Post has published by mongotmery
  • Modérateur
    Posts8432
    Member since: 14 mai 2013

    Je ne serais pas aussi pessimiste sur es besoins d’une offensive blindée après 42:
    Les chars ont besoin d’être soutenus, voire servis dans l’obtention de la percée sur les 20-30 premiers kilomètres par les autres armes.
    Mais dans l’exploitation, passée cette distance, ils sont très performants et le meilleur moyen de mener une offensive. Surtout si on considère le déploiement des chars à cette époque: il y a toujours un peu d’infanterie motorisée avec eux (voire mécanisée, mais c’est plus rare).

    Un exemple typique de cette situation: la bataille de Normandie: des percées difficiles, mais une exploitation facile grâce à des chars dont la première qualité est la mobilité, et la deuxième l’efficacité dans le combat anti-infanterie.

  • A password will be emailed to you.