Post has published by Cuchulain
Participant
Posts22
Member since: 20 août 2013

Salut ! Je suis nouveau, et j’avoue avoir été séduit par le travail exceptionnel de BaTbailey’s. Et quand j’ai découvert qu’il était l’instigateur d’un forum sur la guerre francophone, je n’ai pas hésité longtemps.

Et donc, je vais y aller de mon petit commentaire :
Je ne pense pas qu’on puisse appeler Boudicca une graine d’Amazone, étant donné que les Celtes pouvaient être dirigés par des femmes. Après, je doute qu’elles se battaient, c’est pour ça que le petit documentaire avec Boudicca en armure de cuir moulant me fait bizarre.

Alors déjà on dit Bodicaée quand on est un puriste (comme mon humble personne). Pour ce qui est des femmes combattantes, on a justement Bodicaée dont les chroniqueurs expliquent qu’elle combattit sur son char avec ses filles contre les romains. Les visions la montrant en armure de cuir moulant sont sans doute celle de documentaires avec des moyens limités. La cotte de mailles est une invention celtique, et même si les britons avaient conservés des archaïsmes en se battant avec des chars, on peut imaginer qu’ils avaient intégrés la CDM dans leur équipement… Pour ce qui est des épées longues moins pratiques que les gladius des romains*, j’aimerais des sources fiables (par exemple issues de reconstitutions historiques) car j’ai déjà entendu ça mais ça me semble plus être un poncif, que quelque chose de sérieux… Le lien donné en début de thread est intéressant mais ça me semble plus du copier coller de sources antiques qu’une véritable interprétation (sans parler de la présentation : AIE mes yeux ! :S ).

Pour les femmes celtes en général : on sait qu’il y a eu des reines/femmes de pouvoir mais on manque (voir on a pas trouvé ce me semble) de tombes avec une femme celte en armes. Faut-il exclure alors la femme celte des combats ? On peut imaginer que c’était rare, ou encore que les femmes étaient enterrés avec des “attributs” de leur sexe. Si l’on en croit les auteurs antiques, les Gauloises étaient redoutables !
Diodore de Sicile (V.32) « chez les Gaulois, les femmes sont presque de la même taille que les hommes, avec lesquels elles rivalisent de courage ».

Ou encore Ammien Marcellin (XV.12)
« L’humeur des Gaulois est querelleuse et arrogante à l’excès. Le premier venu d’entre eux, dans une rixe, va tenir tête à plusieurs étrangers à la fois, sans autre auxiliaire que son épouse, champion bien redoutable encore. Il faut voir ces viragos, les veines du cou gonflées par la rage, balancer leurs bras robustes d’une blancheur de neige et jouer des pieds et des poings, assurant des coups qui semblent partir de la détente d’une catapulte ».

Même si il peut y avoir une part d’exagération poétique, c’est tout de même un indice… Dans les légendes irlandaises on trouve la reine Medb (prononcer Maeve), reine guerrière et sacrée personnalité ! On peut aussi noter l’initiation guerrière (et sexuelle) de Cuchulainn faite par une autre reine : Scatach (http://www.arbre-celtique.com/encyclopedie/scatach-8153.htm). Mythologie certes, mais on ne trouve pas de telle reine dans les autres mythologie Indo Européenne…

Enfin, en Irlande (il faut que je retrouve la source) la femme était soumise au service militaire jusqu’au 8e siècle.

Pour en revenir à Boadicée et ses tactiques, c’est à mon avis la même histoire que pour les Gaulois : un manque de cohésion & de discipline et une tendance à préférer le combat individuel au combat en ligne. Boadicée n’était pas une grande stratège contrairement à ses adversaires et se laisser entrainer en terrain ouvert pour se battre contre les romains était une TRES mauvaise idée…

Voilà, c’était mes 2 sesterces. B)

*D’autant que quelque siècles plus tard, les romains passent à l’épée longue et se sont par ailleurs pris des taules contre les germains puis les goths qui utilisaient ce genre d’armes. (malheureusement, Boadicée n’avait pas le génie d’Arminius/Hermann pour attirer les romains dans un piège)

A password will be emailed to you.