Post has published by Dragons
Participant
Posts145
Member since: 15 janvier 2017

On peut peut-être prendre le sujet autrement que par les différences hommes femmes qui globalement sont mal expliquées, et renseignées, même par la science. Les statistiques étant aussi un outil difficile à manier pour les personnes n’ayant aucune notion (déjà pour celle en ayant, ce n’est pas simple).

Plusieurs liens on était poster (mais désormais supprimer) sur l’autre avec des liens de livres ,études et compagnie sur la différence physique entre l’homme et la femme (testostérone etc) mais bon je pense que ici seul un hypocrite oserai nier la différence de force naturel,qui oui malgré ce que on dit et un atout majeur dans tous type de sport martial,ou dans la guerre .

– Le fait que les soldats chercheront à « protéger » une femme exposée au détriment de la mission, voir de leur vie. Or, la réalité de la guerre nous montre que c’est déjà le cas, même entre hommes, et qu’il n’y a pas de raison que la chose soit plus importante avec une femme. Pour exemple, l’embuscade d’Uzbeen a vu des soldats valides faire bouclier de leur corps pour sauver leurs camarades blessés, ou leurs sous-officiers. Pris sous le feu des Talibans, certains soldats ont priorisé les soins aux camarades blessés sur leur mission de combat, on a le cas d’un soldat blessé à la main en faisant un massage cardiaque à un camarade, un autre s’interposera entre les balles talibanes et son adjudant. Les soldats se sacrifient, ce n’est pas la présence de femmes qui changera ça de façon déterminante. Sous le feu, seul les plus proches sont amenés à agir pour couvrir de leur corps les autres, ça m’étonnerait que l’on voit un groupe de combat complet courir vers la femme du groupe à la moindre rafale de PKM pour prendre les bastos à sa place, ou alors, c’est que les gars ont vachement mal assimilés leurs drills.

C’est encore une fois selon moi faux. Rien que si on prend l’exemple des < > qui sont tous simplement des légendes outre très rares cas pour Scandinavies/Slave et de leur ”histoire ” (qui les représente comme des demi-déesse,fille de dieu avec des dragons ours géants et compagnie) à la fin de l’histoire elle se font très souvent systématiquement soit sauver/tuer ou dominer par un homme . Et quand on compare à la réalité il y’a du vrai dans cela.

L’homme à l’instinc de protection/supériorité masculine envers la femme et ceux partout de tous temps et de tous culture.suffit de voir les très très très rares cas ou les femmes on déjà battu un homme au niveau d’une épreuve physique brute. Ce dernier était souvent en phase de humiliation totale < > ou dans la situation de vie de tous les jours < > < >et ça en reviens au même à l’armée les hommes vont essayer de protéger au maximum le maillon ”faible” pour dire grossièrement dans le groupe.

Si on prend l’exemple historique (et la je parle bien historique non pas de légendes,sagas poèmes et autres mythe )les femmes dans les guerres généralement n’ont jamais la même position de front que les hommes ,elles servent comme archère,aide sur les murailles soigne les blessée voir on peut être pu participer au tactique de harcèlement comme le Strandhögg, certains historien on d’ailleurs une théorie intéressant sur l’histoire des femmes slaves et scandinaves au bouclier elle serait en réalité des groupes de femmes qui reste en arrière durant les escarmouches pour offrir les bouclier de rechange armes et soins au hommes durant les combat . d’ou < >
,

– Au niveau de la capacité physique, la peur que les femmes « ne suivent pas le rythme », ne soient pas assez agressives etc… C’est pour ma part assez grandement infondé, surtout si les personnels sont soumis aux mêmes barèmes et aux mêmes entrainements. On se base d’ailleurs assez souvent sur des résultats d’entrainement pour dire que les femmes ne peuvent pas servir dans l’infanterie. L’entrainement reste un exercice, où les choses sont assez souvent accentuées (rythme, intensité), dans le but de permettre un développement des compétences et des capacités, mais aussi pour qu’une fois que l’on se trouve en condition de combat, on perçoive tout comme étant plus facile. C’est à peu près vieux comme la guerre et les légionnaires romains qui s’entrainent à l’escrime avec des armes plus lourde que leurs armes de combat. Le combat, dans ses rythmes est souvent beaucoup plus lent qu’un entrainement. D’autre part, les femmes sont tout à fait capables de passer les entrainements militaires (j’en connait quelques-unes qui l’on fait), certaines le font même en passant outre une hostilité ambiante à leur encontre (ou des comportements harcelants). Il y a un certain nombre de femmes qui ont validé les formations commandos en France, en passant les mêmes épreuves que les hommes, et beaucoup ont été loin de terminer en dernière position.


D’ailleurs tu notera que les femmes ne subissent pas les même test physique que les hommes car elle n’en sont tous simplement pas capable encore une fois
globalement. Suffit de voir les test physique demander pour rentrée en infanterie ou dans des sections similaire plus ciblé comme maître chien ,les femmes n’arrive pas à suivre le rythme des hommes je l’ai vu de mes propres yeux,durant les test physique qui on eu lieu dans ma ville pour s’engager (oui je compte rentrée dans l’armée) bien que certaines on réussi à finir le parcourt d’obstacle tous comme les hommes AUCUNE na réussi à faire le dernier exercices demander . (qui était une série de traction sur une barre en l’air) et en moyenne elles on toutes fini très loin en vitesse et en performance derrière nous.

Elles sont d’ailleurs notamment à ce niveau (et d’après les témoignages que j’ai eu d’amis déjà engager) très favoriser sur les exercices physique. Pour mon cas du test que j’ai passée elle n’était pas obliger de passée le tractions pour la fin par exemple elle devais juste tenir en équlibre dessus en position un temps indiquer, et celle qui on voulu tenter les même exercices que les hommes bah on échouer,comme j’ai dit au dessus.

C’est pareil dans les test de la gendarmerie,pompier et j’en passe les femmes encore une fois globalement parlant n’arrive pas à suivre le rythme des hommes alors dire que c’est infondé et un peu ridicule pour moi.

Puis encore une fois on retrouve ça partout tous le temps à tous endroit de tous lieu. Les hommes physiquement parlant globalement dépasser toujours les femmes. après oui il existe des exceptions .

A password will be emailed to you.