Post has published by Petit Poucet
Participant
Posts2324
Member since: 11 mai 2012

Mais les archers d’élites devaient être rompu aux deux type de tir non ? pour pouvoir réagir à “toutes” les situations?

J’ai une autres question: quand faisait-on le choix d’un tir en cloche ou d’un tir direct? Est-ce seulement la distance/hauteur du tireur etc qui intervenait ou alors ça dépendait des dégâts que l’on voulait infliger. Le tir en cloche à moins de chance de mettre hors combat qu’un tir direct non ?

Je pense pouvoir repondre a cela. Je n’ai jamais tire a l’arc mais j’ai beaucoup d’experience avec un fusil d’assaut et il y a enormement de points communs.

Le tir instinctif ou tir a courte portee est la chose la plus basique. Ca demande beaucoup d’entrainement et de drill mais au final les elements a prendre en compte lors du tir sont minimes. La balistique est facile de meme que les elements exterieurs comme le vent ou les reglages de l’arme.

A contrario des que l’on touche a de la longue portee tout devient compliquer. En plus d’introduire des donnees mathematiques et balistiques plus complexes, le tireur devra en outre avoir une parfaite maitrise de son corps (respiration, cardio) et aussi une parfaite connaissance de son arme.

Alors un archer d’elite comme le longbowman etait forcement capable de faire du tir d’instint a courte portee puisqu’il apprennait cela en etant enfant en chassant ou en tir sportif (le tir a l’arc etait le sport national au pays de Galle)par contre l’inverse n’est pas exacte. Du tir en cloche precis coordonne en groupe represente l’excellence et le summum de la technicite archere militaire. L’archer long avait donc toutes les competences techniques pur effectuer du tir tendu (sauf l’arc pas adapte).

Pour repondre a ta deuxieme question il faut simplement se replacer sur un contexte purement militaire. Les longbowman n’avaient pas pour but d’aneantir l’armee ennemies mais plutot de lui faire subir des pertes d’attrition et surtout de la forcer au mouvement.

Le tir de saturation a pour but d’harceler et de causer des pertes. Il y a deux facons de causer des pertes avec un arc long. Un tir direct chanceux ou le dommage collateral c’est a dire que le cheval ou le fantassin va se blesser sur le boiS ou l’embout d’une fleche cassee.

Ce qu’il faut comprendre c’est qu’une unite de longbowman etait capable de recouvir le sol de fleches. Une unite de cav s’engageant dans un tel terrain allait subir de lourde perte simplement en galopant sur le terrain. On peut dire sans hesiter que 95% de pertes causees par les archers longs sont des blessures legeres causees par les eclats de bois et les embouts des fleches plantees dans le sol.

Et je ne parle meme pas des risques d’infection sur le moyen terme

Neanmoins a tres courte portee les archers longs en plus de pourvoir fair du tir tendu (meme si l’arc n’est pas designe pour) etaient proteges par des unites d’infanterie dont c’etait d’ailleurs le seul role. Rappelle toi que les archers longs valent leur pesant d’or. Il etait donc plus “rentable” de perdre plusieurs fantassin et plusieurs cavaliers que un seul archer.

A password will be emailed to you.