Post has published by Remicas

Ce sujet a 14 réponses, 9 participants et a été mis à jour par  Marechal Montcalm, il y a 11 mois et 1 semaine.

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 15)
  • Participant
    Posts2724
    Member since: 12 avril 2012

    J’ouvre ce sujet pour parler d’un livre fort sympathique, 1940 Et si la France avait continué la guerre…, qui aurait pu avoir sa place dans la cathégorie “La guerre dans la littérature” si ce n’est que son sujet est une histoire alternative de la Seconde Guerre Mondiale.

    http://nsa29.casimages.com/img/2012/06/13/120613023757601884.jpg

    Le livre s’ouvre sur un banal accident de la circulation le 6 juin 1940, place de l’Alma à Paris, qui tue Hélène de Portes, maîtresse du Président du Conseil Paul Reynaud. Ce modeste point de divergence avec notre Histoire aura des répercussions immédiates : Le camp défaitiste qui gravitait autour de Reynaud, dans l’armée et les ministères se retrouvent peu à peu remplacé par l’action du sous-secrétaire à la Défense Nationale et à la Guerre Charles de Gaulle, général de brigade à titre provisoire, et Georges Mandel, ministre de l’Intérieur des hommes compétent qui croient en la victoire finale, ce qui se traduit notamment par le remplacement de Weygan par le général Huntziger à la tête de l’armée. Voyant la Bataille de France irrémédiablement perdue, le gouvernement prend la décision d’évacuer la métropole pour poursuive le combat depuis les colonies. Lors d’une réunion du conseil des ministre dans la nuit du 12 au 13 juin, Le maréchal Pétain, vice-président du Conseil, qui ne voit en de Gaulle qu’un ambitieux dangereux, s’indigne du départ de Weygan, et ne voit que folie à poursuivre la lutte, exige au Président de la République Albert Le Brun la démission de de Gaulle, le retour de Weygan, et l’autorisation de mener des négociations avec l’Allemagne en vue d’une armistice “dans l’honneur”. Mandel accuse alors le vieux maréchal de conspiration et de haute trahison, accusation soutenue par Paul Reynaud. Des policiers emmènent Pétain, qui subira une attaque cardio-vasculaire durant la nuit.

    Il est 0h35 le 13 juin, et la France va continuer la guerre.

    Ceci n’est qu’un résumé du premier chapitre, le livre ayant été rédigé sous la direction de Jacques Sapir, Frank Stora et Loïc Mahé, et retranscrit un projet extrêmement vaste regroupant historiens, chercheurs, enseignants et étudiants en stratégie, français mais aussi américains, britanniques, italiens, russes et même japonais, qui tente de produire le plus réalistiquement possible les conséquences de la poursuite des combats en lieu et place à la capitulation. La timeline s’étend de juin à décembre 1940, un autre livre qui s’étend de 1941 à 1942 la poursuivant. Pour ceux qui trouverait son prix (environ 26€) peu abordable, une version existe sur internet sur le site
    www.1940lafrancecontinue.org.

  • Modérateur
    Posts2996
    Member since: 12 avril 2012

    Je me pose la question suivante si la France avait continué la lutte à partir de ses colonies: comment aurrait évoluer la situation en Afrique?
    – Est ce que les italiens auraient lancé un offensive en Tunisie?
    – Est ce que les français avaient les moyens en Afrique du nord pour résister à cette offensive?
    – Et ce que cela aurrait précipité l’envoi de l’AfrikaKorps?

    Comparaison n'est pas raison.

  • Participant
    Posts2724
    Member since: 12 avril 2012

    En 1940 l’Italie n’est pas prête à faire la guerre (en fait aucun pays ne l’était vraiment, même pas l’Allemagne), et Mussolini aurait attendu vers 1942 en tant normal mais en voyant que la France s’effondrait, il pensait que l’Angleterre ne se risquerait pas à rester seule en guerre et donc voulait une guerre courte pour pouvoir récupérer le plus possible. Sa seule force qui tient alors la route est la Marine, mais elle ne peut faire face aux flottes combinées de France et de Grande-Bretagne. Les Alliés contrôlent donc plus ou moins de facto la Méditerranée, et de ce fait gênent les lignes logistiques italiennes. En fait, dans le scénario du livre, c’est les Alliés, après quelques escarmouches sur les frontières, qui lancent l’offensive en Libye : les Français depuis la Tunisie (opération Scipion) et les Britanniques depuis l’Égypte (Opération Alma). Ces deux opérations se déroulent de juillet à octobre 1940 (oui, ils n’ont pas chômé).

    Je ne suis par contre moi-même pas très loin dans ce livre (Vers le 19 juin, Les Allemands sont encore au niveau de la Loire), si j’ai ouvert ce sujet c’était surtout pour faire découvrir cette histoire alternative. Cependant en préface sont indiqués les abréviations pour les différentes unités (DI pour Division d’infanterie, PzD pour Panzerdivizion, etc), notamment les lettres AK désignent un certain Afrika Korps ;).

