquoi une cité peut être dans cette état ?

    C’est un cercle vicieux, en effet la plupart des “jeunes” que l’on voit ne sont pas délinquant parce qu’ils ont envie de le faire… Enfin c’est pas vraiment ça mais peu importe c’est pour introduire, et donc pourquoi on devient délinquant ? Plusieurs réponse peuvent venir :

    1) L’échec scolaire/professionnel

    Pourquoi je devrais me conformer aux buts que me propose l’état lorsque je n’arrive même pas les préliminaires pour les atteindre ? Pareil pour le chômage, je ne trouve pas et je ne risque pas de trouver du travail pourquoi je me conformerait a ce que me dis l’état ? Vous vous doutez que je caricature (plus ou moins) mais vous voyez l’idée.
    Je cherche donc des alternatives : la religion qui propose un autre système de valeur et de norme qui intègre vite des gens du moment qu’il s’y investissent un peu, et il peut arrivé que ces personnes se radicalisent comme cela. IL se sent enfin reconnu et il va montrer sa gratitude à ses “bienfaiteur” (Daesh tout ça tout ça).
    La délinquance : Je vais quand même tenter d’atteindre le but de l’état (richesse, importance ne serait-ce qu’au niveau local) mais je ne vais pas le faire dans la légalité et la vous connaissez les classiques, drogue, racket tout ça tout ça.
    Il y en a d’autre des alternatives mais bon là encore vous voyez l’idée.

    2) Milieu déjà délinquant

    Pour comprendre plus facilement celui là je vais préciser quelque chose : il y a déviance que lorsque quelqu’un d’autre en voit, c’est une construction social en d’autre terme si dans votre pays tout le monde hurle “PONEY ROSE” et se roule nue par terre dès que quelqu’un éternue sans que personne n’y voit d’inconvénient ce n’est pas de la déviance, faite ça en France et vous êtes inculpé pour attentat à la pudeur.

    Maintenant dans un contexte plus sombre ou vous êtes élevé dans un endroit avec beaucoup de délinquances votre famille sans pour autant être louche ne montre pas son indignation face aux crimes,dans le pire des cas un membre même de votre famille est délinquant. Et bien tout cela ça va être normal pour vous, cela deviendra même un facteur d’intégration que d’être délinquant. Associé a cela que ceux qui tente de sortir et échoue à l’école/travail voue une certaine rancune envers l’état et se sentent abandonner, rancune qu’ils transmettent à l’enfant et ainsi de suite… c’est le cercle vicieux que je vous parle : cette mini société s’entretient toute seul et devient très hostile au action même sincère de l’état.

    3) L’étiquette “déviant”

    Je vous ai dit plutôt que pour être déviant il faut que quelqu’un vous considère comme tel, mais si vous n’y êtes pas ? Et bien c’est pas grave vous rester déviant au yeux des gens (on ne compte plus le nombre de fausse accusation qui ont fait vivre un enfer au personne innocente). Si vous êtes quelqu’un avec un frère délinquant que vous venez d’un milieu délinquant etc etc… Vous serez mis dans le panier “délinquant” alors que si ça se trouve l’idée même de commettre un crime vous révulse (j’admire les personnes de ce genre qui arrive quand même a passé outre cette étiquette c’est très loin d’être facile). Vous êtes plus ou moins exclu et vous pouvez retourner votre veste voir même devenir encore plus violent que si vous étiez délinquant de base (désillusion). Effet qui se transmet aux autres (cercle vicieux). Et dans un France au affaires très médiatiser un bavure policière qui pouvait être qu’un cas rarissime devient un symbole général d’exclusion de ce lieux et le problème c’est que ce cas n’est pas si rarissime que ça et je vous laisse imaginer le bordel que cela provoque.

    Bref vous voyer l’idée en plus de tout ça le facteur temps les légitimistes : les cité de ce genre ne datent pas d’hier malheureusement et ce genre de mini société sont très ancré, je vous laisse imaginer la galère que ce sera de régler le problème.

    COTE POLICIER

    Je vous avoue que la j’ai beaucoup moins de matière mon cours se portant principalement sur la déviance même, mais je me lance :

    Un policier est un garant des normes et valeurs de la société au sein du territoire qui l’embauche et ses actions peuvent aller du conseil,avertissement à l’amende ou a la prison. Ce cas ne pose pas de problème dans un lieu ou la population lui est “acquise” pas dans le sens ou les gens sont pro policier mais dans le sens ou il vont approuver le fait que les policiers arrêtent les voleurs, tueurs etc… Des déviants plus ou moins isolé face a la majorité aux même normes. Mais envoyer maintenant ce policier dans un lieu qui ne lui est pas du tout acquis avec des gens qui lui sont complètement hostile et qui cachent leur délinquants, comment va-t-il réagir ?

