Post has published by Blo0ps

Ce sujet a 3 réponses, 3 participants et a été mis à jour par  Blo0ps, il y a 1 an et 10 mois.

  • Participant
    Posts60
    Member since: 27 juin 2015

    Tout est dans la question. J’ai l’impression que cela est assez flou.

  • Participant
    Posts4
    Member since: 27 juin 2015

    Par l’espionnage
    Ou bien l’URSS a aidé la Chine

  • Participant
    Posts1194
    Member since: 27 juin 2015

    En la construisant, pourquoi ?

    Mao Zedong a jugé qu’une Chine sans bombe nucléaire n’était pas à même de faire valoir ses opinions et a donc décidé d’en construire.
    la crise de Taiwan en 1954-1955 où les USA ont menacé la Chine du feux atomique a servit de déclencheur (marrant d’ailleurs: lorsque les USA ou l’URSS décident de menacer de l’arme nucléaire un pays, celui ci a tendance à s’en équiper à son tour au grand dam de nos 2 superpuissances qui auraient bien aimé garder leur privilège).

    Mao avait l’avantage de bénéficier d’un cerveau communiste passé par l’université Purdue (USA), Deng Jiaxian.
    Ce dernier, revenu en chine en 1950 pour aider son pays à se développer, est le père de la bombe chinoise qu’il a plus ou moins fabriqué seul (enfin, il avait une équipe de jeune scientifique pour l’aider mais c’est tout de même lui qui est à l’origine de la bombe et qui imagina la technologie).

    Lorsque la Chine et l’URSS était encore pote, ce dernier fut d’une grande aide (plans, conseillers, équipements ….. il fut même question de prêter une bombe pour que les Chinois puissent la recopier et comprendre le komenkonfé) mais la rupture Sino-soviétique de la fin des années 50 (Mao appréciait beaucoup Staline et pris assez mal la déstalinisation et les rapports avec Khrouchtchev n’arrangèrent rien) changea la donne.
    Il n’était plus question de voir le monopole nucléaire des grandes puissances être contesté, surtout par un pays qui n’était plus l’allié qu’il était auparavant.
    en 1960, l’aide soviétique n’était plus mais une gervoise bleue changea la donne avec la France qui prouvait que le monopole pouvait être brisé même en partant de rien (le royaume-uni a peut être rencontré pas mal de résistance de la part des USA mais contrairement à la France et à la chine, elle a bénéficié de l’expérience de ses scientifiques ayant bosser sur le projet Manhattan).

    la chine insista donc, faisant un gros doigt à l’URSS en passant qui avait signé un traité pour bannir partiellement les essais nucléaire en 1963 (et condamna la chine pour ses expériences, devenant de facto l’ennemi de la Chine) et un an plus tard, en 1964, ce fut l’essai 596 et l’explosion de la bombe chinoise.

    Un point, c'est tout.

    Et deux si t'insistes.

  • Participant
    Posts60
    Member since: 27 juin 2015

    Merci, ta réponse est très complète !

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.