Post has published by Ragnar Tyrsson

Ce sujet a 12 réponses, 6 participants et a été mis à jour par  ValeureuxRenard, il y a 1 an et 5 mois.

13 sujets de 1 à 13 (sur un total de 13)
  • Participant
    Posts235
    Member since: 25 janvier 2015

    J’ai découvert par hasard l’histoire du chasseur Albert Roche, soldat oublié qui pourtant mérite largement sa page ici. Donc voilà son histoire.

    http://www.opex360.com/wp-content/uploads/roche-20150719.jpg
    Le chasseur Albert Roche, en compagnie du maréchal Foch en 1918

    Né le 5 mars 1895 à Réauville (Drôme), Albert Roche est le troisième garçon d’une famille nombreuse de cultivateurs. À l’âge de 18 ans, le conseil de révision le réforme en raison de sa faible constitution (comme d’ailleurs un certain George Marie Guynemer…).

    Il n’est donc pas appelé sous les drapeaux à la mobilisation de 1914, à la grande joie de son père qui a besoin de bras pour faire tourner la ferme. Albert veut cependant coûte que coûte se battre et devant l’opposition de son père, il fait son sac et se sauve. Il se présente au camp d’instruction d’Alban qui cette fois l’accepte et l’affecte au 30e Bataillon de Chasseurs à pied. Cependant son instruction se passe mal : mal noté, mal aimé, il s’énerve et s’enfuit. Aussitôt rattrapé, il est envoyé en prison pour désertion. Il dira alors : « Les mauvais soldats, on les expédie là-haut, et moi je veux aller où l’on se bat ». Il sera servi.

    Finalement affecté au 27e Bataillon de Chasseurs alpins, alors engagé dans l’Aisne, Albert Roche ne tarde pas à se distinguer. Volontaire pour aller détruire un nid de mitrailleuses allemandes, il rampe, pendant la nuit, jusqu’à la tranchée ennemie, atteint le tuyau du poêle autour duquel s’étaient rassemblés les soldats de la position à neutraliser et y fait tomber des grenades. La position est neutralisée : il y a plusieurs morts et les survivants se rendent croyant être attaqués pas un bataillon entier. Albert revient à sa base avec les mitrailleuses et 8 prisonniers.

    Ce premier « coup » ne sera pas le dernier.

    Régulièrement en première ligne, il multiplie les exploits en tout genre. Comme ce jour où, seul survivant de sa tranchée, en Alsace, il tire avec les fusils de ses camarades tués, disposés en différents endroits pour faire croire à l’ennemi que la position française est toujours aussi solidement défendue. Et ça marche ! Les allemands finissant par abandonner leur attaque.

    Il fait encore preuve d’audace quand, capturé avec son lieutenant au cours d’une mission de reconnaissance, il réussit à subtiliser l’arme de l’officier qui l’interrogeait, à le tuer et à ramener 42 prisonniers allemands, avec son chef blessé sur le dos.

    Toutefois, malgré ces faits d’armes, Albert Roche a bien failli être fusillé après une offensive de la bataille du Chemin des Dames.

    Lors d’une offensive de la bataille du Chemin des Dames, son capitaine est grièvement blessé et git entre les lignes. Il rampe alors sous le feu au péril de sa vie pendant six heures pour le rejoindre, puis encore quatre heures pour le ramener avant de le confier aux brancardiers. Epuisé, il s’endort dans un trou de guetteur. Il est réveillé par une patrouille qui le prend pour un déserteur. « Abandon de poste sous le feu, fusillé dans les 24 heures ». Malgré ses dénégations, sans témoin et en période de mutinerie, il est envoyé au cachot en attente de l’application de la sentence. Il écrit alors à son père « Dans une heure je serai fusillé, mais je t’assure que je suis innocent. ». Il est emmené au peloton d’exécution qui s’apprête à faire sa besogne lorsqu’une estafette l’interrompt : le capitaine est sorti juste à temps de son coma et apporte son témoignage disculpant Albert. Comme quoi parfois ça se joue à peu…

    Le 27 novembre 1918, il est présenté au balcon de l’hôtel de ville de Strasbourg par le maréchal Foch devant une immense foule en liesse en ces termes : « Alsaciens, je vous présente votre libérateur Albert Roche. C’est le premier soldat de France ! ». Peu de temps auparavant, Foch avait découvert avec étonnement les états de service d’Albert devant lesquels il s’était écrié : « Il a fait tout cela, et il n’a pas le moindre galon de laine !».

    Il reçoit la croix de la Légion d’honneur des mains du commandant de l’armée des Vosges, le général de Maud’huy. Il est invité à la table du général Mangin, commandant la 10e armée française.

    En 1920, il fait partie des 11 braves désignés pour choisir le Soldat Inconnu puis porte avec sept de ses camarades le cercueil de celui-ci lors de la cérémonie à l’Arc de Triomphe.

