Post has published by Ambarequiem
  • Participant
    Posts1037
    Member since: 17 juin 2014

    Et pour les Ardennes, il y a un piper club appartenant à le première armée US qui a repéré et fait détruire par l’artillerie et l’aviation la colonne de Peiper dans la vallée de l’Alvène (je ne suis pas sur pour le nom de la rivière).

    L’avantage des chars moyens en combat urbain, c’est qu’ils déploient une pièce d’artillerie qui va tirer précisément (en tir tendu), et sous blindage, donc en diminuant la vulnérabilité. Le char à aussi la mitrailleuse coaxiale, et celle de caisse pour faire le ménage de l’infanterie, ou soutenir sa propre infanterie d’accompagnement (à part les MG des allemands, les mitrailleuses employés par les combattant sont plutôt de petites pièces d’artilleries, donc avec l’inconvénient des pièces d’artillerie, la lenteur de progression la déplace, et un temps de mise en batterie). Son inconvénient va être sa puissance de feu limitée au 75mm ou approchant (pour un char moyen), si la cible demande une puissance de feu plus grande, il faut faire venir un automoteur d’artillerie (qui lui est plus vulnérable que le char face à l’infanterie ennemi, car souvent il est ouvert, ou il ne permet pas de se servir d’une MG sous blindage).

    L’aviation aussi peut saturer un terrain, c’est du carpet bombing.

  • A password will be emailed to you.