Post has published by Maxsilv
Participant
Posts5796
Member since: 12 avril 2012

Au début du premier siècle avant notre ère, si les Iulii constituent une famille ancienne, membre du patriciat, qui a fourni plusieurs consuls et autres magistrats à Rome, elle demeure d’influence réduite en comparaison aux grandes gentes qui dominent alors la vie politique et connaît même quelques revers de fortune. Certains observateurs ont pu dire de César qu’il était issu d’une famille modeste ; c’est clairement exagéré. Comme l’a dit UlysseSLee, il reste un patricien et, même s’il n’est pas d’emblée propulsé aux plus hautes sphères de la vie politique, il s’y destine rapidement à partir du moment où il est en âge d’effectuer son cursus honorum.

Son principal atout est sa formidable capacité à exploiter les failles toujours plus criantes du système républicain. Il sait se placer dans le sillage des hommes forts de sa cité et s’en démarquer au moment opportun, à l’image du « premier triumvirat » formé avec Pompée et Crassus ou de ses rapports avec le sulfureux Catilina. Militaire de génie, grand séducteur de la plèbe (et des femmes), bon écrivain et politicien de talent, César est un personnage hors-norme, difficile à cerner tant le mythe se confond dès son vivant avec la réalité.

A password will be emailed to you.