Post has published by sanguinius
  • Participant
    Posts1365
    Member since: 17 avril 2015

    “Ils étaient bien moins élevés que maintenant” non. J’ai à ma disposition le n°285 de L’Histoire et crois moi, même s’ils étaient loin d’être tous des serfs, les paysans du Moyen-Âge croûlaient bien plus sous les impôts qu’aujourd’hui, d’autant plus que l’impôt majoritaire en France est celui sur le revenu, qui dépend directement de la richesse de celui qui le paye, il y a aussi celui sur le patrimoine, qui dépend des possessions (et donc de la richesse) de l’imposé. Rien de tout cela pour la roture.

    Ni moi ni skyros ne confondons domaine et royaume, néanmoins, au début du XVe siècle, le roi de France possède un domaine extrêmement large. Le roi comme guide, et qui ne détient pas de possessions, c’est Hugues Capet et ses descendant immédiats. A la mort de Philippe Auguste, cette époque est révolue, le roi étend son pouvoir sur la France, et ce dernier s’accroît, nous pouvons notamment noter l’annexion du comté de Toulouse en 1271. Tu noteras que nous nous trouvons bien avant la naissance de Jeanne d’Arc. De même, la carte qu’a montré skyros représente la situation en 1314, soit un siècle avant la naissance de Jeanne d’Arc.

    Ensuite par rapport à ta précédente remarque:Non les chevaliers français ne sont pas venus s’empaler volontairement à Azincourt (d’ailleurs je n’ai fait nulle part mention du concept de volonté, je ne sais pas où tu es allé dénicher ça), le fait est qu’une charge de pluieurs centaines de cavaliers ne s’arrêtent pas d’un claquement de doigts, ainsi, lorsque ceux du premier rang s’aperçoivent qu’entre eux et leurs cibles il y a un mètre cinquante de bois, et bien, il est trop tard.

  • A password will be emailed to you.