Post has published by mongotmery

Ce sujet a 3 réponses, 2 participants et a été mis à jour par  mongotmery, il y a 2 mois et 3 semaines.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Modérateur
    Posts8352
    Member since: 14 mai 2013

    Air Land Battle au Vietnam: Le concept aurait il suffi?

    Vietnam, 1972. Saigon est évacué, le Nord Vietnam -le communisme, du point de vue américain, triomphe. Au Cambodge, les Khmers Rouges prennent le pouvoir. Choqués, les USA connaissent un regain d’activité militaire pour tirer les enseignements de leur échec.

    Irak, 1991: l’Irak sort de 10 ans de guerre, avec une armée abreuvée de technologie par l’argent du pétrole. La coalition Onusienne prépare l’opération “Tempête du Désert”, une offensive apparaissant dangereuse. Mais en quelques semaines, les Irakiens sont écrasés, le Koweit libéré, par les armées coalisées sous la direction américaine. La doctrine de l'”Air Land Battle”, tel est le nom donné aux clés de cette victoire.

    Et si le temps s’était raccourci? Si les Américains avaient mis en place, au sein d’unités partiellement professionalisées de leur armée, l’Air land Battle, et vaincu le Nord Vietnam?

    Place au débat!

     

    Contexte

    Les USA abandonnent le Sud Vietnam face au Nord Vietnam, se désengagent. Mais malgré cette apparence, le déjà considérable déploiement en Thaïlande est renforcé par l’US Air Force et l’US Army.

    Des unités, toutes ayant des tours d’opération au Vietnam, ont été réentraînées, réorganisées, et rééquipées. Elles se placent en Thailande, prêtes à déferler à travers le Cambodge jusqu’à la côte vietnamienne.

    La situation politique

    Le président Richard Nixon décide de commencer le retrait américain. Mais son avis change, et si le retrait s’effectue avec les accords de Paris signés le 27 Janvier 1973, il décide dans le même temps de redéployer des troupes américaines choisies parmi les éléments avec une importante expérience en Thailande.

    Les militaires attirant son attention sur la difficulté à traverser rapidement le Cambodge (cf ci dessous), il les autorise à établir des bases préliminaires dans ce pays, et ce faisant à contrer l’action des Khmers Rouges.

    Mais l’armée populaire vietnamienne ne s’en soucie guère: elle vise systématiquement le Sud Vietnam, maintenant que les USA se sont désengagés, et s’approche de Saigon qui tombe en Avril 1975.

    Le problème des distances

    Bagdad est à 300 kilomètres de la frontière avec l’Arabie Saoudite, Bassora est à 200 kilomètres de la frontière. Le Koweit mesure 160 kilomètres du Nord au Sud et 130 kilomètres d’Est en ouest.

    Hanoi est à 650 kilomètres de la distance de la province thailandaise d’Ubon Ratchatani, elle-même à 330 kilomètres de la côte (à Hué) et 560 kilomètres de Saigon au Sud.

    On voit de suite la différence entre les possibilités démontrées de l’Air Land Battle, la destruction d’un dispositif de défense en profondeur adverse, et l’ambition de son application: une progression sur deux fois la longeur d’un tel dispositif. Aussi, l’opération est elle conçue en plusieurs étapes: une attaque cambodgienne, puis une attaque vietnamienne.

    Au Cambodge, la résistance de l’armée gouvernementale face aux Khmers Rouges permet aux Américains de commencer à s’implanter dans le pays, en la soutenant.

    Quel Air Land Battle ?

    Maintenant que le cadre politique et stratégique est posé, se pose la question principale:

    Comment peut on appliquer l’Air Land Battle, doctrine des années 1980 et 1990, à l’armée américaine de 1975?

    Rapide définition

    L’Air Land Battle est une doctrine de combat sur la coopération d’une action stratégique de l’aviation pour acquérir la supériorité aérienne, viser les centres logistiques civils et militaires adverses, tout en fournissant avec d’autres éléments un appui aérien rapproché aux troupes au sol.

    La marine effectue une action militaire, à l’exception que son soutien rapproché est a priori (mais les circonstances peuvent amener à modifier ceci) réservé au corps des Marines.

