Post has published by Henri Dubret
  • Participant
    Posts893
    Member since: 24 février 2015

    Scolastique que Thomas d’Aquin tient d’Aristote et donc de la continuité Byzantine comme bien des savoirs y compris juridique en Europe de l’époque. Non pas particulièrement, l’empire Byzantin domine sur pratiquement tout les plans l’Europe occidentale jusqu’à 1204.
    Ah si pour les byzantins les occidentaux sont de gros attardés, vraiment, mis à part les normands du Royaume de Sicile mais eux c’est parce qu’ils ont été imprégné de culture grec. Ils ne peuvent concevoir comme étant intelligent des personnes qui ont une quelconque notion d’honneur et aucune en diplomatie.

    Je dis simplement que contrairement à ce que pensaient les Byzantins, les Latins n’étaient pas si débiles que ça. Je ne les place pas sur un piédestal en disant qu’ils sont meilleurs ni que St Thomas d’Aquin a inventé la scolastique, mais simplement que les Occidentaux ont fini par redécouvrir l’héritage antique. Et il ne me semble pas que l’art militaire byzantin ait été supérieur à celui des Occidentaux durant toute la période que tu mentionnes. Au contraire, les épées franques avaient une supériorité reconnue.
    L’empire byzantin était bien loti, certes, mais pas dominant partout.

    En revanche, je suis parfaitement d’accord avec toi pour dire qu’ils tiennent ces “barbares” en mésestime. Mais ils sont tout de même bien contents de les trouver quand ils en ont besoin.

    “Gros,gros contresens, la menace islamique n’existe pas à l’époque c’est une invention moderne. Si les Turcs ont pu autant bouffer en Anatolie c’est que les Byzantins les avaient embauché pour combattre Roussel de Bailleul. Durant la Croisade les Byzantins étaient allié aux fatimides qui détenaient contre Jérusalem, et étaient contre l’idée d’attaquer la Palestine, pour eux les croisés n’étaient qu’une aide du Pape pour reprendre le contrôle de l’Anatolie et de la Syrie, c’est tout. Et bien après la 1ere croisade les Byzantins s’allieront avec les Turcs, contre ou avec les croisés et ils en va de même pour les croisés. Quelques moi après la croisade Antioche s’alliera avec Alep contre Edesse et Damas, la notion de solidarité religieuse n’existe pas c’est une invention totalement anachronique en particulier pour les Byzantins qui se sentiront toujours plus proche des musulmans que de l’Occident. Comme disait un fameux proverbe Byzantin:”il vaut mieux le turban du Sultan que la Tiare du Pape.””

    Je veux bien croire que l’amitié entre chrétiens n’était pas si forte que cela, et d’ailleurs cela confirme les doutes des Latins quant à leurs Alliés. Mais je ne vois pas en quoi “le péril islamique” est une invention de l’historiographie. Les musulmans prennent tout de même Jérusalem, dominent la Terre Sainte, et grignotent des terres aux byzantins.
    En fin de compte, ce double-jeu des Byzantins, qui a certes eu le mérite de préserver pendant un moment leur indépendance, les a finalement coulés. A force de flirter à droite à gauche, ils se sont attirés la méfiance des Latins, qui ont précipité leur perte.

  • A password will be emailed to you.