Post has published by mongotmery
  • Modérateur
    Posts8320
    Member since: 14 mai 2013

    C’est intéressant de voir à quel point cette guerre a utilisé des matériels modernes, assez orientés au début de la guerre entre les deux blocs Est-ouest, sans stratégie très arrêtée (pas d’interdiction soviétique ou de repli OTAN comme le scénario d’une guerre Est-ouest en Europe), avec des variantes nombreuses, par exemple les hélicoptères allant du rôle antichar à l’attaque de bases coordonnées….

    Toutes sortes de tactiques ont été développées et testées, mais je n’ai pas le sentiment qu’il y ait eu un fort retour d’expérience sur cette base à l’étranger. Je me trompe?

    EDIT:

    De la même manière, ce début de guerre qui a un look trompeur de guerre de l’Otan contre le Pacte de Varsovie, a vu des opérations très techniques réalisées par les deux partis.
    Je pense en particulier à l’opération Morvarid iranienne: c’est une opération aéronavale iranienne contre la flotte, les défenses antiaériennes irakiennes, avec intervention de l’aviation de ces dernières. On a là une opération d’anti A2/AD.

    L’élément déclencheur principal de l’opération est que les Irakiens placent des radars sur des plate-formes pétrolières dans le Golfe Persique, en guise de réseau d’alerte avancé contre les raids aériens iraniens. S’y ajoutent des réseaux de SAM renforcés sur la côte attenante.

    Les Iraniens décident de s’attaquer à ces défenses pour pouvoir regagner une liberté d’opérations aérienne dans la région: c’est en cela que l’opération est anti-A2/AD selon moi: les Iraniens agissent contre des défenses irakiennes perçues comme une menace.

    La marine irakienne vient attaquer les plate-formes pétrolières avec de l’infanterie de marine, soutenue par des hélicoptères de combat AH-1 Cobra puis exfiltrée par des hélicoptères de transport CH-47 Chinook et Bell 124.
    Dans le même temps, des chasseurs bombardiers F-4 Phantom détruisent des sites de SAM de la côte (non avertis? Pas encore en fonctionnement?).

    Les Irakiens réagiront par des sorties de navires et de chasseurs Migs, respectivement détruits au missile antinavire Harpoon et abattus en combat aérien et par des lance-missiles portables SA-7 à bord des navires iraniens.

    Le sort des Migs irakiens est symbolique de l’opération: chasseurs bombardiers d’origine américaine et missiles sol-air d’origine russe, les Iraniens ont le meilleur de chacun des camps.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • A password will be emailed to you.