Post has published by Maxsilv

Ce sujet a 7 réponses, 5 participants et a été mis à jour par  sinople300, il y a 1 an et 3 mois.

8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)
  • Participant
    Posts5796
    Member since: 12 avril 2012

    Internautes du jour, bonjour !

    Le 3 janvier 2017 est paru cet article, relançant la polémique sur l’enseignement de la langue française à l’école, à l’occasion en France d’une fusion, dans les programmes scolaires de primaire, des compléments d’objet direct et indirect, ainsi que de l’attribut du sujet en un seul et même prédicat, désignant dorénavant le complément du verbe. Que faut-il donc penser de cette énième effervescence autour de l’évolution de la langue de Jean-Baptiste Poquelin ?

    Avant de vous jeter à corps perdu dans le débat, je vous propose de participer à une petite expérience, en répondant préalablement à ces quelques questions, de façon honnête s’il vous plaît :

    1. Avez-vous appris à l’école les différences entre compléments d’objet direct, indirect et attribut du sujet ? (je pense notamment à ceux·elles qui ne vivent pas en France et qui ont pu apprendre une règle différente)
    2. Pensez-vous pouvoir aujourd’hui distinguer un complément d’objet direct, de celui indirect ou encore de l’attribut du sujet ?
    3. Connaissiez-vous déjà le prédicat, avant que ne survienne cette polémique ?
    4. Avez-vous appris l’existence de cette réforme en lisant ce sujet ?
    5. Sur une échelle de 1 à 5, comment percevez-vous cette réforme ? (1 étant de manière très négative, et 5 de façon tout à fait positive)

    Vous prendrez soin d’indiquer vos réponses au début de votre premier message posté sur ce sujet, avec la balise suivante :

    Vos réponses

    Pour le reste, vous pouvez échanger librement.

  • Participant
    Posts1768
    Member since: 8 septembre 2015

    1. Oui, cette règle est une base de grammaire.

    2.Oui, je l’utilise tout le temps vu que mentalement je prescrits les développements que je vais faire après le verbe.

    3. Depuis septembre. Au début je le prenais pour un simple nouveau nom pour complément d’objet. Un mois après j’en ai plus su.

    4.non

    5.-1. On tente de simplifier la langue, oui, c’est bien mais trop non. Les élèves se debrouillaient déjà bien (notion très imprimée dans mon cerveau) avec une règle simple. Si une particule suivi d’un GN se trouve après un verbe qui n’est pas d’état, alors c’est un complément d’objet direct et inversement. Après un verbe d’état c’est un attribut du sujet. C’est simple et pas sorcier et on s’obstine à simplifier ça comme si les élèves étaient des ânes.

    Tout est dans le spoiler.

  • Participant
    Posts3893
    Member since: 12 avril 2012

    Maxsilv je te hais.
    Ça t’amuse hein ! Môssieur n’est plus modo donc môssieur se permet de jeter des pierres dans la fosse aux serpents ! Môssieur aime le chaos !
    Vilain maxsilv, vilain.

    Pour les questions :

    1) Oui.
    2) Oui.
    3) Oui. Appris en cours de linguistique comparée de l’anglais et du français en L3. Et je dois dire que c’est une notion bien pratique.
    4) Non, j’ai appris cette réforme dans le honteux article de Télérama qui a lancé cette polémique de trépanés.
    5) 4, parce que l’apprentissage du prédicat est le bon choix pédagogique, tout comme le remplacement de l’appellation “complément circonstanciel” par “complément de phrase” est le bon choix linguistique. Après, peut-être qu’apprendre le COD seulement en cinquième est un peu tard. Les effets restent donc à constater.

    5.-1. On tente de simplifier la langue, oui, c’est bien mais trop non. Les élèves se debrouillaient déjà bien (notion très imprimée dans mon cerveau) avec une règle simple. Si une particule suivi d’un GN se trouve après un verbe qui n’est pas d’état, alors c’est un complément d’objet direct et inversement. Après un verbe d’état c’est un attribut du sujet. C’est simple et pas sorcier et on s’obstine à simplifier ça comme si les élèves étaient des ânes.

    Tu es au courant que l’apprentissage du COD et de l’attribut du sujet n’est pas supprimé mais décalé à la 5ème j’espère ?

  • Participant
    Posts1768
    Member since: 8 septembre 2015

    Maxsilv je te hais.
    Ça t’amuse hein ! Môssieur n’est plus modo donc môssieur se permet de jeter des pierres dans la fosse aux serpents ! Môssieur aime le chaos !
    Vilain maxsilv, vilain.

    Pour les questions :

    1) Oui.
    2) Oui.
    3) Oui. Appris en cours de linguistique comparée de l’anglais et du français en L3. Et je dois dire que c’est une notion bien pratique.
    4) Non, j’ai appris cette réforme dans le honteux article de Télérama qui a lancé cette polémique de trépanés.
    5) 4, parce que l’apprentissage du prédicat est le bon choix pédagogique, tout comme le remplacement de l’appellation “complément circonstanciel” par “complément de phrase” est le bon choix linguistique. Après, peut-être qu’apprendre le COD seulement en cinquième est un peu tard. Les effets restent donc à constater.

    5.-1. On tente de simplifier la langue, oui, c’est bien mais trop non. Les élèves se debrouillaient déjà bien (notion très imprimée dans mon cerveau) avec une règle simple. Si une particule suivi d’un GN se trouve après un verbe qui n’est pas d’état, alors c’est un complément d’objet direct et inversement. Après un verbe d’état c’est un attribut du sujet. C’est simple et pas sorcier et on s’obstine à simplifier ça comme si les élèves étaient des ânes.

    Tu es au courant que l’apprentissage du COD et de l’attribut du sujet n’est pas supprimé mais décalé à la 5ème j’espère ?[/quote]

    Bien sûr que je le sais, mais c’est trop tard! J’ai appris la notion en cm1 et je l’avais bien compris et on a pas eu à me la répété en 6ème. Leur raisonnement du ‘trop jeune pour comprendre’ ne marche pas. Donc franchement sauf bon argument de la part des autorités je trouve nul l’idée.

  • Participant
    Posts3893
    Member since: 12 avril 2012

    Bien sûr que je le sais, mais c’est trop tard! J’ai appris la notion en cm1 et je l’avais bien compris et on a pas eu à me la répété en 6ème. Leur raisonnement du ‘trop jeune pour comprendre’ ne marche pas. Donc franchement sauf bon argument de la part des autorités je trouve nul l’idée.

    Là-dessus je partage ton scepticisme. Je trouve qu’il est très pertinent d’enseigner le prédicat avant ses subdivisions. Mais les décaler aussi loin, je ne sais pas.
    Dans tous les cas, ce n’est pas dramatique, et il faudra observer les résultats avant de trancher.

  • Participant
    Posts176
    Member since: 28 décembre 2014

    A chaque fois que le gouvernement essaie de réformer l’école sa crie au scandale. La simplification des règles grammaticales est une bonne chose.

  • Participant
    Posts3893
    Member since: 12 avril 2012

    A chaque fois que le gouvernement essaie de réformer l’école sa crie au scandale. La simplification des règles grammaticales est une bonne chose.

    Sauf qu’en l’occurrence il ne s’agit pas d’une simplification.

  • Participant
    Posts231
    Member since: 12 avril 2012

    1. Toutafait
    2.Les Compléments d’objets, oui.
    3.Non, ou alors je ne me souviens pas qu’on me l’ai appris.
    4.Oui
    5.Je dirais 4, parce que je ne suis absolument pas contre une réforme de le langue. Mais il faut quand même faire attention a ce qu’on fait.

8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.