Post has published by Agrippa
  • Participant
    Posts802
    Member since: 14 septembre 2013

    Je rejoins sOra76, Rome n’a pas vraiment eu de plus grand ennemi, tous ont plus ou moins causé du tort à la Ville Eternelle, même s’il est vrai que le chef celte Brennos a tout de même réussi à piller la ville, mais a une époque où elle n’était qu’une puissance régionale.
    De même, c’est vrai que les Germains sont divisés en une multitude de tribus, puis en de grosses confédérations à partir du IIème siècles, avec des motivations variables, qui peuvent même aller parfois dans le sens de Rome. Même durant leurs périodes de grandes migrations, dans l’Empire, certains Germains furent tour à tour ennemis ou alliés du peuple romain. Par contre, je dirai que les sources de la chute de l’Empire romain ne sont pas seulement internes, elles sont aussi externes. La pression aux frontières étaient très fortes à partir du IIIème, IVème siècles. Les confédérations germaniques pressaient sur le Rhin et le Danube, poussées par d’autres peuples “barbares” comme les Huns, et le nouvel empire perse sassanide se montrait un adversaire bien plus offensif et puissant que l’ancien royaume parthe arsacide.

    Par contre, si les Bataves ont toujours été fidèles à Rome, les auxiliaires bataves ne formaient pas des troupes particulièrement d’élite au sein de l’armée romaine (les auxiliaires ont toujours un statut inférieur que les légionnaires). Et si une garde batave a été utilisée par certains empereurs c’est moins pour leur qualité martial que pour le fait qu’en tant que Germains et donc lointains étrangers, ils avaient la réputation d’être moins sensible à la corruption et la trahison que les prétoriens, majoritairement Italiens.

  • A password will be emailed to you.