Post has published by Petit Poucet

Ce sujet a 63 réponses, 14 participants et a été mis à jour par  mongotmery, il y a 2 ans et 7 mois.

50 sujets de 1 à 50 (sur un total de 64)
  • Participant
    Posts2324
    Member since: 11 mai 2012

    Gettysburg, chant du cygne de l’armee de Virgine du nord

    Dans le brume matinale du 4 juillet 1863 dans la petite bourgade de Gettysburg en Pennsylvanie les canons viennent de se taire. Retour sur les trois jours de la bataille la plus connue et surement la plus decisive de la guerre de Secession.

    I) Bref rappel des faits
    II) La campagne du Potomac
    III) Forces en presence
    IV) Jour 0
    V) Jour 1
    VI) Jour 2
    VII) Jour 3
    VII) Bilan, pertes

    Avant de parler de Gettysburg je pense qu’il est necessaire de replacer le contexte et surtout la situation globale en juillet 1863 de l’Union et de la Confederation.

    I) Bref rappel des faits

    Apres deux ans de guerre (attaque de Fort Sumter 12 avril 61), la situation la Confederation de Jefferson Davis n’est pas des plus favorable. Malgre de nombreux succes tactiques du principalement a la qualite des officiers superieurs sudistes (Lee, Longstreet, Jackson, etc..) , la puissance industrielle de l’Union et sa considerable main d’oeuvre commence peu a peu a prendre le dessus sur les armees plus paysannes et professionnelles de Davis.
    Les confederes sont capables de remporter d’ecrasantes victoires tactiques (Bull Run, juillet 61, Perryville, octobre 62, Fredericksburg, decembre 62, Chancellorville, mai 63) mais sont incapables de remporter un succes strategique qui leur permettraient de sieger a la table des negociations en vainqueur.

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/4c/United_States_1863-06-1864-05.png

    Les effets de l’efficace blocus des ports menes par la flotte nordiste se font peu a peu sentir sur un Sud peu industrialise et entierement dependant des importations de poudre, de fusil, de canon et de bien de consommation.

    http://thomaslegion.net/sitebuildercontent/sitebuilderpictures/federal-blockade-us-naval-blockade.gif

    Davis et se generaux sont tous sauf betes et ils savent pertinament que ce n’est qu’une question de temps avant que l’Union prenne le dessus et ecrase la confederation. Il faut donc frapper fort et vite et obtenir une victoire strategique majeure comme la destruction d’une armee nordiste qui forcerait au mieux Lincoln a la table des negociations ou au pire premettrait aux confederes de temporiser le temps de parvenir a faire rentrer le Royaume Uni dans la guerre.

    http://www.eccentricbliss.com/wp-content/uploads/2012/09/President-Jefferson-Davis.jpg
    Jefferson Davis

    Au printemps 63 Davis donne plein pouvoir a Lee et a sa redoutable armee de Virginiens afin d’envahir le Nord et surtout de detruire l’armee nordiste du Potomac pour forceR l’Union a la negociation.

    http://www.rebelyell1.com/biographies/bio%20pic%20of%20robert%20e%20lee.jpg
    General Robert E Lee

    Le decor est plante.

    II) La campagne du Potomac

    Celle ci va durer entre un mois et un mois et demi (ca depend des sources) mais on prendra comme base de travail du 3 juin au 3 juillet. Comme vous pouvez vous en doutez le point d’orgue de cette bataille sera bien sur l’engagement de Gettyburg.

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/77/Gettysburg_Campaign.png

    Neanmoins de nombreux gros accrochages que l’on peut aisement qualifie de batailles mineures vont entremailler cette campagne. La plus connue de ces batailles est l’engagement de Brandy Station qui verra s’opposer la division (9500 hommes) de cavaliers confederes de l’excellent J.E.B Stuart a la cavalerie unioniste (11000 hommes) de Alfred Pleasonton.

    http://images.fineartamerica.com/images-medium-large/general-jeb-stuart-alan-crosthwaite.jpg
    Image artistique de Stuart.

    Stuart sortira victorieux de cette confrontation puisque sa division mettra hors de combat pres de 2000 yankees pour la perte d’environ 500 hommes.

    Les armees de Virgine du Nord et du Potomac vont se rechercher et s’esquiver pendant un long mois sans jamais parvenir a un engagement total. Le 1 jullet 1863 grace a la reconnaissance fournie par leur cavalerie respective ainsi que des renseigement de locaux, une escarmouche va debuter entre la cavalerie nordiste et des reguliers confederes a Gettysburg en Pennsylvanie.

    http://media.npr.org/programs/wesun/features/2003/jun/gettysburg/gettysburgmap_140-b792966670953658c96c5451c75602477a6bc9cf-s6-c30.gif

    Cette escarmouche va mener en moins de 72h a la plus grande bataille de la guerre de Secession.

    III) Forces en presence

    Armee de Virginie du Nord.

    Patron : General Lee

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/7e/Robert_E_Lee_in_1863.png

    3 corps d’armee (Longstreet, Ewell, Hil)
    Environ 70 000 hommes

    Armee du Potomac

    Patron : General Meade

    http://www.sonofthesouth.net/leefoundation/civil-war/1863/general-george-meade.jpg

    8 corps d’armee ( Pleasonton, Slocum, Howard, Sedgwick, Sykes, Sickles, Hancock, Reynolds)
    Environ 100 000 hommes

    Alors j’ai une sainte horreur des chiffres car ils ne montrent pas la realite du terrain mais seulement une vision biaisee basee sur une donnee quantitative.

    L’armee de Virginie du Nord de Lee est certes inferieure en nombre mais j’aime la comparer a l’Afrikakorps de Rommel. Les raisons sont multiples. Nous avons une armee de veterans admirablement bien commandes et ceux a tous les echelons (les officiers sudistes sont de loin les meilleurs). Cette armee dispose d’une logistique deplorable (peu de munition, diversite des equipements, peu de nourriture, etc…). De plus Lee interdit le pillage ou toute rapine de la part de ses hommes, cela accentue certes cette mauvaise logistique mais aura pour effet positif d’avoir une certaine neutralite de la population nordiste locale voir meme parfois un support (renseignement, logistique).

    http://images.fineartamerica.com/images-medium-large/american-civil-war-no-42-christopher-purcell.jpg

    Nous avons donc une armee sans logistique viable mais une armee rustique de tres bonne qualite, a haute combativite composee en grande majorite de paysan, de chasseur et de fermier.

    L’armee du Potomac de Meade est l’anti these de l’armee de Virginie de Lee. Les 100 000 hommes de Meade sont composes a 80% de bleusaille qui n’ont jamais vus le feu neanmoins le niveau des cadres (qui ont appris a la dure en deux ans) s’est consideralement ameliore. De meme il y a de nombreux veterans dans les unites nordistes qui sont a meme de former, de tenir une ligne et de transformer des recrues en soldats corrects.

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/95/Union_soldiers_entrenched_along_the_west_bank_of_the_Rappahannock_River_at_Fredericksburg,_Virginia_(111-B-157).jpg

    Cet avantage numerique nordiste est donc largement compense par le professionalisme, la combativite et surtout la tres grande experience des troupes de Lee.

