Post has published by florian30051
  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Lucius Probus

    Probus était vraiment surpris que Maxentius ait gardé en vie une traîtresse.
    Jadis, son compagnon était joyeux, audacieux, et persévérant. Depuis que cette mystérieuse femme était gardée prisonnière, Maxentius semblait ne plus vivre, était peu loquace et avait l’air de porter un masque de la mort. Son esprit était ailleurs. L’être était pâle et ne discutait plus des ordres des autres officiers.

    Ce matin, quand la troupe avait quitté le nouveau campement, Marius, après avoir parlé avec les autres légionnaires, s’étaient décidés de réagir.
    Pourtant, malgré l’attitude inhabituelle de celui-ci qui le répugnait, il n’arrivait pas à révéler l’identité de Tensert.

    Pendant la marche, il alla voir le légionnaire :

    -Bonjour Maxentius, j’espère que tu as bien dormis.

    Mais celui-ci resta blême, muet sans prêter attention à son ami. Alors, Marius décida de parler directement du problème.

    -C’est assez difficile de te le dire, Maxentius, mais depuis quelques temps, je te trouve totalement métamorphosé. Avant tu venais toujours vers nous, tu étais toujours le plus audacieux, le plus ambitieux. D’ailleurs, avec cette centaine de soldat, c’est toi qui nous a entrainé ici. Je crois, tout comme Quintilius, que cette espionne que tu gardes captive te rend malheureux et finira par te rendre fou. Tu dois t’en débarrasser …

    Et brusquement, Maxentius hurla :

    -Tais-toi ! Seul moi déciderai de son avenir. Elle restera en vie, point !

    -Je vois que tu as retrouvé ton arrogance ! Dis-moi, que t’as fait cette vermine ?

    -Elle ne m’a rien fait, maintenant, déguerpis ! Je ne veux plus te voir !

    Désespéré, Marius abandonna son compagnon.

    Il retourna auprès de Quintilius et Probus.

    -C’est impossible de le faire résonner. Je laisse tomber.

    Probus intervint :

    -Je pense qu’il est amoureux, je ne vois pas d’autres alternatives.

    -Pourtant, je trouve quelques choses de bestiale dans cette créature. Tu en penses quoi, Quintilius ?

    Comme toujours, le commandant provisoire était dans ses rêves, croyant apercevoir dans le lointain, Ravenne. Il était tellement accroché à son idée, qu’en ayant surpris Claudia crier Cortone en l’apercevant de plus en plus, il croyait qu’il était arrivé dans la capitale politique du pays.

    -Alors Quintilius, ton opinion sur le sujet ?

    -Sur quoi ? Interrogea-t-il en se réveillant enfin.

    -Eh bien sur le comportement de Maxentius !

    -Pourquoi ne penser qu’à l’amour quand il peut être désespéré de nouvelles de ses proches ? Peut-être son père est-il mort ?

    -Alors, je te réponds que ce n’est pas possible. Quand je lui proposais de se débarrasser de la captive, il a fortement refusé. Rétorqua aussitôt Marius.

    Et subitement, Quintilius conclut :

    -Laissons le temps passer. Peut-être que Maxentius a juste besoin de silence autours de lui-même.

    A Presbite!

  • A password will be emailed to you.