    1)L’abandon

    Il ne cherchera pas a calmer l’endroit vu que c’est dangereux pour lui et ses collègues, ou bien on peut lui intimer l’ordre de ne justement pas aller la bas (je ne suis pas sur mais je crois que c’est le cas dans certain coins de Marseille mais j’aimerais que l’on me le confirme).

    2) Le “tir à vue”

    Tout le monde se soutient mutuellement et est plus ou moins trempé dans des affaires donc autant m’occuper de tout le monde a la fois (veuillez ensuite ajouter 500 ml d’étiquette “déviant” et vous avez la un magnifique cocktail a déguster entre amis : veuillez servir très chauds)

    3) Chevalier sans peu et sans reproche

    La tentative désespérer d’être le chevalier blanc qui consiste a faire son travail correctement malgré les risques et éviter les bavures mais devant l’ampleur du problème un cas individuel et isolé ne va pas réussir et se tourner vers les options plus haut.

    Mais finalement tout ça c’est bien beaux mais est-ce que cela justifie le fait que Délinquant X fasse une connerie monumentale ? NON

    Est-ce que cela justifie le fait que Policier n°42 637 fassent une fouille anale muni d’une matraque sur une personne ? NON

    En plus de cela je n’ai fait que frôler l’iceberg car une infinité de facteur doit être pris en compte, je n’ai parler que des déviances mais il y a aussi le cas des étranger ou il vous suffit juste de changer l’étiquette “déviant” par “Tunisien”, “Algérien” etc… Que les deux camps sont exaspérer par l’autre et n’attendent que le prétexte pour se mettre sur la gueule.Que les deux camps sont anciens et s’estiment légitimes au vu du contexte (et donc pas de remise en question). Que le contexte économique n’est pas au beau fixe et que la réinsertion professionnelle surtout pour les métiers peu qualifier est assez difficile et imprévisible. Que la crise des migrant accentue ce mélange déjà bien explosifs bref vous avez compris.

    La conclusion plutôt que chercher a qui revient la faute complète est inutile vu que les deux ont commis des fautes. La vrai question est comme on l’as dit plutôt est comment régler cela ?Meilleurs réinsertion après la prison ? Recrutement plus sévère ? Le napalm (Troll) ? Mais il faut se dire que dans tout les cas un problème qui a mis des années a se mettre en place mettra des années a se résoudre.

    Autre précision : ce que j’ai dis sont des cadres généraux qu’ils ne faut pas forcément prendre au pied de la lettre, les métiers de l’humain comme la psycho, la socio ou la politique ne peuvent être cadrer précisément car l’homme est imprévisible du à son nombre et a sa complexité.

    Voilà j’espère ne pas avoir fait trop de fautes, de ne pas avoir dis d’ânerie surtout côté policier et de m’être fait comprendre. ^^

  • Participant
    Posts283
    Member since: 8 septembre 2015

    Le problème est pas que théo ou amada ou toutes les autres victimes des bavures policières.Le problème est la délinquance en France et pourquoi ? La France essaye depuis pas mal de temps d’intégrer avec énormément de mal les fils et petit fils d’immigrés.Quoi qu’il en soit ça a été très mal fait,alors on décide “d’acheter” la paix sociale,les gens se tournent vers la religion,on va donx ouvrir les vannes venant d’Arabie saoudite et surtout ne pas regarder les paroles pêchées dans ces lieux. Puis un jour ça pète,certains ont une haine de la France tellement grande que il se disent tunisien,marocain voir musulman avant d’être Français.Notre système n’a jamais été bon et la police est surchargée,brûlées et n’en peut plus de voir la justice relaxer jean capuche et ses collègues alors qu’ils ont cramé au 3ème degrés un flic en leur tendant une embuscade.Les tensions monte,on va se faire justice soit même se disent certainement certains policiers ainsi que “jeunes”.Cela n’excuse rien,le problème vient réellement d’en haut et de la capacité de la France d’intégrer convenablement ces gens sans pour autant se mettre à genoux devant leur exigeances. Tout comme PP au vu de la situation ça ne m’étonnerait pas que ça pète et que ça finisse en morts par dizaine voir centaines….

  • Participant
    Posts1615
    Member since: 8 septembre 2015

    Je partage ici la vidéo assez intéressante et qui se veut objective (malgré un ton [quelque peu] vulgaire et décalé) du vidéaste et créateur de cartoons [trash] Caljbeut, à propos de ce qu’il s’est passé avec l’affaire de Théo et des policiers.

