Post has published by mongotmery
  • Modérateur
    Posts8313
    Member since: 14 mai 2013

    “Je ne vois pas de raids aériens japonais dans l’évènement que tu décris. TOut au plus une absenece de l’aviation américaine.” Les raids de Bettys sur l’aérodrome de Port moresby comme je dis plus haut et sur ceux d’Henderson field à guadalcanal bataille qui a lieu au même moment dans l’enjeu est justement la construction d’une base aérienne plus proche de la ligne de front présent en nouvelle guinée.

    Je parlais de ce que tu disais sur Okinawa

    Oui mais rien d’important sur les bases aérienne nippones comme le dit ma phrase que tu cite.

    Je vais me replonger dans mes sources pour citer tout çà, mais les Alliés ont mené des raids sans répit: B-26, Catalina, Hudson y sont passés. Des raids de harcèlement qui finiront par payer.

    Oui mais je vois pas en quoi ça infirme mon propos.

    Cela infirme car on parlait de la bataille de “la piste de Kokoda” qui prend de l’ampleur après ces deux raids japonais importants (en particulier après la bataille de la Mer de Corail qui est un tournant stratégique quand les deux raids japonais ont lieu avant).

    Oui mais c’est un peu plus complexe Les troupes au sol avait vraiment un gros besoin de soutien et de ravitaillement aérien, le problème c’est que les japonais ont peu de renseignement donc ils ne savent pas si le soutien est efficace et est ce qu’en laissant l’armée japonaise seul face à ses homologues alliés elle aurait été plus efficace? Pas sur, en gros ça reviendrait à déshabiller Paul pour habiller Jacque, les moyens alliés en Nouvelle Guinées ne sont pas plus conséquent mais déja liberé de la tache du ravitaillement assuré par la marine et comme je le dis beaucoup plus proche, ce qui fais que le taux de disponibilités des avions alliés est largement supérieur et ils sont plus réactif aussi.

    Tu es sûr que l’aviation japonaise devait ravitailler les troupes de Nouvelle Guinée?

    Les raids japonais sur les bases aériennes se heurtent aussi au problème du radar: impossible d’attaquer les grandes bases sans subir une interception, alors que les Alliés peuvent parfois mener des raids en débouchant par surprise: il y a alors quand même un combat aérien avec des avions en patrouille ou qui allaient décoller, mais les Japonais risquent de se retrouver en infériorité numérique, et surtout ils se battent au dessus de leur base donc les bombardiers la touchent forcément, et quelquesoit le résultat du combat aérien: l’objectif d’attaque de base est au moins partiellement rempli.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • A password will be emailed to you.