Post has published by Maxsilv
Participant
Posts5796
Member since: 12 avril 2012

Pour ce que je sais, avec les Carolingiens le majeur problème d’origine franque – à savoir le partage des terres entre les différents fils du précédent monarque – a été résolu (au moins au début) par la présence d’un unique héritier à chaque génération. Ainsi, Charlemagne a pu profiter d’un territoire unifié et sous son entier contrôle. Tout allait donc pour le mieux à sa mort : l’empire carolingien était puissant et bien administré.
Mais tout a dégénéré avec ses petits-enfants : au nombre de 3 et fidèles à la tradition ils se sont partagés ce vaste héritage. On a alors eu droit à un conflit entre la Lotharingie d’une part et la Francie orientale et occidentale d’autre part, avec les conséquences que l’on connait : partage de la Lotharingie entre les deux vainqueurs.
Dès lors le pouvoir central a décliné de la même manière que celui de ses prédécesseurs mérovingiens ; laissant cette fois la véritable autorité aux comtes mis en place par Charlemagne. Ceci est la clé de la féodalité et on sait que les Capétiens (dynastie qui suit en 987 avec Hugues Capet) mettront de nombreux siècles pour réaffirmer leur autorité.

Après, il se peut que ma mémoire me joue quelques petits tours mais l’essentiel est là 🙂

A password will be emailed to you.