    Je préfère m’abstenir d’autre commentaires en liens avec ce sujet pour l’instant, ainsi qu’avec celui des élections présidentielles en France car, manquant de connaissances là-dessus, il vaut mieux se taire plutôt que de raconter des bêtises (la liberté d’expression est un don qu’il faut savoir manier intelligemment, sinon, il perd toute sa valeur).

    Une Spartiate équipant son fils : "Reviens avec ce bouclier au bras ou bien dessus"

  • Participant
    Posts3893
    Member since: 8 septembre 2015

    Ahlala, ça se voit que vous connaissez pas les arabes de cités vous, la plupart sont des gros branleurs qui cassent tout par pur plaisir, ils ne sont victime de rien du tout excepté peut-être d’un QI négatif.

    le petit nègre

    Je demande à la modération pourquoi cette phrase et ce syntagme ne suffisent pas à attribuer à GoupilSournois une semaine de bannissement pour haine raciale.

    Je croyais que la modération était une brigade du KGB. Je commence à me demander si le départ de Berton n’aurait pas provoqué un léger amollissement de votre part.

    il vaut mieux se taire plutôt que de raconter des bêtises (la liberté d’expression est un don qu’il faut savoir manier intelligemment, sinon, il perd toute sa valeur).

    C’est donc pour ça que tu relaies les propos de Caljbeut, qui est un crétin fini.

  • Participant
    Posts5796
    Member since: 8 septembre 2015

    @GoupilSournois, tu es foncièrement stupide. → Voilà une entorse à la Charte qui entraîne une semaine de bannissement. Là, « nègre » est juste une forme archaïsante de « noir » et « petit » une marque d’affection. Un peu comme « bamboula », c’est « à peu près convenable ». En tout cas, ça convient bien au niveau argumentatif de l’intéressé.

    Blague à part, ce genre de déconvenues était prévisible depuis le lancement du sujet, dans la mesure où il prend pour amorce un fait d’actualité dont le traitement ne peut que polariser le débat. Ainsi, les convaincus de la multiplicité des violences policières verront leur conviction confortée par ce cas particulier, tandis que ceux qui estiment, au contraire, que la police fait l’objet de critiques abusives, traduiront ce dérapage par un raz-le-bol à l’encontre de ces cités prêtes à se soulever au moindre faux pas, de ces bobos pseudo-humanistes qui se complaisent depuis leur fauteuil dans de belles causes abstraites, etc.

    Bref, l’objectif ne sera plus que de chercher l’adhésion ponctuelle d’une majorité qui ne s’est pas alignée, sans jamais comprendre les causes de ces dérives, ni les structures dans lesquelles ces actes de violence prennent place. Je suis, à ce titre, déçu que le message de @Léo n’ait récolté qu’un torrent de remerciements, sans conduire à une réelle prise de recul dans la conversation. Enfin, déçu n’est pas le mot, dans la mesure où je n’attendais pas grand chose d’un sujet taillé pour être une arène idéologique. Il est navrant que le forum mobilise à nouveau les foules pour ce genre de querelles stériles.

  • Participant
    Posts373
    Member since: 8 septembre 2015

    Pour compenser les liens sans grand intérêt venant de Trumblr, voici un petit documentaire réaliser par le syndicaliste des internet français, l’intellectuel du retro-gaming, le communiste du mintel, le dénommé Usul, avec Les flics (tout le monde déteste la police?) .

    Bien sur, c’est un peu orienté, mais celas ne l’empêche pas de faire mouche sur pas mal de points.

    "La critique de l'art est aisément difficile mais l'art de la critique est difficilement aisé".

  • Participant
    Posts2324
    Member since: 8 septembre 2015

    Bien sur, c’est un peu orienté, mais celas ne l’empêche pas de faire mouche sur pas mal de points.

    C’est tres tres TRES oriente!

    Et c’est dommage que ce soit trop oriente “anti-flics, mechants-flics” parce que justement il aborde des concepts tres interessant de “controle social” ou “de place dans l’espace public”.

    Mais avec mon tampon de vilain fasciste sur le front je vais te dire que ca suinte quand meme bien le gauchisme bien pensant cette video. N’est-ce pas ? 😆

    Au final il n’aborde pas les sujets interessants que sont les contraintes et pressions hierarchiques que subissent les policiers, les courses au chiffre, etc…

    Il reste a l’etage 0 de l’edifice en analysant les pions sur le terrain sans chercher a comprendre qui les a mis la et dans quel but.

    Cette video est clairement destine a un public qui veut entendre ce type de discours sans chercher a prendre de la hauteur par rapport a la complexite politique et sociale du probleme.

