Post has published by UlysseSLee
  • Participant
    Posts1957
    Member since: 12 avril 2012

    C’est son oncle qui a le consulat, les Iulii Caesares sont une famille modeste, sans Crassus, Caius n’aurait pu devenir tribun militaire et entamer la carrière des honneurs.

    😆 😆 😆 😆
    Une famille modeste? Certes, leur fortune a connu de nombreux revers et ils n’avaient jamais été aussi prépondérant que les Cornelli, Fabii, Metelli, et autres Claudii et Domitii, mais on reste loin du prolétaire de base! D’ailleurs, comme dit par Nicopoléon, son père a été prêteur (donc il a fait partie du Sénat, soit un cens assez élevé!, et en plus il a été édile, charge ruineuse au possible!). On peut parler aussi de sa tante, qui a épousé Marius (pas le plus pauvre de la ville aux sept collines), avant de son oncle qui a voté la loi Julia après la guerre sociale, si je ne m’abuse! Même si les Iullii ne sont plus ce qu’ils étaient, une famille modeste n’envoie pas son gamin faire des études à l’époque, a fortiori à Rhodes!
    On parle de César, là, pas de Jésus!
    sans Crassus, Caius n’aurait pu devenir tribun militaire et entamer la carrière des honneurs
    La route de César croise celle de Crassus (et pas en bien) seulement après que César ai été édile, sur l’affaire du rétablissement de Ptolémée XII sur son trône.
    Comme Napoléon, il a aussi joué les girouette politique, navigant entre les optimates et les populares…
    A quel moment les deux ont joué les girouettes politiques: certes, Bonaparte a pu paraitre proche des jacobins puis des thermidoriens, mais ce n’était que des illusions. Quant à César, jamais il n’ a été proche des optimates.

  • A password will be emailed to you.