Post has published by Solduros_390
  • Participant
    Posts2179
    Member since: 16 avril 2012

    Je suis tombé sur un site d’histoire et sur ce message qui parle de Persée donc je me permets de le retranscrire ici vu sa qualité.

    Ceci dit, entre nous, l’attitude de Persée en cette occasion fut aberrante. On savait depuis un p’tit bout de temps qu’il était loin d’avoir hérité du courage et des aptitudes stratégiques du papa, mais là, il a démontré qu’il était en dessous de tout… Il n’a strictement rien contrôlé des opérations, livre une bataille non voulue sur un terrain calamiteux, est incapable de contrôler ses hommes ni même de donner la moindre consigne aussi simple soit-elle pour limiter la casse… L’état moral de l’armée est lamentable, entre la cavalerie qui se débine sans même avoir vu le moindre casque romain, les alliées qui font ce qu’ils veulent (et en général, ils veulent rentrer chez eux…), les fantassins qui soit attaquent n’importe comment, chaque unité de son côté, soit attendent apathiques des instructions ce qui les isolent des copains qui choisissent d’avancer ou de reculer… De cette armée pléthorique, une des plus grandes jamais rassemblées par le royaume de Macédoine, seuls les 3000 Peltastes ont fait très bonne figure, les autres ne se sont pas battues, tout ça à cause de l’incurie totale du haut commandement (Persée), mais visiblement aussi des officiers inférieurs (la cavalerie qui s’en va sans prévenir personne, la phalange paralysée qui ne sait pas quoi faire…). Sans compter les redditions massives et les désertions des garnisons consécutives à la bataille : visiblement, personne en Macédoine n’avait l’intention de se battre à ce moment-là…

  • A password will be emailed to you.