Post has published by Olivier
  • Participant
    Posts601
    Member since: 14 juin 2012

    Sauf que dans le cas de la Centrafrique on part d’une situation où c’est le chaos. On ne peut donc pas faire pire.
    Pour rappel dans le cas de la Libye, ce n’est pas nous qui avons commencé la révolution. Alors que le pays était en pleine guerre, on a juste fait gagner un camp.

    Pouvons nous vraiment pacifier une zone perturbée par des groupes rebelles?

    Je crois que la pacification a déjà eu un certain succès.

    La France n’agit elle pas pour son propre intérêt?

    Bien sur que oui. On lutte contre les groupes djihadistes et on stabilise la région centrafricaine pour conserver nos intérêts. Mais quel est le problème? La question que tu poses revient souvent lorsqu’on accuse la France de néocolonialisme. Mais faire quelque chose par intérêt n’exclut pas de le faire aussi par moralité. J’extrapole un peu, mais le fait de croire que l’intérêt s’oppose à la moralité est très catholique et très chevaleresque: il serait temps de dépasser un a priori qui nous vient droit du Moyen-Age.

    La France ne ferait-elle pas mieux d’encourager une armée africaine à rétablir l’ordre nécessaire à la protection des habitants?

    Tu te trompes complètement. Les pays occidentaux sont avares de leur sang. Envoyer leurs soldats se faire tuer est une tragédie: en témoigne l’inaction européenne aux cotés de la France. En réalité, la France fait tout pour créer une force africaine capable de prendre sa relève.

    Est-elle vraiment honnête ou joue-t-elle avec les immenses richesses naturelles du pays?

    Peux-tu développer ce point svp?

  • A password will be emailed to you.