Post has published by Ambarequiem
  • Participant
    Posts1037
    Member since: 17 juin 2014

    Soldat Ambarquiem, je vous accuse de Yaquaisme!
    Ton constat est tout à fait pertinent mais on peut pas dire “y’a qu’a acheter plus de chars y a qu’a avoir plus de soldats…” tout simplement parce qu’on a pas d’argent.
    Et aussi parce que tous les services publics c’est pareil. Il n’en existe pas un qui ne soit pas fauché.

    C’est commandant mon Couillu, euh mon Colonel!! 🙂

    Non, je ne fais pas du Yaquaisme, il faut juste que notre outil militaire soit cohérent avec la taille et la place de notre pays, et pour cela, il fallait respecter les programmes fixés dans les années 1990. Nous avions au moins 1200 AMX 30 dans les années 1980, 200 chars à peine aujourd’hui, 575 avions de combats dans les années 1980, 250 aujourd’hui.
    Et vu l’Etat et de l’armée, et du pays, ce n’est pas du Yaqua, c’est du Fauquon. Ça nous a couté plus cher de réduire le volume des commande que de l’honorer, ça nous coûte plus cher en MCO, parce qu’on travail avec des séries de pièces détachées plus petite, ça nous coute cher de n’avoir pas mené une vrai politique de développement de la défense, parce que l’on fait des achats en urgence sur étagère, et ça nous coutera cher de relancer la machine dans le besoin, parce que le complexe militaro-industriel, on l’a payé et le privé n’est pas capable de le maintenir dans l’Etat (voir ce qu’il ont fait de Panhard, qui au passage aurait été capable de nous faire les véhicules de liaison que nous allons acheter chez Ford)

    Je répond en éditant à ce qui a été posté pendant que je rédigeais:

    Enfin sur la question de l’armée qui rattrape l’éducation nationale. C’est l’argument du service militaire comme facteur de socialisation. Et j’arrive pas à y croire, même en essayant très fort. L’armée c’est pas l’école. L’armée n’est pas efficace pour faire acquérir des compétences pertinentes dans le monde professionnel. Alors peut-être que ça peu ramener quelques-uns dans le droit chemin, mais ça le fait de manière moins efficace que d’autres institutions, comme l’éducation nationale, l’enseignement supérieur ou les caisses d’assurances de la sécurité sociale (maladie, famille, accident du travail, vieillesse).

    Le service militaire obligatoire a été vecteur de socialisation et d’éducation pendant pratiquement 100 ans, en complément de l’éducation nationale. L’armée est efficace pour faire acquérir des compétences professionnelles, lorsque vous servez dans le génie, vous pouvez faire carrière dans le BTP, lorsque vous servez dans les transmissions, vous pouvez travailler chez les opérateurs téléphoniques, l’infanterie reste une arme d’agriculteur, de bouseux. Vous servez dans l’armée de l’air, vous pouvez bosser pour n’importe quelle compagnie aérienne. Vous servez au train, vous pouvez bosser dans les transports et dans la logistique.
    De même, un sous off peut être chef d’équipe dans l’industrie, ou patron de PME. Un officier peut faire un cadre capable, etc, etc, etc…

    Et, je ne parles pas d’embaucher net des soldats pro, mais de faire ça par le biais du service militaire,et en somme, de payer moins cher des personnes qui font leur devoir.

    Un militaire du rang en France doit recevoir 17 000 euros de solde par ans, quitte à payer 3 000 euros de plus, je préfère ça qu’une personne qui se trouve ostracisé et au ban de la société parce qu’elle est au chômage. Et, si avec les militaire, il y a une logistique, avec les chômeurs aussi, il y a une logistique administrative et bureaucratique.

    Non non et mille fois non. C’est pas avec l’armée qu’on éduque le peuple ni qu’on renforce l’économie. C’est un non sens. Croire qu’il suffit de le vouloir pour avoir une armée puissante n’amènera à rien de cohérent

    Une armée ça ne se décrète pas, ce n’est pas une question de vouloir, c’est une construction sociale, qui implique de reposer sur un complexe industriel solide et innovant. Et quand on ne maintien pas son niveau d’investissement dans son armée, on perd tout: le lien social, le complexe industriel, et l’innovation.

  • A password will be emailed to you.