    La logistique de l’armee de Potomac est un modele en son genre. Les troupes grace a la fantastique capacite industrielle de l’Union disposent de tout en grande quantite (uniforme, poudre, obus, etc…) et cela aura son importance au cours de la bataille.

    IV) Jour 0

    Gettyburg, Pennsylvanie, 30 juin 1863.

    Si cette bataille n’etait pas aussi tragique, nous pourrions sourire de l’element declencheur de celle ci.

    En effet le General sudiste Pettigrew et sa brigade appartenant au corps d’armee de Hill decide de mener un petit raid sur la bourgade de Gettysburg afin de s’emparer de la fabrique de chaussure de la ville (20 000 chaussures s’y trouvent). Pettigrew est en effet concerne que beaucoup de ses hommes marchent tres souvent pieds nus (toujours cette execrable logistique) et il decide de mener cette operation pour remedier a cela.

    http://ncpedia.org/sites/default/files//pettigew_james.jpg
    General Pettigrew

    La brigade de Pettigrew (4 regiments de Caroline du Nord, environ 1500 hommes) se prepare a rentrer dans la ville lorsqu’elle tombe nez a nez avec les cavaliers nordistes du General John Buford. Les confederes pas pret au combat se replie d’un kilometre et Pettigrew rend immediatement compte a Hill via une estafette de la presence de troupe nordiste inconnue dans la bourgade.

    Voila pour l’element declencheur de la bataille.

    V) Jour 1

    A 5h du matin, le general Hill decide de pousser sur l’axe de la route et de tenter d’investir la ville en engageant deux de ses brigades de la division du General Heth.

    http://2.bp.blogspot.com/_–tQRHmuDmU/TNkzGF9GuqI/AAAAAAAABIk/OIBDnigm33Q/s1600/aphill.jpg
    General Hill

    Le general Buford est un fin renard planificateur. Il sait que ses cavaliers transformes en fantassin ne seront pas en mesure de tenir la poussee sudiste mais il espere simplement retarder Hill de quelques heure le temps que le Ier corps du General Reynolds arrivant du Sud vienne le relever et surtout vienne occuper les hauteurs au Sud de Gettyburg qui seront d’excellentes positions defensives face a la l’armee de Lee dont les brigades de Hill ne sont que les premices.

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/e4/Gettysburg_Day1_1000.png

    Heth (corps d’armee du General Hill) croyant avoir faire a des miliciens nordistes donne l’attaque avec deux de ses deux brigades mais il tombe rapidement dans l’habile reseau defensif des trois brigades de Buford appuye par quelques canons.
    Apres plusieurs heures de combat acharne et de lourde perte de part et d’autre, les premieres brigades de Reynolds (Ier Corps) arrivent sur zone (vers 10h du matin) et engagent a leur tour les confederes.

    Reynolds sera abbatu au cours du deploiement d’une balle dans la tete par un tireur de precision sudiste. Il sera immediatement remplace par le General Doubleday.

    http://www.sonofthesouth.net/leefoundation/civil-war/1863/july/general-reynolds.jpg
    General Reynolds

    Alors que les nordistes parviennent a reprendre les choses en main, le General sudiste Ewell (2eme Corps)et deux divisions (vers 14h00) arrivent au nord de la ville et engagent immediatement le combat pour soutenir Hill.

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/10/Gettysburg_Day1_1400.png

    Les Nordistes surpris et desorganises se font balayer et le General Hancock fraichement arrive en avance de son 2eme Corps decide un repli general au sud de Gettyburg sur un terrain plus propice a la defensive.

    Au prix de lourdes pertes de part et d’autre, le pari du General Buford est tenu. Les troupes nordistes de Mead occupent des positions defensives sureleves au detriment des confederes qui seront forces a l’attaque si ils veulent detruit cette armee.

    Le 1er jour de cette bataille a vu 40 000 hommes s’affronter dont un gros tier de l’armee de Lee (27 000 hommes)

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/ff/Gettysburg_Day1_1600.png

    VI) Jour 2

    Pendant toute la soiree du Jour 1 et la nuit du jour 2, de nombreuses troupes vont arriver sur zone et immediatement se deployer. Au petit matin cinq corps de l’Union sont sur zone prets au combat tandis que le corps d’armee sudiste du legendaire General Longstreet (2 divisions commandees par Hood et Mclaws) est venu se deployer sur le flanc gauche des unionistes.

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/cf/James_Longstreet.jpg
    General Longstreet

    Ces derniers grace a Buford occupent des positions extrements favorables a la defensives en l’occurence le fameux “Little Round Top”, “le Cemetery Ridge” sur l’aile gauche mais aussi la “Culp’s Hill” sur le flanc droit.

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/f4/Gettysburg_Battle_Map_Day2.png

    Des les premieres lueurs de l’aube (environ 4h du matin), Hood et Maclaws passent a l’attaque. Malgre un terrain defavorable, les deux divisions de veteran sudistes balayent le IIIeme corps unioniste jetant un vent de panique generalise sur le flanc droit nordiste. En 3 heures de combat, le IIIeme corp a cesse d’exister.

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/fa/Gettysburg_Day2_Hood.png

    Le General Meade decide immediatement d’appauvrir son centre et son aile droite et de detacher en urgence 20 000 hommes sur son flanc gauche qui est sur le point de s’effondrer.
    Les deux divisions sudistes de Longstreet qui ont deja balayees le IIIeme corps en contrebas de”Round Top” et “Little Round Top” montent desormais a l’assaut des deux collines boisees et aux pentes abruptes.

    http://hd.housedivided.dickinson.edu/files/images/HD_LittleRoundTop1863Z.jpg
    “Little Round Top” vu d’en bas, les regiments sudistes ont du grimpe cette colline tandis que les nordistes defendaient les pentes.

    Les nordistes du V corps (Colonel Vincent) vont mener une excellente defense de “Little Round Top” restee dans la legende de cette guerre. Le point d’orgue de ces plusieurs heures de combat acharne a flanc de colline au millieu des arbres sera une colossale charge a la baionette de tout le personnel nordiste appartenant au 20eme regiment du Maine (Colonel Chamberlain) qui a court de munition joua l’audace du choc a la Francaise.

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/31/Gettysburg_Day2_Wheatfield1.png

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/75/20th_Maine_Monument,_Little_Round_Top,_Gettysburg_Battlefield,_Pennsylvania.jpg

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/db/Joshua_Chamberlain_-_Brady-Handy.jpg
    Colonel Chamberlain, commandant du 20eme Maine

    Coup de poker reussi puisque vers 5h de l’apres midi, ce qui reste des divisions etrillees de Hood et Maclaws se replient sur leur base de depart. Hood sera blesse par un obus et perdra l’usage de son bras droit.

    http://bshc-granbury.org/wp/wp-content/uploads/2011/10/GenHood.jpg
    General Hood

    Entretemps profitant de la faiblesse du au renforcement de l’aile gauche par Meade, Hills et Ewell passent a l’attaque. Mais les positions defensives defensives amenagees pendant la nuit par les nodistes sont excellentes et les confederes se cassent les dents dessus.

    A 18h les combats cessent.

    Malgre un succes initial prometteur les confederes subissent un lourd et couteux revers.

    VII) Jour 3

    Lee decide dans la soiree de tenter un coup de poker et de forcer une percee sur le centre affaibli de Mead.

