Post has published by Poker_Gambler

Ce sujet a 4 réponses, 4 participants et a été mis à jour par  Noble 7, il y a 1 an et 2 mois.

  • Participant
    Posts194
    Member since: 10 mai 2017

    Bonjour bonjour,

    Alors aujourd’hui je me pose quelques questions:
    Quelle a été l’efficacité des camouflages d’avions et de chars pendant la seconde guerre mondiale? Comment étaient-ils conçus? Quels étaient leurs impact sur les caractéristiques des appareils?

    Aussi, j’ai vu des camouflages que je ne citerais pas (japonais par exemple), qui étaient ridicules et parfaitement visibles, comment l’expliquer?

    Place aux experts!

  • Participant
    Posts30
    Member since: 10 mai 2017

    Bonjour a toi.

    En jouant à war thunder (simulateur de combat de chars et d’avions durant la WW2), j’ai remarqué plusieurs choses sur les camouflages de chars et d’avions.

    Pour les chars:
    – si le camouflage est adapté, un char à l’arrêt et un minimum camouflé (dans un bosquet avec le camouflage adéquat, dans un tas de gravas avec un camouflage urbain,…) tirera presque toujours en premier sur un char en mouvement, il peut donc choisir la distance d’engagement, attendre que l’autre char présente son flan,….
    – pour un char en mouvement ce n’est pas très utile, outre le bruit et souvent le panache de fumée si le sol est un minimum sec, l’œil étant attiré par le mouvement le char se verra immanquablement, le camouflage n’est donc pas efficace.

    Pour les avions:
    – de près il ne sert à rien, l’avion se voit très facilement.
    – par contre si on est un minimum loin au dessus ou en dessous d’un appareil adverse, il est très facile de ne pas le voir. Ce qui permet à celui qui a vu l’autre le premier de se placer derrière son adversaire, ou tout simplement l’éviter (par exemple un bombardier léger)

    Leur impact sur les caractéristiques, tu parle de la vitesse, temps de virage, vitesse de montée,…? Pour moi elle est nulle dans ce cas (la peinture c’est léger), sauf si tu commence à rajouter des branchages/cailloux sur un char, et encore proportionnellement à son poids ça doit être ridicule.

  • Participant
    Posts417
    Member since: 10 mai 2017

    Bonjour a toi.

    En jouant à war thunder (simulateur […]

    War Thunder est loin d’être un simulateur et un jeu vidéo est loin de pouvoir être considéré comme une référence viable .

    Allez regarder tout mes sujets à l'Armurerie 🙂

    Nombreux post sur le Moyen-Orient

  • Participant
    Posts194
    Member since: 10 mai 2017

    Je ne joue à WT que pour jouer avec des amis qui n’ont pas d’argent ^^. Perso, je joue à Il-2 sturmovik et DCS world.

    Oui je me doute que c’est l’effet recherché mais je demandais les résultats concrets du front. Je pense que les camouflages ne servaient pas à grand chose au sol sauf pour l’embuscade d’autres blindés. Leur véritable utilité devait se trouver dans la protection passive contre les avions d’attaque au sol et les observateurs.

    Euh, pour l’avion au dessus je ne suis pas d’accord car avant d’apercevoir un avion, c’est une tâche noir que tu vois se déplacer.

    Pour les chars je pense que la peinture n’a aucun impact mais je suis sûr que pour l’avion elle avait des résultats sur les performances de l’avion. Tu as l’écoulement de l’air qui est perturbé et le poids total de peinture doit au final être assez significatif.

  • Participant
    Posts943
    Member since: 10 mai 2017

    La conception d’un camouflage est bien plus compliqué qu’on ne peut le penser. Il change par rapport ua paysage où l’appareil sera mobiliser, mais aussi à la situation générale du front et les missions auquel il participera. Enfin bref, ce n’est pas parce qu’un avion volera au dessus de la neige qu’il sera obligatoirement blanc.

    Les britanniques ont rencontrés tout ces problèmes pendant la période 1940-1941.

    Les britanniques ont toujours mit beaucoup d’attention sur le camouflage de leurs appareils. En 1940, les appareils anglais combattaient au dessus du territoire français. Un paysage commun à tout l’Europe, et les brit’ s’y étaient préparés à ça. Ils avaient ce camouflage modèle 1939 avec le dos “olive/marron” et le ventre “bleu ciel”. Ce camouflage, qui reste le plus connu aujourd’hui, n’était en réalité pas aussi efficace que ça-En 1941, la RAF est dans la terrible situation ou ses appareils se font attaquer en Angleterre même, dans leurs aérodromes, au sol, avant même qu’ils ne décollent, et le camouflage, qui devait servir avec comme paysage les étendues de champs de blé, n’aidait pas. L’on changea alors le camouflage par un “Olive/~gris clair”. Pourquoi gris clair ? Parce que les avions étaient entreposés sur du béton, et non sur de la terre, et cette couleur allait très bien avec la piste en concrète. Les avions étaient alors sommairement camouflés contres les stukas et autres avions d’attaques au sol. Pas con les brit’s.

    Le camouflage des bombardiers nocturnes aussi est intéressant.
    Déjà pourquoi peindre des bombardiers nocturnes ? La nuit noire devait les couvrir nan ? Le problème c’est que l’ennemi avait des projecteurs à l’époque, capable d’illuminer des centaines de mètres de ciel à eux seuls. Pour contrer cela, l’on décida de peindre le ventre des Lancasters (pour donner un exemple connu) en “noir profond”.Cette couleur ne reflétait pas de lumière quand illuminée, permettant l’avion d’être “invisible” même avec les projecteurs braqués sur lui. On peut retrouver cette idée avec les Il-4 par exemple.

    Allez bye Fanta !

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.