Post has published by Darfish
  • Participant
    Posts1103
    Member since: 14 mars 2013

    Bon… Ok

    Pour l’histoire des affiches, c’est très simple :
    Le PCF présente ses propres candidats non pas sous l’étiquette communiste (PCF) mais Front de Gauche (FdG). Ca parait être un détail, mais t’es très important. En effet, pour beaucoup, le FdG, c’est Mélenchon, après tout c’est lui qui l’a formé pour la campagne de 2012 et à l’époque cela rassemblait de nombreux partis de gauche et d’extrême gauche. Mais aujourd’hui, le PCF est le dernier et unique membre du FdG. Donc dans les faits, FdG = PCF, mais pour les gens qui n’ont pas suivi assidûment les histoires de la gauche du PS, FdG = Mélenchon = France Insoumise (FI). C’est une première malhonnêté.
    Ensuite, ce même PCF s’est permis d’utiliser la photo de Mélenchon ainsi que le phi de la FI, et ce, sans autorisation, sur les affiches de campagne de ses candidats. Candidats se présentant contre les véritables candidats FI.

    Donc pour les gens mal informé, on se retrouve en apparence avec deux candidats du même parti se présentant dans la même circonscription et s’insultant l’un l’autre. On a vu mieux niveau crédibilité.

    Ensuite, pour les histoires d’alliances, pas alliances, c’est plus compliqué.
    J’ai vu moi même dans ma circonscription, la 5e du Morbihan ce petit procédé à l’oeuvre.
    D’abord nous avons un candidat qui est déclaré depuis le mois de Décembre, A. Scheuer, étudiant en écologie et conseiller municipal (élu sous l’étiquette FdG) à Lanester. Au mois d’Avril, on a vu dans le journal que, Ô surprise, le PCF présentait sa propre candidate aux législatives, une certaine D. Alexandre, conseillère municipale à Lorient (élue sous l’étiquette FdG). Déjà, c’est la merde, à ce moment on était en plein dans les présidentielles, mais ça nous a bien foutu les boules, mais bon, ceux qui la connaissaient disaient que c’était quelqu’un de bien et qu’on pourrait s’arranger.
    Bon, du coup notre candidat à rencontrer leur candidat, à priori elle était d’accord pour nous rejoindre, elle acceptait de signer la charte des candidats FI (charte qui les engage à une déontologie et à respecter la ligne du programme l’Avenir en Commun) mais elle voulait tout de même demander l’avis de son parti (le PCF) avant de s’engager. Une semaine plus tard, rupture des négociations, ralliement impossible car “la charte est inacceptable”.
    On a appris après coup que c’était le parti au niveau national qui avait bloqué parce qu’il ne voulait pas d’alliance avec la FI.

    J’ai aussi lu le témoignage d’un candidat FI dans le nord (j’ai plus son nom ni la circo, désolé) qui, dans les négociation avait accepté TOUTES les conditions du PCF, y compris leur laisser le titre de candidat titulaire, mais qui s’est tout de même retrouvé à lire dans le journal local (non, non, même pas en direct, par la presse), de la part du candidat PCF que “les négociations ont échouées parce que les insoumis refusent tout compromis”.

    Bref. La question maintenant est “pourquoi le PCF refuse systématiquement les alliances avec la FI ?”. La réponse est simple : ils ne jouent pas pour gagner. Avoir une majorité, ils s’en foutent totalement, ils ne veulent que les subventions.

  • A password will be emailed to you.