    Il rassemble pour cela pres de 12 000 hommes (3 divisions, Pickett, Trimble et Pettigrew) et pas moins de 150 de ses 170 bouches a feu.

    Le probleme est de taille puisque les 12 000 fantassin confederes vont devoir se rassembler devant “Seminary Ridge” puis avancer a decouvert sur 1500m le tout exposer a l’artillerie nordiste.

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/f2/Pickett’s_Charge_defence.png
    Les trois divisions confederes sont sortis des bois en face.

    Neanmoins si la manoeuvre reussie il est fort probable que tout le dispostif nordiste s’effondrera sur lui meme donnant a Lee cette victoire strategique apres laquelle il court depuis 1861.

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/94/Picketts-Charge.png

    Comme les connaisseurs peuvent s’en douter ce dernier jour de bataille et ce coup de de Lee ne sont rien de moins que ce tragique passage de la guerre de Secession qui deviendra plus connu sous le nom de la ” Pickett Charge”.

    Le deroulement sera bref.

    http://lh5.ggpht.com/_ATuwZIDVEsU/S56ONHkaThI/AAAAAAAABBE/En1a3osdc_k/s1600/Photo+2%5B4%5D.jpg

    Apres deux heures de bombardement d’artillerie (limite tout de meme a cause du manque recurent de munition), les trois divisions s’avancent a decouvert en direction du centre nordiste. Un deluge de fer ne tarde pas a s’abattre sur eux. Mousquet, obus, canister vont abattre des milliers de sudistes qui avancent au pas de charge. Tous les colonels sudistes et generaux particpant a l’attauque seront blesses ou tues.

    http://darkroom.baltimoresun.com/wp-content/uploads/2013/07/AFPGetty-171988443.jpg

    Le general sudiste Armistead (Commandant la Brigade Armistead de la division Pickett) parviendra avec ses hommes a percer les lignes nordistes mais sera repousser quelques minutes plus tard par l’arrivee de renfort nordiste venu combler la breche. Armistead sera blesse par des tirs et mourra quelques jours plus tard.

    http://hd.housedivided.dickinson.edu/files/images/HD_armisteadL.jpg
    General Armistead

    Les trois divisions (Pickett, Trimble et Pettigrew) avec 65% de perte cessent simplement d’exister en tant que unites combattantes.

    La bataille de Gettysburg se termine dans un effroyable bain de sang.

    VII) Bilan et perte

    Avant de tailler dans le vif de la conclusion j’aimerai aborder quelques points interessants.

    Deja les relations sudistes, nordistes au niveau des cadres.

    Il faut comprendre que tous ses generaux unionistes et confederes se connaissent tres bien. Ils sont de la meme generation et sont tous quasiment passes a West Point. Pire ils ont tous fait leur premieres armes ensemble pendant le guerre contre le Mexique de 1846. Regardez les ODB de l’epoque et vous verrez avec effroi que des Grant, des Shermann, des Lee, des Beauregards, et autres longstreet et Maclealan ont particpes a la bataille de Monterey et autres grands engagements mexicans en temps que lieutenant ou capitaine.

    Beaucoup sont meme tres amis, prenez par exemple le General sudiste Armistead (Division Pickett), son meilleur pote n’est pas moins que le general Hancock ( II corps nordiste) et les deux hommes vont se retrouver a quelques centaines de metre lors de la “Pickett Charge”.
    Ce cote tragique de la guerre de Secession est vraiment dingue et peu connu.

    http://www.old-picture.com/pics/civil-war/002/pictures/Winfield-General-Scott-Hancock.jpg
    General Hancock

    Un autre point.

    Beaucoup d’historien critique Lee sur son obstination a Gettysburg alors que le terrain n’est clairement pas en sa faveur. Il aurait en effet tres bien pu se replier et chercher un nouveau terrain d’engagement qui lui aurait ete plus favorable.

    Malheureusement il ne faut pas oublier que Lee mene une course contre la montre. L’Union est assuree sur le long terme d’une victoire grace entre autre a sa main d’oeuvre et son industrie. Lee cherche donc cette bataille a la “Prussienne” c’est a dire une grande victoire totale, l’anneantissement d’une armee entiere permettrait l’installation de pourparler favorable a Davis.

    Sans aucun doute lorsque Lee donne ses ordres le deuxieme et troisieme jour, il est simplement desespere, la confederation est desesperee. Il faut donc jeter les des et tant pis si le terrain n’est pas favorable.

    Et enfin dernier point.

    La “Pickett Charge”.

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/80/GeorgePickett.jpeg

    Pickett n’etait qu’un commandant de division de Longstreet. Et un excellent commandant d’ailleurs propablement un des meilleurs generaux subalternes de toute la guerre. En aucun cas cette manoeuvre du troisieme jour ne vient de Pickett qui n’a absolument pas autorite pour mener une telle attaque. Donc cette attaque aurait mieux compte de s’appeller la “Lee Charge” puisque c’est lui l’instigateur de cet assaut frontal.

    Pickett n’est qu’un executant tout comme Trimble et Pettygrew qui commandent respectivement les deux autres divisions qui sont montees a l’assaut.

    Et maintenant la conclusion.

    Le bilan de Gettyburg est lourd, tres tres lourd.

    Environ 23 000 hommes seront mis hors de combat de part et d’autre en moins de 72h.

    Union : 3155 KIA, 14531 WIA, 5369 MIA
    CSA : 4708 KIA, 12693 WIA, 5830 MIA

    http://3.bp.blogspot.com/_QZIKCxNXRnw/TGCrttaOogI/AAAAAAAAAYs/9363WjMRuT8/s1600/Gettysburg3.jpg

    Apres ce carnage, Lee bat en retraite et rentre en Virginie non sans etre accroche a plusieurs reprises sur le retour.

    Non seulement l’Armee de Virginie n’est plus une menace mais la Confederation a la suite de Gettyburg voit definitivement s’envoler toute chance d’une victoire strategique sur l’Union.

    Peu a peu, sur tous les fronts l’Union va grace a sa masse d’homme et de materiel saigner les confederes jusqu’a la reddition de Lee a Appomatox en 1865.

    Sans aucun doute tous les historiens sont d’accord pour considerer Gettyburg comme le tournant decisif qui va mettre l’Union sur les rails de la victoire.

    Sources : Wikipedia est tres complet et j’ai malheureusement extrement synthetise pour ne pas trop donner d’information. Vous trouverez aussi enormement d’info sur le net. Gettybyrg est de loin la bataille la plus documentee de la guerre de Secession.

  • Participant
    Posts860
    Member since: 1 mai 2013

    La taille du dossier est équivalente à l’importance de la bataille PP !

    Très bien résumé en tout cas, et en plus des petites infos supplémentaires à la fin.
    J’ai eu peur un moment quand j’ai vu la “Pickett charge”, je me suis dit : “allez, c’est repartit, encore pour la gueu** à Pickett !” 😉

    Je trouve que la victoire était à portée de mains lors du 1er jour de la bataille, je trouve qu’Ewell (ou Early) n’ont pas su saisir l’initiative en repoussant les nordistes des hauteurs de Gettysburg pendant qu’elles n’étaient pas du tout aménagées/renforcées ! A mon avis la victoire est impossible dès ce moment où les Sudistes “acceptent” le combat face à un”Meade” qui dispose d’un avantage tactique/opérationnel considérable = les lignes intérieures ! Il peut dès lors, le jour 2 notamment, dégarnir un flanc ou un autre pour renforcer les lignes affaiblies.

