Post has published by kymiou
  • Modérateur
    Posts1944
    Member since: 20 juillet 2013

    Le plus fort, c’est que cette technique n’a pas disparu ! Des sites de bricolages proposent de marches à suivre pour réaliser des « vases en corde ». Tel celui-ci, aux couleurs fort peu militaires…

    http://www.10-trucs.com/images/bricolage/vase-en-corde/vase-en-corde-fabriquer-04.jpg

    Cependant, à la question de @karas « Je me demande comment ils procédaient pour les fabriquer », je ne pense pas qu’ils agissaient comme pour le vase susmentionné.

    A bien examiner le casque des deux Égyptiens illustrés deux postes plus haut, on se dit qu’ils ne protégeaient pas de grand chose à part les coups de soleil. Le soldat conscient et organisé devait souhaiter une coiffe plus épaisse.

    Une corde qu’on enroulerait en ressort serait peu commode. Après les premiers tours, le rayon se raccourcit et il y a une limite au-delà de laquelle la corde ne pliera plus. Il faudrait donc qu’elle s’amincisse à mesure, ce qui est contraire au but recherché : une résistance suffisante aux coups.

    La solution a dû venir du potier voisin. Celui-ci fabrique des vases en empilant des « colombins » d’argile qu’il scellera ensuite à la barbotine pour leur donner l’étanchéité souhaitable. Tout est expliqué ici :

    S’inspirant de l’idée, notre cordier confectionne une série de « donuts » de fibres végétales, de diamètres décroissants et étroitement serrés par des points de couture comme ceux que @BaT nous a fait remarquer. Il les traverse de solides cordelettes qu’il fait ensuite passer par le trou d’une cupule de métal, serre à mort, fait un noeud et tresse ce qui dépasse des cordelettes pour en faire une petite queue (en Belgique, on dirait une « floche »! 😆 ).

    https://images.empreintesduweb.com/originale/1490395413.jpg

    Pour la compréhension, je n’ai tracé que quatre cordelettes. En réalité, il devait y en avoir beaucoup plus – peut-être une tous les deux centimètres de la circonférence. Notez aussi que le donut supérieur, nécessairement plus fin et donc plus fragile, est renforcé par la cupule qui apparaît clairement sur le dessin 76 proposé par @karas.

    Et ce qui ne gâte rien, c’est que ce casque est entièrement démontable pour les réparations du lendemain de bataille !

    .

    A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

  • A password will be emailed to you.