Post has published by Solduros_390

Ce sujet a 8 réponses, 5 participants et a été mis à jour par  Corasim, il y a 3 ans et 3 mois.

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)
  • Participant
    Posts2180
    Member since: 16 avril 2012

    Ce roi montre bien ce que l’ambition peut apporter de bien ou de mauvais. Tant qu’il gagnait, tout le monde s’inclinait devant lui mais lors de sa première défaite, ils se retournèrent contre lui.

    On est toujours plus malin après, mais je pense quand même qu’il aurait dû s’arrêter vers 1706-1708. Il joua quitte ou double et il perdit tout. Dans la situation où il était il aurait pu exiger de grandes consessions et les autres états auraient été forcé d’accepter. Mais on ne refait pas l’histoire…

  • Participant
    Posts860
    Member since: 1 mai 2013

    A l’échelle plutôt tactique de ces guerres, Charles XII fait figure de véritable révolutionnaire dans la doctrine d’emploi de la cavalerie de l’époque ! Sa cavalerie est la première en Europe abandonner strictement l’usage des armes à feu (pistolets, mousquetons) et donc a n’utiliser que l’arme blanche. De plus, il est le premier à faire charger sa cavalerie au galop, allure que les généraux d’alors n’osaient pas faire prendre à leurs escadrons pour ne pas briser la cohésion qui était plus importante alors que le choc…
    Cependant, Charles XII n’a affronté aucune armée occidentale, et, par conséquent, ces principes seront diffusés par la cavalerie prussienne de Frédéric le Grand qui n’en est pas l’initiatrice!

  • Participant
    Posts1957
    Member since: 12 avril 2012

    Il y a un véritable art de la guerre protestant, non?

  • Participant
    Posts860
    Member since: 1 mai 2013

    Pour quelle époque et quels pays/généraux ?

  • Participant
    Posts2180
    Member since: 16 avril 2012

    Von Clausewitz, Gustave Adolphe utilisait déjà sa cavalerie de cette manière au 17ème siècle. Il pensait que le choc et le sabre valait mieux que les caracoles employées à son époque. D’ailleurs, il mourut lors d’une de ces charges contre les troupes habsbourgeoises.

  • Participant
    Posts860
    Member since: 1 mai 2013

    Je ne vois pas les choses ainsi… Gustave Adolphe n’a absolument pas abandonné le feu ! Il l’a réduit par rapport à ses adversaires (notamment Impériaux) : il préconise une “décharge de préparation” qui doit se faire après celle de l’escadron ennemi. C’est seulement après cette décharge que les c-avaliers suédois prennent l’épée.
    Gustave Adolphe a accéléré la vitesse de charge de son époque mais cela ne se fait certainement pas au galop ! Tout d’abord le dispositif de la cavalerie suédoise comprend des unités de mousquetaires dans ses rangs et il est donc impossible qu’ils prennent une allure aussi rapide. Cependant, et c’est la controverse, est-il possible qu’il ait préconisé le galop dans les derniers mètre de la charge ? Si cela est le cas, il ne peut s’agir que de quelques mètres seulement et donc rien à voir avec la charge de Charles XII ! (pourquoi quelques mètres : car la décharge de pistolets/mousquets ne se fait pas à plus de 20m !)

  • Participant
    Posts2724
    Member since: 12 avril 2012

    Heu, une charge de cavalerie ne se lance pas trop loin de la cible non plus, pour ne pas trop fatiguer le cheval et ainsi atteindre la cible au maximum de la vitesse de la monture.
    Mais c’est vrai que 20 mètres me semblent trop court pour lancer un cheval, je crois.

  • Participant
    Posts860
    Member since: 1 mai 2013

    oui tout à fait c’est trop court, et de toute façon à cette époque il y a prépondérance de la volonté de conserver la cohésion de l’escadron que de rechercher la vitesse, les cavaleries européennes d’alors ne dépassent pas le trot allongé tout au plus ! Encore une fois il ne faut pas oublier que les cavaliers utilisent alors des armes à feu et donc il faut bien s’en servir ! celles ci ayant une portée très faible et étant peu précises de loin, il faut se rapprocher au maximum de l’ennemi pour faire feu et donc s’arrêter, ralentir la charge tout près de l’ennemi, il est dès lors impensable d’imaginer une charge plein galop entre 2 cavaleries… d’autant plus qu’assez souvent le choc n’a jamais lieu : l’un des deux escadrons tournant bride avant le contact.

  • Participant
    Posts16
    Member since: 20 octobre 2013

    Pour vous orienter dans votre réflexion, peut-être que les autres sujets de ce forum vous aideront, dont celui-ci :

    http://www.strategietotale.com/forum/54-les-guerres-en-europe-de-l-est/103185-complements-sur-charles-xii-de-suede-batailles-de-la-duna-et-hollowczyn

    Salutation 🙂

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.