    Et j’ai apprécié aussi ton clin d’oeil au général (?) Vincent qui, si je ne me trompe, par sa position avancée, a permis de gêner la progression des Sudistes qui auraient pu s’emparer de Little Round Top !

  • Participant
    Posts2324
    Member since: 11 mai 2012

    encore pour la gueu** à Pickett !” 😉

    Ce pauvre Pickett qui a herite de la paternite de cette charge. D’ailleurs le pauvre se remettra jamais de la perte de sa division et n’aura de cesse de rassasser cet evenement jusqu’a ses derniers jours.

    Je trouve que la victoire était à portée de mains lors du 1er jour de la bataille, je trouve qu’Ewell (ou Early) n’ont pas su saisir l’initiative en repoussant les nordistes des hauteurs de Gettysburg pendant qu’elles n’étaient pas du tout aménagées/renforcées !

    Absolument, Ewell en fin de journee et contre l’avis de ses trois commandants de division decide de ne pas s’emparer de “Cemetery Hill” que les nordistes ont abandonne.

    Beaucoup d’historien pensent que cette decision controversee qui poursuivra Ewell tout le reste de sa carriere a clairement coute la bataille aux confederes.

    Neanmoins il y a aussi une problematique par rapport aux ordres que Lee a donne a Ewell c’est a dire d’occuper la colline “si possible”.

    Beaucoup d’historien pense que Ewell n’a pas pris la colline en fin de journee en raison de l’etat de fatigueb de ses troupes et aussi par la peur d’engager un combat nocture au somet de la colline face a des renforts frais nordistes.

    au général (?) Vincent qui

    Il est colonel en Juin et sera promu Brigadier General alors qu’il est mourrant a Gettysburg. Il meurt donc le 7 juillet en tant que General mais pour ses actions de feu avec le Veme corps a “Little Round Top” il n’est encore que Colonel.

  • Participant
    Posts3893
    Member since: 12 avril 2012

    De plus Lee interdit le pillage ou toute rapine de la part de ses hommes, cela accentue certes cette mauvaise logistique mais aura pour effet positif d’avoir une certaine neutralite de la population nordiste locale voir meme parfois un support (renseignement, logistique).

    Et ça aura surtout comme effet positif le fait que Lee est indéniablement trop cool.

  • Participant
    Posts2324
    Member since: 11 mai 2012

    Et ça aura surtout comme effet positif le fait que Lee est indéniablement trop cool.

    Lee est aujourd’hui la personnalite militaire la plus appreciee au Etats Unis.

    Ses competences militaires, sa sagesse, sa rigueur le mettent clairement au dessus du saoulard Grant et de bon nombre de ses contemporains.

    Lee c’est la classe virginienne a l’etat brut!

  • Participant
    Posts3893
    Member since: 12 avril 2012

    Hell yeah !

  • Modérateur
    Posts2015
    Member since: 26 août 2013

    Si la “Lee Charge” ( appelons la comme cà ) avait réussi , Lee aurait-il eu assez d’hommes pour menacer Washington ? A mon avis , vu les pertes , ca n’aurait été qu’une victoire à la Pyrrhus sur le plan tactique .

  • Participant
    Posts3893
    Member since: 12 avril 2012

    Le troisième jour de la bataille de Gettysburg est un moment de derpisme ex nihilo pour le général Lee. Le plus grand génie tactique de l’histoire américaine décide sur un coup de tête de devenir stupide et de prendre une décision dont le dernier des kikoos sur Empire Total War détecterait immédiatement l’absurdité stratosphérique.

  • Participant
    Posts2324
    Member since: 11 mai 2012

    Si la “Lee Charge” ( appelons la comme cà ) avait réussi , Lee aurait-il eu assez d’hommes pour menacer Washington ? A mon avis , vu les pertes , ca n’aurait été qu’une victoire à la Pyrrhus sur le plan tactique .

    La campagne de l’ete 1863 n’a pas pour but d’envahir territorialement le Nord. Le sud n’a pas les moyens humains de proceder a une telle invasion. Meme si Lee prend Washington, cela n’a guere d’importance si 100 000 nordistes l’y encercle.

    Lee cherche simplement un succes strategique en anneantissant l’armee de Potomac et ainsi soit offrir la paix a Lincoln avec des termes favorable au Sud ou alors convaincre les anglais de rentrer dans le conflit pour faire lever le blocus.

    Lee espere a Gettysburg parvenir au meme resultat que les prussiens a Sadowa.

  • Modérateur
    Posts2015
    Member since: 26 août 2013

    La campagne de l’ete 1863 n’a pas pour but d’envahir territorialement le Nord. Le sud n’a pas les moyens humains de proceder a une telle invasion

    J’avais parfaitement compris . Mais qu’aurez valu l’armée décimée de Lee durant des négociations ?

  • Participant
    Posts2324
    Member since: 11 mai 2012

    Mais qu’aurez valu l’armée décimée de Lee durant des négociations ?

    Cela n’a pas d’importance si l’armee du Potomac disparait a Gettysburg. Les nordistes ont certes un potentiel humain et industriel colossal mais ils ne peuvent clairement pas se permettre de perdre un corps d’armee entier de 100 000 hommes.

  • Modérateur
    Posts2015
    Member since: 26 août 2013

    ils ne peuvent clairement pas se permettre de perdre un corps d’armee entier de 100 000 hommes.

    J’en conviens . Je crois que Churchill a écrit un livre parlant d’une eventuelle victoire sudiste à Gettysburg .

  • Participant
    Posts1957
    Member since: 12 avril 2012

    Petit Poucet, je pense que ton travail mérite largement sa place dans la table des matières.
    Et vous êtes un peu durs avec Grant, il avait arrêté l’alcool!

  • Modérateur
    Posts2015
    Member since: 26 août 2013

    Grant avait mis en œuvre la guerre d’usure contre le Sud , normal qu’il soit moins aimé que Lee .PP es-que tu recommandes le film “Gettysburg” comme “film historique” ?

  • Participant
    Posts3893
    Member since: 12 avril 2012

    En ce qui me concerne, je pense que Gettysburg et son préquel Gods and Generals sont d’excellents cours d’histoire mais de plutôt moyen films. Moi j’adore parce que la période m’intéresse, mais je ne les recommanderais pas à quelqu’un qui ignore tout de la Guerre de Sécession.
    Et pour vraiment en apprendre beaucoup plus, je recommande les romans de Jeff Shaara desquels ces films sont adaptés.

    Plus d’infos sur le sujet dédié.

  • Participant
    Posts860
    Member since: 1 mai 2013

    On peut envisager de comparer la stratégie de Lee à celle du gouvernement provisoire de Kerenski en 1917 : tenter, malgré l’impossible victoire sur la Triplice, une offensive (offensive Kerenski) qui permettrait de rendre les termes d’un armistice beaucoup moins défavorables (car les russes ont été sévèrement battus peu de temps avant !).

