Post has published by fdb1er
Participant
Posts538
Member since: 10 février 2013

Je jouais les byzantins en campagne quand j’ai décider d’attaquer la Sicile. J’envoie alors mes troupes de Crète et je débarque chez les Siciliens. Je les assièges et je remarque qu’ils ont des chevalliers normands démontés qui doit être la meilleure infanterie du jeu si je ne me trompe pas. J’ai donc recruter sur place une unité d’arbélétriers mercenaires qui ont un bonus contre les armures alors que j’aurais du en prendre d’avantage. Je ne voyais que 5 unités, 2 dans la ville et 2 en campagne. Cependant, il y en avait d’autres et l’IA m’attaqua; je me replie mais l’armée arrive quand même jusqu’à moi. La bataille va avoir lieu.

Le champs de bataille me laissait un avantage, il y avait un flanc de montagne sur laquelle l’ennemie ne pouvait passer par les flanc. Il y avait que deux issus. Je mis donc mon armée sur la colline et je fis une résistance à la 300 comme je les aime 🙂 . J’avais placé deux unités d’infanterie légère mercenaires, des archers, une unité d’arbalétriers mercenaires ainsi que mon général derrière. Mes archers montés se situaient sur la plaine. Mon adversaire avait des archers, des chevaliers normands et cinq unités de cavalerie dont trois généraux.

1)Le début du combat:J’envoie mes archers montés sur l’ennemie, ce dernier risposte en envoyant ses généraux et éloigent ainsi mes cavaliers de mes troupes sur la colline. L’IA envoie ses archers sur mes troupes puis toute son infanterie. Je tiens plutôt bien ma formation, mes tireurs abattent l’un après l’autre mes adversaires. Je me dit que finalament je peux gagner. Cependant, j’ai fait une erreur, une grosse erreur, j’ai envoyer mon général et j’ai essayé de me frayer un chemin à travers l’infanterie ennemi afin d’attaquer les archers derrière. Les piquiers ne m’ont pas fait de cadeau et mon général meurt et ses gardes du corps se battent à mort, encerclé.

2)Le front s’écroule:Peu à peu, je cède du terrain. Les troupes d’élites ennemie ne sont plus mais les piquiers prennent leur place. Une de mon infanterie puis l’autre entre en déroute. Les soldats ennemis viennent au contact direct de mes tireurs. De plus, à ce moment, la cavalerie m’attaquent par derrière. L’effet est immédiat, mes archers s’enfuie suivie de près par mes arbalétriers.

3)Dans la plaine:Dans la plaine, mes archers à cheval tombent un à un sous les coups des généraux et de leurs soldas. A ce stade, je n’avais plus de flèches et je dus attaquer une cavalerie isolée qui s’enfuie. Je fis de même avec mon autre cavalerie. Mes archers montés mercenaires moururent, il ne restait plus que 13 cavaliers byzantins. Je vis alors des archers et je charge sur eux. Cependant après une volée, mes cavaliers entrèrent en dernier en déroute.

Qu’auriez-vous fait à ma place?

A password will be emailed to you.