Post has published by Ambarequiem
  • Participant
    Posts1037
    Member since: 17 juin 2014

    Il y a une assez grande part d’improvisation, dans le sens où à l’heure actuelle, on n’est pas encore sûr que Joffre ai vraiment ordonné l’attaque et que c’est peut-être une initiative heureuse de Gallieni. L’utilisation des Taxi révèle assez bien le côté improviser de la chose, si le piège avait été plus organisé, on aurait forcément utilisé un train, parce que même si l’armée française est en avance sur ses contemporains pour ce qui est de l’utilisation de l’automobile, se n’est pas en 1914 que c’est naturel d’utiliser la voiture pour déplacer des quantité de troupe, et pour les mener presque en première ligne.

    Il y a une volonté farouche de se défendre dans l’armée française de la première guerre mondiale, les poilu seront en fait des lions, et je vois assez peu d’exemple de combattant ayant réussi des exploits aussi héroïques, dans les conditions de combats de la première guerre mondiale. Cela fera tenir l’armée malgré le revers initial. Et ce que l’on blâme comme des errements irresponsables comme le fait de ne pas avoir d’artillerie lourde sera en fait bénéfique à l’armée. En effet, avoir un seul type de canon de campagne très performant (il reste le meilleur canon de son époque), très maniable, et assez léger va faciliter les manœuvres de l’armée en retraite (imaginer de voir se replier avec de l’artillerie lourde hippomobile, c’est la première chose que vous abandonnez ou qui se fait capturer), réduire l’empreinte logistique de l’armée, et faciliter l’acheminement des munitions, mais aussi la production d’obus une fois que le stock sera épuisé (même si il y aura des obus des nouvelles productions qui poseront problème).

    Les français sauront par contre attendre le point culminant de l’offensive allemande et coordonné (volontairement ou non), grâce aux station radio, avec le russes des opérations qui poussent l’Allemagne à adopter une posture défensive.

  • A password will be emailed to you.