    Il faut obtenir une victoire, non pas pour gagner la guerre que l’on sait impensable sur le point militaire, mais obtenir un soutien extérieur par conséquent ou envisager l’armistice sous de meilleurs auspices !

  • Participant
    Posts2977
    Member since: 12 avril 2012

    Ce qui est très bête dans cette bataille, c’est que le général Hill qui arrive à Gettysburg, le premier jour est le remplaçant du fameux Stonewall Jackson (mort après avoir été blessé par ses propres hommes accidentellement).

    Avec Jackson le premier jour,le corps d’armée sudiste aurait balayé les forces unioniste et la bataille aurait peut être tournée autrement.

  • Modérateur
    Posts1944
    Member since: 20 juillet 2013

    J’ajouterai trois points à cet excellent sujet, tous au désavantage de Lee.

    D’une part, sa cavalerie n’avait pas reconnu le terrain. J.E.B. Stuart, pour une fois inférieur à sa réputation, s’était perdu dans la nature et la bataille s’est amorcée « à l’aveugle » pour les Sudistes. Lee a dû improviser d’après des données insuffisantes sur son adversaire. Le film y fait allusion.

    Ensuite, l’intense préparation d’artillerie préalable à la charge de la division Pickett (je ne change pas volontiers les expressions établies par l’usage) n’a pu donner son plein résultat à cause d’un détail technique : les obus qui avaient été livrés étaient munis d’une mèche un peu plus lente et le temps avait manqué pour les tester. Ils ont donc explosé une centaine de mètres au-delà de la distance souhaitée.

    Et enfin, pour le premier jour, les forces dérisoires de Buford parviennent à freiner l’avancée sudiste un peu par leur meilleure position défensive, mais surtout par une cadence de tir supérieure grâce à leur carabine Spencer à répétition, sept cartouches dans le chargeur, face à un ennemi toujours doté du fusil rayé à chargement par la bouche.

    http://www.armes-de-collection.fr/wp-content/uploads/armes/2-4-008/carabine-spencer/2-4-008.jpg
    La carabine Spencer : une moyenne de quinze coups/minute.

    Source : La guerre de sécession des Etats-Unis 1861-1865, Henri Bernard, ed. De Meyere, Bruxelles, 1973.

    EDIT

    @vauban

    Avec Jackson le premier jour,le corps d’armée sudiste aurait balayé les forces unioniste et la bataille aurait peut être tournée autrement.

    En effet. Ma source citée plus haut le précise à propos du comportement d’Ewell à la fin du premier jour.

    Les Nordistes ont perdu Gettysburg et s’accrochent au Culp’s Hill et au Cemetery Hill. Lee a prié Ewell d’exploiter ce succès en s’emparant de ces deux hauteurs. Mais Ewell n’a pas la promptitude de décision de Stonewall Jackson.

    Et je cite ; « Sans doute l’ordre de Lee était-il imprécis. Habitué à travailler avec Jackson auquel il lui suffisait d’exprimer une pensée pour qu’elle soit au plus tôt traduite en actes, Lee pensait pouvoir agir de même avec Ewell. Celui-ci, ayant cru que Lee lui avait donné un avis et non un ordre, estime devoir attendre l’arrivée de sa division B.Johnson non encore présente sur le champ de bataille, avant de poursuivre son effort. Une occasion unique est manquée car toute l’armée nordiste marche au canon. »

    .

    A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

  • Participant
    Posts860
    Member since: 1 mai 2013

    Ce qui est très bête dans cette bataille, c’est que le général Hill qui arrive à Gettysburg, le premier jour est le remplaçant du fameux Stonewall Jackson (mort après avoir été blessé par ses propres hommes accidentellement).

    Avec Jackson le premier jour,le corps d’armée sudiste aurait balayé les forces unioniste et la bataille aurait peut être tournée autrement.

    Ce que tu dis là Vauban, les troupes confédérées l’ont ressenti elles-mêmes en ce 1er juillet 1863 ! Témoignage d’un soldat de Caroline du Nord : « Le génie de Jackson nous a manqué, n’importe qui dans les rangs l’a ressenti ».

  • Participant
    Posts2324
    Member since: 11 mai 2012

    Grant avait mis en œuvre la guerre d’usure contre le Sud , normal qu’il soit moins aimé que Lee .PP es-que tu recommandes le film “Gettysburg” comme “film historique” ?

    Je le recommande chaudement, “Gettysburg” est une merveille.

    J’ajouterai trois points à cet excellent sujet, tous au désavantage de Lee.

    D’une part, sa cavalerie n’avait pas reconnu le terrain. J.E.B. Stuart, pour une fois inférieur à sa réputation, s’était perdu dans la nature et la bataille s’est amorcée « à l’aveugle » pour les Sudistes. Lee a dû improviser d’après des données insuffisantes sur son adversaire. Le film y fait allusion.

    Ensuite, l’intense préparation d’artillerie préalable à la charge de la division Pickett (je ne change pas volontiers les expressions établies par l’usage) n’a pu donner son plein résultat à cause d’un détail technique : les obus qui avaient été livrés étaient munis d’une mèche un peu plus lente et le temps avait manqué pour les tester. Ils ont donc explosé une centaine de mètres au-delà de la distance souhaitée.

    Et enfin, pour le premier jour, les forces dérisoires de Buford parviennent à freiner l’avancée sudiste un peu par leur meilleure position défensive, mais surtout par une cadence de tir supérieure grâce à leur carabine Spencer à répétition, sept cartouches dans le chargeur, face à un ennemi toujours doté du fusil rayé à chargement par la bouche.

    Absolument, j’ai tente au possible d’eviter de surcharger le dossier et j’ai malheureusement pas pu developper autant que je l’aurais souhaite. J’aurais vraiment aime aborder un peu plus de sujets techniques (tant materiel que doctrinal).

    Il faudrait un dossier par journee pour faire un truc vraiment propre. 😆

    Grand merci a toi d’enrichir le dossier avec justement ce genre de details qui se sont pourtant reveles etre decisifs sur le terrain.

  • Participant
    Posts860
    Member since: 1 mai 2013

    Je suis content, pour toi Petit Poucet mais aussi personnellement, car ton dossier n’a pas simplement été “remercié” et ensuite tout le monde se barre. :pinch: C’est très dur ça 🙁
    Comme quoi si tout le monde ou presque commentait le dossier qu’il a lu, le critiquait, l’enrichissait… les sujets historiques n’auraient aucun souci.

  • Participant
    Posts568
    Member since: 20 octobre 2012

    Dans le dossier PP, tu parles à deux reprises d’une éventuelle aide britannique pour le Sud en cas de victoire. Cette possibilité est-elle vraiment envisageable de manière réaliste ?

    J’en ai toujours douté mais comme je ne me suis plongé dans la Guerre de Sécession que récemment, je serais ravi d’avoir vos avis.
    En tout cas, merci pour ce dossier très agréable à lire !

    Et puis je suis totalement d’accord avec toi Von_Clausewitz ^^

  • Participant
    Posts860
    Member since: 1 mai 2013

    Si je ne me trompe pas Choukinator (au pire Petit Poucet me reprendra) : les anglais importaient énormément de coton en provenance du Sud des Etats-Unis (autant dire de la Confédération ensuite) et je crois que cela leur manquait cruellement étant donné le blocus de l’Union ! Les intérêts économiques ne sont pas à négliger, jamais ! Il y a certainement d’autres facteurs mais je ne les connait pas.