  • Participant
    Posts1615
    Member since: 8 septembre 2015

    @pilusmagnus : c’est ton droit de le penser, mais reconnais qu’il vaut mieux prendre l’avis du crétin fini qui expose un avis se basant sur des réalités et des expériences que l’avis d’un ignorant complet et (un poil) haineux (je ne vise personne…quoique).

    Je reconnais d’avance que j’aurai très difficile à défendre l’argumentation de Caljbeut, de par ma méconnaissance et mon inexpérience du sujet, néanmoins, je suis bien curieux de savoir pourquoi tu considères ce gars comme un crétin fini (ça m’intéresse, vraiment !), parce que tu n’as apporté aucune argumentation à ton affirmation. 🙂

    Une Spartiate équipant son fils : "Reviens avec ce bouclier au bras ou bien dessus"

  • Participant
    Posts3893
    Member since: 8 septembre 2015

    @Pilusmagnus : c’est ton droit de le penser, mais reconnais qu’il vaut mieux prendre l’avis du crétin fini qui expose un avis se basant sur des réalités et des expériences que l’avis d’un ignorant complet et (un poil) haineux (je ne vise personne…quoique).

    Suivant ce raisonnement, pourquoi ne pas tout simplement se baser sur un avis éclairé et pertinent ?
    Je trouve quand même ce genre de débats très auto-référentiels. Moi j’y connais rien en sociologie, mais j’imagine qu’il y a quand même des choses un peu plus sérieuses que Caljbeut à citer non ? Usul à la limite passe encore, mais comme dit plus haut, ça reste avant tout de la vidéo YouTube certes rigoureuse mais idéologiquement biaisée (encore qu’il faudrait comprendre que ce point n’est pas forcément un problème) et surtout très superficielle.

    Je reconnais d’avance que j’aurai très difficile à défendre l’argumentation de Caljbeut, de par ma méconnaissance et mon inexpérience du sujet, néanmoins, je suis bien curieux de savoir pourquoi tu considères ce gars comme un crétin fini (ça m’intéresse, vraiment !), parce que tu n’as apporté aucune argumentation à ton affirmation. 🙂

    Et bien pour la même raison que beaucoup de gens sur ce sujet sont des crétins (pas toi, Leonidas, je sais que tu es formidable) : Son discours est auto-référentiel, basé sur une expérience personnelle et des préjugés, sans aucun substrat théorique, et tout ce qui pourrait éventuellement être pertinent est noyé dans une bouillie indiscernable de vulgarité et de soi-disant second degré, ce qui est une excuse formidable à invoquer lorsqu’on raconte absolument n’importe quoi.

    Là je t’explique juste en quoi ses vidéos ne valent rien. Après, si des phrases comme « je crois énormément aux vertus pédagogiques de la tarte dans la gueule pour les branleurs en manque de discipline » ne te permettent pas de te rendre compte en quoi ce n’est pas seulement invalide, mais activement nocif, je ne saurais ce qu’il faut expliquer plus avant.

    Mais on fait des progrès dans les références. Aujourd’hui Caljbeut, demain Valek et le Raptor Dissident. Peut-être que dans un an on arrivera même à citer Soral et Zemmour.

  • Participant
    Posts686
    Member since: 8 septembre 2015

    Mais on fait des progrès dans les références. Aujourd’hui Caljbeut, demain Valek et le Raptor Dissident. Peut-être que dans un an on arrivera même à citer Soral et Zemmour.

    Voilà pour toi ,@Pilusmagnus: 😆

    Tu veux Zemmour et Soral ? 😆

    La démocratie ,c'est l'oppression du peuple par le peuple pour le peuple
    Oscar Wilde

    Donnez moi une raison et je vous donnerai une guerre (Achille dans Troy :Fall of the city )

  • Admin bbPress
    Posts6307
    Member since: 8 septembre 2015

    Et voilà des échauffements comme on les aimes! Ça me rappelle les nombreuses fois que la « méchante modération » est intervenue.

    Alors on a ici : un membres qui a été rapporté trois fois pour haine raciale, plusieurs insultes, en plus d’une discussion devenue complètement malsaine et HS. Voilà pourquoi on adore les débats politiques!

    Et on nous demande pourquoi on souhaite garder les débats historiques…

    La guerre a été écrite dans le SANG...
    Pour le reste, il y a le FORUM DE LA GUERRE!!!

  • Participant
    Posts5796
    Member since: 8 septembre 2015

    Si un membre est « rapporté trois fois pour haine raciale », peut-être ne faut-il pas blâmer l’ensemble des participants de ce sujet. Après tout, [strike]Maurice[/strike] l’intéressé a peut-être réellement poussé le bouchon un peu loin, et, auquel cas, on aurait tord de l’imputer seulement au caractère éminemment sulfureux du présent débat. Je dis ça, je dis rien (oui, je sais, on n’est pas loin d’une prétérition).

