Post has published by Berton

Ce sujet a 2 réponses, 2 participants et a été mis à jour par  Berton, il y a 6 ans et 4 mois.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Participant
    Posts624
    Member since: 15 avril 2012

    Chronique de Berton : les dégâts de la révolution

    Bien que la révolution française ait apporté au monde une avancée philosophique importante, elle est aussi la cause de dégâts matériaux en France et même au-delà des frontières. Si on exclut le massacre de la noblesse, la révolution est la cause de nombreuses pertes de notre patrimoine architectural. Châteaux et églises sont pillés et détruit. Les églises, c’est justement d’elles que je vais vous parler aujourd’hui dans cette chronique.
    Mais tout d’abord je tiens à préciser que je ne veux pas par cela montrer une appartenance religieuse. Je ne parlerai pas du lieu de culte en lui-même mais du bâtiment, ce joyau d’architecture qu’il soit roman, gothique ou baroque, qui fait resplendir notre culture médiéval et renaissance.

    Tout d’abord, cette déchristianisation entrainât la persécution et le massacre de prêtres réfractaires, le changement de nom de certains lieux ou encore le changement de calendrier (suppression du calendrier grégorien et la mise en place du calendrier républicain).

    http://i39.servimg.com/u/f39/11/29/14/55/2_sept10.jpg

    En ce qui concerne les églises, elles sont fermées et les presbytères vendus. Les clochers sont détruits selon le décret du 26 janvier 1794. Les cloches et l’argenterie sont fondues. Les églises ont perdu de nombreuses pièces d’art à cause des pillages des révolutionnaires et de l’iconoclasme, c’est-à-dire la destruction délibérée de symboles ou représentations religieuses. Nous pouvons également citer la profanation des tombeaux des rois dans la basilique saint Denis.

    Les églises ont également changé d’attributions, ainsi certaines deviennes des écuries, des halles, des greniers, etc… D’autres sont érigées en temple de la raison c’est-à-dire “le temple d’une nouvelle religion destinée à remplacer le christianisme : le culte de la Raison des Hébertistes athées puis le culte de l’Être suprême des Montagnards déistes. La « religion » centrée sur le culte de la Raison devait rassembler tous les peuples sous la devise de la liberté et de l’égalité afin de revenir aux principes fondamentaux de la République romaine, ce qui signifiait explicitement la fin de toutes les monarchies. “(Wiki)

    Malheureusement, certains joyaux de l’architecture ecclésiastique subiront un sort plus tragique. Je ne saurais citer la cathédrale Notre Dame et Saint Lambert de Liège qui fut entièrement rasée.

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/e7/Saint-Lambert02.jpg/280px-Saint-Lambert02.jpg

    Lorsque les révolutionnaires envahir ce qui allait être la futur Belgique et que la révolution s’exportât en Wallonie, la principauté ecclésiastique de Liège sombra dans une révolution, la révolution liégeoise qui renversât la prince-évêque en place depuis huit siècles. Un vote fut alors lancer pour la destruction de la cathédrale Saint Lambert qui représentait le pouvoir ecclésiastique. C’est cathédrale qui rivalisait avec les plus grandes cathédrales comme notre dame de Paris fut entièrement rasée.

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/77/Liege-ruine-stlambert-Chevron-1.jpg/180px-Liege-ruine-stlambert-Chevron-1.jpg

    J’espère que cette chronique vous aura plu, je publierai d’autres exemples des dégâts de la révolution, n’hésitez pas à faire de même, commentez, ajoutez, corrigez.
    Merci et à la prochaine chronique.

  • Participant
    Posts1957
    Member since: 12 avril 2012

    Et le pire dans tout ça, c’est que le curé de village a fait bcp pour la Révolution aux états généraux!

  • Participant
    Posts624
    Member since: 15 avril 2012

    On peut également citer dans les dégâts que provoque la révolution, la perte de châteaux et des pièces d’art qu’ils abritent. Ceux-ci sont confisqués et pillé par les révolutionnaires. Certaines pièces d’art sont alors utilisées pour le gouvernement républicain après être nettoyé de tous ce qui rappellerait l’ancien régime. Le château est alors laisser pour la plupart des cas à l’abandon ou racheter par de riches bourgeois.

    L’exemple le plus frappant est sans doute Versailles qui à la chute de la monarchie est laissé à l’abandon après avoir été pillé. Malgré quelques tentatives de rénovation lors de l’empire puis de la restauration et ensuite transformation en musée, le château sombre peu à peu dans la ruine. Si bien qu’en 1952 le conservateur demande l’aide des citoyens français pour la restauration qui s’approchait des 5 milliards de Francs. Aujourd’hui grâce à de riches investisseurs étrangers, le château est en cour de rénovation.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.