Post has published by Torgadon17
  • Participant
    Posts199
    Member since: 12 avril 2012

    @ Tancréde :
    Je suis assez d’accord avec ce que tu dis, et je rajouterai qu’en plus d’avoir un pouvoir assez conséquent et de bonnes richesses, les évèques avaient pour mission de défendre leur territoire (il leur revenait l’obligation de lever impôt et troupes)

    (Pour tous)
    Et pour revenir sur mon chiffre : en effet, on longtemps cru à un déferlement de centaines de milliers Germains sur l’empire romain, mais en réalité c’était de peuples qui faisaient rarement plus d’un de 10.000 personnes, il ne faut pas oublier que ce ne sont que des clans/tribus(/familles) qui viennent s’installer, et ne l’ont fait pas forcément que par la force, : les francs par exemple ont obtenu leur territoire par traité, et étaient fédérés (d’ailleurs, ce mot provient du latin Foedus = traité), reconnaissant l’Empereur romain comme autorité, lui versant un tribut. Alors que d’autres se sont imposer par la force, comme les Vandales ou les Wisigoths, mais qui reconnaissaient toujours l’Empereur comme étant une autorité. Donc la grosse vague des invasions barbares, qui détruit tout et sème la mort, n’est que pure imagination. Mais il est vrai que d’autres peuples ont fait des dégâts (Comme les Angles et les Saxons).

    Et puis, les nobles familles franques, pour revenir au premier sujet, se sont mêlées aux autres familles nobles locales (d’origines celtes ou romaines), et ont adoptés leur nom (les francs qui prennent des noms romains et des romains qui reprennent des noms francs), on a même eu des cas où des familles romaines se disaient être franque pour mieux passer auprès des Grands ou même pour le peuple.

    L’idée que possède les Révolutionnaires de dire que le peuple est gaulois est fausse : car des germains, des romains sont passés par là, et que la noblesse n’est que franque, est fausse aussi, puisqu’elle s’est mélangée avec les noblesses locales. Et une dernière chose : les Francs n’avaient pas toute la France : le sud appartenait aux Burgondes (les futurs bourguignons). En fait, l’idée du peuple Gaulois vient juste d’un élan national (et qui sera repris en, 1871, à la défaite de la France, il leur faudra dès lors une image forte, une image nationale : Vercingétorix et ses Gaulois).

  • A password will be emailed to you.