Post has published by Xénophon
Modérateur
Posts1264
Member since: 26 avril 2013

Un bon dossier quoique qu’un peu court à mon avis pour un sujet si vaste. Je n’ai cependant pas pu m’empêcher de noter quelques approximations et raccourcis.

Au VIIIe siècle de notre ère, ce qui deviendra l’Espagne est sous la domination du royaume Wisigoth, qui s’étend du détroit de Gibraltar jusqu’en Provence. Les wisigoth sont établis en Espagne depuis la chute de l’empire romain d’occident, et contrôle la majeur partie de la péninsule ibérique. Chrétien, ils sont néanmoins opposés a la papauté car Arien.

En vérité, les Wisigoths ont abandonnés l’Arianisme depuis le IIIème concile de Tolède en 589 qui vit la conversion du roi Récarède à la foi chalcédonienne.

Ainsi l’égalité n’est certe pas total, mais comparer aux autres pays d’occidents de l’époque, ce n’est rien : tout au long du moyen-age, dans la chrétienté, les musulmans sont forcé a l’exil ou a la conversion, voir l’esclavage. Et pour les juifs, disons qu’ils n’ont pas vraiment la cote en occident. Ils sont réprimés par les capétiens, et ont droit a des exclusions, des massacres, sont obligés de porter la rouelle ( en quelque sorte l’ancêtre de l’étoile jaune utilisé plus tard par les nazi), des conversions forcés ou autres joyeuseté. Ont comprend mieux pourquoi ils se sont réjouis a l’arrivée des musulmans en Andalousie.

Attention à ce genre de raccourcis, décrier ainsi les royaumes chrétien médiévaux n’a aucun sens. En effet contrairement aux conquérants musulmans qui agissaient d’ailleurs plus par pragmatisme que pour une quelconque tolérance, les chrétiens ne se sont presue jamais retrouvés à gouverner des populations en grande majorité non-chrétienne. Et à noter que lorsque se fut le cas, comme en Sicile ou en Terre Sainte les princes chrétiens se signalèrent par leur “tolérance” religieuse, de même que dans la Castille d’Alphonse X (le Sage). Et si en Sicile notament les musulmans sont partis c’est qu’ils ne pouvaient supporter de vivre sous un joug chrétien, alors même que les rois normands les choyaient, on est bien loin de conversions et d’exils forcés. Concernant les Juifs, je trouve très malhonnête de rapprocher les Capétiens des Nazis, si effectivement des pogroms ont eu lieu c’est lors de grande émeutes populaires durant lesquels les pouvoirs qu’ils soient laïques ou religieux n’avaient que peu d’emprise. Rapprochés la rouelle de l’étoile jaune est même révoltant, jamais ô grand jamais les Capétiens ne souhaitèrent exterminer les Juifs, ni même aucun autre prince d’Europe, (mais plutôt faciliter leur ponctionnement fiscal par la mise en place d’un signe reconnaissable) Faudrait-il aussi rappeler que les autorités religieuses ont toujours été opposées aux conversions forcés de Juifs, bien au contraire, les Juifs sont dans la religion chrétienne destinés à être convertis lors du Jugement Dernier, il est dès lors du devoir des chrétiens de les sauvegarder, en témoigne les suppliques qu’adressa Bernard de Clairvaux à l’encontre des populations de Westpahalie au XIIème siècle.

A password will be emailed to you.