Post has published by Henri Dubret
Participant
Posts893
Member since: 24 février 2015

Comme le souligne Dominique de Villepin dans son livre L’Empire de la solitude, au moment où les français traversent l’Espagne pour aller envahir le Portugal avec le soutien des espagnols, Ferdinand est très aimé… ce qui changera très vite dans les années 1820 et après l’intervention française pour le maintenir sur le trône en 1823. J’en profite pour dire que la France et l’Espagne c’étaient entendues sur un partage du Portugal : le centre devait revenir aux français qui en feraient ce qu’ils voudraient, le sud serait rattaché à l’Espagne et le nord confié à une infante dont j’ai oublié le nom et qui devait en échange rendre son grand-duché ou principauté en Italie du Nord.
Charles IV et son ministre Godoy sont détestés, en se dressant contre eux, Ferdinand se rend très populaire. Donc, à Bayonne, après que Napoléon aie dépouillé Ferdinand de la couronne, les français sont très très mal vus.
Ce qu’aurait dû faire Napoléon, c’est montrer aux Espagnols la vraie personnalité de Ferdinand (un horrible roi absolutiste qui fait plonger le pays dans la guerre civile, rétabli l’Inquisition et supprime les Cortes après les guerres napoléoniennes), le destituer avec l’accord du peuple et alors installer qui il veut avec l’approbation des espagnols. Ainsi, il ne scandalise pas toute l’Europe et garde son étiquette de libérateur des peuples en apportant plus d’égalité mais en faisant attention de respecter la religion…

A password will be emailed to you.