Post has published by Petit Poucet
  • Participant
    Posts2324
    Member since: 11 mai 2012

    Je pense que l’on peut diviser la periode militaire russe en deux parties bien distinctes.

    22 Juin 41 a Octobre 42.

    Cette periode correspond a la saignee terrible de l’armee rouge. On connait les raisons de cette saignee. Les purges ont elimine une grande majorite de cadres competents de l’armee russe et surtout ont permis la main mise des commissaires politiques.

    Il faut comprendre que l’armee rouge en 41 fonctionne sur un double arbre hierarchique

    Par exemple un lieutenant veut prendre une decision, il va communiquer sa demande a son superieur qui lui va devoir passer par son commissaire qui va lui meme devoir demander a l’echelon au dessus, etc…

    L’armee rouge a cause de cette lourdeur hierarchique au niveau operatif est incapable de faire face a la guerre de mouvement imposee par les allemands en 41 et 42. Les decisions sont simplement prise trop lentement par rapport a la vitesse d’evolution du champs de bataille (un peu comme les irakiens lorsqu’ils decouvrent la Air Land Battle en 91)

    Le Resultat de cette main mise des commissaires politiques sur l’armee aboutira aux grands encerclements de l’ete 41 et des desastres de Kiev, Smolensk et Viazma.

    Heureusement Joukov va obtenir les pleins pouvoirs pour preparer les contres offensives sur les flancs du saillant de Stalingrad. La premiere chose qu’il va demande a Staline (et pas en prenant des gants) c’est de supprimer le controle des commissaires politiques sur les officiers. Cette decision est surement la plus importante de la guerre pour les russes car du jour au lendemain les cadres de l’armee rouge retrouvent leur liberte de mouvement et leur capacite a s’adapter et surtout a improviser.

    Octobre 42, avril 45.

    Malgre de nombreux echecs locaux les russes vont peu a peu reprendre la main. “Zitadelle” sera le point tournant puisqu’a partir de juillet 43, la Wehrmacht va laisser l’initiative offensive a l’armee rouge.

    Grace a la motorisation americaine des divisions d’infanterie, la confiance des cadres russes qui reprennent a leur compte les methodes allemandes et une industrie ultra productive, l’armee rouge va bousculer des allemands incapable de faire face a ce qu’on peut clairement appeller la “Blitzkrieg” a la sauce russe.

    Et il ne faut pas oublier que la seconde guerre mondiale en Europe c’est le front russe. On peut dire sans hesiter que 80% de l’effort de guerre allemand sera jusqu’au dernier jour concentre a l’Est.

  • A password will be emailed to you.