    Me concernant, la discussion – si houleuse soit-elle – a eu au moins le mérite de me faire découvrir un nouveau pan du petit monde de YouTube, avec ce Caljbeut. J’ai surtout appris qu’il pouvait faire figure d’argument d’autorité alors même que son propos est juste impertinent sur la forme… comme sur le fond. L’humanité est pleine de surprises ; pour sûr, je me coucherai moins bête… mais un peu plus misanthrope, certes.

  • Admin bbPress
    Posts6307
    Member since: 8 septembre 2015

    Je ne blâme aucun membre max, mais tu sais autant comme moi que ce genre de débat évolue toujours ainsi. On les laisse tous passer en sachant qu’on aura tôt ou tard à intervenir. Tes années d’expériences m’appuieront. Au final, ces débats passent toujours à la trappe après être devenue complètement stériles malgré leurs passages intéressants. Ironiquement, aucun débat historique n’a jamais été fermé, alors que 90% des débats politiques/ d’opinion l’ont été.

    PS : je viens de bannir goupilsournois pour une semaine du Forum de la Guerre en raison de son infraction à la Règle d’Or.

    La guerre a été écrite dans le SANG...
    Pour le reste, il y a le FORUM DE LA GUERRE!!!

  • Participant
    Posts1768
    Member since: 8 septembre 2015

    Bon, du coup si on reprenait le débat. Je me tue à répéter que “tu es méchant et pas moi” est stérile dans un débat. Mettons deux côtés nos aspects idéologiques et prenons une vue de haut. Que se passe t il, est ce le cas qu’en France où nos voisins européens ont des problèmes similaires (si oui pourquoi? Si non qu’y a t il dans notre façon d’aborder le sujet qui diffère…etc…), d’ailleurs développons, que faire pour changer la situation de violence partagé…etc…

    Reprenons sans prendre automatiquement partie et aller vers une arène idéologique comme l’as si bien dis Maxsilv. Le sujet est intéressant, et vu comment il est mené, il mène vers la stérilité.

    Reprenons nous!

    EDIT: D’ailleurs au lieu de fermer les sujets qui derapent, je te propose la tactique du ban à roulement, bat. Une faute grave où après plusieurs avertissementd récents, un ban d’un jour qui ira croissant si récidive.

  • Participant
    Posts2324
    Member since: 8 septembre 2015

    PS : je viens de bannir goupilsournois pour une semaine du Forum de la Guerre en raison de son infraction à la Règle d’Or.

    Allons Bat j’ai dis la meme chose que lui mais d’une maniere bien plus fine, sournoise mais surtout constructive.

    Cet imbecile merite clairement son ban. Il y a des regles!

    Mais un derapage d’un affreux caractere incapable de manier le verbe avec parcimonie ne doit pas penaliser l’ensemble des gens qui participe avec entrain a ce topic. 😉

  • Admin bbPress
    Posts6307
    Member since: 8 septembre 2015

    Le débat peut effectivement poursuivre 😉

    La guerre a été écrite dans le SANG...
    Pour le reste, il y a le FORUM DE LA GUERRE!!!

  • Participant
    Posts179
    Member since: 8 septembre 2015

    Bon renvoyons le débat dans une bonne direction en réutilisant le post de Léo et commençons à définir.

    -que peut on faire contre ces dérapages policiers quelques soit le pays?

    Tu pourrais aussi prendre le sujet a l’envers.

    Pourquoi autant de violence contre les policiers ?

    Tu sais comme lorsqu’ils prennent des cocktails molotov lances par des “”sauvageons”” ou ces pompiers qui se font caillasses dans ces quartiers “”populaires””.

    Je crois que les plus violents ne sont pas les policiers et que ces memes policiers ne sont pas bien armes tant materiellement que juridiquement pour affronter ces… “”sauvageons””.

    Le probleme n’est pas de blamer des policiers qui font une bavure (malheureusement ca arrive) mais bien ce rejet global de l’autorite de l’Etat.[/quote]

    Je pense qu’à partir de ce postulat quelqu’un va te répondre le contraire, que deux camps vont se former, d’un coté ceux qui défendent la police et de l’autre ceux qui défendent les “victimes” (selon le point de vue) de la police. Le débat va tourner en rond, les deux camps vont se mettre à faire des estimations, allégations, spéculations, interprétations, réflexions ou tout ce que vous voulez mais personne ne bougera de place.

