Post has published by gytz

Ce sujet a 4 réponses, 2 participants et a été mis à jour par  gytz, il y a 11 mois et 3 semaines.

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Participant
    Posts1768
    Member since: 8 septembre 2015

    Bonjour à tous,

    J’avais lâché Victoria 2 pendant quelques temps. Je m’y suis remis récemment et je m’y suis mis à fond. Micromanagment économique pour ma part! Mais il me reste quelques questions sur les tactiques de micromanagment économiques du jeu:

    Pour commencer, habituellement je me débrouille pour commencer en réactionnaire afin de développer l’industrie (les matières premières surtout) puis passer en libéral afin de faire fructifier l’investissement en réactionnaire (focus capitalistes et ou aristocrate dès ce moment là). Est ce une bonne stratégie d’après vous?

    J’ai décidé de quitter l’automatisation du commerce: comment le ferez vous en tant normal? Est ce normal que quand je lance la commande de plusieurs denrées (j’avais besoin de pièces mécaniques à un moment) elle n’arrive jamais. Tant bien j’y mets le prix?

    Concernant les focus, mis à part le focus ouvrier, bureaucrate, clercs, capitaliste et aristocrate, quels focus dois je mettre en place pour développer quel classe sociale? Ai je d’autres focus à faire en économie?

    Enfin si vous avez des conseils pour du micromanagment de pointe, pouvez vous me les donner?

    Merci par avance !

  • Participant
    Posts505
    Member since: 2 septembre 2012

    Il ne faut pas oublier que dans ce jeu, il y a un ordre d’achat : celui qui achète le plus de prestige achète le premier ! Et puis, les pays dans la sphère d’influence doivent vendre d’abord à leur “overlord” avant le reste du monde (on entre dans leur zone économique). Ce qui fait qu’un pays comme la Grande-Bretagne vole une bonne partie des ressources au début, idem pour les plus grosses puissances prestigieuses. D’où la nécessité de développer sa production personnelle quand on est un pays peu prestigieux.

    Sinon, au niveau de la stratégie, je n’ai jamais trouvé beaucoup d’utilité à manuellement gérer le commerce (l’achat/vente) sauf pour les denrées militaires (pour en faire un stock et recruté rapidement de nouvelles unités). Mais c’est un avis personnel. Je privilégie généralement un jeu axé state capitalism tout le long (donc plutôt réactionnaire), car ça me laisse un contrôle tout en permettant aux capitalistes de m’aider. De ce fait, je joue beaucoup sur les tarfis douaniers assez élevés particulièrement quand j’ai une industrie significative (pour appauvrir mes adversaires). Et je focalise sur les industries indispensables pour mon pays : production de ciment, acier, small arms, canons, munitions, rations, … (et je subventionne au minimum mes usines de production de biens militaires car je veux un complexe militaro-industriel stable !).
    De ce fait, je suis “rapidement” autonome économiquement pour subvenir à mon armée, et je peux me permettre de chercher les ressources pour produire mes biens de consommations et satisfaire ma population (en plus d’exporter) : deux moyens via la conquête/colonisation ou bien les sphères d’influence.

    Fin bref, au niveau population, je focalise souvent sur les soldats sur quelques grosses provinces pour avoir de quoi recruter des régiments et de pouvoir les renouveler. Sinon, et dans TOUS les cas, je maximise mes clergyman (hommes d’église) à 2% dès le début dans toutes mes provinces ! Après, je joue sur ce que j’ai besoin entre soldat, craftmen (ouvrier), clerk (contremaitre je crois) (pour améliorer l’efficacité des usines et la recherche) ou bien aller jusqu’à 4% de clergymen si mon pays est peu éduqué comme avec la Russie. Cela permet d’avoir un taux d’alphabétisation (literacy) qui augmente de façon importante quand il est bas au début.

    Si jamais, je veux jouer libéral, je favorise les capitalistes dans mes grosses régions pour qu’ils construisent des usines. Je mets alors des focus régionaux pour pousser à forcer des usines que je veux (par exemple munitions, small arms, …). Les focus sont vraiment utiles car cela permet de gérer mieux sa population, ce qu’elle fait, … (comme pour le choix de vote, il est utile de vanter son parti où il est peu populaire).

    Après, avec l’habitude on remarque que certains bien sont produits en énormes quantités par les artisans (notamment chinois), et alors, on peut mettre moins de priorité dans ces productions pour ses usines ! Par contre, d’autres sont littéralement des raretés comme les ressources pour les clippers et autres vaisseaux à voiles (de même que la ressource pour les vaisseaux à vapeur), alors que très utile pour tous ! Cela nécessite souvent une usine subventionnée pour pouvoir maintenir sa flotte de transport au début.