    Il fait ensuite partie de la délégation française conduite à Londres en 1925 par le général Gouraud pour assister aux obsèques du Field Marshall Lord French. Il est convié à la table du roi Georges V avec cinq représentants de l’Armée.

    Il retourne ensuite chez lui à Valréas dans le Vaucluse où il travaille modestement comme cantonnier, se marie puis est affecté comme pompier à la poudrière de Sorgues.

    Le 15 avril 1939, il est accidentellement renversé par une voiture à sa descente d’autocar, à l’âge de 44 ans.

    Le président du Conseil Edouard Daladier demanda que les honneurs militaires lui soient rendus lors des obsèques.

    Il est enterré au cimetière de L’Isle-sur-la-Sorgue dans le Vaucluse.

    En 1971, la municipalité de Réauville fait ériger une stèle à sa mémoire devant sa maison natale. En dépit de ses 9 blessures reçues au feu et de ses exploits, Albert Roche terminera la guerre comme il l’a commencée : c’est à dire en tant que 2e classe. Mais un 2e classe avec la Légion d’Honneur, la Médaille Militaire, la Croix de Guerre avec 4 citations et 8 étoiles et la Croix du combattant volontaire. Au total, il aura à lui seul ramené 1 180 prisonniers, un record absolu en la matière!

    Copié-collé de :

    Sources:
    Wikipedia
    Zone militaire (opex360.com)

  • Admin bbPress
    Posts6311
    Member since: 5 août 2017

    Incroyable histoire! Merci de l’avoir partagé. Tu viens de rendre un bel hommage à ce personnage en rappelant ses exploits au grand jour 😉

    N’hésites pas à nous faire connaître d’autres soldats méconnus 🙂

    La guerre a été écrite dans le SANG...
    Pour le reste, il y a le FORUM DE LA GUERRE!!!

  • Participant
    Posts462
    Member since: 19 septembre 2013

    Vraiment superbe, l’histoire de cet homme est génial (triste et bête fin tout de même), ça pourrait faire un excellent film à thème pour le centenaire de la guerre, j’imagine déjà les scènes entre le coup de la tranchée ou il est seul et celui ou il est capturé ^^ Cette histoire semble tellement improbable que certains crieraient à la fiction et à la propagande x)

    Merci à toi 😉

  • Participant
    Posts754
    Member since: 31 octobre 2012

    Pour info, le texte est un copie colle de opex360

  • Admin bbPress
    Posts6311
    Member since: 5 août 2017

    Merci Glaps!

    Tu connais la règle à ce propos Ragnar? Je suis déçu car je venais de partager ton texte sur mon Facebook pour sa grande qualité…

    La guerre a été écrite dans le SANG...
    Pour le reste, il y a le FORUM DE LA GUERRE!!!

  • Participant
    Posts10
    Member since: 17 juillet 2015

    Mais Bat c’étais lui qui l’as indiqué qu’il avait copier collé ce texte ^^’ le plus à blâmer pour moi c’est Glasp ^^’

  • Participant
    Posts462
    Member since: 19 septembre 2013

    Mais Bat c’étais lui qui l’as indiqué qu’il avait copier collé ce texte ^^’ le plus à blâmer pour moi c’est Glasp ^^’

    Nop, c’est Bat qui a édité le texte.

    Dernière édition: le 21 juillet 2015 à 18:37 par BaTBaiLeyS.

  • Admin bbPress
    Posts6311
    Member since: 5 août 2017

    Et voilà 😉

    La guerre a été écrite dans le SANG...
    Pour le reste, il y a le FORUM DE LA GUERRE!!!

  • Participant
    Posts235
    Member since: 25 janvier 2015

    Difficile de trouver plus d’infos hélas, sinon je me serai bien passé de cette methode soyez-en surs…

  • Participant
    Posts25
    Member since: 21 avril 2015

    Dans le même genre, vous connaissiez l’Histoire de ce Québécois qui a libéré Zwolle tout seul ? x).

  • Admin bbPress
    Posts6311
    Member since: 5 août 2017

    Ouep, on connais Léo Major, un des finalistes aux Élections de la Guerre du plus grand héros ^^

    À ce propos Kyna, tu as refais un texte hors élections à son propos (copié-collé du texte initial)?

    La guerre a été écrite dans le SANG...
    Pour le reste, il y a le FORUM DE LA GUERRE!!!

  • Participant
    Posts25
    Member since: 21 avril 2015

    Diantre … Me voilà l’air con …

  • Participant
    Posts350
    Member since: 27 août 2014

    Un publiciste c’est intéressé au petit Albert.

    Le petit théâtre des opérations – Albert Roche, le Captain Ame…

    Voici donc une nouvelle vidéo pour se cultiver sans le son et apprendre ensemble qu'il ne faut pas faire chier Albert Roche.

    Publié par Un odieux connard sur jeudi 4 mai 2017

13 sujets de 1 à 13 (sur un total de 13)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.