    Donc plutôt que faire un simple débat idéologique sur “qui qui c’est qu’est gentil et qui qui c’est qu’est méchant?” je pense qu’on pourrait élever un peu le débat en étant plus analytique sur le fonctionnement exact de la police :

    -> Peu importe qu’elle ait de bonnes raisons ou pas de le faire, il y a des dérapages assez graves, et même si on peut rétorquer qu’ils sont “mérités”, l’histoire a démontré que les coups de matraque avaient du mal à calmer le jeu durablement. De même, je ne pense pas qu’infliger une déchirure anale à un jeune homme soit réellement une manière efficace d’obliger le respect de la police.

    -> De l’autre coté, il est évident qu’une haine généralisée de la police s’affiche à certaines périodes ou lieux. Comme l’a dit Batbaileys, il n’y a pas “une” mais plusieurs polices, des polices d’intervention, de proximité, criminelles, administratives… Il s’agit donc de savoir qu’est ce que les gens critiquent comme étant “la police” : des acteurs locaux, des agents de maintien de l’ordre, de répression, des enquêteurs, des gendarmes?

    -> Avant même de parler de responsabilité/légitimité, on peut voir que c’est dans certaines zones et vis à vis de certaines personnes que la violence ]des/contre les] policiers s’affiche le plus. Et là, avant de se questionner sur la légitimité de la violence, on doit aussi essayer de faire la même distinction qu’on fait entre les policiers qu’entre leurs détracteurs : une vision unilatérale du “jeune de banlieue dealer arabe qui jette des cailloux sur les flics” n’aide pas à avancer. Il tient donc d’essayer de voir si, dans les sauvageons dont parle PP, il n’y a qu’un seul groupe uniforme ou plusieurs volontés différentes. Ceux à qui la police s’en prend ne sont pas toujours ceux qui s’attaquent à elles le plus (NB : quand je dis “s’en prendre” j’entends avant tout les dérapages et intimidations dont on a beaucoup d’exemples aujourd’hui)

    -> Est ce que cette haine anti-flic, car on ne peut pas nier qu’elle existe, est issue d’une haine contre l’uniforme ou contre l’état? C’est une nuance importante. En géographie/sociologie, on dénote souvent que les émeutes urbaines qui ont commencées dans les années 70 résultent de phénomènes d’exclusion sociale, d’anciens quartiers ouvriers rénovés qui sont déconnectés du monde urbain (-> pas de moyens de transports efficaces, pas de loisirs sur place, une concentration d’une classe sociale de pauvres et d’immigrés récents, et un fort chômage du fait du faible investissement). On peut aussi penser qu’un facteur raciste entre en jeu, les bavures policières en question ayant souvent été assez dirigées (encore une fois, de nombreux témoignages édifiants existent).
    NB : Il ne s’agit pas, encore une fois, de donner une version unilatérale des faits, mais bien de comprendre que si la violence contre les policiers est indéniable, on peut aussi la traduire comme un sentiment d’exclusion et de violence contre l’état lui même, qui finira peut être par se transformer en violence contre la police à mesure que celle ci est obligée de répliquer d’une manière ou d’une autre.

    -> Est ce que le fonctionnement de la police en tant qu’institution ne favorise t-il pas ces bavures, via des tentatives de dissimulation des erreurs policières (sensiblement à des affaires du type de Dreyfus, pour donner un exemple édifiant, ou une partie de la population, par opinion politique, va tenter de réfuter voir de légitimer la violence policière), ou même via des critères de recrutement qui favorisent la concentration d’éléments à risque dans certaines sections de la police (on peut voir que les cas de violence concerneront plus souvent la BAC ou les CRS que la gendarmerie mobile, je crois).

    -> Est ce que le problème n’est pas médiatique aussi, la télé jouant sur la peur qui découle des affrontements et violences urbaines et favorisant la prise de position radicales d’un côté comme de l’autre (soit vous êtes avec la police, soit vous êtes avec les manifestants/banlieusards?), et présentant une version assez unilatérale qui ne permet pas aux gens de réfléchir d’un coté à la violence urbaine et de l’autre à la violence policière, favorisant une vision simpliste tout à la fois de l’institution policière mais aussi des banlieues?

    -> Est ce que le problème, outre les quelques bavures policières, n’est pas simplement les ordres qu’on donne aux policiers, et donc la hiérarchie dans ses plus hautes strates, qui agit parfois de manière politique, en faisant en sorte de disparaitre dans l’ombre du conflit entre la police et ses opposants? Encore une fois donc, un problème institutionnel dans le fonctionnement et le sens qu’on donne à la police, et les personnes qui la contrôle.[/quote]

    Commençons par le début: Définissons ce qu’est la Police.