    Au final, tous les types de jeu fonctionne, surtout quand on comprend la puissance des populations (et des conditions pour changer de classe sociale), de cette façon on peut jouer pure communiste, libéral à tout prix ou fasciste sans que l’on soit moins bon que les autres nations !

  • Participant
    Posts1768
    Member since: 8 septembre 2015

    Merci beaucoup ! Tu m’as beaucoup appris franchement (sauf pour les clergymans que je gérais habituellement jusqu’au 2% aussi). J’étais aussi largué pour les focus, je faisais que des bureaucrates, des soldats et des craftmens!
    J’ignorais que l’on vendait/achetait selon son prestige, du coup comment on développe sa prod interne (on va dire l’artisanat pour du durable)? À part les usines j’en ai jamais rien compris à l’artisanat^^

  • Participant
    Posts505
    Member since: 2 septembre 2012

    L’idée général est que l’artisan va tenter de produire pour satisfaire les besoins de l’ensemble du pays, mais souvent c’est trop peu ou impossible par manque de ressources premières. Ils ont aussi l’avantage de ne “rien” coûter et peuvent produire des biens manufacturés complexes comme de simples objets. Il est parfois intéressant (surtout quand on a les matières premières) de lancer des usines produisant des biens de base (comme les fournitures de mobilier, les tissus, l’alcool, …) qui sont assez “simple” à satisfaire (en général, 1 seul ressource ou deux ce qui peut se trouver aisément pour bénéficier du bonus). Ces usines seront plus efficaces que l’artisan, et ces derniers vont alors se tourner vers d’autres productions plus rentable pour eux (et potentiellement pour nous puisque cela peut être des production assez complexes ou rares comme les voiliers).

    Un truc à regarder si on veut optimiser son industrialisation c’est d’essayer de placer ses usines dans les lieux où les matières premières sont disponibles (car il y a de gros bonus de production dans ces cas) et si une usine demande un autre bien manufacturé, elle gagne un bonus à se trouver dans la même région que celle qui produit ce bien ! Par exemple, généralement, quand on peut, il est toujours bien de concentrer son industrie d’armement dans une même région, son industrie textile dans une autre, … Afin de gagner de gros bonus sur toute la ligne. A noter que l’on peut “tricher” sur les économies d’échelles que cela fait en plaçant par exemple une usine niveau 1 sans aucun travailleur d’un bien produisant de base (comme le tissu), et favoriser l’usine qui produit les biens manufacturés (comme les vêtements de base) ainsi que les biens de luxe (vêtement de luxe) et ces deux derniers auront de gros bonus, même si techniquement, on ne produit pas vraiment le tissu localement (je choisis spécifiquement cette exemple, car la teinture est un des éléments qui est très rare et peu souvent bien situé pour faire des chaines de vêtements, hormis en Inde peut-être ?!).

    On peut vraiment appliquer un cours d’économie d’offre et de demande dans le jeu ! Si on produit “trop” en subventionnant, on peut faire péricliter les usines étrangères (en vendant en surplus à pas cher !). Et puis, les ressources de base comme le charbon sont vraiment un bien fondamentale pour alimenter une économie forte ! La guerre économique est une chose géniale avec Victoria 2. 😛

    Il est souvent bien de gagner un peu de prestige (surtout quand on part de 0), car alors on va gagner probablement des centaines de place dans l’ordre d’achat ! Il est souvent utopique de dépasser (sans guerre ou crise ou avantage sur la colonisation/technologie) les grandes puissances comme la France au niveau prestige. Par contre, il y a vraiment moyen de se battre avec une petite nation et de survivre ingénieusement, en choisissant ses investissements et ses armées correctement (il vaut mieux ne pas investir dans quelque chose que l’on ne pourra pas maintenir sans se ruiner à acheter cher les derniers produits du marché global, voir même ne rien pouvoir acheter du tout !).

    PS: Ce jeu est vraiment formidable pour sa profondeur et ses intrications économiques. :cheer:

  • Participant
    Posts1768
    Member since: 8 septembre 2015

    Fantastique ! J’ai bien micro managé avec tes conseils et j’ai fais une partie avec la perse ou je me suis vraiment penché sur les pops (en prenant par exemple le Makran qui produit du thé en y plaçant de l’aristocratie (un peu). Du coup je suus presque occidentale et en augmentant le clergé je suis passé très vite de 40 à 75%. En comprenant le système de sphère, j’ai observé ce que ne produit pas trop le russe pour l’exporter massivement chez lui (le thé en l’occurrence). Enfin merci, je comprend mieux ce système, et des que j’aurais bien avancé je screenerais et montrerais l’état de ma partie de cette façon ^^

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.