  • Modérateur
    Posts2015
    Member since: 26 août 2013

    les anglais importaient énormément de coton en provenance du Sud des Etats-Unis (autant dire de la Confédération ensuite) et je crois que cela leur manquait cruellement étant donné le blocus de l’Union !

    C’est exactement ca . On peut aussi noter un certain sentiment de revanche de voir les Etats-Unis se dissoudre en souvenir de la guerre d’Indépandance .

  • Participant
    Posts568
    Member since: 20 octobre 2012

    Le problème dans cette théorie est que les puissances occidentales, y compris l’Empire Britannique, ont également besoin des produits manufacturés de l’industrie du Nord. C’est pourquoi l’argument économique me semble à double tranchant.

    Il penche plutôt en faveur du Sud étant donné que l’Empire Britannique est à l’époque la première puissance industrielle mondiale mais pour les contraindre à une entrée en guerre, même avec Gettysburg, je reste convaincu que ce facteur n’est pas suffisant.

    EDIT :

    @ Guiguit

    On peut aussi noter une certaine se voir les Etats-Unis se dissoudre en souvenir de la guerre d’Indépandance .

    J’ai pas très bien compris ce que tu voulais dire mais je ne pense pas que le souvenir de la guerre d’Indépendance (plus de 75 ans auparavant) suffise à persuader l’Empire à encourager la dissolution d’un de ses plus importants partenaires économiques. Les Etats-Unis et particulièrement la forte population du Nord industrialisé constituent un marché “juteux” pour les Anglais.

  • Participant
    Posts2324
    Member since: 11 mai 2012

    Si je ne me trompe pas Choukinator (au pire Petit Poucet me reprendra) : les anglais importaient énormément de coton en provenance du Sud des Etats-Unis (autant dire de la Confédération ensuite) et je crois que cela leur manquait cruellement étant donné le blocus de l’Union ! Les intérêts économiques ne sont pas à négliger, jamais ! Il y a certainement d’autres facteurs mais je ne les connait pas.

    Le debat sur le coton fait toujours rage.

    Les deux plus gros importateurs de coton et donc clients du Sud en 1861 sont la France et l’Angleterre. Davis en 1861 va tout de suite chercher une aide francaise et anglaise. Cette aide aura lieu. Il y aura a la declaration de guerre une tres grosse levee de fond pour la cause sudiste a la bourse de Paris. Les anglais vont aux aussi soutenir indirectement la cause confedere. Le corsaire CSA Alabama par exemple sera construit dans les arsenaux anglais, etc…

    Mais Davis veut surtout une aide militaire majeure et une intervention. Il va donc tres vite interdire le coton a la vente pour le RU et la France esperant les forcer de cette facon a rentrer d’une maniere ou d’une autre dans le conflit.

    Pas de bol les francais et les anglais ne vont pas mordre a l’hamecon et vont developper de nouvelle source d’importation de coton en l’occurence le coton indien dont le developpement est en pleine explosion mais de moindre qualite.

    Le blocus va etre l’element le plus decisif de la guerre puisqu’il va pousser les dirigeants confederes a des choix difficiles et surtout a leur faire prendre des risques comme cette campagne de Lee de 1863 ou il part en guerre sans logistique, inferieur en nombre et en terrain ennemi.

    On comprend alors mieux cette tactique nordiste de saigner sur la longueur la confederation qui de dispose pas du potentiel humain et industriel de l’Union.

    Il est bon de s’appuyer sur des chiffres pour comprendre le probleme des sudistes

    Les Etats du Sud (pas d’industrie) ont une main d’oeuvre viable au combat de l’ordre de 1 million. Ils en leveront pendant la guerre 750 000. A contrario l’Union va etre capable de lever pres de 2 million 800 soldats. Les comfederes sont a 1 contre 3 pour faire simple.

    Pour revenir a Gettysburg le ration de perte est globalement de 1 : 1 et c’est une catastrophe pour les sudistes parce qu’eux n’ont ni la viande en stock, ni le materiel a cause du blocus pour relever de nouvelles armees et surtout les equiper.

    On a clairement sur la guerre de secessions deux visions differentes. D’un cote la vision confederee du court terme ou l’on recherche le choc et une victoire a la prusienne. Et de l’autre la vison nordiste du long terme ou on accepte le combat, on l’on subit des defaites (voir des branlees) meme jamais de grosse debacle. Usure et epuisement!

    Gettysburg represente le choc de ces deux visions. Et les nordistes en sortent victorieux. Il est meme difficile d’imaginer un scenario “what if…” en cas de destruction totale de l’armee du Potomac.

  • Participant
    Posts3893
    Member since: 12 avril 2012

    Pour revenir a Gettysburg le ration de perte et globalement de 1 : 1

    Ce ratio est d’ailleurs applicable à l’ensemble de la guerre et montre bien que le Sud et ses généraux compétents et conscients auraient mérité de gagner face à ces ivrognes du Nord.

  • Participant
    Posts2324
    Member since: 11 mai 2012

    le Sud et ses généraux compétents et conscients auraient mérité de gagner face à ces ivrognes du Nord.

    Ce troll 😆

    Je ne pense pas qu’il y ait de gentil ou de mechant sur la guerre de Secession. La lutte contre l’esclavage est une belle farce electorale de Lincoln. Le but de cette annonce etait clairement de mettre au pas le Sud en le forcant a abandonner sa main d’oeuvre bon marche.

    Au mieux le Sud serait retourne dans le giron federal, au pire les Etats Sudistes se seraient rebelles et l’armee federale les aurait matte. Clairement cette secession et surtout la defection d’excellents cadres de l’armee federale va mener a cette catastrophe.

    Ce qui a la base etait une manoeuvre politique de lutte d’influence va degenere en le plus meurtrier conflit de l’histoire des Etats Unis.

  • Participant
    Posts3893
    Member since: 12 avril 2012

    Je ne pense pas qu’il y ait de gentil ou de mechant sur la guerre de Secession.

    Ne me fais pas dire ce que j’ai pas dit. Les motivations des deux camps sont justifiées et honorables, et de ce point de vue, je dois dire que je serais davantage pour la préservation de l’Union.
    Cela dit avec la supériorité écrasante avec laquelle se lançait le Nord dans la guerre, je ne peux que mépriser ses officiers qui se sont lancés dans une guerre d’usure méprisable, je pense notamment à la sanglante course à la mer du général Sherman qui n’a rien à envier aux pires bains de sang de 14-18, tandis que les sudistes étaient de véritables gentlemen qui savaient respecter leurs hommes un minimum. De ce point de vue, j’estime que l’armée Confédérée aurait mérité de gagner sur ce débauché incompétent et cynique de Grant.

    Après c’est à relativiser, je ne saurais pas vous en citer, mais je suis persuadé qu’il y avait autre chose que des sacs à foins dans l’Union.

  • Participant
    Posts2724
    Member since: 12 avril 2012

    Ben, Sherman. Peut-être pas le meilleur tacticien ou au niveau relations publiques (Atlanta), mais au niveau stratégie et surtout logistique il était plutôt bon.

