Post has published by Olivier le Grand
Participant
Posts1122
Member since: 10 juillet 2013

Les aduatuques et leurs alliés, les Nerviens, Condruses, Pémanes et Éburons assuraient très bien la garde de leur frontière. C’est pour ca que Ségorix des aduatuques et son prédécesseur ont bâtis par la force et la diplomatie, une sorte de royaume afin de se protéger. Bien sur, lors de la prise du Dunon par Rome, Jules ayant tué toute la population du Dunon et supplicié Ségorix, Bariorix nouveau roi à été trahis quelques fois avant d’assurer sa suprématie.
Ce qui prouve qu’un empire Gaulois Belge ou même à plus grande échelle un Empire Celte aurait pu voir le jour si ses satanés romains n’avait pas été aider les Eduens …

Voici un extrait d’un roman historique ( très historique ) : Milo une épopée celte en Gaule Belgique :
Daviciacos est un druide Eduen au service de Jules César, il parle avec son frère Dumnorix, chef militaire éduen opposé à César.
– J’ai regardé dans la direction que tu pointes Daviciacos. J’ai fait cet effort! ET c’est un pays étranger qui m’a sauté aux yeux ( en parlant de Rome ). Disparues les splendides compagnies de guerriers parés d’or et d’étoffes chatoyantes, déférlant au grand galop dans un vacarme de fin du monde, armés d’une fureur terrible et dont la seule mention du nom fait frémir les quatres extrémités de la Terre. Evanouies, les assemblés de seigneurs nobles et magnifiques, reunis en cercle durant des jours et des nuits d’affilées jusqu’a ce que le débat devienne ivresse. Oubliés aussi ces matins enfouis dans l’haleine brumeuse des Dieux quant le chant des bardes pousse irrésistiblement les cavaliers à chevaucher en quête d’un impossible divin qu’ils finissent par décrocher, à bout de forces mais toujours bien droits en selle, couverts de sang autant que de gloire ! Frappés d’interdits, les serments prononcés un genou au sol, les yeux levés et le coeur ouvert, qui forgent des loyautés défiant la mort ; les alliances scellée sur des lames rougies qui changent vassaux en suzerians, adversaires en complices ou les ennemis en frère ! Oui, enterré tout ce qui est sublime ! Cet avenir que tu nous prépares Daviciacos est morne et désolé. Je n’y trouve ni honneur, ni bravoure, ni passion. ou y a t il une occasion de se dépasser ? Une raison de se gonfler le coeur ? Quelle gloire offre t il ? La vie d’un citoyen de Rome est avilissante, inutile, et je commence à croire que la mort apporte plus de dignité que ta chère République !

Alors, je suis contre la conquête de César !

A password will be emailed to you.