    Si on va voir le Larousse, on a les définitions suivantes:

    « Étymologiquement, le terme de police désigne l’art de gouverner la cité. Aujourd’hui, il recouvre deux concepts qui ont entre eux des rapports étroits : l’ensemble des prescriptions imposées aux citoyens en vue de la sauvegarde de l’ordre public ; l’ensemble des services chargés de faire respecter ces prescriptions.
    La fonction de police est celle d’assumer la sécurité interne. Elle s’exerce ainsi à deux niveaux. D’une part, elle assure la régulation des disputes locales entre individus, qui peuvent être liées à des relations dégradées de voisinage, à des contentieux matrimoniaux, à des perturbations de la vie publique (circulation notamment) et, surtout, aux actes relevant de l’« atteinte à la sécurité des personnes et des biens » : meurtres, vols, destructions, etc. D’autre part, elle intervient dans les différends concernant des groupes, qui peuvent déboucher parfois sur des situations d’émeutes, d’insurrections, de révolutions.
    La police répond à une fonction d’ordre : elle a la charge de faire respecter la « tranquillité publique », c’est-à-dire assurer la conformité des conduites aux normes établies, afin de garantir le bon fonctionnement de la société et sa cohésion.
    L’action de la police consiste donc en sanctions qui vont du droit de surveillance à l’usage de la force. Si la fonction de police est universelle, elle ne renvoie pas à des pratiques et à des structures identiques dans le cours de l’histoire, ou encore en fonction du type de régime politique dans lequel elle s’inscrit. »

    Synthétisons tout cela: La Police est un organisme au service de l’Etat et de ses citoyens. Il garantit la sécurité ainsi que l’ordre et le respect de la Loi par tout un panel de sanction et de système de prévention pour les citoyens sous la protection de la loi.

    Sur le papier, donc, la police est un outil de l’état, non un service autonome. Sans la loi, mise en place par l’Etat, la police ne peut pas agir. Aucune autonomie ne lui ait permise.

    Bon, je dis surement pas mal de banalité, mais ça me semble nécessaire pour définir le tout.

    Passons aux conséquences de cette définition:
    En tant que représentant de l’Etat ainsi que moyen d’intervention se retrouve ciblé. Comme Leo le soulevait très bien dans son message, si la haine est dirigé contre la police en elle même ou contre ce qu’elle représente? Eh bien on peut dire les deux. Car en tant que représentant de l’Etat, elle attire les foudre de ceux qui lui sont opposés. Un anarchiste, qui déteste l’Etat, détestera forcément ce qui représente son incarnation en chair et en os. Cette dimension est indéniable. Maintenant, si l’on réfléchit un peu, on sait que l’Etat inspire de moins en moins confiance aux population. La corruption et les scandales se succédant et la légitimité des représentants de l’Etat s’ébranlant, la Police se voit aussi accusé de cette défiance, dû à sa relation à l’Etat. Elle passe aux yeux de ces déçus comme la force de protection de cet Etat illégitime. Ainsi, les tensions se cristallisent entre deux branche de la population.

    S’ajoute à cela un autre mouvement. (Alors attention, cela est purement subjectif et surement très critiquable) Ce mouvement nait du caractère lié à l’ordre de l’institution de Police et de sa relation à l’Etat. Il y a une crise de la pensé au sein de la police. D’un côté, l’ordre est mis à mal par de nombreux individus. De l’autre on a l’Etat qui délaisse cette institution et lui envoie des ordres contradictoires (Un jour on charge une manifestation, l’autre non. Un jour on s’attaque au dealeur, l’autre on laisse couler). Le tout créé une défiance de plus en plus grande envers, non pas l’Etat, mais envers les gouvernements qui en prenne le contrôle par les auxiliaires de police. De ce fait, on peut voir se créer une schizophrénie maladive de ces derniers. D’un côté, une volonté de régler les problèmes et les perturbations à l’ordre, et de l’autre des hiérarchies qui enchaîne les ordres contradictoires. Ceci peut exacerber un sentiment de violence et la multiplication de bavures et une orientation idéologique vers les personnes prônant des solutions violentes pour imposer l’ordre par tous les moyens.

    Il ne faut pas non plus voir l’auxiliaire de police comme victime. Elle a aussi son aveuglement, d’une part par cette schizophrénie, mais aussi par une certaine politique de l’autruche, s’empêchant de comprendre ou simplifiant ces “ordres contradictoires” causé par le besoin de l’Etat. N’oublions pas que la Police reste auxiliaire de ce dernier et que par conséquent, ces “ordres contradictoires” répondent aussi d’une certaine logique, à des besoins et d’une nécessité à plus grande échelle. Si l’auxiliaire de police reste cantonné à une vision locale, l’Etat garde la vision globale. Cela est aussi la cause d’incompréhension entre les deux entités. On peut imaginer que les deux entités sont dans une politique de l’Autruche permanente, refusant de voir mutuellement les problèmes que chacun a en face des yeux. cela arrive souvent ce genre de chose, il ne serait pas anodin de voir ce schéma se reproduire auprès de celui qui ordonne et celui exécute.
    (Je le répète, les deux paragraphes précédent n’ont pas valeur de loi. Il s’agit juste d’une réflexion comme ça, sans source ou autre pour l’étayer)

