Post has published by guiguit

Ce sujet a 3 réponses, 2 participants et a été mis à jour par  Fortif, il y a 10 mois.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Modérateur
    Posts2015
    Member since: 26 août 2013

    Bonsoir à tous, membres du Forum de la Guerre !

    Après une journée éreintante de révisions, j’ai décidé ce soir de m’accorder une petite pause en jouant à Cossacks III. Ce jeu de stratégie vous plonge entre le XVIIe et XVIIIe siècle et vous met au commandement des plus grandes nations de l’Europe et du bassin méditerranéen. Le jeu a aussi prévu des campagnes scénarisées où vous pourriez incarner aussi bien un boyard russe luttant contre les Tatars et les Polono-Lituaniens qu’un général autrichien confronté aux ambitions du Roi-Soleil ou même un Anglais partagé entre la Couronne et le Parlement…

    J’ai entamé il y a quelques temps la campagne française du jeu. Lutte contre la piraterie au côté des chevaliers de Malte, expédition contre les Barbaresques, campagnes de Sicile contre de Ruyter, de la Manche pour aider les Jacobites…. J’y suis parvenu, non sans peine parfois. Mais je suis tout simplement désarmé par la dernière partie de la campagne. En tant qu’amiral de France, je suis chargé de défendre la côte contre une invasion anglaise.

    https://guides.gamepressure.com/cossacks3/gfx/word/279482389.jpg

    Une carte du théâtre d’opérations

    Mon premier plan consistait à me replier à l’intérieur des terres et à laisser les Anglais débarquer puis les écraser, «à la von Rundstedt» en quelque sorte. Etant donné qu’ils auraient dû scinder leurs forces à cause du relief, cela m’aurait permis de les écraser un par un. Ensuite, j’aurais utilisé mes batteries pour envoyer la Royal Navy par le fond (batteries construites par mes paysans [strike]parce qu’en Guiguitie, c’est comme en Kodranie : marche ou crève[/strike]). Le hic, c’est que je ne peux laisser les hôtels de ville sur les côtes se faire détruire ou capturer, faute de quoi la partie est perdue.

    Mon second plan a dû prendre cette donnée en compte. Dès lors, j’ai recruté une flotte de navires légers aptes à épauler l’escadre de Toulon (une flotte amie qui n’aide pas à grand-chose et que je ne contrôle pas personnellement). Mes navires ont aidé la flotte de renforts et, au prix de (très) lourdes pertes, j’ai anéanti la flotte anglaise au large de mes côtés. Hélas ! Cela n’a pas empêché à une autre flotte de débarquer à l’autre extrémité du terrain des masses qui ont remporté la victoire en incendiant un hôtel de ville.

    Pour la troisième fois, j’ai décidé de blinder au maximum les côtes. J’ai fait appel à des nobles qui m’ont fourni des hussards et un bataillon de chasseurs, recruté des déserteurs et des brigands, engagé en masse des canons, des fantassins… Au risque de voir fondre ma trésorerie et risquer la mutinerie… Cette stratégie a semblé marcher après que j’eus écrasé une première tentative… Mais la Perfide Albion débarqua alors plus de troupes encore avec un appui-feu naval non négligeable sur un autre point du front ! Puis, dans une zone pourtant surveillée, de la cavalerie sur mes arrières !

    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/f6/Lord_Nelson_before_Trafalgar.jpg/180px-Lord_Nelson_before_Trafalgar.jpg

    L’amiral Guiguit, complètement dépassé

    Je demande donc conseil à ceux qui ont réussi cette partie, ainsi qu’à tous les stratèges et tacticiens du Forum ! Aidez-moi, vous êtes mes seules espoirs…

    Sur ce, je vais prendre la tête de la New Model Army pour enlever celle du Stuart !

  • Participant
    Posts1295
    Member since: 17 juin 2016

    Et si tu tentait de faire un compromis : flotte puissante et en parallèle, une petite armée mobile apte à écraser les rares troupes de l’ennemi pouvant débarquer (en les déployant proche des hôtels de villes).
    Après faut une trésorerie en bêton armée et assurer navalement.

    Ou alors tente de débarquer chez eux(j’ignore si tu en a la possibilité mais ce serait très marrant).

    Un peuple qui n'aime pas son pays, ne mérite pas son indépendance.
    Moi

    Tiens , il pleut
    Napoléon Bonaparte

  • Modérateur
    Posts2015
    Member since: 26 août 2013

    Le territoire anglais n’est pas présent sur la carte malheureusement. Autrement, j’aurais opéré une descente depuis longtemps…

    Ensuite, il faut comprendre qu’il s’agit d’un Cossacks et non d’un Total War. Mais, je retiens l’idée de la flotte plus puissante…

  • Participant
    Posts1295
    Member since: 17 juin 2016

    Tu pourras nous faire un récit de nos plans ? :cheer:
    Sinon une ligne de défense unique juste sur l’hdv, je procède généralement comme ça sur les jeux de stratégie.

    Un peuple qui n'aime pas son pays, ne mérite pas son indépendance.
    Moi

    Tiens , il pleut
    Napoléon Bonaparte

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.