Post has published by guiguit

Ce sujet a 1 réponse, 2 participants et a été mis à jour par  kymiou, il y a 1 an et 8 mois.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Modérateur
    Posts2015
    Member since: 26 août 2013

    Selon vous, Charlemagne fut-il l’assassin de son frère Carloman ? Ce dernier et son aîné gouvernaient chacun une partie de l’immense royaume des Francs dû à un partage des provinces effectués par leur père Pépin le Bref sur son lit de mort. Après trois ans d’entente à coureaux tirés et après la campagne d’Aquitaine contre le duc local au cours de laquelle seul Charlemagne a combattu, Carloman décéda en 771.

    On ignore toujours les causes de sa mort. Cependant, son frère aîné se rendit immédiatement à sa capitale et s’y fit proclamer roi de tous les Francs, évinçant ainsi la veuve et les fils de son frère. Ceux-ci s’enfuirent en Lombardie, chez le roi Didier, père de la veuve. C’est d’ailleurs un des casi belli de Charles quand il entra en guerre contre Didier en 773.

  • Modérateur
    Posts1944
    Member since: 20 juillet 2013

    Les décès opportuns suscitent toujours le soupçon. L’affaire Britannicus en est le premier exemple qui me vienne à l’esprit. Les compléments d’enquête sont toujours bienvenus.

    Pour Carloman, je n’y crois guère et je doute qu’on en sache un jour le fin-mot. Les deux frères pratiquaient la guerre froide et les coups tordus. L’abstention du cadet dans la guerre d’Aquitaine malgré ses engagements en est un bel exemple. Dans cette ambiance, les deux rois devaient s’entourer de près et un empoisonnement ne devait pas être une chose aisée. Une bonne embuscade offrait plus de garanties.

    Maintenant, que Charlemagne se soit abstenu n’implique pas qu’il n’en ait pas rêvé : « si Carloman disparaissait, que devrais-je faire ? ». Sa réaction rapide et efficace peut tout bonnement venir de ce qu’il avait joué avec l’idée.

    S’il avait été coupable, il en serait resté quelques rumeurs. Il a eu des difficultés à se faire admettre par les anciens vassaux de son frère. Si des bruits de meurtre avaient couru, cela aurait dégénéré en guerre ouverte. En plus, cela cadre mal avec mon impression sur Charlemagne, plutôt positive. Il est vrai que je suis sans doute influencé par les écrits d’Eginhard et – qui sait ? – la chanson de France Gall ! 😛

    Bref, je suis sceptique. Ici, en l’absence de tout élément concret, on ne peut émettre d’hypothèses, tout juste des opinions.

    .

    A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.