Post has published by mongotmery
  • Modérateur
    Posts8317
    Member since: 14 mai 2013

    Bonne question, je vais tenter de répondre malgré mes faibles connaissances dans ce domaine de l’astronomie.

    Mais d’abord j’aimerais rappeler deux choses:

    1/ La limite de la vitesse de libération supérieure à celle de la lumière et inférieure, qui donne comme le dit @BatBailey’s un trou noir ou une étoile à neutron respectivement, existe car justement, dans le cas du trou noir, la lumière est “soumise à la gravité” (en jouant sur la dualité onde-corpuscule de la lumière, dans le cas de l’onde la gravité n’a rien à voir, dans le cas du corpuscule, si).
    Mais l’atome critique dont tu parles, se trouvera entraîné sur le noyau de l’étoile en supernova pour une vitesse de libération du noyau bien inférieure à celle de la lumière, car, si les objets lourds ne tombent pas plus vite, lors d’une explosion, ils sont projetés (à cause de leur masse et de la notion de quantité de mouvement) à une vitesse bien moindre que celle de la lumière.
    Autrement dit, au moment de la supernova, le noyau retient un certain nombre d’atomes pendant qu’il fusionne ses éléments de fer (et derrière surement d’autres réactions chimiques et nucléaires, mais qui n’influe pas sur sa masse). Et ces atomes retomberont et le grandiront, permettant de retenir à nouveau des atomes partis dans “l’explosion supernovaïsque” à une vitesse supérieure. Tout va dépendre alors de la distance qu’ils auront parcouru durant ce temps: ces atomes “catapultés à vitesse limite” se seront-ils mis hors de portée de la gravité du noyau le temps que la masse de celui-ci augmente en capturant des atomes? Comme la distance influe à l’inverse de son carré sur la gravité, il y a des chances que le noyau perde cette “bataille”, car sa masse n’influe qu’à l’ordre 1 (et pas au carré). (Rappel: gravité= Mnoyau * 6.67*10^-11 / (distance^2) ou (6.67 * 10^+11 j’ai un doute, mais c’est pas important).

    2/ Deuxième chose, j’ai dit “vitesse supérieure à celle de la lumière”, mais parle-t’on de vitesse supérieure ou égale, ou supérieure strictement. Car dans le premier cas, si (hypothèse purement théorique) on se trouve avec une vitesse de libération pile égale à la vitesse de la lumière, que fait la lumière: elle part ou elle reste? Et est-ce qu’elle influe, en tant que corpuscule, sur la masse du noyau (autrement dit est-ce qu’elle pourrait être cet atome critique dont tu parles @BatBailey’s)?

    J’espère que ces questions sot claires, elles me paraissent importantes.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • A password will be emailed to you.