Post has published by kymiou
  • Modérateur
    Posts1934
    Member since: 20 juillet 2013

    Puis-je me rhabiller, docteur ? 😆

    Je suis naturellement d’accord avec cette docte analyse et ma référence au stégosaure était un peu aventurée. J’aurais dû choisir mon exemple chez les reptiles mammaliens, comme le cynodonte, ou encore le tyrannosaure, qui n’en est pas mais dont on soupçonne les mâles d’avoir été de vrais papas-poules.

    De quoi était capable le sympathique pour doper son bonhomme a été spectaculairement illustré aux jeux olympiques de Mexico en 1968, lors du saut en longueur. Le record à battre était de 8,35 mètres. On pouvait espérer un nouveau record, de l’ordre de quelques centimètres supplémentaires mais guère plus.

    S’élance alors l’athlète noir américain Bob Beamon, qui réalise 8,90 mètres, soit un allongement de 55 centimètres ! C’était tellement inattendu qu’il était retombé au-delà du champ des lecteurs optiques et que les officiels durent ressortir le bon vieux ruban métallique gradué.

    Les explications après-coup ne manquèrent pas. Peut-être le revêtement synthétique, ou l’air raréfié de Mexico, ou une sous-estimation du vent à la suite d’un anémomètre peut-être défaillant, etc…

    Mais à l’époque, on proposait autre chose. L’équipe américaine connaissait d’énormes tensions racistes. On était en pleine lutte pour les droits civiles. La veille, les afro-américains John Carlos et Tommie Smith, sur le podium pour recevoir la médaille du 200 mètres, marquèrent l’hymne national en baissant la tête et levant leur poing ganté de noir.

    http://assets.rollingstone.com/assets/images/list/167d492ce7ab0a7655b674a95a7ff38f57d3a931.jpg

    Au milieu de cette ambiance de plomb, Bob Beamon, qui avait lui-même souffert d’actes racistes lors d’épreuves universitaire antérieures, devait être furibond, avec un sympathique galvanisé. D’où cette performance quasi surhumaine qu’il ne répéta plus jamais par la suite.

    .

    A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

  • A password will be emailed to you.