  • Participant
    Posts3893
    Member since: 12 avril 2012

    Par sac à foin, j’entend individu prêt à mener une politique de terre brûlée et à détruire des villages entiers pour se la péter avec un cadeau de Noël à Lincoln. Sherman entre parfaitement dans cette définition.

  • Participant
    Posts2324
    Member since: 11 mai 2012

    Sherman est l’un des rares generaux nordistes charismatique qui avait certes des lacunes de commandement mais qui avait tout compris a la facon dont il fallait mener cette guerre afin de reunifier totalement et sur le long terme l’Union (Nord et Sud)

    “””My aim, then, was to whip the rebels, to humble their pride, to follow them to their inmost recesses, and make them fear and dread us. Fear is the beginning of wisdom.”””

    En lisant ses lignes, Sherman ne veut pas convaincre les sudistes d’adherer a l’Union mais simplement les ecraser militairement d’une facon tellement brutale que ceux ci ne voudront plus d’une nouvelle guerre avant quelques generations.

    Et c’est ce qui c’est passe et ca existe toujours aujourd’hui. Regardez une carte americaine et vous verrez que sur de nombreux points cette fracture Nord Sud existe toujours. Mais la guerre de Secession a ete un tel traumatisme qu’il est hors de question aujourd’hui pour un etat de penser a une eventuelle secession (Pourtant certains en Californie en revent de cette secession)

  • Participant
    Posts3893
    Member since: 12 avril 2012

    Je ne nie pas cela, mais pour ne jouer de flûte,
    Je regrette ardemment que cette stratégie
    Dut passer par tant d’ire et sanglantes orgies
    Et Sherman en mon coeur, demeure un fils de pute.

    (Ne me demandez pas pourquoi j’en ai fait un poème parce que moi même je l’ignore.)

  • Participant
    Posts568
    Member since: 20 octobre 2012

    Ce débauché incompétent et cynique de Grant.

    Débauché, je te l’accorde. Cynique, le mot est bien choisi. Incompétent, je n’en suis, cependant, pas convaincu.

    Cela paraît clair que Grant n’est pas un tacticien comparable à la cheville de Lee mais c’est clairement un bon stratège. D’ailleurs, j’ai hésité à utiliser le mot “excellent”. C’est le premier dans cette guerre à comprendre les avantages dont dispose le Nord parmi lesquels on retrouve un Manpower inégalable et une puissance industrielle monstrueuse. C’est un peu comme Sherman mais en quand même plus intelligent, il se lance dans une véritable guerre d’usure qui était le meilleur choix à faire pour l’Union si l’on recherche une victoire stratégique sans risque énorme. En effet, l’Union n’a pas d’excellents tacticiens du calibre de Lee ou de Jackson et ses soldats ne sont pas aussi expérimentés que les Confédérés. C’est un choix horrible à faire mais un choix intelligent.

    D’ailleurs ce débat vaut un sujet à part entière, s’il n’y en a pas déjà…

    Après c’est à relativiser, je ne saurais pas vous en citer, mais je suis persuadé qu’il y avait autre chose que des sacs à foins dans l’Union.

    Winfield Scott Hancock, aussi appelé Le Superbe ou La Foudre de l’Armée du Potomac.
    Joshua Chamberlain, surnommé le Lion de Little Round Top, ou peut-être dans une moindre mesure le Colonel Vincent (colonel au moment de Gettysburg), qui offrit une superbe résistance à Little Round Top.

  • Participant
    Posts3893
    Member since: 12 avril 2012

    Joshua Chamberlain, surnommé le Lion de Little Round Top

    Oui, j’ai nommé mon personnage du tournoi des écrivains d’après lui, donc c’est vrai que je l’aime bien celui-là.

    Après, mon coté pacifiste et hypersensible me pousse à penser qu’une guerre d’usure est automatiquement une connerie, mais ce n’est que moi.

  • Participant
    Posts2169
    Member since: 12 avril 2012

    Le problème dans cette théorie est que les puissances occidentales, y compris l’Empire Britannique, ont également besoin des produits manufacturés de l’industrie du Nord. C’est pourquoi l’argument économique me semble à double tranchant.

    Justement : ils sont industrialisés, donc ils importent des matières premières et exportent des produits finis. Or, le Sud produit surtout des matières premières (fournisseur) et le Nord des produits finis (concurrent). Les britanniques ont donc tout intérêt à vouloir l’affaiblissement de leur concurrent et le renforcement de leur fournisseur.

    Mais je partage tout à fait ton analyse des forces et faiblesses des généraux unionistes. J’ajouterais que je suis totalement du côté de l’union, n’en déplaise à Pilus 😛

    Et c’est un super dossier, bravo PP !

  • Participant
    Posts568
    Member since: 20 octobre 2012

    Humainement, la guerre d’usure est encore plus abominable que la guerre tout court qui est déjà une abomination. Donc c’est une abomination abominable, c’est pour dire…

    Cependant, stratégiquement, quand on est dans la position de l’Union, c’est idéal.

    Et pour ma question de tout à l’heure, vous pensez vraiment que le coton était le seul paramètre qui était susceptible de pousser l’Empire Britannique à intervenir s’il ne s’était pas tourné vers l’Inde ?

  • Participant
    Posts2724
    Member since: 12 avril 2012

    Après, mon coté pacifiste et hypersensible me pousse à penser qu’une guerre d’usure est automatiquement une connerie, mais ce n’est que moi.

    Fabius Maximus Cunctator ne serait pas de ton avis.

  • Participant
    Posts568
    Member since: 20 octobre 2012

    Le problème dans cette théorie est que les puissances occidentales, y compris l’Empire Britannique, ont également besoin des produits manufacturés de l’industrie du Nord. C’est pourquoi l’argument économique me semble à double tranchant.

    Justement : ils sont industrialisés, donc ils importent des matières premières et exportent des produits finis. Or, le Sud produit surtout des matières premières (fournisseur) et le Nord des produits finis (concurrent). Les britanniques ont donc tout intérêt à vouloir l’affaiblissement de leur concurrent et le renforcement de leur fournisseur.

    [/quote]

    Certes, tu as raison mais qui est-ce qui vend les technologies industrielles au Nord ? C’est l’Empire Britannique !
    Qui est-ce qui inonde encore les Etats-Unis, y compris le Nord, de ses produits ? C’est l’Empire Britannique !
    Le Nord représente, comme je l’ai dit auparavant, avec sa forte population et son industrie en croissance, également un marché intéressant pour les Britanniques.

    EDIT : une recherche Wiki intéressante, merci à toi Rémicas ^^

  • Participant
    Posts1957
    Member since: 12 avril 2012

    Il me semble que la politique du Nord au contraire de celle du Sud, est protectionniste, donc je doute que le marché du nord soit aussi ouvert aux marchandises britanniques que tu le suggères.

  • Participant
    Posts568
    Member since: 20 octobre 2012

    C’est évident que la consommation de produits britanniques est limitée par une politique qui vise à favoriser l’industrie nationale mais le fait est que les industriels avaient besoin des technologies anglaises pour développer leur industrie et ça c’est indéniable.

    Au final, tout se rejoint.