    Erratum : eeeeeeeeeeuh non en fait AK est l’abréviation de ArmeeKorps (Corps d’Armée), mais comme dans la liste il y a juste au-dessus AFN (pour Afrique du Nord) j’ai mélangé mes pinceaux -_-” Il semblerait donc que l’Afrika Korps n’est même pas eu le temps de passé par le stade projet.

  • Participant
    Posts11
    Member since: 2 juin 2012

    Merci de nous avoir fait découvrir ce livre , j’ai commencé a le lire il est passionnant !
    Juste quelques petites questions :
    Connaîtrais tu d’autres livres du même style ?
    Le groupe a l’origine de ces livres a t-il l’intention de continuer la timeline jusqu’en 1945 ?

  • Participant
    Posts2724
    Member since: 12 avril 2012

    J’espère !
    Je ne connais pas d’autres oeuvres ayant la même démarche scientifique. La plupart des uchronies (auxquels il se mettent à part) comme Fatherland ou le maître du Haut-Chateau partent eux d’un postulat de départ (exemple : les nazis ont gagnés la guerre) et imaginent les conséquences.

    Sinon si tu maîtrise bien l’anglais, le site http://www.alternatehistory.com part du même principe (mais en “amateur” si j’ose dire).

  • Participant
    Posts2063
    Member since: 13 avril 2012

    j’ai des doutes sur “la haute trahison de pétain” pour la majorité des français il était le héros de verdun, la majorité des français ne voulait pas de la guerre.

    jolan: j’ai fait un sujet sur fatherland ICI

  • Participant
    Posts2724
    Member since: 12 avril 2012

    Pas pour Mandel on dirait. Celui-là était plus un jusque-au-boutisme. Le fait d’avoir travaillé dans un cabinet de Georges Clemenceau (que je considère aussi comme un héros de la première guerre mondiale) a du aider. Il y a un film sur lui d’ailleurs. Une personnalité remarquable, dommage qu’il se soit fait tué par la Milice en 44.

  • Participant
    Posts757
    Member since: 13 avril 2012

    quel beau livre !! je l’ai fini et vivement la suite !!

  • Participant
    Posts2169
    Member since: 12 avril 2012

    Elle est sortie !

  • Participant
    Posts757
    Member since: 13 avril 2012

    en effet , ça fait longtemps que je n’avais pas regardé , faut dire que ça prend du temps de calculer tout les détails avec des historiens et tout 😉

  • Participant
    Posts2724
    Member since: 12 avril 2012

    ça prend du temps aussi à lire ^^ Bien que les idées sont très intéressantes, ce n’est pas non plus ce qui se fait de plus digeste (enfin je trouve).

  • Participant
    Posts757
    Member since: 13 avril 2012

    en effet ce n’est pas ce qui se fait de plus digeste …. mais c’est un livre intéressant pour nous amateur d’uchronie

  • Modérateur
    Posts8352
    Member since: 14 mai 2013

    Merci de nous avoir présenté ce livre. J’essaierais de le lire. Vive la France!!^^ Je suis obligé de le dire, puisque la franc continue le combat.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts1
    Member since: 5 juin 2015

    Livre de politique fiction…
    La verite historique est moins belle:
    En route vers des vallées alpestres de son enfance, avec l’intention de s’y reposer avant de gagner l’Afrique du Nord (peut vraisemblable, en vrai Reynaud fuyait en Espagne), le 28 juin 1940, Paul Reynaud fut victime d’un accident automobile, dans la traversée du village de La Peyrade, entre Frontignan et Sète, au niveau de son groupe scolaire et devant la maison du docteur Dollar (sic).
    Il en sortit avec des blessures légères que l’on soigna au Lazaret catholique de Sète, mais sa maîtresse, la comtesse Hélène de Portes, avec qui il avait prévu de se marier, fut tuée sur le coup dans l’accident, la tête à moitié arrachée. La légende, quelque peu romantique, veut qu’il ait fait mouler dans le plâtre l’empreinte d’une main et… d’un des seins de la défunte.
    En apprenant l’accident, de Gaulle, déjà réfugié à Londres, s’écrie: «J’espère qu’elle est crevée, la salope !»

  • Participant
    Posts54
    Member since: 29 juillet 2017

    Merci de nous avoir fait découvrir ce livre , j’ai commencé a le lire il est passionnant !
    Juste quelques petites questions :
    Connaîtrais tu d’autres livres du même style ?
    Le groupe a l’origine de ces livres a t-il l’intention de continuer la timeline jusqu’en 1945 ?

    Le groupe a bien l’intention de continuer jusqu’en 1945 en ce moment là ils en sont à l’écriture de 1944

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 15)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.