Post has published by Nicopoleon 1er

Ce sujet a 1 réponse, 2 participants et a été mis à jour par  cuirassier, il y a 5 ans et 10 mois.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Participant
    Posts2169
    Member since: 12 avril 2012

    Cette chanson de Bruce Springsteen sortie en 1984 sur l’album du même nom, est souvent considérée à tort comme un hymne-à-la-gloire-des-géniaux-Etats-Unis-d’Amérique-qui-sauvent-le-monde-de-la-terrible-menace-communiste. Les paroles :

    Born down in a dead man’s town
    Né dans une ville paumée
    The first kick I took was when I hit the ground
    J’ai reçu mon premier coup quand j’ai touché le sol
    You end up like a dog that’s been beat too much
    On finit comme un chien trop battu
    Till you spend half your life just covering up
    Passant la moitié de sa vie à s’en remettre

    [Chorus]
    [Refrain]
    Born in the U.S.A.
    Né aux Etats-Unis
    I was born in the U.S.A.
    Je suis né aux Etats-Unis
    I was born in the U.S.A.
    Je suis né aux Etats-Unis
    Born in the U.S.A.
    Né aux Etats-Unis

    Got in a little hometown jam
    Foutu dans le pétrin à la ville
    So they put a rifle in my hand
    Ils m’ont mis un fusil dans les mains
    Sent me off to a foreign land
    M’ont envoyé dans un pays lointain
    To go and kill the yellow man
    Pour aller tuer l’homme jaune

    [Chorus]
    [Refrain]

    Come back home to the refinery
    De retour chez moi, à la raffinerie
    Hiring man says Son if it was up to me
    Le chef du personnel me dit Fils, si ça ne dépendait que de moi.
    Went down to see my V.A. man
    Ayant vu le secrétaire aux anciens combattants
    He said Son, don’t you understand now
    Il m’a dit Fils, ne comprends-tu pas maintenant ?

    I had a brother at Khe Sahn
    J’avais un frère à Khe Sahn
    Fighting off the Viet Cong
    Qui combattait les Viet Cong
    They’re still there, he’s all gone
    Ils sont encore là, il a disparu

    He had a woman he loved in Saigon
    Il avait une femme qu’il aimait à Saigon
    I got a picture of him in her arms now
    J’ai encore une photo de lui dans ses bras

    Down in the shadow of the penitentiary
    A l’ombre du pénitencier
    Out by the gas fires of the refinery
    Près des torchères de la raffinerie
    I’m ten years burning down the road
    Ca fait 10 ans que je m’use sur la route
    Nowhere to run ain’t got nowhere to go
    Nulle part où s’enfuir, nulle part où aller

    Born in the U.S.A.
    Né aux Etats-Unis
    I was born in the U.S.A.
    Je suis né aux Etats-Unis
    Born in the U.S.A.
    Né aux Etats-Unis
    I’m a long gone Daddy in the U.S.A.
    Je suis un papy dépassé aux Etats-Unis
    Born in the U.S.A.
    Né aux Etats-Unis
    Born in the U.S.A.
    Né aux Etats-Unis
    Born in the U.S.A.
    Né aux Etats-Unis
    I’m a cool rocking Daddy in the U.S.A.
    Je suis un papy détendu aux Etats-Unis

    Elles montrent en fait la désillusion d’un véteran de la guerre du Viet Nâm
    qui a tout perdu dans une guerre dévastatrice menée même pas pour son pays mais pour la défense d’une dictature contre une autre. C’est en fait Rambo I en chanson !

    Springsteen a lui même échappée au service militaire quand il était plus jeune et le batteur de son premier groupe est mort au Viet Nâm

  • Modérateur
    Posts2996
    Member since: 12 avril 2012

    C’est impressionnant toutes ces musiques et films qui se sont inspiré de la guerre du Viet-Nam.Je crois qu’il n’y a aucune guerre qui est autant influencé la culture, preuve qu’elle a vraiment marqué une génération.

    Comparaison n'est pas raison.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.