    Voilà un premier jet. J’irais surement plus loin plus tard, mais on peut déjà réfléchir là dessus ^^

  • Participant
    Posts2977
    Member since: 8 septembre 2015

    Certains (plus malin que toi et moi) se tuent a le dire, personne n’est parfait et les tords sont partages autant chez la police que chez notre jeunesse riante et bigaree.

    C’est décevant @PP, très décevant.
    Avec de telles possibilités et un public en partie acquis à ta cause, tu te contente d’un argumentum ad temperantiam, un sophisme du juste milieu (les tords sont partagés) entre deux thèses que tu as toi même crées.

    C’est vrai que depuis la page 1, on se contente d’une opposition confortable entre les actions des policiers et celles des «sauvageons» (bravo pour l’ensemble vague sans définition), sans jamais démontrer en quoi la dite opposition est pertinente pour comprendre les «bavures».
    Et si ces bavures émanaient de la fonction policière elle-même?

    Sachant «qu’un Etat est une communauté humaine qui revendique le monopole de l’usage légitime de la force physique sur un territoire donn黹 et que la police est un organisme de contrôle de cet Etat, usant légitimement de la violence, n’est il pas sain de se questionner sur les limites, souvent floues entre usage légitime et illégitime de la force par un agent de police.

    Je pense que l’on pourrais, par exemple, faire référence au concept de «police discrétion», «discrétion policière», tel qu’il est conçue par la sociologie anglaise, soit la capacité des policiers à pouvoir jouer avec les limites du droit du fait de leur statut, notamment sur des faits de violence durant leur service.
    Cette aptitude conduisant à une disproportion entre les faits de violences motivant une comparution devant un conseil de discipline (majoritairement des faits commis hors service) et les plaintes pour violences (majoritairement contre des policiers en service).²
    Cette «police discrétion» conduirait à un relatif sentiment d’impunité de la part des forces de l’ordre.

    Cela dit, je n’ai clairement pas toutes les clés en main pour déterminer les causes de la violence policière. J’aimerai juste qu’on évite de s’engouffrer vers les explications les plus faciles.

    ¹ Weber, la citation est très connue mais c’est toujours mieux qu’un camionneur ou Caljbeut…

    ² «L’État, une affaire de police?», Cédric Moreau de Bellaing

  • Modérateur
    Posts8389
    Member since: 8 septembre 2015

    n’est il pas sain de se questionner sur les limites, souvent floues entre usage légitime et illégitime de la force par un agent de police.

    Dans les faits c’est assez facile d’établir une limite au cas par cas qui soit logique et cohérente. On n’est pas obligé de tout théoriser et dimensionner, tant qu’au final les applications pratiques restent cohérentes avec les principes qualitatifs.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts2324
    Member since: 8 septembre 2015

    Cela dit, je n’ai clairement pas toutes les clés en main pour déterminer les causes de la violence policière.

    Moi de meme.

    C’est un sujet qui ne m’interesse absolument pas.

    Je suis juste la avec des pop-corn et un seau d’huile. 😆

  • Leo
    Participant
    Posts154
    Member since: 8 septembre 2015

    Pourquoi mon message a t-il été supprimé? Je conçois totalement qu’il puisse être un peu déplacé dans le cadre du débat, mais nous sommes sur la section détente, et bien qu’il n’aborda pas directement le sujet ce n’est pas le seul dans ce cas, j’aimerais bien savoir pourquoi il a disparu dans ce cas.

  • Modérateur
    Posts2268
    Member since: 8 septembre 2015

    Pourquoi mon message a t-il été supprimé? Je conçois totalement qu’il puisse être un peu déplacé dans le cadre du débat, mais nous sommes sur la section détente, et bien qu’il n’aborda pas directement le sujet ce n’est pas le seul dans ce cas, j’aimerais bien savoir pourquoi il a disparu dans ce cas.

    ACAB? Il est toujours là.

    "Ce qui est affirmé sans preuve peut être nié sans preuve"-Euclide

  • Admin bbPress
    Posts6307
    Member since: 8 septembre 2015

    Je ne vois aucun message supprimé, et pourtant je suis capable de les voir. Tu disais quoi sinon?

    La guerre a été écrite dans le SANG...
    Pour le reste, il y a le FORUM DE LA GUERRE!!!

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.