  • Participant
    Posts3893
    Member since: 12 avril 2012

    Mais je partage tout à fait ton analyse des forces et faiblesses des généraux unionistes. J’ajouterais que je suis totalement du côté de l’union, n’en déplaise à Pilus 😛

    Mais je vous dis que je vois d’un mauvais oeil toute forme d’indépendantisme. Les objectifs de l’Union me paraissent effectivement les plus légitimes. C’est la manière de faire qui me pose problème. Je ne suis pas techniquement du coté Confédéré. (Même si c’est eux que j’incarne dans mes campagnes sur The Blue and the Grey)

  • Modérateur
    Posts1944
    Member since: 20 juillet 2013

    Je ne suis pas persuadé que la guerre d’usure ait été un choix délibéré.

    Il se trouve que, d’emblée, le Sud se trouve des officiers généraux de grande valeur alors que le Nord peine – et c’est un euphémisme ! – à les trouver.

    Les candidats généraux en chef abondent mais sautent au rythme de leurs défaites : MacClellan avec l’Antietam ; Burnside avec Fredericksburg ; Hooker avec Chancellorsville, autant de généraux, autant de batailles, autant de culottes pour le Nord. Le nouveau promus, Meade, reçoit son commandement TROIS JOURS avant Gettysburg !

    Quand on encaisse raclée sur raclée mais qu’on a les moyens humains et matériels de se refaire à chaque fois, l’allure général du conflit prend des apparences de guerre d’usure. Or, au début, le Nord pouvait miser sur une victoire rapide. S’il avait gagné au Bull Run (et cela aurait été le cas sans le renfort ferroviaire de Jackson), la guerre se serait arrêtée là.

    .

    A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

  • Participant
    Posts568
    Member since: 20 octobre 2012

    Je pense qu’il ne faut pas voir la doctrine militaire du Nord durant la guerre dans son ensemble car on peut noter une importante évolution, à condition de s’attarder un peu sur la guerre post-Gettysburg.

    Reprenons cette évolution depuis le début et selon moi, l’évidence apparaît : ils ont bel et bien mené une guerre d’usure délibérée.

    Tout d’abord, la prise de conscience est démographique : seulement 9 % de la population du Nord s’engage contre 15,5 % pour le Sud. Le problème, c’est que le premier a une population de 22 millions contre 5,5 millions pour l’autre (sans les esclaves). Donc malgré une mobilisation importante de la part du Sud, le Nord a environ 2,5 fois plus d’hommes, ce qui est relativement avantageux…
    La prise de conscience d’une supériorité nette commence ici et dans les usines. Les généraux n’oublieront pas par la suite de prendre en compte le facteur démographique et industriel que le Nord.

    Ensuite, un autre signe d’une guerre d’usure est l’importance que prend le plan Anaconda après la première bataille de Bull Run. Celui-ci a une portée économique : en bloquant les ports confédérés, il empêche l’exportation et le commerce, base vitale de l’économie sudiste. De plus, il se joue également le long du Mississippi. Les navires fluviaux nordistes descendent de plus en plus dangereusement jusqu’à couper la Confédération en deux après Vicksburg. Le Nord recherche la reddition plutôt que l’écrasement total.

    Enfin, on remarque aussi une évolution de la stratégie purement militaire du début à la fin de la guerre. Je t’accorde que Bull Run est une tentative de victoire directe malheureuse pour l’Union mais les offensives nordistes post-Gettysburg comme The Wilderness ou Spotsylvania (mai 1864 toutes les deux) sont typiques d’une guerre d’usure et suivent délibérément cette orientation pour l’état-major de l’Union, avec un peu plus de 100 000 hommes à chaque fois.

    C’est pourquoi on peut considérer les choix stratégiques de l’Union comme une guerre d’usure, à fortiori en fin de conflit.

  • Participant
    Posts3893
    Member since: 12 avril 2012

    En effet, j’avais dit que le ratio de pertes de toute la guerre était de 1:1.
    C’est bien pire que ça : Les pertes du Nord sont 33% plus élevées que les pertes du Sud !
    Comment ne pas voir que les généraux du Nord ont bel et bien lancé cette guerre d’usure à partir de cette donnée ?

    EDIT : Sauf bien entendu si on considère que les nordistes sont en gris, ce qui change toute la donne…

  • Participant
    Posts860
    Member since: 1 mai 2013

    Je ne sais pas quel est votre avis la dessus mais je pense qu’il est important de diviser le conflit en deux “fronts” somme toute assez distincts l’un de l’autre : le théâtre d’opération dans le Nord-Ouest et le théâtre le long des grands axes fluviaux du “Sud-Est”.

    Je ne suis pas sur que les belligérants y ont appliqué des stratégies identiques, la géographie, le matériel, les commandants n’étant pas du tout les mêmes…

  • Participant
    Posts3893
    Member since: 12 avril 2012

    Le conflit dans son ensemble reste une guerre d’usure sur tous les fronts après Gettysburg. Le blocus continental est maintenu, Sherman ravage les infrastructures dans sa marche vers la mer pour asphyxier le Sud et le front le plus au Nord s’enlise dans des tranchées.

  • Participant
    Posts568
    Member since: 20 octobre 2012

    Je ne sais pas quel est votre avis la dessus mais je pense qu’il est important de diviser le conflit en deux “fronts” somme toute assez distincts l’un de l’autre : le théâtre d’opération dans le Nord-Ouest et le théâtre le long des grands axes fluviaux du “Sud-Est”.

    Je ne suis pas sur que les belligérants y ont appliqué des stratégies identiques, la géographie, le matériel, les commandants n’étant pas du tout les mêmes…

    Dans l’ensemble on reste sur une guerre d’usure comme l’a bien dit Pilus mais quant à la présence de deux fronts, tu as tout à fait raison.

    Au Nord, après Gettysburg le front s’enlise et Grant lance des attaques de très grande ampleur comme The Wilderness ou Spotsylvania afin de déborder les armées sudistes. Au Sud, Pilus a bien expliqué la marche à la mer.

    La géographie est différente car dans le Sud, des combats fluviaux importants auront lieu. Ils revêtent une importance toute particulière pour le Nord étant donné que c’est un moyen de couper la Confédération en deux parties distinctes.

    Je ne saurais me prononcer à propos du matériel n’étant pas assez spécialiste pour cela.

  • Modérateur
    Posts8432
    Member since: 14 mai 2013

    @choukinator
    J’ai lu un livre de John Keegan sur la guerre de Sécession: il fait cette séparation entre le front ouest et est, avec deux stratégies différentes dictées par la présence des capitales et de Lee à l’est, alors qu’à l’ouest, les nordistes remportent de victoires.

    Le Nord recherche la reddition plutôt que l’écrasement total.

    Je crois plutôt (sans m’y connaitre bien) qu’il recherche un effondrement soudain du sud. Pour cela, je le base sur le fait que les confédérés tiennent longtemps, partout à part sur le Mississippi, mais quand ils craquent, ils craquent; les armées se rendent les unes après les autres en quelques semaines. Quand il quitte Richmond, le président sudiste Jefferson ne trouve asile chez aucun général: ils se rendent tous.
    Ma source sur cette chute “à la chaine” des armées sudistes est la BD Bluberry.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts2324
    Member since: 11 mai 2012

    Est ce normal que ta signature soit plus longue que ton post ?

    Raccourcie la veux tu ? 😉

50 sujets de 1 à 50 (sur un total de 64)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.