    Les besoins en capacité

    Pour cette action, il faut donc disposer de capacités spécifiques par rapport à son adversaire. Sont-elles atteignables en 1975?

    A suivre!

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts931
    Member since: 6 novembre 2015

    L’Air Land Battle a été spécifiquement conçue pour combattre un ennemi conventionnel avec des forces et outils conventionnels. Je vois mal comment on peut la calquer sur une guerre comme la guerre du Vietnam !

    Allez bye Fanta !

  • Modérateur
    Posts8352
    Member since: 14 mai 2013

    @noble7

    Les Nord Vietnamiens à l’approche de Saigon, avec chars, véhicules blindés et artillerie, ne te semblent pas assez conventionnels? 😉

    L’objectif ici n’est certes pas de gagner la guerre du Vietnam d’un coup, en supprimant la guérilla et l’opposition conventionnelle.

    Il est plutôt d’inverser le processus de désengagement US, en venant briser d’un coup l’armée nord vietnamienne engagée au Sud Vietnam, alors même que celle-ci a franchi la frontière parce qu’elle n’a plus à craindre les forces US. Les offensives précédentes tentant de pousser les USA hors de Vietnam du Sud, comme l’offensive du Têt, ont échoué, mais les USA étaient en position défensive. La question de savoir s’ils peuvent lancer une offensive au Vietnam à partir d’un pays limitrophe pour détruire toutes les forces nord vietnamiennes conventionnelles entrées au Sud Vietnam et forcer le Viet Cong à retourner à une activité de guérilla se pose: une telle action, en supposant un soutien politique, aurait pu entraîner des nouvelles négociations en causant un choc psychologique au Nord Vietnam similaire à celui subi par les USA jusqu’en 1973: le choc de se croire vainqueur et d’être désappointé, avec en plus de fortes pertes humaines et matérielles.

    Pour lancer cette offensive, je propose de prendre l’exemple d’une action similaire à celle théorisée sous le nom d’Air Land Battle et appliquée en 1991.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Modérateur
    Posts8352
    Member since: 14 mai 2013
    La planification et l’initiative

     

    La première condition est de pouvoir choisir la date d’attaque. En 1991, Desert Shield est une opération urgente qui ne rencontre pas d’opposition, c’est-à-dire qui ne fait pas face à l’attaque irakienne escomptée. L’opération Desert Storm peut alors prendre le temps de se mettre en place pour attaquer les Irakiens en position défensive.

    Dans notre cas, le désengagement de 1973 permet de se trouver dans une situation nouvelle d’engagement des forces, sur des bases logistiques acquises de longue date.

     

    L’action aérienne

     

    Se pose ensuite la question de la liberté d’action aérienne: existe t’elle, ou peut elle être acquise au dessus du Vietnam? Ici, la situation de 1975 peut paraître difficile: aucun des grands avions de supériorité aérienne n’est disponible dans l’arsenal de l’US Air Force : F-15, F-16, ni le bombardier furtif F-117 qui présente à sa façon une liberté d’action.

    Néanmoins, en 1975, les Américains ont deux avantages: une expérience de guerre aérienne de plus de dix ans contre le Nord Vietnam, durant laquelle ils n’ont jamais cédé à l’aviation adverse. Des avions performants, en particulier le F-4 Phantom qui a pu être adapté à toutes les situations rencontrées.

    A cela s’ajoute le F-14 Tomcat, chasseur embarqué de l’US Navy, qui entre en service en1974.

    L’autre aspect de la liberté d’action aérienne est la capacité à esquiver ou neutraliser la DCA. La situation ne semble pas réjouissante à ce moment, avec l’exemple de la guerre du Kippour: l’aviation israélienne fut grandement handicapée.

    Mais cette guerre a justement permis aux Américains, grâce à des captures de matériel, de développer des contre mesures.

    Finalement, en se basant sur la façon dont les Américains ont lutté contre la DCA, légère ou lourde, nord vietnamienne entre 1965 et 1975, on peut considérer qu’une liberté d’action aérienne peut être obtenue contre une armée nord vietnamienne avancée en territoire adverse.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.