Post has published by jddelsignore
  • Participant
    Posts1563
    Member since: 29 juillet 2012

    ***Maxentius***

    Cortone ! Les légionnaires étaient ravis d’atteindre la ville ; ils auraient enfin droit à 2 jours de repos, le temps de se ravitailler et de convaincre la legio XIV Gemina de reprendre la route vers le Nord. Néanmoins, Maxentius ne se réjouissait pas tant que ça. Il savait pertinemment qu’ils n’avaient franchi que la première étape d’un long voyage. De plus, son esprit était torturé depuis la chute de Rome. Et désormais, les récents évènements venaient s’ajouter à tout cela.
    Le campement fut installé à environ trois kilomètres de la ville. Maxentius et Probus se mirent directement en route vers la ville, histoire d’explorer les lieux. En route, Probus se risqua de revenir sur le sujet de la dispute entre son compagnon et Marius.

    – Maxentius… je voulais savoir…

    Ce dernier soupira.

    – Écoute Probus. J’ai tout perdu en perdant Rome. Je ne me fais maintenant plus d’illusion : je ne reverrai jamais ma famille. Ma patrie est tombée aux mains de Barbares. Une part de moi-même s’en est allée ce jour-là. Ne m’enlevez pas le peu qu’il me reste…

    Il fixa son ami.

    – Concentrons-nous plutôt sur les choses importantes. Renseigne-toi et trouve des commerçants susceptibles de nous ravitailler, ou même des paysans s’il le faut. De mon côté, je vais chercher la XIVème.

    Ils étaient désormais arrivés devant les portes de la ville et Maxentius s’en alla sans trop trainer, laissant seul son ami. Il alla à la rencontre d’un mendiant à quelques pas de là.

    – Toi, peux-tu me dire où se trouve la XIVème ?

    – Par-là, au sud-est, à environ vingt minutes.

    Maxentius lui donna une pièce et se dirigea dans cette direction. Il lui fallut un peu moins de temps que prévu avant d’arriver sur place. Et là…

    – Maxentius ? Toi ici !

    Il se retourna et reconnut son ami d’enfance Secundus Herrenius. Celui-ci portait un équipement d’officier.

    – Mon vieil ami ! Te voir sobre, quelle étrange sensation. Dis-moi… es-tu de ceux-là ? dit-il en pointant du doigt le campement, presque dix fois plus grand que celui de sa troupe.

    – Bien entendu.

    Maxentius sourit. Il s’empressa de lui soumettre ses intentions et il s’informa de la situation.

    – Le général n’a pas envie d’avancer, lui expliqua son ami. Certains légionnaires vont même jusqu’à dire qu’il souhaite se rendre à condition d’être payé pour cela par Genséric… Cependant, je suis prêt à te suivre, encore une fois, comme lorsque nous étions plus jeunes.

    – Nous n’avons pas besoin que ton général nous suive, il me suffit les hommes…

    – Reviens demain soir. Je vais réunir les autres officiers autour de moi et leur présenter ta… candidature.

    Il rigola, avant d’affirmer :

    – Mais la plupart des hommes sont motivés et ils ne souhaitent pas rester ici encore bien longtemps. Demain, nombreux seront ceux à te suivre… si les dieux le veulent !

    Sur ce, les deux amis se quittèrent et Maxentius se remit en route afin de rejoindre ses amis et leur expliquer le plan.

  • A password will be emailed to you.